Archives des Compétition - Page 2 sur 5 - Garbolino
Menu
Home Tags Posts tagged with "Compétition"

Compétition

Du nouveau dans la gamme de flotteur pour la pêche au coup

Double champion de France, membre de l’équipe nationale, championne du monde et d’Europe, Stéphane Pottelet a mis tout son savoir-faire, mais en tant qu’amoureux du beau matériel, tout son cœur également dans la conception d’une nouvelle gamme de flotteurs pour la pêche au coup. Des produits ingénieux et techniques fabriqués dans des matériaux de qualités qui ont permis un résultat à la hauteur des attentes.

Une gamme complète de flotteur pour la pêche au coup: TOUTES les pêches au coup actuelles

La gamme des flotteurs de pêche au coup SP est composée de 15 séries et permet de faire face à toute les situations rencontrées par les pêcheurs au coup, quel que soit le type de parcours (canal, étang ou rivière) ou l’espèce recherchée (Gardons, carpes, brèmes, ablettes, …). Bordure, grande canne, pêche de surface, gros poissons en rivière, carpe au coup, pêcheur de loisir ou compétiteur averti, vous trouverez à coups sûrs le modèle qui convient à votre pêche.

Un concept unique pour un repérage facile, le code couleur

Toutes ces séries de flotteurs pour la pêche au coup ont un point commun : Le code couleur. Chaque grammage bénéficie d’un code couleur. Ainsi d’un simple coup d’œil vous pouvez identifier la portance de votre flotteur et ce quelle que soit la série que vous aurez sélectionnée. Ce code couleur est positionné sur la partie basse du corps du flotteur et reste visible lorsque vous manipuleez votre kit, un gain de temps incroyable en compétition.

Une qualité d’antenne et des formes pour toutes les pêches

La nouvelle gamme de flotteurs SP pour la pêche au coup est composée de séries à antenne métalliques (3), à antenne fibre (4) à antenne en plastique pleine (5) et à antenne plastique creuse (3) dont le diamètre et la longueur ont été parfaitement étudiés pour s’harmoniser avec la destination du flotteur. Sa forme du flotteur ainsi que la longueur et les caractéristiques de la quille ont été longuement réfléchis afin de vous proposer des flotteurs équilibrés, efficaces et adaptés à toutes les situations possibles.

Un flotteur plat pour les pêches en rivière et en fleuve puissant

Vous découvrirez également un flotteur plat révolutionnaire qui se caractérise par un alignement parfait entre la quille et l’antenne. Son comportement vous indiquera à coups sûrs si le poids sélectionné pour immobiliser la ligne dans le courant, est le bon. S’il reste droit pour avez fait le bon choix, s’il s’incline, vous êtes trop léger. L’essayer c’est l’adopter. Que vous soyez pêcheur de loisir ou compétiteur, Garbolino propose une gamme complète pour toutes les situations possibles et imaginables.

Découvrez les différentes formes en image

Les qualités nécessaires pour un flotteur anglaise sont nombreuses. 1 gamme de flotteur crée par 1 Champion

Stéphane Pottelet, double-champion de France individuel, membre de l’équipe de France, Champion du Monde et d’Europe, a mis tout son savoir-faire dans la conception d’une toute nouvelle gamme de flotteurs pour la pêche à l’anglaise. Il s’agit de produits ingénieux et techniques et dont la qualité des matières premières a été méticuleusement choisie.

Waggler coulissant 2 en 1 permettant d’être utilisé en mode de pêche à l’italienne ou en mode coulissant anglais …. Du jamais vu.

Trois séries de flotteur anglaise

Cette nouvelle gamme sera composée de 3 séries de wagglers pour la pêche à l’anglaise. De telle sorte à ce chacun puisse couvrir les situations de pêche propres qu’il rencontre de manière optimale. D’un bout à l’autre de la conception, solidité, longévité, visibilité, efficacité maximale ont animé le développement des wagglers compétition estampillés SP ont pensés  pour répondre à des critères multiples et variés :  !

Point commun : une visibilité optimale en toutes circonstances

Les nouveaux flotteurs pour la pêche à l’anglaise, les wagglers SP Compétition jouissent d’une conception et d’une modularité d’antennes unique. Avec l’extrémité de la tige du waggler peinte et percée, vous pourrez pêcher à trainer si vous rechercher la stabilité. D’autre part vous pourrez y adapter l’un des 12 modèles d’antennes insert qui permet de disposer du produit totalement adapté aux différentes conditions que vous rencontrerez.

Trois modèles pour toutes les pêches à l’anglaise

  • Un waggler droit idéal pour les pêches à courte et moyenne distance en étang ou en canal. Avec l’emploi d’une antenne fine sur insert vous disposerez de l’outil parfait pour les pêches techniques de poissons blancs. Si vous décidez d’utiliser uniquement comme indicateur de touche la « tige antenne » vous serez prêt pour affronter une pêche de carpe au PELLET WAGGLER,
  • Waggler à bulbe pour les pêches à moyenne et longue distance. Le flotteur idéal pour la pêche au waggler fixe en plan d’eau. Avec une antenne insert carbone bicolore vous pourrez visualiser les touches les plus fines réalisées par les brèmes. Avec l’antenne creuse ouverte vous pourrez vous lancer dans la pêche à longue distance. Vous bénéficierez d’un parfait compromis entre visibilité et sensibilité.
  • 1 waggler coulissant 2 en 1 utilisable soit en mode de pêche à l’italienne, 2/3 de la portance à la base du flotteur et 1/3 sur la ligne, ou en mode coulissant anglais avec la majorité de la portance sur la ligne…. Du jamais vu. Une gamme de flotteurs pour la pêche à l’anglaise conçue et aussi éprouvée et conçue pour répondre aux problématiques des amoureux de la pêche au coup de loisir et pour couvrir également les besoins des compétiteurs les plus exigeants.

La pêche au feeder de compétition est en plein explosion. Notre pêcheur Mickael Letscher est devenu champion de France de pêche au feeder le 10 septembre dernier à Angers. A 28 ans, il confirme son excellent niveau et remporte un premier titre élite après avoir gagné la deuxième division l’an dernier, toujours à Angers mais sur un parcours différent. Ce championnat se déroule en rivière en amont de la ville de Angers sur la Maine et la Sarthe. Ces rivières très poissonneuses nous ont habitué à des scores records. Cette année ce sera bien plus difficile et les poissons semblent présents mais pas très décidés à se laisser prendre.

Première manche – La place à l’aile, la vie est belle

Mickael entame ce championnat avec une place à l’aile. Une aile amont, un bon numéro au vu des entrainements. Il pratique une pêche fine à 40m de tout venant. Il remporter le secteur de justesse.

Concentré et appliqué, Mickael remporte son secteur en première manche.

Deuxième manche : Saucisse lentille

De grosses plaques d’herbiers et de lentilles dérivent sur la sarthe. Déplacées au gré du vent, elles gênent aléatoirement les compétiteurs sur le secteur le plus amont. Mickael, milieu de secteur n’y échappe pas. Il fait preuve d’un sang froid remarquable pour déjouer ce piège et ne perdre au final que 2 poissons dans les paquets d’herbes. Il pêche canne haute avec des Garbolino Altima en 4,2m pour passer au dessus de la plaque de lentille. La distance de pêche est aussi dictée par la largeur de ces herbiers.

Troisième manche : Des risques qui payent

Au matin de ce dernier round, Mickael est second au général, devancé au poids. Le premier et le troisième s’affrontent sur le même secteur. Mickael a bien évidement une carte à jouer mais il ne faut pas prendre trop de points. Pas simple, Mickael est au numéro 4, alors que ce sont les gros numéros qui dominent ce secteur depuis le début de la compétition. Cela se confirme rapidement. Au bout d’1h de pêche Micka n’a pris qu’un seul poisson. Il est temps de prendre des risques. Nous orientons la stratégie vers les grosses brèmes de la rivière. Très rapidement, le choix est payant, il revient sur la tête rapidement avec 2000 point par poisson capturé. Il termine deuxième de son secteur, une très belle performance. La première place au général est assurée haut la main avec 5 points. Le deuxième est relégué à 8 points.

Graine de champion

Mickael Letscher a une personnalité très attachante. Il est connu pour sa gentillesse et sa simplicité. Bon nombre de compétiteur se réjouissent de cette victoire qui récompense aussi un pêcheur extrêmement appliqué et talentueux. Une victoire qui vient grossir le palmarès de son jeune club : Pêche Feeder Compétition (12) et faire la fierté de ses partenaires. Bravo Micka je suis fier de toi !

Le matériel de Mickael :

0 3405
A l’issue d’un championnat de pêche à l’ anglaise incertain, Ludovic Lazaretti a remporté un titre bien mérité grâce à sa régularité. Notre champion revient sur sa victoire.

Champion de France de Pêche à l’anglaise. Merci les copains

« Pour ce championnat, je n’ai pas eu une grosse préparation, étant en plein travaux pour la construction de ma maison. Par chance, nous étions 4 membres du même club à participer à cette épreuve. Olivier Vanhee est allé pêcher sur les secteurs le weekend du 14 juillet pour avoir une 1ère approche du parcours. Je suis arrivé sur place le mercredi en début d’après-midi et avec mes compères, nous avons pêché le petit lac où nous avons vu la présence de quelques chats, et pas mal de petites plaquettes de 20 à 150gr. Le jeudi matin nous avons pêché le grand lac qui s’est avéré très poissonneux avec de beaux gardons, des gros yeux, quelques plaquettes et des chats. J’ai consacré le jeudi après-midi à monter mes lignes.

Déroulement des manches

Pour la 1ère manche je me trouve au petit lac secteur Dordogne, stratégie simple, une amorce type gros gardon et terre de rivière pour fixer les chats et une amorce qui tâche et travaille vite pour les plaquettes sur un même coup à 17m. J’ai pêché les plaquettes avec un flotteur en plume de paon de 5gr et quasiment pas de plomb sur la ligne, mais la pêche était irrégulière. J’ai comblé les trous sur les plaquettes en pêchant les chats avec une ligne un peu plus lourde. Je finis la manche avec 85 poissons pour 4230gr pour une place de 2ème sur 12 battu par une pêche avec un sandre de plus de 4kg. Lors de la 2ème manche, je me situais sur le petit lac secteur Lot et Garonne, la même stratégie que la veille. J’ai attaqué en prenant de petites plaquettes d’environ 25gr à une bonne cadence. Après des essais aux chats infructueux, je me suis concentré sur ces poissons en essayant de rater le moins de touches possible. Je finis la manche avec 151 poissons (aucun chat) pour 3920gr, une place de 4/12 avec 2 pêcheurs devant moi qui ont pris des carpes. Au classement intermédiaire je suis 3ème avec 6 points, idem que le 2ème et Stéphane Pottelet en tête avec 5 points. Il faut réaliser une grosse 3ème manche pour espérer un beau résultat.

Manche décisive

Je me retrouve au numéro 3 secteur grand lac, à priori une place susceptible de permettre un bon classement. Stratégie différente, une amorce plus riche, pas traçante, avec de la terre de rivière pour bloquer. Je pensais pêcher à 17m, mais le 1 et 2 ont pêché plus loin j’ai donc rallongé à 20m. J’ai commencé la pêche avec un paon de 8gr avec 2 gr sur la ligne. Or les touches étaient en nombre mais beaucoup de ratés. Il a fallu vite trouver la meilleure disposition de plombée pour rater le moins possible.
  • Plusieurs plombs de touches et un poisson presque à chaque touche.
  • Lors des 2 premières heures, la pêche était constituée de gros gardons et gros yeux.
  • Puis les chats sont arrivés en nombre. Et là, une ligne en coulissant avec 10gr (pour 1m80 de fond) m’a permis d’aller assez vite. Surtout rater le moins possible car nous étions nombreux dans le secteur au coude à coude en nombre de poissons.
  • Une manche stressante mais où il ne fallait rien lâcher, au final 173 poissons pour 10230gr (4600 de blancs et 5630 de chats) et une gagne de secteur d’une courte tête.
Il ne restait plus qu’à savoir ce que les 2 autres pêcheurs qui composaient le podium avait fait. Après quelques appels aux copains répartis sur les autres secteurs, c’est avec une immense joie que j’ai compris que j’allais devenir le nouveau champion de France moulinet 2017. Je n’ai pas réalisé tout de suite, un sentiment bizarre comme d’attendre la proclamation des résultats pour être sûr que ça soit moi. Mais les félicitations des anciens champions et autres pêcheurs m’ont vraiment fait plaisir. C’est au retour de ce week-end et les marques de sympathie reçu sur les réseaux sociaux que j’ai réalisé l’importance de ce titre.

Remerciements pour ce titre de Champion de France de pêche à l’anglaise

Je tiens d’abord à remercier mes parents et surtout mon père qui m’a beaucoup aidé à mes débuts. Je remercie également, ma femme et mes enfants qui me laissent partir même si ce n’est pas facile pour eux. Mon coach du week-end, Roland, toujours fidèle au poste pour m’aider lors de mes championnats. Mais aussi, Damien (10ème et maintenu, bravo !!). Olivier. Jean-David (descendants mais qui reviendront). Catherine et Kilian pour les 5 jours passés sur place. Merci aussi à Stephane Pottelet de ton soutient et surtout de nous avoir accueilli dans la famille Garbolino, marque qui nous propose du matériel de qualité nous permettant de pêcher dans les meilleures conditions. En effet nous étions 4 du team Garbolino 38 à participer à ce championnat de pêche à l’ anglaise. Il faut avoir de la réussite pour arriver à ce niveau. Mais nous faisons preuve d’une forte motivation à progresser et côtoyer les meilleurs. Cet état d’esprit vaut pendant les championnats ou les grosses épreuves et autres concours. Nous sommes un petit club d’une dizaine de pêcheurs, une bande de copains depuis de nombreuses années. Nous échangeons beaucoup et essayons de progresser tous ensembles. Tout en prenant du plaisir à être au bord de l’eau pour pratiquer notre passion. Au sein de notre club il y a une concurrence seine et une émulation qui nous permettent de nous améliorer. »

Matériel utilisé par Ludovic

0 4748
championnat-europe-peche-au-coup-paul-louis-lafont-5
Après Diego Da Silva, c’est au tour de Stéphane Pottelet de décortiquer le championnat d’Europe 2017. Il revient en détail et avec beaucoup de réalisme sur cette première épreuve phare du calendrier international.

Introduction sur ce championnat d’Europe de pêche au coup en Italie

L’épreuve se disputait cette année sur le canal Bianco sur la commune d’Adria dans la banlieue de Venise. Le parcours sélectionné, un canal d’une bonne centaine de mètres de large avec un fond de 3m50 à 5m00 à 13 m et soumis à d’importantes variations de courant et de hauteur d’eau dû à la proximité de la mer et donc de l’influence des marées. Les poissons dominants sont des brèmes et silures, ces derniers n’étant pas comptabilisés pour l’épreuve.

Quels enseignements as-tu pu tirer des entraînements ?

« Nous étions confrontés à un parcours en perpétuel mouvement. Les entraînements du lundi au jeudi ont été disputés sous l’influence de la marée montante, de ce fait, peu de courant et parfois ce dernier était inversé. L’emploi de ligne de 0.8 à 6gr était de rigueur. Les brèmes acceptant plus facilement une ligne bloquée a conduit la plupart des équipes à opter pour une pêche au flotteur plat. Au niveau des esches, les vers de vase et le ver de terreau semblait le menu préféré de nos compagnons de jeu. Le rappel à la main était à proscrire sous peine d’attirer les silures et le recours à la coupelle comme souvent s’est avérée une obligation. Niveau amorce : de la terre, encore de la terre et un petit peu d’amorce. 2 Kg d’amorce seulement sur les 20 litres autorisés. La distance de pêche se situait entre 11m50 et 13m00 et le staff a vu apparaître le jeudi une pêche à mi-distance (7-9m), pêche à laquelle les membres de l’équipe croyaient peu…

Comment s’est déroulée la 1ère manche ?

Pour ma part, j’ai hérité du secteur C dans la partie amont. Niveau marée, nous allions être confrontés à une pêche en marée descendante donc nous devions nous attendre à plus de courant. Afin de pouvoir m’adapter à toutes les situations j’avais décidé de monter pas moins de 12 kits (9 pour le large et 3 pour la mi-distance). Les lignes s’échelonnant de 1gr à 30 gr.
Amorçage et début de la pêche
Pour l’ amorçage, j’ai opté pour un amorçage massif sous la 13m, 7 litres sous la forme de mandarines envoyées à la main couplée à 6 coupelle de terre farcie d’esches, pour la mi-distance 10 boules ont été déposées à la coupelle. Je débutais la manche au large et malheureusement sans touche sur les premières coulées. Au bout de 10 minutes je ferre mon 1er poisson à savoir une plaquette de 250 gr. Puis les minutes s’égrènent sans la moindre touche. Mes 2 voisins Russe et Biélorusse enregistrent des prises régulières et au bout d’une heure de pêche j’ai 5/6 poissons de retard. Devant cette absence de poisson sur mon coup principal je décide de revenir sur celui à mi-distance. Je prend un petit plat de 3gr et à la première coulée, je loupe une touche, à la seconde également, la 3ème sera la bonne je prendrai une bordelière de 80 gr. Je décide de prendre une ligne légère et de pêcher à passer et là je mets au sec régulièrement des prises de 50 à 120 gr.
Un changement nécessaire de stratégie
Mes voisins enregistrent moins de touches mais chaque prise fait entre 200 et 800 gr. Bref je n’arrive pas à combler mon retard bien au contraire. Je décide de repartir au large et malheureusement mon coup semble désespérément vide. Je reviens sur le bord avec une toute autre approche je saisi le 6gr plat et décide de pêcher à caler avec de petits vers de terre et là quelques minutes plus tard je prends des poissons plus gros. Une 1ère plaquette de 400 gr, une autre de 600, une troisième de 400 rejoignent la bourriche, vite accompagnées par une autre de 1,2 kg. Je reprends de nombreuses places en fin de manche. Pour finir, je termine avec plus de 6,5 kg et obtiens une 6ème place de secteur sur 24. Je réalise un meilleure score que mon voisin Biélorusse mais mon autre voisin termine 3ème de secteur. Les résultats des autres membres du groupe France arrivent et nous réalisons une très belle 1ère manche avec une 3ème place au classement provisoire avec 31 points (3-4-6-6-12), derrière les belges qui affichent 14 points et les italiens 26 mais loin devant les 4ème les Biélorusses avec 48 points. Le podium semble plus qu’accessible. pêche au coup Italie  Adria Canal Bianco rivière avec marée carassins

Déroulement de la seconde manche

J’hérite de l’aval du secteur B, le B3. La veille, cette place était occupée par un pêcheur portugais qui avait terminé à la 17ème du secteur sans réussir à prendre un poisson au large dixit les commissaires italiens présents sur le secteur la veille. Tout comme la veille, je décide de faire 2 coups en utilisant la même stratégie d’amorçage à 9m et en amorçant légèrement en retrait sur le coup du large. Je débute la manche au large et malheureusement pas de touche, le coup semble totalement désert, le courant est vif et j’ai besoin d’utiliser le 30 gr pour tenter de bloquer. Je décide donc de venir en bordure pour décapoter et faire des points et là …. Pas de touche également. Les minutes passent et les bourriches restent vides, 20, 30, 40 minutes toujours pas de touche. Dans le secteur les pêcheurs n’ont pas trop de touche mais certains ont 7/8 poissons et la moyenne est à 3 prises.
Première touche au bout de minutes
45ème minute première touche à mi-distance, une plaquette de 250 gr, 3 coulée après une seconde du même poids et 5 minutes plus tard un carassin de 500 gr. Je termine la première heure avec environ 1 kg et je me situe dans le milieu de tableau. Je débute le 2ème heure avec plein d’espoir malheureusement les poissons semblent avoir désertés à nouveau le coup, il me faudra attendre 30 minutes supplémentaires pour enregistrer une nouvelle touche, c’est encore un carassin de 500 gr qui rejoint ses congénères, la coulée suivante je casse sur un joli poisson et plus aucune touche, la 3ème heure c’est la traversée du désert : capot.
Après la troisième heure
J’ai rétrogradé au classement je me situe entre la 18ème et la 22ème place du secteur. Je tente de construire mes coups au large et à mi-distance avec l’apport régulier de coupelles mais rien n’y fait. A 20 minutes de la fin je décide de changer radicalement d’option et décide de rappeler à la main au large. A la 3ème boule j’enregistre ma première touche au large sur mon 30 gr, un brème de 800 gr rejoint ma bourriche, j’insiste avec le rappel à la main j’ai une seconde touche que je loupe. La manche se termine et j’ai 5 malheureux poissons dans ma bourriche. La balance affiche 2,3 kg ce qui me permet d’obtenir une 13ème place de secteur, bien meilleure que mes voisins directs (Biélorusse encore et Luxembourgeois) qui terminent au-delà de la 20ème place. pêche au coup Italie Pottelet Europe Adria Canal Bianco

Bilan des deux jours pour ce championnat de pêche au coup en Italie

Les résultats des membres de l’équipe arrivent au compte-goutte, La France termine cette manche avec 55 points (4-10-12-13 et 16) en ayant quasiment battus tous ses voisins directs. Les belges n’arriveront pas à faire mieux sur cette manche avec 57 pts. Les Italiens sont annoncés rapidement champion d’Europe par équipe et les amis belges devancent les Hongrois d’une paire de points. L’équipe de France termine à une honorable 5ème place. Un résultat décevant au regard de son classement de la première manche mais tout à fait honorable. pêche au coup Italie Pottelet Europe Adria Canal Bianco rivière avec marée carassins

D’après toi qu’a t-il manqué à l’équipe de France pour décrocher une médaille par équipe ?

Un peu plus d’expérience sur ce parcours en marée descendante. Je pense que lors de la seconde manche les poissons étaient moins loin qu’à la première car le courant était plus vif. Si cela était à refaire je préparerai le coup à mi-distance à 6.5m/7m au lieu de 9m et celui du large entre 11 et 11m50. Je voulais vivement remercier Daniel et Mauricette MOMMEJA pour leur dévouement et leur soutien ainsi que Frédéric FOURMY qui m’a coaché sur ce championnat.

0 3850
championnat-europ-peche-au-coup-diego-da-silva-1
Diego est un pilier de l’équipe de France et compte parmi les pêcheurs les plus expérimentés non seulement au niveau national mais aussi international. C’est avec sa précision habituelle qu’il nous rend compte de la stratégie employée lors de ce championnat d’Europe de pêche au coup 2017.

Deux coups

A l’issue des entrainements, nous avons déterminé qu’il était nécessaire de préparer deux coups. Le premier situé entre 6 et 9mètres du bord en fonction de la profondeur et le second à 13 mètres. Nous avons jeté quelques boules d’amorces sur chaque coup et concentré les esches avec de la terre à la coupelle lors de l’amorçage principal. La gestion des esches était primordiale pour s’assurer un entretien constant des deux coups. championnat-europ-peche-au-coup-diego-da-silva-3

La première manche : Une pêche rythmée

Après quelques coulées au large à 13m sans enregistrer la moindre touche, et comme tous les pêcheurs visibles dans le secteur,  je me suis vite rabattu sur le coup de bordure afin de prendre quelques poissons où mon voisin de droite avait réussi à prendre quelques plaquettes. Je l’ai vite rattrapé et dépassé mais il me fallait entretenir, c’est à dire construire le coup du large en y apportant les esches nécessaires pour attirer et maintenir quelques brèmes. Le coup de bordure s’épuisant, j’ai décidé d’aller au large et de pêcher plus agressivement: c’est à dire de déposer des coupelles très régulièrement à un rythme soutenu. J’ai encore accéléré lorsque les touches sont enfin arrivées. Comme je l’avais vu aux entrainements, la pêche pouvait se faire dans la dernière heure et rien n’était vraiment perdu avant. Le courant n’avait rien à voir avec celui de la semaine et il a fallu vite s’adapter. Alors qu’en semaine, nous avions utilisé des flotteurs portants entre 1gr et 10gr, le jour J, j’ai dû pêcher avec des modèles de 20, 25 et 30gr plat. J’ai subi un manque cruel de touches pendant 20minutes. Une casse sur un gros poisson qui vraisemblablement était le gêneur, a fait réapparaître les touches. La perte d’une belle brème à portée d’épuisette me coûte sans doute aussi un point. championnat-europ-peche-au-coup-diego-da-silva-2

La seconde manche

Je l’ai abordé de la même manière que la première sauf que j’ai été contraint de faire la bordure à 10m. Le fond chaotique ne me permettait pas de la faire plus près. J’ai pris quelques poissons plus gros que la veille mais le coup s’est rapidement essoufflé. J’ai dû pêcher comme la veille à 13m avec la même puissance de courant. Cette fois-ci, je ne pouvais pas casser car j’avais prévu des bas de ligne plus forts. Lors de cette seconde manche, le courant s’est complètement arrêté à 10mn de la fin et j’ai dû régler une ligne plus légère qui m’a malheureusement fait perdre du temps. Le niveau descendait de presque 80cm et une brème de plus pouvait me faire gagner le secteur suivant sa taille et j’ai manqué peut-être cette ultime touche dans les 5 dernières minutes.

Feed back : Une pêche toute en patience

Si je devais refaire le championnat, je pêcherais de la même manière en abordant les deux coups de la même façon mais partirais plus tôt au large. Avec le recul, je me suis aperçu que le réglage de la traîne avait encore une fois une énorme importance sur les touches. Malgré la pige de mesure que nous avions installée, il fallait s’efforcer de reprendre le fond qui changeait sans cesse. Seul un réglage optimal, permettait de provoquer une touche et surtout de ne pas harponner ou manquer le poisson. Cette pêche nécessite de la patience car il s’agit de construire un coup et tout peut se jouer dans les derniers instants. Il m’a manqué un peu de réglages car les conditions du courant du championnat n’étaient pas les mêmes que la semaine. championnat-europ-peche-au-coup-diego-da-silva-4

Matériel utilisé par Diego lors de ce championnat d’Europe de pêche au coup

Bilan

L’équipe de France finit 5ème de ce championnat et Diego à la 9ème place au classement individuel, soit le meilleur français. Considérant qu’il n’existe plus de « petites nations », cette nouvelle place dans le top 10 des pêcheurs français conforte leur position et évidemment celle de Diego parmi les meilleurs également.

0 3495
festival-garbolino-8

« le Festival Garbolino sera assurément une épreuve sur laquelle il faudra compter dans le calendrier international. »

Le moins que l’on puisse dire c’est que les équipages belges ayant fait la longue route du plat pays à Saint Hilaire Les Places, n’ont pas fait le déplacement pour rien puisqu’ils occupent deux places sur le podium. Interview de PF Deschepper, belge et fidèle de Garbolino, qui décroche une belle 3ème place avec son partenaire Eric Hardat.

découvrez le compte rendu du Garbolino Festival ici

DSC_9266

Bien préparés pour ce Festival Garbolino

« Afin de préparer cette épreuve, nous nous sommes basés sur les informations fournies par les organisateurs ainsi que sur les résultats du concours du début avril.De grosses pêches semblaient donc possibles, même si certaines places paraissaient plus délicates à négocier, ceci étant dû au profil irrégulier des plans d’eau (profondeur,pente…).

Nous avions donc décidé d’être sur place dès le mercredi afin de bénéficier de trois jours d’entraînement.

Les deux premiers jours furent consacrés à pêcher l’étang des

Barabans qui nous semblait le plus difficile à appréhender.

Dès le premier amorçage, nos doutes se confirment:les gardons mordent comme des fous pendant la première heure puis la pêche se durcit.

Les poissons désertent le coup sans raison apparente puis reviennent comme par enchantement.

Le lendemain, la pêche est encore plus difficile:des touches pendant quinze minutes puis plus rien de constant. Pire, ce qui permet d’enregistrer quelques touches semble totalement improductif dans les minutes qui suivent.

Seule certitude,un frondage régulier de casters et/ou chènevis permet de maintenir une certaine activité sur le coup.

Le vendredi, nous nous rendons sur l’étang à gros poissons(Lafarge) et là, nous réalisons nous réalisons un véritable “carton” sous la canne : plus de 80kgs de brèmes et carrassins en à peine 3 heures!Nous sommes confiants, notre stratégie paraît efficace.

festival-garbolino-11

Déroulement de l’épreuve : La première manche

Le tirage au sort nous attribue le numéro 23 secteur bois,aux Barabans. Le profil du poste est le suivant:une pente prononcée se prolonge jusqu’à 9 mètres du bord, puis la profondeur(5m) se stabilise, le fond étant pratiquement plat. Nous décidons d’être assez “agressifs” dans notre approche car cette place s’était révélée excellente le jeudi. La chute des températures nous incite aussi à croire que les poissons regagneront les grandes profondeurs.

Nous optons donc pour une amorce foncée (noire vu la clarté de l’eau) inactive et y incorporons près d’un kilo de fouillis ainsi que des asticots rubis ébouillantés.

L’amorçage se fait à 11m afin de gagner en rapidité d’exécution et de conserver une marge de manoeuvre au cas où les poissons reculeraient.

Dès le début de la manche,nous devons nous rendre à l’évidence:nous nous sommes trompés,la pêche est extrêmement difficile et les touches particulièrement rares!

Il est certain que notre approche ne facilite pas les choses! Rétrospectivement, une amorce travaillant plus et contenant moins d’esches ainsi que l’emploi de lignes plus légères(hameçon 22 et vers de

vase) aurait permis de déclencher plus de touches!

Toutefois,la prise de gardons d’une taille supérieure aux autres concurrents nous permet de terminer à la deuxième place avec un petit kilo!

Notez aussi que la pêche au moulinet permettait de “gratter” quelques touches en fin de pêche.

DSC_9472

2ème manche : Une belle victoire de secteur

Nous héritons de l’étang Lafarge,secteur digue,au numéro 29.

Confiants, nous amorçons massivement sous la 13m:je commence par jeter dix boules d’argile surmouillées contenant du fouillis et des vers coupés.Je complète avec des boules d’une amorce riche contenant peu de terre,du fouillis et des pinkies ébouillantés.

J’amorce également avec le même mélange copieusement à 40m.Pour cette pêche au moulinet,j’ai choisi de préparer trois montages, des coulissants exclusivement(3+10;3+12;3+15) au vu de la profondeur(4,5m) et de la dérive importante.

La pêche débute lentement:quelques carrassins sont pris au moulinet dans le milieu du secteur.Après une petite demi-heure,j’enregistre une touche à “l’anglaise”,c’est une plaquette de 300gr bientôt suivie par une autre un peu plus grosse.Le coup monte alors “en puissance”,les touches se faisant plus nombreuses(plaquettes,petits carrassins,quelques brêmes).

Après deux heures,je me décide à rappeler régulièrement avec des boules très chargées en esches.Le résultat ne se fait pas attendre et une carpe de deux kilos rejoint la bourriche.

Ce rappel fonctionnera jusqu’à une heure de la fin,puis les poissons disparaîtront.Le vent de face à forcit et une ligne de 3+15gr permet maintenant de ralentir la dérive.Je refais également un “fond” avec une dizaine de boules ce qui me permet de reprendre une brême et une belle plaquette alors que les autres concurrents n’enregistrent plus de touches.

De son côté,Eric qui s’est astreint à déposer régulièrement sous la canne des boules de double terre riches en vers coupés réussira à capturer deux belles brêmes et quelques perchettes.

Notez qu’à l’hameçon nous avons constamment utilisé un vers de fumier accompagné de deux asticots morts.

Au final,nous remportons le secteur avec un peu moins de 14kg de poissons.Nous terminons donc avec trois points,ce qui nous classe troisième au général, départagés au poids avec les seconds.

festival-garbolino-8

Conclusion sur ce premier Festival Garbolino

Participer à cette épreuve fut pour nous un réel plaisir. Les étangs sont magnifiques et les pêches variées nécessitent un grand sens de l’adaptation.

C’est aussi une occasion unique de rencontre et d’échange.

Nous nous en voudrions de ne pas souligner le travail énorme réalisé par les organisateurs et les bénévoles afin que la compétition se déroule dans les meilleures conditions possibles(une aide était proposée pour porter le matériel sur le secteur le plus difficile d’accès et une route fut même barrée afin de pouvoir stationner les véhicules!).

Il est simplement dommage que la météo et la fraie n’aient pas permis d’exploiter pleinement la richesse piscicole de l’endroit.

Nul doute qu’au vu de la motivation et de la volonté de bien faire de l’équipe organisatrice, le Festival Garbolino sera assurément une épreuve sur laquelle il faudra compter dans le calendrier international.

festival-garbolino-13

> découvrez le compte rendu du Garbolino Festival ici

collage-master-du-gard-2017

Le TEAM GARBOLINO 38 est un tout nouveau club créé en 2017. Avec en son sein des pêcheurs comme Ludovic LAZARETTI et Eric SCHULTZ entre autres, GARBOLINO avait foi et confiance et leur première prestation a été à la hauteur de leur réputation sur un parcours qu’ils connaissent bien.

Ludovic revient pour nous sur la stratégie adoptée avec son coéquipier Olivier VANHEE, qui les a menés à la victoire de cette 4ème édition des Masters du Gard de pêche au coup, organisée parfaitement par le Team Milo 30 sur le parcours de Saint Gilles et qui a réuni cette année 70 équipes de deux pêcheurs. masters-du-gard-garbolino-6

Première manche du Master du Gard de pêche au coup

« Samedi, 1ère manche, le tirage nous envoie sur la partie écluse au numéro 16, un secteur sans aile. Stratégie du jour, Olivier pêche au feeder et moi à la canne : Pour le feeder, amorce jaune, riche mais qui travaille vite avec terreaux coupés, casters et gozzer rubis congelés. Nous optons pour une pêche sur la berge d’en face à 50/55m. Mais notre place est compliquée car beaucoup d’accrocs. Il est difficile d’avoir une cadence de touches. Malgré cela Olivier réussit à prendre quelques carassins et grosses brèmes pour un score estimé à un peu plus de 12000 points. masters-du-gard-garbolino-4 Master du Gard pêche au coup sud feeder canal anglaise canne Pour la canne, mélange de gros gardons avec casters et pinkies rouges congelés ainsi que de la double terre pour le fouillis. Un coup à 6m où les poissons ne sont jamais bien rentrés. Et un plus productif à 11m50, une pêche de plaquettes de 40 à 200gr. 2 petites carpes de 1kg et 1kg1/2 et 2 carassins de 400 et 600gr viennent alourdir la bourriche. Il a fallu gérer le rappel à la coupelle de manière efficace car les mulets venaient perturber la pêche si on rappelait trop régulièrement. La bourriche canne estimée à environ 10000 points. »

Bilan de la première manche pour le groupe

Verdict final, Ludovic et Olivier remportent leur secteur avec 22280 points d’une courte tête (20gr) devant leurs copains de club Romain et Stephen. Les 2 autres équipes situées également sur la partie écluse s’en sont plutôt bien sortie, Eric et Kilian gagnent leur secteur et réalisent même le plus gros score du samedi avec plus de 31 kg !!! Une sacrée performance. Jean-David et Damien finissent 2nd de secteur avec plus de 24000, battu de 500gr.   La soirée du samedi entre les amis du Team Garbolino 38, leur permet de débriefer de leur bonne journée et de parler de la 2ème manche, avec un changement de parcours. Le secteur jardin étant difficilement accessible ils vont pêcher le secteur Eysperan qu’ils ne connaissent pas, sauf Romain et Stephen qui leur donnent quelques précieux renseignements.

2ème manche

« Tirage du dimanche matin, pour nous ça sera le numéro 37, une sous aile car le secteur commence au 36. Malgré les commentaires qui annoncent l’aile intouchable nous restons confiants, nous ne changeons pas notre amorce feeder, mais enrichissons notre mélange canne, et utilisons des amorces plutôt jaunes pour essayer de faire la différence. Concernant les esches nous restons sur la même base que la 1ère manche. Le canal est moins large et le courant un peu plus soutenu que sur la partie écluse. Olivier au feeder et moi à la canne, la manche commence bizarrement, pas de touches au feeder et des petites plaquettes à 11m50 (20/40gr). La 1ère touche au feeder est impressionnante, sans aucun doute une carpe, Olivier gère la situation, quant à moi je me retrouve également pendu avec une carpe, mon petit bas de ligne en 10°° a tenu le coup et le poisson de 2kg environ a pu rejoindre la bourriche, Olivier quant à lui met à l’épuisette une carpe de 4500gr qui sera notre plus gros poissons de la journée. Un doublé de carpes, c’était amusant. La pêche à la canne est régulière, les plaquettes (40 à 300gr) sont bien présentes et le rappel à la coupelle permet de les maintenir en place et de faire venir quelques carassins. Olivier au feeder, au plus près de la berge opposée, à des touches régulièrement et les carpes se montrent mordeuses, 9 de prises sur les 11 touchées, plus carassins et brèmes.
L’attente de la pesée
Nous estimons notre pêche à 35000 et sommes plutôt confiant même si l’aile à une grosse pêche. La balance annonce 11500 pour la pêche à la canne, et 28000 pour celle feeder. Nous remportons une seconde fois notre secteur avec le plus gros score du week-end, plus de 39 kg ! Le reste de parcours Eysperan a été plus compliqué, mais Eric/Kilian et Romain/Stephen ont limité la casse en faisant second de secteur, cela fut plus compliqué pour Jean-David/Damien. Master du Gard  sud feeder canal anglaise canne

Bilan final

Au classement final après leur 2ème place de l’an passé (avec 2 points également) Ludovic et Olivier remporte l’épreuve avec le score parfait de deux points et plus de 61 kg. Et Ludovic de préciser « C’est une joie immense pour nous et nos débuts sous la bannière bleue de Garbolino dont nous sommes fiers de porter la couleur ! » Bravo également à Eric/Kilian qui terminent 5ème, Romain/Stephen 16ème, JD/Damien 40ème. Master du Gard pêche au coup  feeder canal anglaise canne

Matériel employé lors du Master du Gard de pêche au coup

Ludovic revient sur le matériel employé : « Ce week end, nous avons dû faire face à des conditions de pêche particulière, avec la présence de gros poissons combatifs et de brèmes parfois tâtillonnes, il fallait donc un matériel ultrapolyvalent. De plus nous avons dû faire face à des conditions météorologiques épouvantables de vent et pluie parfois très fortes. Les nouvelles cannes feeder de la gamme Altima puissantes et précises ont fait un boulot exceptionnel et la bagagerie Challenger de très bonne qualité a préservé notre matériel comme il fallait. Nous revêtions les nouveaux ensembles salopette et veste respirantes, et même la puissante pluie du samedi n’a pas réussi à nous mouiller. Bien à l’abri et mieux équipés, on pêche bien plus en confiance et à l’aise ! Master du Gard pêche au coup sud feeder canal anglaise canne  

Pour aller plus loin

Afin approfondir vos connaissances sur la pêche au feeder, n’hésitez à consulter notre site internet garbolino.fr, et en particulier nos pages dédiées à la pêche au feeder, et suivez nous sur notre chaîne Youtube