Menu
Home Carpe au Coup

0 2593
Les flotteurs pour la pêche de la carpe au coup doivent répondre à des critères impératifs de solidité, mais aussi de visibilité, de forme et évidemment de look. Les nouveaux flotteurs Garbolino SPX réunissent toutes ces qualités.

Des flotteurs indestructibles

La série de flotteurs Garbolino SPX a été spécialement développée pour la pêche de la carpe au coup et des spécimens. Répondant à un cahier des charges strict et surtout inédit, ils sont simplement indestructibles. Construits en mousse de Rohacel, aucun nylon, même le plus fort ne pourra les éventrer car il passe via un canal qui fend le corps du flotteur. Deux œillets de type « ressort » viennent guider le nylon à la base de l’antenne évidemment, mais aussi à la base du corps. La quille en fibre de verre est indéformable et solidement arrimée dans le corps en mousse. Un bon flotteur à carpe doit être visible en toutes circonstances et ne pas couler sous le poids d’appâts volumineux, les antennes sont donc épaisses. La grande nouveauté est en plus des classiques rouge et jaune, l’addition d’une antenne verte et rose fluo, des coloris qui nous ont été réclamés par nos spécialistes. Le flotteur Garbolino SPX 03 et sa forme losange s’adresse aux pêches de bordure, y compris dans les milieux les plus encombrés. Les X06 et X09 se différencient par la longueur de leur quille. Le premier conviendra aux pêches en eaux peu profondes et le second aux plans d’eau profond. Tous les modèles épousent le tout nouveau code couleur Garbolino afin de distinguer facilement les poids de vos flotteurs. A vous les grosses carpes, mais aussi esturgeons et silures, les flotteurs Garbolino SPX seront des alliés de choix, ils ne connaissent aucune limite !
 
Flotteur Garbolino SPX 03 disponible de 0.10 à 0.50gr
Flotteur Garbolino SPX 06 disponible de 0.10 à 0.60gr
Flotteur Garbolino SPX 09 disponible de 0.20 à 1.50gr
 

Chapitre 4 : Les lignes pour la pêche de la carpe

  • Le Choix du flotteur

La pêche de la carpe au coup en carpodrome se pratique à des distances et des profondeurs variées. Si bien que, à l’instar des pêches de poissons blancs, il est nécessaire de disposer de montages de lignes différents et surtout équipés de flotteurs différents. Ces flotteurs doivent répondre à des critères de solidité et de durabilité importants. Stéphane recourt à 3 modèles à la forme certes semblable, la forme oblongue qui est la plus polyvalente, mais équipés d’antennes et de quilles différentes.
  • Pour les pêches classiques dans des plans d’eau d’1 à 3 mètres de fond, Stéphane opte pour des flotteurs bien quillés et surmontés d’une antenne capable de supporter des esches délicates et volumineuses à chaque fois que la carpe exige l’un ou l’autre. Le Garbolino SPI27 et le tout nouveau SPE17 sont idéaux. De plus le nylon passe ici à l’intérieur du corps du flotteur, ce qui les rend quasiment incassables, y compris sous les tractions les plus fortes.
  • Pour les pêches de bordure, que l’on pratique souvent dans des milieux forts encombrés, Stéphane utilise le petit nouveau qui vient d’arriver, le SPX06. Ultra solide, il est équipé d’un œillet sur ressort au sommet mais aussi à la base de son corps. Ce dernier est lui-même fendu et ce canal central devient le guide pour le nylon. Il n’y a donc plus aucun danger pour que le corps ne soit éventré par un nylon imposant.
  • Le choix du nylon

A pêches extrêmes, nylon particulier. Stéphane utilise cette fois un nylon très particulier et fluorocoated (enveloppé de fluorocarbone), dont les facultés d’anti-abrasion sont un atout considérable. Le Garbolino Fluoro Power offre une résistance absolue incroyable. Pour ne créer aucun point sensible à la casse, pour ses pêches de carpes à la grande canne, Stéphane se passe de bas de ligne et ses lignes sont donc montées en direct.
  • La plombée et le bas de ligne

Stéphane agence une plombée simple et semi-massive cette fois, donc en deux groupes simplement. Au regard des esches imposantes employées, inutile de faire dans la fioriture, même si les montages sont toujours bien soignés. Stéphane préfère se focaliser sur le choix de l’hameçon et ainsi ont été développés les Garbolino Carp Barbless, tous sans ardillons évidemment. Les 3 modèles qui composent cette famille d’hameçons costauds permettent de s’adapter à la taille des poissons, mais aussi à la saisonnalité. Ainsi les Silvers Winter Carp s’adressent plutôt aux pêches en eaux froides ou encore de petites carpes et carassins. Les Pellet Carp sont les polyvalents par excellence et leur fer permet d’escher aussi bien des pellets expansés, que des appâts vivants. Pour finir, les Power Bend Carp sont taillés pour les pêches en milieu inhospitalier ou de très gros poissons, y compris les esturgeons.

Darren Cox, directeur commercial SERT pour l’Angleterre et ancien compétiteur international a mis au point une gamme de flotteurs spécialement dessinés pour la pêche en carpodrome et fishery. Les nouveautés 2018 reprennent les formes populaires de la précédente gamme DC avec de nombreuses innovations techniques pour une solidité et une longévité accrues.

– Corps en mousse de Rohacel recouvert d’une peinture ultra solide, – Finition solide et robuste pour une longévité accrue – Antenne creuse pour une meilleure visibilité – Code couleur à la base de chaque fotteur pour identifier facilement sa portance

1 – Flotteur Garbolino DC C02 Un modèle ideal pour les pêches de bordure, équipé d’une antenne creuse épaisse de 2.5mm et d’une quille en fibre de verre d’1mm et indissociable du corps, mais aussi d’un oeillet solidement greffé qu’aucune carpe ne pourra arracher. Disponible de 0.10 à 0.40 gr.

2 – Flotteur Garbolino DC C12 Un modèle en forme de ballon de rugby allongé, surmonté d’une antenne creuse d’1.2mm et d’une quille métallique cette fois, une forme ideal pour les pêches techniques de carpes, carassins et F1 lorsque les eaux sont froides. La quille offre une grande stabilité y compris dans les conditions venteuses, l’antenne quant à elle reste visible dans des conditions de luminosité faible consécutives du mauvais temps. Disponible de 0.20 à 0.80gr. 3- Flotteur Garbolino DC C15 Successeur du fameux DC18, ce modèle est équipé d’une antenne creuse d’1.5mm et d’une longue quille métallique offrant une grande visibilité et stabilité dans les plus difficiles des situations. Idéal pour toutes les pêches de carpes mais aussi de brèmes avec tout type d’appât. Les plus grosses tailles permettent d’aborder les plans d’eau les plus profonds. Disponible de 0.20 à 2 gr. 4 – Flotteur Garbolino DC C32 Petit frère du DC C12 mais cette fois équipé d’une quille en carbone pour des poisons très tatillons, disponible de 0.10 à 0.60gr 5 – Flotteur Garbolino DC C41 Basé sur l’ex DC6T, ce modèle est équipé d’une longue et épaisse antenne d’1.75mm d’épaisseur et d’une solide quille en carbone. Il est parfait pour rechercher les plus beaux poisons sur des nylons costauds mais avec des lignes courtes, ideal pour pêcher au large au ras d’un obstacle ou le long de bordures encombrées. Disponible de 0.05 à 0.40gr 6 – Flotteur Garbolino DC C45 Equipé d’une longue et très épaisse antenne de 2 à 2.5mm et d’une imposante quille en carbone, ce modèle permet de différencier les véritables touches des touches de ligne lorsque les poisons se frottent au nylon ou nagent à proximité de l’hameçon sans le saisir. Un flotteur qui sera un atout pour les pêches intensives de carpes. Disponible de 0.20 à 1gr. 7 – Flotteur Garbolino DC C62 Un flotteur à fil intérieur pour une solidité accrue et prévenir de tout type d’emmêlements, équipé d’une quille en carbone, il est ideal pour toutes les pêches de surface. Disponible de 0.10 à 0.30gr 8 – Flotteur Garbolino DC C73 Un flotteur en forme de stick, habituellement prévu pour les pêches à a longue coulée au moulinet, ce modèle est prévu pour les pêches à la grande canne, ideal pour la pêche aux casters ou à l’asticot ou encore au chènevis. Disponible de 0.15 à 0.60gr.

0 3262

La pêche en carpodrome peut être une technique subtile avec des lignes fines, élastiques creux et kits ELC pour déclencher plus de touches de carpes.

La pêche en carpodrome souffre parfois auprès des néophytes d’une image de pêche grossière sur des poissons sur-densitaires. Cependant, la carpe est un poisson capricieux, qui s’éduque très vite et apprend très facilement à déjouer nos pièges. Après la frénésie alimentaire du début de saison, vient ensuite des périodes plus complexes mais néanmoins très intéressantes. Suivons Stéphane Pottelet en Gironde pêcher dans un de ces carpodromes. 08-peche-en-carpodrome-ligne-fine-elastique-creux-kit-elc-puller-slot

Lignes fines pour la pêche en carpodrome

Pas la peine d’utiliser de gros fils quand les autres pêcheurs n’ont pas de touche. Un nylon Garboline ou Topix en 16, 14 voire 12/°° a dans ce cas toute sa place pour apporter de la souplesse et une descente plus naturelle de l’esche.

Élastique creux

L’élastique creux est l’allié idéal pour les pêches fines en carpodrome. La souplesse et la progressivité sont un véritable avantage pour limiter les décrochages et préserver votre fil fin. Vous aurez le choix entre deux gammes pour la pêche en carpodrome : Bazoocarp CoEx pour les pêches rapides et Super Soft Fighter quand la souplesse absolue est de mise. 08-elastique-creux-pour-peche-en-carpodrome-ligne-fine Ne vous inquiétez pas si s’élastique se tend beaucoup lors du combat car le kit ELC va vous aider.

KIT ELC

Les qualités de souplesse d’un élastique creux lors d’un combat sont également une faiblesse lors de l’épuisage. 08-kit-elc-puller-slot-regler-tension-elastique-creux-epuisette-peche-carpodrome En effet l’élastique est fortement tendu et sort très largement du kit, rendant difficile la venue à l’épuisette du poisson. Il convient donc d’utiliser un Kit ELC. Le kit dispose d’une sortie latérale pour l’élastique et vous permettant de gérer la manuellement la tension de l’élastique pendant le combat et faciliter la mise à l’épuisette. Le top pour la pêche en carpodrome !   09-kit-canne-a-peche-au-coup-powe-lite-puller-slot

0 1236
westwood-lakes-par-florian-muller-18
Après une première semaine passée à la fishery « Garbolino Lindholme » en cette fin juin 2016, Florian Muller a décidé de prolonger le plaisir et s’est rendu avec son ami Matthieu Klein près de Boston, à l’Est de l’Angleterre, sur le complexe de Westwood Lakes. Récit d’une belle aventure entre copains.

Présentation du site

Arrivés le samedi, nos amis David Weiss et Sébastien Carron nous rejoignent dans la matinée et il est alors temps de découvrir ce magnifique complexe. westwood-lakes-par-florian-muller-1 Westwood Lakes est une Fishery composée de 7 étangs. Comme souvent en Angleterre, on y trouve également tout le confort pour passer un bon séjour, Restaurant, Bar, magasin de pêche etc..La fréquentation y est importante et des matchs s’y déroulent tous les jours. Il faut être attentif aux événements qui s’y déroulent pour avoir une chance de pêcher chaque étang. westwood-lakes-par-florian-muller-2

Dimanche 26 Juin : KESTREL

L’étang du jour sera un grand étang composé de plusieurs ilots. Cet étang est réservé uniquement aux pêcheurs de loisirs et sera parfait pour une première prise de contact. westwood-lakes-par-florian-muller-3 Nous y avons pêché au method feeder et à la grande canne, principalement en surface. Ces deux techniques nous permettront de prendre un bon nombre de carpes, mais mon ami Sébastien lui a préféré pêcher les….barbeaux. Une espèce atypique pour nous autres français qui ne rencontrons que les barbeaux en eau courante, mais qui a ici aussi une sacrée combativité. Et le propriétaire des lieux est fier de pouvoir proposer aux pêcheurs des étangs où beaucoup de barbeaux y ont été introduits.

Lundi 27 Juin : SWALLOW

Pour notre deuxième jour, nous irons à «Swallow », un étang en forme de « L » avec une grande ile centrale. La pêche fut difficile (gardons, ides, plaquettes et quelques rares carpes) et la météo capricieuse avec une alternance de soleil et de grosses averses… Une météo typiquement anglaise en somme. westwood-lakes-par-florian-muller-8 Après 3h30 de pêche, nous décidons dons de retourner à Kestrel ou Sébastien pourra reprendre sa pêche de Barbeaux !!! westwood-lakes-par-florian-muller-10

Mardi 28 Juin: Open Match: SKYLARK

Pour cette troisième journée de pêche, nous décidons de participer à l’open match organisé sur un des étangs principal appelé Skylark Lake. Après avoir pris quelques informations nous nous attendons à une pêche de carpes à la canne en surface et en bordure. westwood-lakes-par-florian-muller-11 27 pêcheurs sont répartis tout autour de l’étang. Le hasard fera mes compères et moi-même tomberons tous dans un secteur différent (secteur de 5/6 pêcheurs). Après 5h de pêche, la pesée arrive et accuse 94 livres (42 kilos) qui me permettront de gagner mon secteur ! J’ai principalement pêché en surface à la grande canne avec des casters et des vers coupés et en bordure aux pellets durs et au maïs pour finir la manche. Mes amis se seront également bien amusés (Sébastien 60 livres, David 89 livres et Matthieu 35 livres). 1er concours et 1ère enveloppe en Angleterre, yes !

Mercredi 29 Juin : Hawk

Déjà arrivés au milieu de semaine, nous nous dirigeons aujourd’hui sur le plan d’eau appelé « Hawk ». Cet étang est particulier du fait que les pêcheurs s’installent sur l’ile centrale pour pêcher. westwood-lakes-par-florian-muller-16 La pêche se pratique principalement en surface sur la berge opposée (14m) et en bordure. Nous serons à nouveau confrontés à une météo très capricieuse (fortes rafales de vent et pluie) qui nous empêchera de pêcher proprement la berge opposée ; nous prendrons tout de même quelques poissons en bordure comme cette jolie carpe : westwood-lakes-par-florian-muller-18

Jeudi 30 Juin : Kingfisher

Avec le retour d’une météo agréable nous pêcherons aujourd’hui « Kingfisher » où nous nous préparons à une pêche de F1 en surface… Cependant nous nous rendons vite compte que la technique du jour n’est pas la plus appropriée. Mis à part David qui enchaine les captures de F1, nous autres devront changer nos fusils d’épaules pour trouver les touches. westwood-lakes-par-florian-muller-20 westwood-lakes-par-florian-muller-19

Vendredi 1 Juillet : New Junction Canal

Pour finir la semaine, nous décidons de rejoindre un ami et nous déplaçons près de Doncaster sur un canal ressemblant beaucoup à nos chers canaux français pour assister au 2eme Round de la Drennan KO Cup. En effet, mon ami Ian Didcote s’étant qualifié pour ce concours, je ne pouvais pas manquer ça ! Après deux heures de route, nous arrivons sur le canal, 35 mètres de large, 4m de fond avec une pêche principalement composée de gardons, perches et plaquettes ! westwood-lakes-par-florian-muller-21 Jusqu’ici, je pensais être habitué à ce genre de pêches en canal, sauf que les pêcheurs devront se passer aujourd’hui de la base de nos stratégies françaises, le fouillis et les vers de vase. Le challenge s’annonce très intéressant, comment nos amis anglais vont tirer leur épingle du jeu ?! westwood-lakes-par-florian-muller-22 westwood-lakes-par-florian-muller-23 Après 5h de pêches passées à alterner bordure aux vers coupés, grande canne avec agrainage au pinckies, pêche à la bombe et gros dendrobaena et feeder sur la berge opposée, Ian Didcote finira avec 7 livres et 13 oz ce qui lui permettra de se placer 4eme sur son secteur de 11 et de se qualifier pour le 3ème Round !! westwood-lakes-par-florian-muller-24 Chaque voyage en Angleterre est pour moi une nouvelle et riche expérience tant les techniques de pêche et les rencontres sont différentes. Vivement le prochain voyage !

0 942
crazy-bait-herve-bieber
La finale Crazy Bait est un rendez-vous annuel très prisé et attendu par tous les pêcheurs de carpes au coup. Les participants s’y qualifient lors d’épreuves éliminatoires qui se déroulent aux quatre coins de la France l’année précédant la finale. Les places sont chères car le niveau de plus en plus élevé. La finale 2016 a eu lieu les 7 et 8 mai 2016 sur les magnifiques plans d’eau de Socourt et Padoux dans les Vosges. Hervé Bieber a décroché une belle 3ème place et revient pour nous sur son weekend.

Une finale compliquée

La veille de l’épreuve, un éliminatoire pour la finale 2017 a été organisé sur le plan d’eau de Socourt, le plus grand des étangs. Ceci a permis aux uns et aux autres de prendre la température. Hervé y a participé et savait que ce serait une « finale compliquée ». Le nombre de participants et la capacité des plans d’eau ne permettent pas à tous de pêcher simultanément. Ainsi 2 groupes s’affrontent sur chaque plan d’eau et par demi-journée. Le classement final s’effectue au poids total sur les deux manches et il vaut mieux ne pas démarrer le samedi matin à Socourt, car l’appétit des carpes va en croissant. A l’inverse à Padoux, il vaut mieux pêcher les matins, car les pêches deviennent difficiles. Le tirage au sort du vendredi soir attribue à Hervé le N°12 à Socourt le samedi après-midi et Padoux au 15 le matin, l’espoir de construire un gros poids nait !

1ère manche

Le samedi matin, Hervé a tout le loisir d’observer les pêcheurs et d’analyser son futur poste et enfin d’affiner sa préparation. « Le matin la pêche a été dure, un seul beau score à 55 000, sur mon poste un score de 15 800. Mon choix s’est porté sur une pêche au maïs avec des flotteurs de 0.40 à 1.5 gr montés en 18/100. Le début de pêche a été catastrophique. Je décroche 2 gros poissons, entre 6 et 8 kilos au bord de l’épuisette et enregistre deux casses successives. Je décide de revoir ma stratégie et monte une ligne en 22/100ème. Les touches se poursuivent grâce à un rappel constant de demies grosses coupelles de maïs. Les carpes communes de 2500 pts s’accumulent et je termine la dernière heure avec 4 belles miroirs de 5000 pts. La balance accusera 59kg800 ! » Au poids total de la journée, Hervé finit second à 3kg du vainqueur.

2ème manche

Sur le petit carpodrome de Padoux, les scores sont plus faibles, néanmoins, à l’entame de la manche, Hervé est confiant au regard du score enregistré sur le poste la veille. « Je savais que ma place avait fait quelques poissons corrects avec des scores de 7 et 9000 pts qui sont des poids corrects sur ce petit carpodrome. Pour réaliser un joli score, à savoir plus de 10000 pts, il faut avoir un herbier où les carpes gravitent naturellement, mais il n’y en a pas sur mon coup. Le souci est qu’il y a eu une super reproduction de carassins pesant entre 15 et 20 gr et dévorant tout sur leur passage. » Hervé opte pour des lignes légères, de 0.2 à 0.6gr en 16/100 et décide de faire 2 coups un au vers coupés et un autre au pellets/maïs. « La pêche démarre par la capture d’une petite carpe de 1kg500 après 10 mn sur mon coup au maïs puis plus rien. Malgré l’alternance des esches, asticot, expander, vers, pellets durs, je n’enregistre pas davantage de touches. Au bout de 2h00, je décide de rallonger la bannière d’1,50 m pour voir s’il n y a pas quelques poissons qui se sont stationnés au large au fur et à mesure des manches. Bien m’en a pris puisque je prends une carpe de 2500 pts et quelques jolis carassins de 300gr pour finir avec une bourriche de plus de 6kg. A l’issue des 3 demi-journées et avec un poids cumulé de 66kg200, je pointe à la seconde place du classement provisoire. Hélas, Marc Renaud, en réalisant une pêche à 57kg400 lors de la dernière manche et me bat de 550gr. Mais je suis très satisfait de cette 3ème place ! »

Matériel utilisé par Hervé

 

laurent-emonet-carpe-coup-garbolino-1

Et non il ne s’agit pas de sport automobile, mais bel et bien de pêche !

Le F1 est un poisson hybride, issu du croisement entre une carpe commune et un carassin. En résulte une espèce qui a la taille d’un carassin et la vigueur d’une carpe. Le F1 a été largement introduit aujourd’hui dans la majorité des pêcheries anglaise. Il se pêche tout au long de l’année. N’excède pas les 2 kg pour les plus gros, mais grosses bourriche garanties. Attention il est très malin en plus de sa défense explosive. On en trouve aujourd’hui dans les carpodromes belges, mais moins en France. Démonstration avec l’ami Laurent Emonet sur un étang qu’il connaît comme sa poche, le carpodrome de Bussiares.

Une palette d’appâts

Le f1 est un poisson qui a la bougeotte. Il gravite sans cesse entre le fond et la surface. Pour le capturer il faut jouer le même jeu que lui et sans cesse varier la profondeur à laquelle évolue l’esche et varier les plaisirs. Asticots, pellets durs ou expansés, maïs etc… Là aussi il faut prévoir de tout. laurent-emonet-carpe-coup-garbolino-2  

Agrainage

On peut soit pratiquer un pêche de bordure ou au large à la grande canne au coup, mais la technique d’amorçage la plus efficace et l’agrainage intensif. Il faut créer une compétition alimentaire importante qui va obliger les poissons à opérer un véritable ballet sur votre coup. L’important est que la ligne évolue toujours dans le rayon où tombent les esches. La précision est primordiale. laurent-emonet-carpe-coup-garbolino-4  

Organisation impeccable

La pêche du F1 est une pêche active où il ne faut pas s’endormir. Le flot des appâts qu’on distribue doit être constant et il ne faut pas perdre de temps à ramener, décrocher une prise et re-escher son hameçon. L’organisation au bord de l’eau doit être impeccable. laurent-emonet-carpe-coup-garbolino-6  

Montage

En l’absence de touches, la ligne doit être relancée fréquemment. Le plus souvent le F1 chaparde l’esche lorsqu’elle vient à peine de crever la surface. Il faut donc alterner entre un « claquement » de ligne à la surface et une poche d’appâts. En alerte, le F1 va être attiré par ce rythme cadencé, cette pluie d’esches providentielle. Pour éviter tout emmêlement, le nylon ne doit pas être trop fin. Laurent emploie du nylon Garbolino GLINE en 14 ou 16/100ème sur lequel il greffe un flotteur DC21. Sa conception particulière, un corps ramassé et une antenne taillée à même le balsa du flotteur, l’indique tout à fait pour des pêches en surface ou dans peu d’eau. Même dans les petites tailles, sa résistance à l’enfoncement est idéale pour supporter des esches lourdes comme des granulés ou du maïs et détecter les moindres touches. laurent-emonet-carpe-coup-garbolino-5  

Touches fulgurantes

Les touches du F1 sont parfois surprenantes, voire même agressives. Il faut pouvoir réagir à la seconde et mieux vaut employer une canne elle aussi réactive. En raison de la combativité du F1 et des nombreuses manipulations que sa pêche exige, le matériel doit être un compromis entre solidité, maniabilité et rigidité. Laurent a trouvé tout cela dans la Power Fighter Garbolino. laurent-emonet-carpe-coup-garbolino-7

Elastique intérieur adapté

L’élastique intérieur doit s’expulser à la moindre sollicitation. Le F1 est certes un rude combattant, mais méfiant au possible. Il recrachera tout hameçon trop gros. Il faut donc utiliser un élastique souple qui va encaisser la ferveur du ferrage, le premier rush du poisson sans en extirper l’hameçon de la gueule. Laurent recourt évidemment à un élastique creux qui possède toutes les qualités d’élasticité et de solidité requise. Pour l’occasion il emploie un Bazookarp Coex de 2.1mm.

BRAVO LAURENT ! laurent-emonet-carpe-coup-garbolino-3 Les étangs de Bussiares (Aisne)

Ce fut sans doute l’un des tous premiers carpodromes en France. Tous les postes sont très accessibles, la structure dispose d’un parking et de quoi se restaurer. Sami Seddik vous accueillera toujours très bien. Qui plus est, il organise de nombreux concours tout au long de l’année, ambiance, convivialité et poissons au rendez-vous. Adresse : 1 Route de Licy Clignon, 02810 Bussiares Téléphone : 03 23 70 63 74

Tectra Waggler et Pellet Waggler.2
L’étang de La Mouche à Cloyes (51) est un des secteurs emblématique des Masters de l’Est. Il fait parti des plans d’eau les plus prisés pour sa richesse piscicole et c’est aussi un des terrains de jeu favori de notre ami et spécialiste de la carpe au coup, Laurent Emonet, qui le connaît comme sa poche. Ce qui a et continue à faire le succès des Masters, c’est la liberté de techniques. Grande canne, anglaise et feeder sont autorisés. Et justement à Cloyes, il faut savoir s’adapter aux conditions du jour. Cette édition 2015 a été particulièrement ensoleillée et chaude et c’est grâce à une pêche de surface à grande distance que Laurent a réussi à faire tomber le record de poids de l’épreuve en franchissant la barre des 80 kilos en une manche de 5 heures.  

Choix stratégique logique

En arrivant à son poste, Laurent a de suite remarqué l’activité des carpes en surface. Elles maraudaient à quelques dizaines de mètres du bord, mais à portée de waggler. Afin de ne pas être pris au dépourvu, il a quand même préparé sa grande canne, mais portait tous ses espoirs sur sa canne à moulinet. Pour l’occasion, il a utilisé une Garbolino Tectra Waggler de 3,60 mètres. Sa conception en deux brins seulement l’indique parfaitement pour une pêche au pellet waggler, la technique par excellence pour traquer les carpes en surface à longue distance . Comme le confirme Laurent : « C’est une canne extrêmement polyvalente. Suffisamment fine et maniable pour propulser plusieurs dizaines de fois par heures le waggler à bonne distance du bord et sans se fatiguer, elle conserve aussi ce qu’il faut de nerf pour combattre des poissons bagarreurs comme les fameuses carpes communes du plan d’eau ! » Tectra Waggler.2

Un véritable festival

Au démarrage Laurent s’est contenté de propulser à la fronde quelques poches de granulés. A peine ont-ils atterri et percé la surface que les carpes venaient les gober. Ainsi dès la première coulée, en moins d’une minute, Laurent s’est retrouvé aux prises avec une carpe. Et ce fut ainsi tout au long de la manche. Associé au waggler Garbolino DCPW dont le splash est caractéristique, le bruit des pellets distribués à une cadence élevé maintenait une véritable frénésie au sein du ban de carpes. Tectra Waggler et Pellet Waggler.1 « C’est une pêche ludique, mais très physique ou le rythme d’agrainage influence directement celui des touches. Il faut fronder et fronder sans cesse de petites quantités de granulés. C’est autant le bruit que les pellets eux-mêmes qui conditionnent la présence des carpes et maintient une compétition alimentaire élevée. Si bien que même pendant que je combattais une carpe, je ne m’arrêtais jamais de fronder. Je coinçais ma canne entre les jambes et propulsais des granulés. Idem après avoir décroché le poisson, je frondais de manière à ce que mon flotteur évolue de suite après dans le rayon d’amorçage. » Frondage Pellet Le bon choix Le choix de Laurent a été judicieux pour plusieurs raisons. Lorsqu’il fait chaud, voire très chaud comme ce fut le cas, les carpes flânent fréquemment en surface. De plus lorsqu’on pratique sur des plans d’eau où la pression de pêche est importante (comme c’est le cas sur le célèbre plan d’eau de La Mouche), les poissons ont appris à se méfier des trépignements sur les berges, des claquements de portières etc. La pêche à l’anglaise est alors souvent la bonne solution. Le pellet waggler est une technique qui n’a pas fini de parler d’elle. Bravo Laurent ! Laurent Emonet Carpe Epuisage Carpe.1 Epuisage Carpe.2