Pêche au feeder - Pas qu'une pêche en plombée - Garbolino
Menu
Home Pêche au feeder
La pêche au feeder est une pêche au coup qui provient du Royaume- Uni. A la différence de la pêche au coup continentale traditionnelle, vous détecterez la touche par le mouvement du scion. Au départ, Swing Tip, ou scion qui tremble, les scions ont beaucoup évolué au cours des dernières années. Pour réussir, vous devrez concilier:
  • puissance de la canne et distance de pêche
  • souplesse ou rigidité du scion avec la nature des eaux pêchées et les poissons recherchés
mais vous devrez aussi
  • raisonner, définir une stratégie et une dynamique en fonction de chaque lieu pêchés
  • adapter le lest Cage, Plomb, Bomb, Method à cette stratégie.
La pêche au feeder n'est pas une pêche à la plombée et aveugle, il s'agit d'une discipline à part entière de la pêche au coup. Pour plus d'informations et vidéos, vous pouvez consulter notre page Youtube Garbolino France.

 

Si c’est encore l’hiver partout en Europe, certaines zones profitent d’une météo plus clémente. Mickaël LETSCHER a profité de cette clémence pour participer à une compétition de pêche au feeder, le Défi Sensas, en Espagne sur les bords d’un lac qui ne souffre pas du froid. En effet, ses eaux se veulent tempérées (22° en moyenne) puisqu’il sert de bassin de récupération à une centrale proche. Mickaël a brillamment remporté cette épreuve de haut niveau ; il revient pour nous sur tout le matériel qui constituait son paquetage pour la pêches des carpes au feeder.

Bien assis pour la pêche des carpes au feeder 

Les berges du lac Arrocampo bien qu’aménagées pour la pêche ; ne permettent pas de pêcher efficacement et confortablement, et aussi greffer ses différents accessoires. Mickaël a pu faire confiance à sa station GBC 36-71 Black, pourvue de pieds télescopiques réglables à volonté et sur lesquels il est possible de placer nombre d’accessoires.

Tout à portée de main

Afin d’avoir tout l’essentiel à portée de main, il y a attaché deux dessertes XXL, équipées de stores afin de protéger les appâts et l’amorce des éléments. Il a pu y placer également tous les accessoires indispensables tels que boîte à bas de ligne, ciseaux et dégorgeoir.

pêche carpes feeder Espagne

Prêt à ferrer

Sur l’un des pieds de sa station, il a également disposé son précieux bras feeder Double articulation à la fois stable et sécurisant pour la canne. Son réglage est enfantin et permet de se saisir de la canne en un rien de temps.

Pêche au feeder à la carpe

Canne essentielle

Et justement, en matière de canne, Mickaël a trouvé dans le modèle method feeder de la gamme Essential, l’outil idéal pour cette pêche de carpes au feeder à la défense hors normes. « Une canne parabolique avec une bonne réserve de puissance, parfaite pour les pêches de carpes, j’ai ainsi aussi pu minimiser les problèmes de décrochage dont nombreux compétiteurs ont eu à souffrir. » Pour confectionner son amorçage copieux de départ avec beaucoup de facilité et de rapidité, Mickaël s’est adjoint l’aide d’une canne feeder dédié, l’Essential Feel and baits.

Garder le contrôle pour la pêche des carpes au feeder

L’ensemble des bobines de ses moulinets Match-Feeder Gold était garni du nylon Match-Feeder Sinking. « Un nylon très résistant à l’abrasion avec une élasticité contrôlée et une bonne résistance aux nœuds avec peu de mémoire ; tout ce que je recherchais.» Les bas de ligne étaient confectionnés à l’aide du nylon Super soft, un nylon haut de gamme, souple et résistant. Ces derniers étaient finis par un hameçon résistant, de fer moyen et doté d’un bon piquant, le 2330, parfaitement adapté pour la pêche de la carpe.

Respect des prises

Pour conserver ses prises nombreuses, Mickaël a capturé près de 90kg de carpes sauvages sur les deux manches, il a utilisé 2 bourriches, des modèles Black Carp – Heavy duty, un modèle très résistant et respectueux des poissons. Sa tête d’épuisette était recouverte au niveau des mailles d’un habillage en latex, la Garbolino Carp Extrem Rubber. Il s’agit d’un modèle résistant, qui grâce à ses mailles caoutchoutées ; ne souffre pas des dorsales des carpes et ne peut pas les emprisonner non plus. La tête d’épuisette ornait un manche Garbolino Essential Carp Twin Scoop. Ce manche a la particularité de posséder 2 filetages sur les deux derniers éléments. Mickaël a utilisé le second plus épais, transformant le manche en un outil hyper rigide. Parfaitement adapté aux pêches intensives de carpes au feeder en Espagne.

Pêche des carpes au feeder en Espagne

 

Retrouvez le double champion de France individuel et champion de France par équipe de pêche au feeder Mickael Letscher. Il nous présente en vidéo ses hameçons préférés pour la pêche des carpes au feeder en milieu sauvage > Cliquez ici pour visionner la vidéo.

Qui n’a jamais rêvé, au bord d’une rivière confortablement installé sur une station de pêche ou en mode baroudeur, de traquer ce poisson combatif, prince de nos rivières, le barbeau. Aussi puissant que malin, il peut atteindre des dimensions impressionnantes et offre des sensations de combat inégalables. C’est le poisson-fétiche de Sébastien LENGAGNE qui s’en est fait une spécialité. Pour le traquer, il a étudié ses mœurs et construit son approche au gré de ses expériences ; découvrez la pêche du barbeau au feeder.

Pêche du barbeau au feeder

En mode baroudeur ou installé plus confortablement, les options de pêches du barbeau sont multiples.

Présentation

Le barbeau, comme son nom l’indique, est pourvu de petits barbillons qui ont une importance capitale. Ces derniers, équipés de terminaisons nerveuses, lui permettent de fouiller et ressentir toutes les proies, invertébrés ou autres, nécessaires à son régime alimentaire. Sa bouche protractile, lui permet d’aspirer tout ce qui se trouve sur son passage, un véritable aspirateur. Morphologiquement, son aspect fusiforme lui permet d’affronter les courants les plus puissants et surtout fait de lui un adversaire redoutable pour les pêcheurs. Il est sans conteste le roi des rivières, mais on ne le trouve pas n’importe où. Il aime les fonds caillouteux et gravillonneux. Vous ne le trouverez donc jamais où les fonds sont vaseux, ni dans les rivières où le courant est quasi-nul.

Barbeau

Sébastien a de très beaux poissons à son actif, mais chaque prise reste une surprise tant les combats sont âpres !

Un poisson Sport

Longtemps délaissé par les pêcheurs, il a rapidement pris une place pour les pêcheurs sportifs amateurs de combats intenses. Il est surtout recherché par les pêcheurs au feeder, technique de pêche consistant à pêcher sur le fond avec des cages amorçoirs. Son régime alimentaire composé en majeure partie de mollusques et invertébrés amène à utiliser des produits, amorces, farines à base carnée.

Pellets, croquettes pour chien, mais aussi fromage, des produits riches et odorants plaisent au barbeau.

Préparation d’une amorce à barbeau pour la pêche au feeder

Une bonne amorce à barbeau doit avoir une granulométrie assez conséquente, composée de diverses farines carnées (farine de pellets, farine de folie, farines de poissons), mais aussi de pellets de petites tailles qui viendront se coincer dans les aspérités du fond (cailloux, pierres gravillons) et qui obligerait le barbeau à fouiller le fond. Pour un mouillage efficace, il ne faut pas éviter à surmouiller le mélange, les pellets absorbants une énorme quantité d’eau.

Pêche du barbeau au feeder

Les granulés sont la base de l’amorçage pour Sébastien.

Le montage pour la pêche du barbeau au feeder

Pendant longtemps, le montage utilisé a été le montage au cheveu, mais l’évolution des techniques utilisées par les carpistes a mis au jour un montage très spécifique, le montage en D-RIG. Ce dernier permet au barbeau d’engamer la totalité du montage sans que l’hameçon ne risque un passage hors de la bouche.

Montage pêche au feeder

Montage D-RIG pour la pêche du barbeau.

Montage D-RIG pour la pêche du barbeau.

En complément de cet article, découvrez Sébastien LENGAGNE en vidéo et voyons comment il aborde cette pêche sportive, en cliquant ici.

Différentes terres, plus ou moins lourdes ou nuageantes, peuvent entrer dans la composition des amorces de pêche au coup. Ingrédients neutres dans la valeur nutritive, elles ont un pouvoir mécanique non négligeable. Si les terres sont très utilisées pour la pêche à la grande canne comme nous l’avons déjà évoqué, leur utilisation pour la pêche au feeder est moins fréquente. Christophe Reveret en est un fervent utilisateur et nous explique comment il emploie terre dite de rivière et de Somme pour la pêche au coup au feeder.

La terre dans l’amorce pour la pêche au coup, pourquoi faire ?

« Sa couleur noire ou sombre permet aux poissons de s’installer en confiance sur des fonds dont la couleur se rapproche de celle de la terre. Il faut savoir que la terre est un élément naturel qui ne gave pas le poisson et permet, à certaines périodes de l’année, d’être très productive notamment en hiver ou dans des milieux où la pression de pêche est importante. Elle sert aussi à appauvrir un mélange d’amorce et/ou l’alourdir ou encore de confectionner un tapis exclusif dans lequel les poissons tels que les brèmes adorent trier et fouiller pour en extraire les particules ou esches. »

Terre pour la pêche au coup : Utilisation de la terre pour la pêche au feeder par Christophe REVERET

Christophe utilise la terre, été comme hiver et pour toutes ses pêches

Récolter la terre pour la pêche au coup

La terre se trouve partout, et celle de rivière se trouve bien sûr au bord des rivières mais aussi dans les bois. Pour la ramasser, il vous faudra vous munir d’une pelle, d’un tamis à mailles de 3 ou 4 mm et de 2 seaux ou plus. L’opération de tamisage est incontournable car cette terre est compacte au départ et elle permet de retirer les détritus ou autres éléments (feuilles, brindilles etc.).

 

Utilisation de la terre pour la pêche au feeder au coup

TERRE DE RIVIERE

Christophe utilise la terre de rivière de 3 manières différentes, voici ses conseils :

  • Pour alourdir votre amorce, incorporez 1kg de terre pour 3 litres d’amorce prête à l’emploi,
  • Pour appauvrir l’amorce, ajoutez 1kg de terre pour 6 litres d’amorce mouillée,
  • Afin de confectionner un tapis en rivière et en lac, la terre est déposée pure avant de jeter l’amorce. Elle ne contient alors que des esches vivantes ou mortes (asticots, fouillis, vers coupés etc.) Christophe conseille de réaliser ce tapis avec des cages de bonne capacité mais pas trop lestées car la terre représente un poids important. Il convient également de ne pas trop la serrer afin qu’elle se libère facilement.

Mode d’emploi de préparation de la terre de rivière

 

Christophe utilise aussi la terre de Somme.

 

TERRE DE SOMME

De nombreux atouts

La terre de Somme possède plusieurs atouts :

  • sèche, elle peut servir à séparer les larves de fouillis de vers de vase mais également pour le conserver après une partie de pêche.
  • elle permet d’assécher une amorce trop mouillée.
  • elle appauvrit l’amorce,
  • véhiculer et fixer des esches vivantes sur le fond.

Christophe compte essentiellement sur son pouvoir nuageant très intéressant qui s’active dès son contact avec l’eau ou sur le fond lorsque les poissons fouillent. Il s’en sert partout. « C‘est un produit que j’ai toujours avec moi, à la grande canne et maintenant au feeder. » Il l’utilise tout au long de l’année pour des pêches de plaquettes et Brèmes car ce sont des poissons qui passent leur temps la tête dans la terre ou la vase à la recherche de nourriture. Sur les canaux et étangs, le fait de faire juste un simple coup avec terre fouillis ou autres esches vous permet de recréer cet élément sur des fonds caillouteux ou sableux.

Préparation et dosage de la terre de Somme

Christophe conseille de passer la terre de Somme au tamis “2mm” pour la rendre la plus souple possible avant de l’incorporer à l’amorce ou même de l’utiliser pour pure pour véhiculer. « Je la dose à auteur maxi de 40% dans l’amorce. » Tout comme la terre de rivière vous pouvez créer un tapis de terre fouillis ou autres tout simplement, mais toujours avec des cages conséquentes au départ, puis revenir en taille adapté au milieu.

Terre pour la pêche au coup

Un tamisage fin est nécessaire pour obtenir une terre homogène

Terre pour la pêche au coup

 

Notre spécialiste de la pêche du barbeau, Sébastien Lengagne, nous fait découvrir la pêche du barbeau au method feeder en rivière. Une pêche efficace lorsque les eaux s’éclaircissent et se refroidissent comme en automne et en hiver.

La pêche du barbeau au method feeder en rivière

Avant toute chose, il faut laisser de côté les à priori affirmant que la pêche au method feeder ne peut se pratiquer avec efficacité que dans des fonds inférieurs ou égaux à deux mètres. Sébastien l’affirme sans complexe. « On peut pêcher au method feeder dans 3 mètres d’eau et aussi en présence de courant ». Sébastien se base sur cette règle simple : 1 plomb de 15gr met 1 seconde à progresser d’1 mètre ; 100gr mettent donc moins d’une demi-seconde.

pêche du barbeau au method feeder

Le saviez-vous ? C’est en 2007 déjà que deux icônes de Garbolino à l’esprit bouillonnant se sont associés pour donner vie à un outil qui a révolutionné la pêche au feeder : Le moule à method feeder !

 

Amorce collante pour la pêche du barbeau

L’amorce à barbeaux qui va garnir le method feeder doit être préparée soigneusement afin qu’elle gagne le fond avec l’appât sans encombres. Sébastien se sert de pellets de 2 et 4mm et d’amorce.

« Il faut coller les pellets au préalable. Il suffit de les faire tremper 1 minute dans l’eau. À cette vitesse, ils n’ont pas le temps d’absorber tout le liquide. Il faut donc assécher le mélange avec une amorce qui aidera à recoller le mélange afin que celui-ci puisse atteindre le fond sans se déliter. »

 

Moulage de l’amorce dans le method feeder

Pour mouler ce mélange autour du method feeder, Sébastien dépose le pellet qui garnit l’hameçon et esché via un montage D-rig dans le moule. Il ajoute ensuite de l’amorce pour faire son premier moulage, puis rajoute de l’amorce pour former un étage supplémentaire. Cette dernière précaution permet au pellet esché de bien rester au cœur du tas d’amorce sans être de suite emporté par le courant. Le barbeau ayant l’habitude d’aspirer le tas d’amorce directement, il se retrouve aussitôt en contact avec l’appât sans le voir.

 

pêche du barbeau au method feeder pêche du barbeau au method feeder

 

Pêche minimaliste du barbeau au method feeder

Sébastien précise que cette pêche de fin de saison ne nécessite pas d’amorçage préalable. Elle n’en est pas moins productive et surtout pas en rivière car lorsque les eaux refroidissent ; la nourriture naturelle est plus rare et les barbeaux se mettent en quête de tout ce qu’ils trouvent. Cette approche n’exige qu’un minimum de matériel, ce qui permet d’être en poste rapidement et de profiter de courtes sessions.

pêche du barbeau au method feeder

Pour ses sessions rapides, Sébastien n’emporte que le strict nécessaire, cela ne l’empêche pas de réussir de très belles parties de pêche.

 

Pour approfondir vos connaissances sur la pêche au feeder, découvrez notre TUTO : Nœud Palomar pour la Pêche au Method Feeder

pêche à la bombe de la carpe

Ne vous fiez pas trop à l’intitulé de cette technique de pêche de la carpe ; il s’agit d’une expression empruntée à l’anglais qu’on pourrait traduire par pêche au plomb. Cette méthode est à la pêche au feeder ce que la Pêche au pellet waggler est à la pêche à l’anglaise. On y joue avec la curiosité des carpes pour les contraindre à se précipiter sur l’appât qui orne l’hameçon. Comment pratiquer la pêche à la bombe de la carpe ?

La pêche à la bombe de la carpe, une approche à elle-seule ou complémentaire

La pêche à la bombe peut se pratiquer en toutes saisons. On recourt au plomb lorsqu’il est nécessaire de stopper la distribution d’amorce via un method feeder ou un amorçoir conventionnel après avoir déjà créer un tapis d’appâts. Le plomb prend la place du feeder via l’émerillon à agrafe et est propulsé sur le coup à la même distance que l’amorçoir. Le plomb pèse entre 10 et 40gr selon la distance à atteindre et sous la tension du scion, les touches se déclenchent de la même façon.

C’est une technique redoutable en fin de saison quand les températures chutent et qu’il faut réduire la quantité d’appâts. Mais en été, la pêche à la bombe est aussi un parfait complément à la pêche au pellet waggler. En effet, à force d’agrainer des pellets de gros diamètres, il arrive que les carpes gagnent le fond. Et ceux, pour s’en repaître et c’est là qu’il faut alors les cibler.

pêche à la bombe "au plomb"

La pêche au plomb peut se pratiquer exclusivement ou en alternance avec d’autres techniques. Comme le feeder classique ou la pêche au pellet waggler.

pêche à la bombe de la carpe

On agraine, on lance, on agraine, on lance

Lors de sa chute, le plomb-bombe provoque un bruit caractéristique source de vibration. Lorsque les carpes sont actives et donc que le coup a été bien préparé, la touche intervient seulement quelques secondes après que le montage ait heurté la surface ; signe que la carpe a suivi et saisi le pellet lors de sa progression vers le fond. Il est donc impératif de relancer la ligne fréquemment, toutes les deux minutes environ pour que le stratagème fonctionne.

L’approche s’apparente vraiment à la Pêche au pellet waggler : On agraine 3 à 4 granulés à la fois, on lance le plomb dans le cercle d’arrivée des pellets, on agraine à nouveau de manière continue et on renouvelle l’opération. Une vraie rythmique à observer mais qui conditionne la réussite de cette pêche active. Pour rester aussi précis que possible, attention à ne pas pêcher trop loin, entre 20 et 30 mètres, c’est largement suffisant.

Pas trop loin pour être précis et l’agrainage doit être intensif.

pêche à la bombe de la carpe

N’hésitez pas à booster vos pellets avec un additif liquide, les carpes les suivront à la trace.

Matériel léger

La distance de pêche permet d’utiliser des cannes feeder courtes, particulièrement agréables car plus légères et faciles à manier. Couplées à un moulinet de taille 3 à 4000, elles rendent la technique plus agréable au regard du nombre de lancers nécessaires qu’il faut multiplier. Ces cannes possèdent des actions douces, elles « encaissent » beaucoup mieux les touches parfois très franches et marquées. Et, également les ferrages appuyés. Le combat n’en est que plus palpitant aussi puisque le matériel est très sollicité. Un modèle de 3 à 3,30m est idéal. La puissance du scion en carbone importe peu puisque les touches sont rarement délicates, mais doit être calqué sur le poids du plomb employé pour conserver le maximum de précision. 1,5 à 2Oz sont parfaits.

10 ou 11 pieds soit 3 ou 3,30 mètres sont suffisants.

Relancer toutes les deux à trois minutes est primordial, le matériel est extrêmement sollicité.

Le montage pour la pêche à la bombe de la carpe

Si vous changez d’option en cours de pêche pour passer au plomb, un montage feeder à potence ou inline si vous utilisez celui de votre method feeder, conviennent aussi bien l’un que l’autre. Assurez-vous simplement d’utiliser un système interchangeable. En tous les cas, le montage pour la pêche à la bombe est simplissime. Le plus délicat est de déterminer la longueur de bas de ligne utile qui est déterminée par la vitesse à laquelle la touche se produit. Si les poissons stagnent au-dessus du fond, préférez un bas de ligne compris entre 80cm et 1 mètre. Si la touche intervient plusieurs secondes après que le plomb ait atteint le fond, réduisez sa longueur à 60 voire 40cm.

L’émerillon à agrafe permet de basculer rapidement du plomb au feeder par exemple.

 

Les appâts

Des pellets de 8mm de diamètre sont polyvalents et vous permettent de pêcher à toutes les distances. Et même de pousser au-delà des 30 mètres si cela s’avère vraiment nécessaire. Par l’intermédiaire D’un nœud lasso ou de la bague de latex qui orne votre hameçon garni d’un cheveu , placez le même type de pellet. Vous pouvez bien sûr jouer la carte du contraste et de la consistance ou alternant les coloris de pellets artificiels.

Le nœud lasso emprisonne le pellet et permet plusieurs prises successives sans remplacer l’esche.

 

Guide de choix des cannes pour la pêche à la bombe

pêche à la bombe de la carpe avec Darren

Nos amis anglais sont évidemment de grands spécialistes de cette technique.

pêche au pole feeder

La pêche au Pole Feeder, une expression anglaise qui associe la grande canne « pole » et le feeder. Une technique atypique et hybride donc qui permet de pêcher avec une précision extrême grâce à la canne et dans des courants vifs grâce à l’amorçoir. Sébastien Lengagne, l’un de nos experts feeder, a délaissé ses cannes à anneaux pour un temps et vous propose son approche. Attention pêche musclée !

Grande canne à pêche et feeder, l’association gagnante

L’association grande canne/feeder permet de déposer l’amorçoir pile à la verticale du scion. Il est donc possible de concentrer son amorce, ses esches et par conséquent les poissons aussi dans une zone réduite et de multiplier ses chances de capture. C’est une approche toute indiquée partout où seule une esche statique permet de tromper les poissons et notamment les barbeaux.

La pêche au pole feeder

Aussi méticuleux dans toutes ses pêches, Sébastien a soigné son installation pour pêcher efficacement.

Un matériel adapté à la pêche au pole feeder

Un feeder chargé d’amorce représente un poids conséquent. Il faut donc nécessaire d’employer un matériel approprié de la canne, jusqu’au montage. Très peu de flotteurs supporteraient le poids de l’ensemble et dans ce cas précis ; le pole feeder offre une stabilité incomparable. Le recours à un flotteur équilibré de manière conventionnelle est inutile. Néanmoins, il est nécessaire de posséder un repère en surface pour contrôler la bonne position du montage et évidemment voir les touches.

Canne à pêche pole feeder

Un feeder chargé peut peser jusqu’à 50gr voire davantage. Il est donc nécessaire d’utiliser un nylon très solide et un élastique intérieur Zombie Spécimen plein et épais de 2.8mm capable de donner l’impulsion nécessaire au ferrage. Pour supporter la pression induite par le courant important sur ce montage lui-même imposant, le recours à une canne à pêche solide est indispensable. Elle doit rester suffisamment rigide pour offrir du confort de pêche et être équipée d’un kit costaud en tête pour encaisser les ferrages et des combats musclés. Sébastien se sert d’un modèle Garbodrome Spécimen Extrême.

Une canne solide pour des poissons costauds !

Montage Pole-Feeder

Le montage pour la pêche au pole feeder doit se constituer d’éléments choisis avec soin. Pour se poser à la verticale du coup et libérer son contenu progressivement, Sébastien opte systématiquement pour un amorçoir de type cage à plombée terminale. Pour en déterminer le poids utile, il se base sur son expérience de la pêche au feeder ; mais procède toujours à des essais préalables jusqu’à trouver le feeder qui tient le mieux le fond. Ce dernier est relié via un montage à plat greffé sur le corps de ligne de 25/100ème. Le bas de ligne mesure 60 centimètres et est équipé d’un hameçon Hair Rig Feeder 2453 BN.

Concernant le flotteur qui est là pour indiquer les touches mais aussi l’orientation du nylon dans le courant, il s’agit d’un modèle à fil intérieur SP E19 car un modèle à œillet ne supporterait pas tant de pression. Sébastien utilise un montage bien à lui qu’il nous livre : « Le flotteur de 0,40gr est équilibré à l’aide de de 2 plombs de 0,20gr pincé sur le nylon par-dessus 2 brins de gaines silicones. Le flotteur est enfilé sur un brin d’élastique plein de 0.8mm puis il est relié au nylon de part et d’autre de l’élastique. Ce système permet que le poisson ne ressente pas le scion de la canne lorsqu’il se saisit de l’esche. Une marge de 15cm avant que le nylon lui-même se tende, c’est un ferrage à la touche garanti ! » Sébastien apporte un soin particuler à la confection de toutes les boucles. Faites de nœuds en 8, elles sont systématiquement humidifiées avant serrage pour éviter l’échauffement du nylon et le fragiliser.

Montage pole feeder étape par étape :

Tutoriel La pêche au pole feeder Tutoriel La pêche au pole feeder Tutoriel La pêche au pole feeder Tutoriel La pêche au pole feeder Tutoriel La pêche au pole feeder Tutoriel La pêche au pole feeder Tutoriel La pêche au pole feeder

En action

Sébastien fait confiance aux mêmes esches qu’il utilise dans sa chère Somme lorsqu’il pratique une pêche au feeder conventionnelle. Il garnit son amorçoir de tout ce qu’affectionne le barbeau, à savoir pellets, amorce, vers coupés, maïs. Le mélange est riche mais pas exagérément collant de manière à se libérer dès qu’il touche le fond. Pour déposer son feeder parfaitement à la verticale du coup et avant d’emboiter son kit dans le restant de la grande canne, l’amorçoir est suspendu via un collier d’électricien.

Une fois arrivé à l’aplomb du coup ; il surélève sa canne et la fait pivoter de manière à libérer le nylon de son support. Il tend alors le nylon et accompagne la descente du feeder jusqu’à ce qu’il bute sur le fond. Pour parfaitement stabiliser son montage et l’aider dans sa tenue de ligne, Sébastien s’aide de sa barre d’amorçage. Il ne lâche pas pour autant la canne des mains car il doit garder le contrôle. Barbeaux, mais aussi grosses brèmes, ides, gardons, vous prendrez de tout au pole feeder !

Pêche au pole feeder Pêche à canne

Sébastien fait confiance à son mélange favori à base de pellets carnés, du maïs, des asticots morts.

Encore plus d’actualité sur notre page Facebook Garbolino France !

pêche tanche feeder au printemps

Le printemps, c’est la saison des tanches. Cette saison sonne l’arrivée des beaux jours. La nature reprend lentement ses droits et certaines espèces de poissons sortent de leur torpeur. Pour Benjamin Boulanger et nombreux autres pêcheurs, c’est le meilleur moment pour tenter leur poisson préféré, Dame Tanche. Notre équipe vous présente la pêche de la tanche au printemps au feeder !

 

La tanche, un poisson toutes saisons ou presque

La tanche est un poisson magnifique qui peut se pêcher toute l’année avec de bonnes chances d’avril jusqu’au début de l’automne. S’il est possible d’en capturer même en février, c’est de mai à fin juin que les probabilités sont les meilleures.

Pêche des tanches et brêmes

Tanches et brèmes se côtoient sur les grands étangs de la Somme.

 

Le choix du poste pour la pêche de la tanche au printemps

Pour choisir un bon poste à tanches, le maître mot est observation. Benjamin conseille de privilégier les endroits calmes et sauvages. Une végétation dense, de type “nénuphars”, est sans aucun doute, son repaire préféré. La tanche y trouve nourriture et refuge.

Poste au printemps

Un poste à tanches typique

 

Amorce pour la pêche de la tanche en étang au feeder

Benjamin nous livre une base d’amorce pour la tanche élaborée selon les goûts de ce poisson délicat et de son affection pour les produits sucrés. C’est une base dont Benjamin varie les proportions en fonction de la profondeur de son lieu de pêche. C’est un mélange riche et collant.

  • 1 part : Biscuit Sucré
  • 1 part : Chènevis Grillé
  • 3 parts : chapelure rousse
  • 1 part : Gluten de Maïs
  • 1 part : Tourteaux de maïs fin
  • 2 parts : PV1
  • 1 part : Polenta
  • 1 part : Baby Corn Collant
  • part : Pain d’Épices
Amorçage pour la pêche au feeder de la tanche

Le pain d’épice frais se met à tremper et cette soupe sert ensuite à mouiller l’amorce. Résultat garanti !

 

Les appâts pour la pêche de la tanche

La tanche est un poisson tatillon. Il faut pouvoir varier les appâts pour espérer la décider. Sur sa desserte, Benjamin dispose d’une multitude d’esches mais les incontournables sont toujours les suivants : Gros asticots rouge, maïs et vers de terreaux.

 

Matériel pour la pêche de la tanche au printemps au feeder

Il n’est pas forcément nécessaire de pêcher très loin pour rechercher la tanche. 20 mètres suffisent. Et il vaut mieux être prêt à tout et surtout disposer d’une canne permettant de garder le contrôle de ce poisson puissant. Benjamin utilise deux modèles de cannes feeder. Une Garbolino Synergy Feeder en 3,30m pour les pêches à courte distance et une Garbolino Silver Bullet Slim en 3.60 m pour les pêches plus lointaines. L’une et l’autre sont couplées à un moulinet Trinity Feeder 556 FD, et au final, ces deux ensembles représentent un bon équilibre et aussi un excellent rapport qualité/prix.

produits Garbolino pêche de la tanche au feeder

Un ensemble équilibré, parole de double Champion de France

Montage pour la pêche de la tanche

Le montage feeder pour la pêche de la tanche est simple et efficace afin d’éliminer tout risque d’emmêlements et obtenir le maximum de fiabilité. Le montage est greffé sur le nylon Match Feeder Sinking d’un diamètre compris entre 20 et 23/100ème. Un stop float est glissé sur le nylon puis suivi d’une potence coulissante. Un second stop float est positionné puis le nylon est tressé sur une quinzaine de centimètres. Le montage est terminé par une attache rapide qui reçoit le bas de ligne et en permet le remplacement rapide si besoin. Les hameçons sont toujours des 2320 BZ Wide Gape en tailles 16 et 14, greffé sur du Fluoro Power de 13/100ème. Le tout est discret et l’hameçon permet de proposer de belles bouchées d’appâts.

Montage feeder pour la pêche de la tanche, cliquez sur l’image pour agrandir

Action de pêche

Benjamin démarre avec un feeder de taille moyenne (20 à 30gr) et dépose régulièrement de l’amorce au début de la pêche. Il laisse le coup monter en puissance jusqu’à l’apparition des premières touches en réduisant la fréquence des lancers. Vous l’aurez compris discrétion et patience avant où sont la clef du succès de cette pêche.

Nos articles vous plaisent ? Nous vous invitons à découvrir notre Chaine Youtube Garbolino France : des vidéos, des astuces et tutos 100% pêche au coup !

montage D-RIG

Le montage D-RIG

La pêche au feeder des gros poissons exige l’emploi d’esches volumineuses. Les pellets ou granulés durs sont particulièrement sélectifs et ont les faveurs des traqueurs de spécimens. Sébastien LENGAGNE s’est fait une spécialité de la recherche des gros barbeaux, ides et brèmes de la Somme. Il emploi un montage particulier minimisant le nombre de touches ratées et de décrochages, fréquents quand on utilise de gros appâts et un montage inadapté. Il nous présente son montage, le D-RIG.

Montage au cheveu adapté

Sébastien préfère le D-RIG au montage au cheveu classique. Le D-RIG permet à l’hameçon de se loger dans la lèvre inférieure du poisson malgré l’emploi d’un appât dense et volumineux. Ce montage s’appelle D-RIG en raison de la boucle qui forme un D. Avec le D-RIG, lors de l’aspiration, le poisson emporte la totalité du montage, alors qu’avec un montage au cheveu traditionnel, l’appât peut être engamé mais l’hameçon passer à côté des lèvres du poisson. C’est la touche ratée garantie. Le montage D-RIG, couplé au nylon Fluoro Power, qui a la particularité d’être invisible sous l’eau, est une arme redoutable sur les gros poissons. Il permet entre autres, d’utiliser une grande variété d’esches tels que gros granulés, maïs, micro-bouillettes, croquettes type Frolic, sans avoir à percer les appâts donc un gain de temps considérable et une grosse polyvalence.

montage D-RIG

Accessoires nécessaires pour réaliser le D-RIG

Mode d’emploi pour la confection d’un montage D-RIG

  1. Procéder comme pour le montage d’un hameçon à palette,

montage D-RIG

2. Conserver le bout de nylon et passer l’élastique à pellet dans celui-ci

3. Le repasser dans l’œillet par l’arrière

4. A l’aide d’un briquet, faire fondre l’excédent de fil à peu près 1,5cm sans que la flamme ne touche le Fluoro Power.

montage D-RIG

5. Pour vous faciliter l’eschage d’un gros pellet, utiliser la pince prévue pour écarter la bague de latex.

Montage D-Rig

Découvrez encore plus d’astuces et de tutos sur notre blog, en cliquant ici.