Pêche au coup - Garbolino
Menu
Home Pêche au coup Pêche au coup

peche au coup à l'américaine en famille

La pêche au coup n’est pas qu’un plaisir solitaire. S’il est vrai qu’il est bien agréable de se retrouver au calme et seul au bord de l’eau, certains aiment se mesurer aux autres dans le cadre de la pêche de compétition et quand on peut le faire en équipe, c’est encore plus grisant et valorisant. La pêche au coup à deux pêcheurs qui partagent le même poste s’appelle pêche au coup à l’américaine. Il s’agit d’une pratique à laquelle tout le monde peut s’essayer, mais qui exige une bonne entente et une certaine organisation au bord de l’eau.

 

  1. La pêche au coup en américaine toutes techniques confondues

 

Il est possible de pratiquer la pêche au coup en américaine sur tous types de parcours. Que la pêche se fasse en canal, en étang, en carpodrome, les fondamentaux restent les mêmes. L’important est que le poste puisse accueillir en confort et en sécurité deux pêcheurs et leurs stations respectives.

Hormis ce prérequis, il est possible aux deux protagonistes de pratiquer à la grande canne, à l’anglaise, au feeder, chacun avec la même technique et même avec un combinaison grande canne/anglaise ou encore canne/feeder quand le règlement le permet. Le très grand avantage et c’est ce qui fait les meilleurs duos, c’est d’exploiter son poste à fond. À l’américaine, il est possible pour l’un de pêcher la bordure, le second plus au large, sur le fond, en surface, rechercher les beaux poissons, faire du nombre etc. Les possibilités sont infinies, comme celle de pratiquer tous les deux exactement sur le même coup.

La pêche en américaine peut se pratiquer sur tout type de parcours, à condition que, comme sur le splendide Domaine de Chassemy, les postes soient suffisamment accueillants

  1. La bonne installation pour la pêche au coup en américaine

 

Tout démarre par le positionnement des sièges. Si vous hésitez et ne savez pas trop comment vous y prendre, le bon espacement correspond en général à la largeur d’une desserte à appâts. Cet intervalle permet à chacun de bouger, manier ses cannes et son matériel sans gêner son voisin.

Si vous pratiquez à la grande canne, le positionnement du rouleau à déboiter a son importance. Lorsqu’on est tous les deux droitiers, les possibilités de gêne sont moindres. Par contre si l’un est gaucher, il faut veiller à ne pas se retrouver coude à coude. Chacun doit disposer d’un accès à une desserte pour se saisir des appâts et de l’amorce. Il ne faut surtout pas définir à l’avance ce rôle primordial « Ah c’est toi qui amorce ! ». Chacun exploite son ou ses coups et est capable de remplacer l’autre si ce dernier est aux prises avec un beau poisson par exemple. Idem pour le kit coupelle donc, prévoyez-en toujours deux. Ne vous économisez pas non plus le déballage de deux manches d’épuisette. C’est important pour aider son partenaire si besoin, mais aussi pour gagner du rythme car les doublés de prises ne sont pas impossibles.

pêcher en américaine pêche 2 coups différents méthode

Afin de ne pas se gêner, il est primordial de très bien s’installer et d’organiser parfaitement son poste

 

  1. Mettre ses possibilités à profit

 

En eau courante à la grande canne, le déplacement continu du flotteur oblige à faire des choix car la prospection latérale du ou des coups peut poser souci. Néanmoins il est possible pour l’un de pratiquer une pêche complètement statique au flotteur plat par exemple et au second de pêcher avec un flotteur plus léger à la coulée ou au deux de faire la même chose. En eau close, étang ou carpodrome, les possibilités d’exploitation sont plus variées. Chacun peut choisir un ou plusieurs autres axes de son côté du poste, puis de distances de pêches et ensuite de profondeur. Le champ d’action est vraiment très intéressant. C’est ce qui rend la pêche en américaine en carpodrome si populaire.

C’est en carpodrome que la pêche en américaine connaît un vrai boom !

 

  1. La recette d’un bon binôme de pêche au coup en américaine: L’avis de Dominique et Jean-Pierre Misseri, un sacré couple de pêcheurs

 

On ne les présente plus, Dominique et Jean-Pierre, ils partagent leur vie et la pêche. Dominique et Jean-Pierre nous décrivent leur approche de la pêche en américaine.

 

>Une entente parfaite est nécessaire

C’est Jean-Pierre qui démarre son explication.

« Une « américaine » est une épreuve qui peut être hyper intéressante ou un véritable calvaire. Pour Domi et moi c’est une longue histoire, en fait comme notre couple, ce qui donne aussi un certain piment à l’épreuve. Nous en avons disputé un très grand nombre avec de très nombreuses victoires. C’est plus difficile de réussir en « américaine » qu’en individuel et les raisons sont multiples. Il faut une parfaite entente, connaître le positionnement droite ou gauche afin que le ou la partenaire soit à 100 % et je peux vous assurer que ce n’est pas évident au début. Aucune gêne dans les différents gestes de la partie de pêche ne doit ralentir la cadence. Pour cela nous avons réglé notre installation (caisses, rouleaux, tablettes, épuisettes) non pas au bord de l’eau mais dans notre jardin. »

>Nommer le Leader

« J’ai toujours favorisé Dominique dans nos choix de pêche et distance d’amorçage, car il est important pour nous qu’il y ait un leader pour le résultat final et surtout qu’un de nous deux soit toujours au top pour les prises avec le nombre de touches, c’est la raison pour laquelle le coup du large est composé de deux tas séparés d’une cinquantaine de centimètres afin que nous puissions tous les deux pêcher sans gêner l’autre, en rivière nous ne faisons qu’un seul tas. »

>Un test grandeur nature

Et c’est Dominique qui conclue. « Les américaines sont pour nous le test grandeur nature de l’individuelle et nous réglons notre matériel, l’amorce et l’amorçage, de cette manière aussi bien au coup classique que pour les épreuves carpes. Nous élaborons notre stratégie à la maison avec parfois des discussions animées mais arrivés au bord de l’eau tout est parfaitement orchestré. La pêche n’est pas une science exacte et parfois nous devons très rapidement modifier la stratégie en particulier sur le poids des lignes et nous avons toujours deux lignes extrêmes comme nous disons avec une portance très faible et lourde. Il faut toujours garder son calme car les disputes peuvent vite arriver. La pêche est un plaisir et le partage est primordial et vous aurez aussi de belles parties de rigolades. Amusez-vous et faites-vous plaisir. »

pêche au coup en américaine couple Misseri

Si vous voulez imiter Dominique et Jean-Pierre, il ne vous reste plus qu’à trouver le ou la partenaire, il existe même une coupe de France duo !

 

Afin approfondir vos connaissances sur la pêche au coup, n’hésitez à consulter notre site internet garbolino.fr.

Par ailleurs, n’hésitez à visionner nos vidéos sur la chaîne Youtube Garbolino: un exemple de vidéos et de compétition de pêche au coup en américaine

 

 

Si c’est encore l’hiver partout en Europe, certaines zones profitent d’une météo plus clémente. Mickaël LETSCHER a profité de cette clémence pour participer à une compétition de pêche au feeder, le Défi Sensas, en Espagne sur les bords d’un lac qui ne souffre pas du froid. En effet, ses eaux se veulent tempérées (22° en moyenne) puisqu’il sert de bassin de récupération à une centrale proche. Mickaël a brillamment remporté cette épreuve de haut niveau ; il revient pour nous sur tout le matériel qui constituait son paquetage pour la pêches des carpes au feeder.

Bien assis pour la pêche des carpes au feeder 

Les berges du lac Arrocampo bien qu’aménagées pour la pêche ; ne permettent pas de pêcher efficacement et confortablement, et aussi greffer ses différents accessoires. Mickaël a pu faire confiance à sa station GBC 36-71 Black, pourvue de pieds télescopiques réglables à volonté et sur lesquels il est possible de placer nombre d’accessoires.

Tout à portée de main

Afin d’avoir tout l’essentiel à portée de main, il y a attaché deux dessertes XXL, équipées de stores afin de protéger les appâts et l’amorce des éléments. Il a pu y placer également tous les accessoires indispensables tels que boîte à bas de ligne, ciseaux et dégorgeoir.

pêche carpes feeder Espagne

Prêt à ferrer

Sur l’un des pieds de sa station, il a également disposé son précieux bras feeder Double articulation à la fois stable et sécurisant pour la canne. Son réglage est enfantin et permet de se saisir de la canne en un rien de temps.

Pêche au feeder à la carpe

Canne essentielle

Et justement, en matière de canne, Mickaël a trouvé dans le modèle method feeder de la gamme Essential, l’outil idéal pour cette pêche de carpes au feeder à la défense hors normes. « Une canne parabolique avec une bonne réserve de puissance, parfaite pour les pêches de carpes, j’ai ainsi aussi pu minimiser les problèmes de décrochage dont nombreux compétiteurs ont eu à souffrir. » Pour confectionner son amorçage copieux de départ avec beaucoup de facilité et de rapidité, Mickaël s’est adjoint l’aide d’une canne feeder dédié, l’Essential Feel and baits.

Garder le contrôle pour la pêche des carpes au feeder

L’ensemble des bobines de ses moulinets Match-Feeder Gold était garni du nylon Match-Feeder Sinking. « Un nylon très résistant à l’abrasion avec une élasticité contrôlée et une bonne résistance aux nœuds avec peu de mémoire ; tout ce que je recherchais.» Les bas de ligne étaient confectionnés à l’aide du nylon Super soft, un nylon haut de gamme, souple et résistant. Ces derniers étaient finis par un hameçon résistant, de fer moyen et doté d’un bon piquant, le 2330, parfaitement adapté pour la pêche de la carpe.

Respect des prises

Pour conserver ses prises nombreuses, Mickaël a capturé près de 90kg de carpes sauvages sur les deux manches, il a utilisé 2 bourriches, des modèles Black Carp – Heavy duty, un modèle très résistant et respectueux des poissons. Sa tête d’épuisette était recouverte au niveau des mailles d’un habillage en latex, la Garbolino Carp Extrem Rubber. Il s’agit d’un modèle résistant, qui grâce à ses mailles caoutchoutées ; ne souffre pas des dorsales des carpes et ne peut pas les emprisonner non plus. La tête d’épuisette ornait un manche Garbolino Essential Carp Twin Scoop. Ce manche a la particularité de posséder 2 filetages sur les deux derniers éléments. Mickaël a utilisé le second plus épais, transformant le manche en un outil hyper rigide. Parfaitement adapté aux pêches intensives de carpes au feeder en Espagne.

Pêche des carpes au feeder en Espagne

 

Retrouvez le double champion de France individuel et champion de France par équipe de pêche au feeder Mickael Letscher. Il nous présente en vidéo ses hameçons préférés pour la pêche des carpes au feeder en milieu sauvage > Cliquez ici pour visionner la vidéo.

Pêche au coup en hiver

Pratiquer la pêche au coup en hiver est toujours possible. Il convient néanmoins de prendre quelques précautions pour supporter ces quelques heures au bord de l’eau. Il faut se vêtir en conséquence et utiliser les vêtements de pêche adéquats pour que la partie ne tourne pas court.

Pêche au coup en hiver

En hiver, rien n’arrête les courageux, ni les courageuses comme Eléna !

 

Se protéger des pieds à la tête pour la pêche au coup en hiver

Le froid entre dans le corps par le bas. Les pieds doivent donc être bien protégés. De très bonnes chaussures imperméables sont indispensables.

Si vous devez entrer dans l’eau lors de l’installation, des bottes vous seront utiles. Préférez-les fourrées. Patrice affectionne les chaussures de type randonnée. Équipées de forts crampons, elles prémunissent des risques de glissade sur tous types de terrain. En y logeant une bonne semelle matelassée, on va renforcer et éviter les déperditions de chaleur. Les chaussettes prévues pour le grand froid, permettront également de protéger vos pieds des intempéries.

Dans tous les cas, pour isoler vos pieds du sol et donc du froid, ils doivent en être décollés et l’épaisseur de la semelle ne doit pas être négligée. Ensuite, en position assise, le repose-pied de votre station vous offre encore davantage de confort de pêche.

Bien couvert et les pieds loin du sol + quelques touches et le froid est beaucoup plus supportable.

 

Sous-vêtements protecteurs 

Une couche de vêtements n’est pas suffisante pour supporter le froid. Malgré l’action de pêche, nous restons relativement immobiles et porter des sous-vêtements chauds accroît le confort. Attention avoir chaud ne veut pas dire avoir trop chaud. Il faut choisir ces vêtements protecteurs dans une matière chaude et anti transpirante. Il existe des ensembles pour la montagne, parfaitement adaptés à l’hiver et à la pêche.

Pêche au coup en hiver

Sous-vêtements de ski, mais aussi passe-montagne, il ne faut pas hésiter à piocher au rayon sport pour conserver la chaleur et se protéger des éléments, n’est ce pas Erwan ?

 

Vêtements de pêche hiver étanches et anti-vent

La touche finale à la combinaison qui vous permettra d’affronter l’hiver, est d’opter pour vêtement capable de couper le vent et le froid. Sa résistance est alors un atout majeur, de même que la liberté de mouvements qu’elle octroie.

Les tenues GARBOLINO en coton polyester totalement conçus pour votre confort sont parfaites.  Elles utilisent la chaleur corporelle en l’isolant et en la stockant.

Un premier rempart au froid, au vent et aussi à l’humidité est indispensable comme le confirme Patrice : « Ma préférence va à 2 vêtements qui se complètent à merveille : Une salopette et une veste, totalement étanches, l’eau ruisselle sans jamais pénétrer le tissu. »

Salopette + veste, Eléna ne craint pas le froid ainsi protégée.

 

Sortez couvert !

Pour terminer de vous protéger, focus sur un zone exposée et sensible, la tête. Il convient de la recouvrir tout en vous permettant de bien voir votre flotteur quelle que soient les conditions de visibilité. Un combo casquette + bonnet est alors idéal, aussi original qu’efficace. Avec ces conseils, vous voilà prêt à faire durer le plaisir jusqu’au bout de l’année.

Pêche au coup en hiver

Pour Patrice, un combo casquette + bonnet permet de garder la tête au chaud et d’avoir une bonne visibilité.

Notre article vous a plu ? Découvrez en complément notre vidéo : Préparation d’Amorce Pêche au Coup en Canal en Hiver, en cliquant ici.

Différentes terres, plus ou moins lourdes ou nuageantes, peuvent entrer dans la composition des amorces de pêche au coup. Ingrédients neutres dans la valeur nutritive, elles ont un pouvoir mécanique non négligeable. Si les terres sont très utilisées pour la pêche à la grande canne comme nous l’avons déjà évoqué, leur utilisation pour la pêche au feeder est moins fréquente. Christophe Reveret en est un fervent utilisateur et nous explique comment il emploie terre dite de rivière et de Somme pour la pêche au coup au feeder.

La terre dans l’amorce pour la pêche au coup, pourquoi faire ?

« Sa couleur noire ou sombre permet aux poissons de s’installer en confiance sur des fonds dont la couleur se rapproche de celle de la terre. Il faut savoir que la terre est un élément naturel qui ne gave pas le poisson et permet, à certaines périodes de l’année, d’être très productive notamment en hiver ou dans des milieux où la pression de pêche est importante. Elle sert aussi à appauvrir un mélange d’amorce et/ou l’alourdir ou encore de confectionner un tapis exclusif dans lequel les poissons tels que les brèmes adorent trier et fouiller pour en extraire les particules ou esches. »

Terre pour la pêche au coup : Utilisation de la terre pour la pêche au feeder par Christophe REVERET

Christophe utilise la terre, été comme hiver et pour toutes ses pêches

Récolter la terre pour la pêche au coup

La terre se trouve partout, et celle de rivière se trouve bien sûr au bord des rivières mais aussi dans les bois. Pour la ramasser, il vous faudra vous munir d’une pelle, d’un tamis à mailles de 3 ou 4 mm et de 2 seaux ou plus. L’opération de tamisage est incontournable car cette terre est compacte au départ et elle permet de retirer les détritus ou autres éléments (feuilles, brindilles etc.).

 

Utilisation de la terre pour la pêche au feeder au coup

TERRE DE RIVIERE

Christophe utilise la terre de rivière de 3 manières différentes, voici ses conseils :

  • Pour alourdir votre amorce, incorporez 1kg de terre pour 3 litres d’amorce prête à l’emploi,
  • Pour appauvrir l’amorce, ajoutez 1kg de terre pour 6 litres d’amorce mouillée,
  • Afin de confectionner un tapis en rivière et en lac, la terre est déposée pure avant de jeter l’amorce. Elle ne contient alors que des esches vivantes ou mortes (asticots, fouillis, vers coupés etc.) Christophe conseille de réaliser ce tapis avec des cages de bonne capacité mais pas trop lestées car la terre représente un poids important. Il convient également de ne pas trop la serrer afin qu’elle se libère facilement.

Mode d’emploi de préparation de la terre de rivière

 

Christophe utilise aussi la terre de Somme.

 

TERRE DE SOMME

De nombreux atouts

La terre de Somme possède plusieurs atouts :

  • sèche, elle peut servir à séparer les larves de fouillis de vers de vase mais également pour le conserver après une partie de pêche.
  • elle permet d’assécher une amorce trop mouillée.
  • elle appauvrit l’amorce,
  • véhiculer et fixer des esches vivantes sur le fond.

Christophe compte essentiellement sur son pouvoir nuageant très intéressant qui s’active dès son contact avec l’eau ou sur le fond lorsque les poissons fouillent. Il s’en sert partout. « C‘est un produit que j’ai toujours avec moi, à la grande canne et maintenant au feeder. » Il l’utilise tout au long de l’année pour des pêches de plaquettes et Brèmes car ce sont des poissons qui passent leur temps la tête dans la terre ou la vase à la recherche de nourriture. Sur les canaux et étangs, le fait de faire juste un simple coup avec terre fouillis ou autres esches vous permet de recréer cet élément sur des fonds caillouteux ou sableux.

Préparation et dosage de la terre de Somme

Christophe conseille de passer la terre de Somme au tamis “2mm” pour la rendre la plus souple possible avant de l’incorporer à l’amorce ou même de l’utiliser pour pure pour véhiculer. « Je la dose à auteur maxi de 40% dans l’amorce. » Tout comme la terre de rivière vous pouvez créer un tapis de terre fouillis ou autres tout simplement, mais toujours avec des cages conséquentes au départ, puis revenir en taille adapté au milieu.

Terre pour la pêche au coup

Un tamisage fin est nécessaire pour obtenir une terre homogène

Terre pour la pêche au coup

 

Notre spécialiste de la pêche du barbeau, Sébastien Lengagne, nous fait découvrir la pêche du barbeau au method feeder en rivière. Une pêche efficace lorsque les eaux s’éclaircissent et se refroidissent comme en automne et en hiver.

La pêche du barbeau au method feeder en rivière

Avant toute chose, il faut laisser de côté les à priori affirmant que la pêche au method feeder ne peut se pratiquer avec efficacité que dans des fonds inférieurs ou égaux à deux mètres. Sébastien l’affirme sans complexe. « On peut pêcher au method feeder dans 3 mètres d’eau et aussi en présence de courant ». Sébastien se base sur cette règle simple : 1 plomb de 15gr met 1 seconde à progresser d’1 mètre ; 100gr mettent donc moins d’une demi-seconde.

pêche du barbeau au method feeder

Le saviez-vous ? C’est en 2007 déjà que deux icônes de Garbolino à l’esprit bouillonnant se sont associés pour donner vie à un outil qui a révolutionné la pêche au feeder : Le moule à method feeder !

 

Amorce collante pour la pêche du barbeau

L’amorce à barbeaux qui va garnir le method feeder doit être préparée soigneusement afin qu’elle gagne le fond avec l’appât sans encombres. Sébastien se sert de pellets de 2 et 4mm et d’amorce.

« Il faut coller les pellets au préalable. Il suffit de les faire tremper 1 minute dans l’eau. À cette vitesse, ils n’ont pas le temps d’absorber tout le liquide. Il faut donc assécher le mélange avec une amorce qui aidera à recoller le mélange afin que celui-ci puisse atteindre le fond sans se déliter. »

 

Moulage de l’amorce dans le method feeder

Pour mouler ce mélange autour du method feeder, Sébastien dépose le pellet qui garnit l’hameçon et esché via un montage D-rig dans le moule. Il ajoute ensuite de l’amorce pour faire son premier moulage, puis rajoute de l’amorce pour former un étage supplémentaire. Cette dernière précaution permet au pellet esché de bien rester au cœur du tas d’amorce sans être de suite emporté par le courant. Le barbeau ayant l’habitude d’aspirer le tas d’amorce directement, il se retrouve aussitôt en contact avec l’appât sans le voir.

 

pêche du barbeau au method feeder pêche du barbeau au method feeder

 

Pêche minimaliste du barbeau au method feeder

Sébastien précise que cette pêche de fin de saison ne nécessite pas d’amorçage préalable. Elle n’en est pas moins productive et surtout pas en rivière car lorsque les eaux refroidissent ; la nourriture naturelle est plus rare et les barbeaux se mettent en quête de tout ce qu’ils trouvent. Cette approche n’exige qu’un minimum de matériel, ce qui permet d’être en poste rapidement et de profiter de courtes sessions.

pêche du barbeau au method feeder

Pour ses sessions rapides, Sébastien n’emporte que le strict nécessaire, cela ne l’empêche pas de réussir de très belles parties de pêche.

 

Pour approfondir vos connaissances sur la pêche au feeder, découvrez notre TUTO : Nœud Palomar pour la Pêche au Method Feeder

La pêche au pain au feeder est très efficace en fin de saison. L’automne annonce le démarrage de parties de pêche propice à l’utilisation de cet appât aussi efficace qu’économique. Nous avons déjà évoqué la pêche au coup au pain à la grande canne, mais il est aussi possible de l’utiliser au feeder. Sébastien Lengagne nous révèle comme toujours sans concessions, ses astuces pour réussir de belles pêches automnales et hivernales en rivière.

Pain béni

De nombreux pêcheurs ont délaissé l’utilisation du pain pour leur pêche au coup au profit d’appâts vivants ou plus modernes ; mais pas Sébastien. Bien qu’il ne s’agisse pas d’une esche naturelle les poissons connaissent bien le pain et en sont friands. « Je pêche au pain, même si c’est une technique ancienne et qui n’est plus vraiment utilisée à ce jour. Les poissons en mangent pourtant fréquemment ; car le pain est distribué aux canards à longueur d’année par les promeneurs et les familles. C’est encore plus révélateur en pleine ville ou près des parcs où canards et cygnes abondent. J’ai souvent remarqué que les poissons remontaient derrière les volatiles pour manger les restes. En l’utilisant, je me suis aperçu que le pain permettait de sélectionner les gardons de jolie taille. »

pêche au pain au feeder

Gros gardon pris au pain

Montage feeder pour la pêche au pain

Pour son approche au pain, Sébastien recourt à un montage feeder en potence directe afin que la touche soit transmise directement au scion. Il utilise des cages d’un poids compris entre 40 et 60 g car « la pêche au feeder à rouler » (le feeder se déplace lentement sur le fond) aide fortement à prendre les gardons. Pour ce qui est de la distance, elle est comprise entre 15 m et 25 mètres. Il faut bien sûr ferrer à la touche pour éviter que le pain ne soit volé.

pêche au pain au feeder

Amorce et pain font bon ménage. L’amorce permet de déposer le pain sur le fond sans qu’il ne soit emporté prématurément.

pêche au pain au feeder

Amorçage du pain et eschage

Pour contenir le pain dans la cage de son feeder, Sébastien le mélange à une base d’amorce à gardons classique peu mouillée. Le contenu du feeder se libère dès qu’il touche le fond et progressivement au fur et à mesure qu’il dévale le courant. Il s’agit de pain de mie broyé sommairement au mixeur qui va gonfler encore au contact de l’eau. À l’hameçon, Sébastien place un morceau de pain de Chaillou par l’intermédiaire d’une bague en latex qui le retient parfaitement lors des lancers et évite que les plus petits poissons ne le volent avant que Sébastien n’ait eu le temps de remarquer la touche. Il ne ferre alors que les vraies touches des plus beaux poissons.

 

pêche au pain au feeder

A vous les belles bourriches d’hiver au pain

Découvrez aussi la passion de la pêche au coup au travers de nos vidéos.

Championnat du monde pêche au coup des clubs

Le championnat du monde de pêche au coup des clubs est LE rendez-vous annuel pour les équipes du monde entier. Les clubs se qualifient à cette épreuve lors d’une qualification nationale et représentent donc leur pays tout entier. Il s’agit d’une compétition majeure lors de laquelle chaque club est fier de représenter les couleurs de son équipe mais aussi de son pays. Pour l’édition 2021, ce ne sont pas moins de 23 pays qui étaient représentés. L’épreuve a eu lieu à Novi Sad en Serbie sur le canal DTB les 16 et 17 octobre.

Petit Pays, mais Grand Résultat pour ce championnat des clubs

Parmi les équipes engagées, Garbolino était représenté par nos amis croates du Bjelka GME Garbolino Sunja.

La Croatie est un des plus petits pays du monde, mais le sport en général et la pêche au coup en particulier y tient une grande place.

L’investissement des pêcheurs au coup croates en termes de préparation, d’apprentissage et de déplacement est impressionnant. En effet, la pêche sur le canal DTB est assez technique. Ses eaux sont peuplées de gobies, ablettes, gardons, brèmes, quelques carassins et des poissons-chats durant les mois les plus chauds. La semaine d’entrainement ne laissait aucun doute, la pêche serait technique. Le fouillis et les vers de vase seraient les esches reines pour viser les poissons blancs. Or les gardons sont absents des eaux croates et il aura fallu à l’équipe croate qu’elle déploie tout son talent. Et sa combativité pour décrocher une 4ème place historique, à 1,5 point seulement du podium.

Championnat du monde pêche au coup des clubs

Le classement général

Une pêche fine pour le championnat du monde de pêche au coup

Selon les zones, la pêche était différente mais d’une manière globale, les croates utilisent la même approche et varier les distances selon l’évolution de la pêche.

La pêche des gardons s’est pratiquée à la grande canne, à 13 mètres. Pour les ablettes, dont la pêche a été décisive car leur taille et le rythme de capture pouvaient permettre de réussir une belle bourriche, elle s’est pratiquée avec une canne télescopique de 4 mètres mais aussi jusqu’à 10 mètres en pratiquant une pêche à déboiter. La précision et la cadence de rappel était très importante.

Les croates avaient remarqué un détail important au fur et à mesure des entrainements, les poissons rechignaient à avaler les vers de vase, même les plus petits et ils enregistraient moins de refus en plaçant 1 voire 2 fouillis sur un hameçon de petite taille et fin de fer.

Entrainements championnat du monde pêche au coup

Les entrainements ont permis aux croates d’appréhender une pêche qu’ils pratiquent peu et de déjouer les pièges du canal en pratiquant des pêches mixtes de fond et de surface.

 

Championnat du monde pêche

Les entrainements ont permis aux croates d’appréhender une pêche qu’ils pratiquent peu et de déjouer les pièges du canal en pratiquant des pêches mixtes de fond et de surface.

 

Les montages de ligne pour la pêche au coup

Les pêcheurs croates ont utilisé des flotteurs Garbolino SP M15 pour la pêche de fond, monté sur du nylon Super G Power de 10/100ème, représentant une balance parfaite entre finesse et rigidité pour optimiser la présentation de la ligne. Le bas de ligne se composé de nylon Super Soft entre 6 et 8/100ème. Pour les ablettes, le flotteur était un SP M20 dont la taille variait entre 0,10 et 0,30gr. Dans les deux cas, pêches de fond et de surface, ils ont placé leur confiance dans le 2110 BZ d’une taille comprise entre 26 et 20.

 

 

L’équipe Croate représentée au championnat du monde de pêche au coup

L’équipe croate ce n’est pas seulement 5 pêcheurs ; mais aussi un groupe d’accompagnateurs qui forment un groupe soudé et chacun mérite d’être salué pour le résultat obtenu.

Un grand bravo à :

Dino Hrenar

championnat du monde pêche au coup

Dejan Vondrak

championnat du monde pêche au coup

Domagoj Ceković

championnat du monde pêche au coup

Mario Pejaković

Martin Vrčković

Le capitaine : Zdravko Vrbanek

Les accompagnateurs : Zvonko Pejaković, Matko Dražić, Miroslav Molnar, Dario Hrenar, Ivan Kristić

 

MERCI DE VOTRE CONFIANCE EN GARBOLINO !

 

Garbolino, bien équipé on est plus fort !
Rentrez dans l’univers de la pêche au coup avec Garbolino et découvrez une forte communauté de passionnés sur nos réseaux sociaux !
Facebook & Instagram 

championnat pêche au coup féminin

Le championnat de France féminin de pêche au coup s’est déroulé les 17 et 18 juillet à Lacourt Saint Pierre (82) sur le canal des Deux-Mers. Haut lieu de la pêche de compétition, la pêche y est réputée pour la technicité qu’elle exige. Dans un calendrier national malmené par la situation sanitaire ; 20 pêcheuses étaient engagées pour cette édition 2021, prêtes à en découdre. Notre jeune championne Solène NEWSTEAD revient sur sa brillante victoire.

Premier contact

Après plus de 800km depuis sa Somme natale, Solène a rejoint le département du Tarn et Garonne pour un premier contact avec le parcours. Plusieurs entrainements étaient prévus du mardi au jeudi précédents l’épreuve afin d’établir la meilleure stratégie. Très rapidement, la population piscicole se dessine et de jolies pêches de petites brèmes, gardons et quelques poissons-chats se réalisent. En concertation avec son père Pascal, ancien pêcheur de l’élite et son compagnon Romain Foiratier, lui-même champion de France en 2017, une stratégie prends forme. Le dernier jour de la semaine se consacre à la préparation des montages et au repos.

Pêche au coup féminin

Solène bien encadrée par son père Pascal.

Déroulement du championnat de France au pêche au coup féminin

Les 19 pêcheuses s’alignent sur le parcours car 1 pêcheuse a été forfait en dernière minute. Point de sectorisation, ce sera un classement en ligne. La première se verra attribuer 1 point et la dernière 19. Solène hérite d’une précieuse « aile », extrémité de secteur, pour démarrer le championnat.

Première manche – N°20

« Début très difficile car pas de touches, beaucoup de petits poissons et de perches soleil. J’arrive à faire quelques gardons et j’ai la chance de prendre 4 belles plaquettes pour un poids de 1kg080, ce qui fait en tout 20 poissons et je termine 4/19 du secteur. Mon coup était envahi de bulles, ce qui a paru gêner l’installation des poissons, mais impossible d’en connaître la cause. »

Championnat féminin

Deuxième manche – N°8

« Je décide de pêcher à 11m50, avec un petit accroc au milieu mais pas méchant, et aussi de faire un coup à 8m. Un début assez compliqué mais mieux que le matin, car j’arrive à trouver une belle pêche de gardons en alternant les coups avec un bon rappel à la coupelle. Je gagne mon secteur avec 2100 avec 57 gardons. »

Troisième manche – N°5

L’approche se veut simple et calquée que celle de la veille. « Je décide de faire pareil que Samedi après-midi avec les mêmes lignes, la même technique de pêche et ça a payé encore une fois les gardons sont revenus et je termine 2ème avec 2300. »

Pas de gros poissons durant ce championnat haletant, mais Solène a su trouver et prendre ces précieux gardons.

Victoire !!!

Solène remporte ce championnat de France avec 7 points en 3 manches. Il s’agit d’une très belle performance pour cette jeune pêcheuse de 23 ans seulement à l’avenir prometteur sur un parcours où il fallait rester stoïque. Le podium se complète par la multi médaillée Isabelle Hawryhuk et la jeune Alicia Cazaux qui a fait preuve d’une ténacité et d’une précision exemplaire sur cette pêche technique. Nous félicitons toutes les participantes et les organisateurs pour l’excellente tenue de ce championnat !

L’amorce gagnante

  • Solène a employé un mélange d’amorce sombre typique pour les gardons :
  • Étang Champion Feed Romain Foiratier
  • Gardon Noir Champion Feed
  • Fiente de pigeon

Solène a pu compter sur le soutien de son champion de compagnon Romain Foiratier et sur sa maîtrise des amorces à gardons, un beau duo dans la vie et à la pêche.

 

Matériels utilisés pour le championnat de France de pêche au coup

Classement du championnat de France de pêche au coup féminin 2021

 

Cet article vous a plu ? Retrouvez nos vidéos sur le sujet : Astuces pour la Pêche au Coup en Canal de Noyon (60) avec Solène Newsteed et Romain Foiratier.