Home Non classé La pêche du gardon au chènevis en rivière

La pêche du gardon au chènevis en rivière

0 226
pêche du gardon au chènevis

La pêche au chènevis est une pratique ancestrale et fait figure de base de la pêche au coup en France. Le chènevis, c’est la graine préférée des gardons et sa pêche peut se pratiquer aussi bien en canal, qu’en étang ou en rivière. Sébastien LENGAGNE n’est pas seulement un expert du feeder. En bon natif du Pas-de-Calais qu’il est, il maîtrise aussi cette technique qui se pratique à la canne, télescopique ou à emmanchements. Il vous partage ses astuces sans retenue pour la pêche du gardon au chènevis en rivière.

Préparer son coup à l’avance

La pêche au chènevis est une pêche d’accoutumance. En effet, cette graine n’est pas présente naturellement dans nos eaux et il convient donc d’y habituer les poissons pour espérer les décider à mordre. Graine du chanvre, le chènevis est véritablement addictif pour les gardons qui y trouvent tous les nutriments dont ils ont besoin.

Lorsque Sébastien a trouvé un poste qui lui convient, il le prépare à l’avance. « Je me contente de lancer quelques poignées de graines cuites quelques jours à l’avance, 3 à 4 jours, de manière à rassembler les poissons sur mon coup. » En fonction de la distance de pêche, Sébastien jette les grains à la main ou à l’aide de sa fronde.

La pêche du gardon au chènevis en rivière

Comme souvent pour la pêche au coup, le rythme d’amorçage est la clef !

La cuisson du chènevis

Sébastien distingue deux tailles de graines. « J’utilise de gros grains dits monstres pour placer à l’hameçon. Pour l’amorçage, j’utilise un grain plus petit et aussi meilleur marché. »

Si ce dernier ne nécessite pas d’attention particulière, la cuisson du grain placé à l’hameçon mérite une attention particulière pour qu’il tienne parfaitement puisqu’on pratique une pêche à déboîter.

La cuisson du chènevis étape par étape

  1. Tremper le chènevis pendant 48 h dans un récipient transparent et l’exposer à la lumière et éviter les ultra-violets pour que la graine ne cuise pas. Cela empêche aussi les germes de sortir. Sébastien les trempe sous une fenêtre filtrant les UV. Cela permet à l’eau de trempage de garder une chaleur constante mais pas excessive.
  2. Après ce trempage, de nombreux germes sont déjà sortis. Il faut rincer les graines à l’eau chaude puis mettre à chauffer un récipient et attendre qu’il soit bien chaud. A feu doux et dès que celui-ci est à température y verser les graines et l’eau chaude. Cela évite le problème de cuisson trop rapide. Il faut maintenir une surveillance continue et éviter l’ébullition à tout prix. Pour, d’une part, éviter la cuisson des germes, et d’autre part, éviter la formation de cloquage d’eau qui aurait pour effet de continuer la cuisson des germes (ceux-ci restant dans leur jus de cuisson).
La cuisson du chènevis

La cuisson du chènevis est primordiale

3. La cuisson est prête dès que les graines (en l’état claires) prennent une couleur plus sombre. Il faut alors prendre le récipient et verser de suite de l’eau froide et répéter ce processus deux ou trois fois pour que la cuisson soit totalement arrêtée. N’utilisez ni passoire, ni égouttoir qui risquent d’endommager les germes.

4. Pour s’assurer de la bonne cuisson, prendre une graine entre le pousse et l’index et l’écraser. Elle ne doit pas partir en purée farineuse !

Voici comment Sébastien attache la graine de chènevis

Parfois, en ne plaçant que le germe, Sébastien décide des poissons récalcitrants

Amorçage au chènevis en rivière pour la pêche du gardon

En cas de fort courant, comme c’est le cas dans sa région d’adoption, la Somme, Sébastien utilise aussi de l’amorce. « J’emploie la fameuse amorce Deux Coqs, une base riche en graines telles que coriandre, fenouil et chènevis évidemment mais aussi chapelure. Cette amorce me sert de liant et j’y introduit bien sûr une grosse quantité de graines cuites. » Sébastien s’assure ainsi un garde-manger constant qui va intéresser les plus gros poissons.

Chènevis pour gardon

Amorce à base de farines et grains de chènevis ne sont pas incompatibles, bien au contraire

Montage de la ligne pour la pêche du gardon au chènevis

La cuisson du chènevis parfaite et maîtrisée de la graine permet à Sébastien de pêcher dans des courants vifs et avec des montages lourds. Si en eaux calmes, il recourt à des montages assez légers, ici dans la Somme, ses montages portent entre 4 et 8gr. Ceci ne l’empêche pas, bien au contraire, d’enregistrer une très belle cadence de touches et de réaliser de belles bourriches.

  • Le choix du flotteur : Sébastien est un fan du flotteur SP M43. « Sa forme boule, sa longue quille métallique et la position idéale de son œillet lui octroie une tenue parfaite dans le courant. Son antenne creuse résiste au courant et reste visible en toutes circonstances. Il indique les touches à merveille. »

grâce à l’excellente tenue de son chènevis, Sébastien parvient à pêcher avec des montages lourds, mêmes très lourds si besoin!

  • Le choix de l’hameçon : Sébastien préconise un hameçon à longue tige qui va permettre un eschage plus rapide du grain de chènevis. La pointe est bien dissimulée dans le grain et le ferrage toujours efficace. « J’utilise l’hameçon 2110BZ en eaux calmes de 18 à 20 et l’hameçon 2120 en rivière de 16 à 18. Je ne suis pas à l’abri de piquer un ide ou un barbeau et le 2120 est légèrement plus fort de fer. »
Prises au chènevis en rivière

l’hameçon à longue tige permet d’attacher facilement le grain de chènevis et favorise le décrochage des prises

L’action de pêche

Sébastien démarre toujours en réglant sa ligne à ras du fond. Ce sont les poissons et la qualité des touches qui décident ensuite du réglage. Si sa ligne « passe » trop vite dans le courant et que les touches sont trop rapides, il va augmenter le fond centimètre par centimètre jusqu’à obtenir le bon réglage. En rivière, le courant a tôt fait d’emporter les grains de chènevis. Il est donc important d’agrainer régulièrement en amont de la coulée pour maintenir les gardons sur le coup.

Avec les conseils de Sébastien, finis les problèmes de cuisson du chènevis et à vous les belles bourriches !

Les jolis gardons raffolent du chènevis

Les jolis gardons raffolent du chènevis

La pêche du gardon au chènevis

Retrouvez encore plus d’astuces sur notre chaine Youtube Garbolino France.

SIMILAR ARTICLES

NO COMMENTS

Leave a Reply