Home amorce à gardon Pêche du gardon difficile en hiver

Pêche du gardon difficile en hiver

peche difficile du gardon pêche hiver fine technique

La pêche du gardon en hiver peut être rendue difficile par le refroidissement des eaux entrainant une baisse d’activité des gardons. Une fois n’est pas coutume, nous avons fait appel à un pêcheur au coup du Nord pour nous donner les meilleures astuces. Dans la région de Jonathan CLARISSE dit Jo, de nombreux parcours de pêche deviennent très difficiles et il se retrouve face à des poissons très tatillons qui l’obligent à sortir « la bijouterie ».

 

1/ Amorce à gardon pour l’hiver

 

Lors de ces pêches hivernales, Jo a à faire à des pêches de gardons difficiles allant de 30 grammes à 80 grammes. Donc il utilise une amorce à la fois simple mais très équilibrée, qui va travailler fortement afin d’attirer les poissons très rapidement sur le coup. Dans beaucoup de cas, son amorçage se fait uniquement à la coupelle afin d’éviter de disperser les poissons dans différentes couches d’eau.

 

Recette amorce à gardons en hiver pour étangs et petits canaux :

 

1 kilo de chapelure rousse

200 grammes de PV1

150 grammes de biscuit

150 grammes de polenta

150 grammes de coco belge

200 grammes de chènevis grillé

+ Noir de Vigne pour obtenir un mélange très foncé.

 

La base d’amorce à gardons de Jo est simple et équilibrée et composée de produits frais

 

 

2/ Montage de la ligne pour pêcher la pêche du gardon difficile en hiver

 

Le montage de la ligne est très important car il permet d’obtenir une présentation assez souple, le gardon se trouvant très souvent dans une couche d’eau assez restreinte qu’il est difficile de localiser avec une plombée trop brutale.

 

 

Pour pêcher ces gardons difficiles, il faut choisir un flotteur adéquat. Pour sa part, Jo utilise 3 modèles : les SP M11, SP M15 et pour finir le SP M26. Le SP M15 est selon lui le flotteur qui couvre le plus de situations techniques. Equipé d’une antenne fibre, ce modèle doit être parfaitement équilibré, permettant ainsi de déceler les moindres touches et d’éviter par la même occasion le maximum de refus. Si le vent vient à s’installer en cours de pêche, sa quille en métal lui confère une excellente tenue.

En hiver, les conditions météorologiques sont très changeantes, c’est pour cette raison que Jo monte sur certains de ses kits, les flotteurs SP M11 et SP M26, qui grâce à leur antenne légèrement plus forte et leurs forme plus effilée, permettent de détecter aisément les touches même lorsque la visibilité n’est pas la meilleure.

ligne pour pêche difficile gardon en hiver

La luminosité est parfois contraignante et difficile en hiver, ce choix de flotteur s’explique par leur sensibilité et leur visibilité

 

 

L’équilibrage d’une ligne à gardons se compose d’environ 9 plombs. Le premier plomb de touche, placé au raccord du bas de ligne, est un N°11, ensuite à 10cm il y aura 3 plombs identiques eux-mêmes séparés par 10cm, la plombée principale est placée 10cm au-dessus. Plus souple, elle permet donc de déclencher des touches à la descente.

 

 

Il est très rare que Jo utilise un diamètre inférieur à 10/100ème, même sur une pêche difficile de gardons. Ce qu’il recherche, c’est un nylon rigide et fin et son choix s’oriente vers le nylon Garbolino Super G-Power. Ces qualités  permettent d’éviter les emmêlements avec une bannière fortement réduite pour plus de précision.

 

 

Le dernier élément de la ligne à bien sélectionner, qui par la même occasion est le dernier point de contact avec le poisson, est l’hameçon. Jo opte très souvent, face à ces gardons chipoteurs, pour l’hameçon Garbolino 2110 BZ. Couplé au nylon Super Soft, cet hameçon fin de fer et léger, est l’hameçon par excellence sur les pêches de gardons difficiles l’hiver.

Jo fait confiance à l’ensemble de ces éléments pour la confection de ses montages de lignes à gardons

 

NO COMMENTS

Leave a Reply