Archives des Gardon - Garbolino
Menu
Home Tags Posts tagged with "Gardon"

Gardon

0 234
pêche du gardon au chènevis

La pêche au chènevis est une pratique ancestrale et fait figure de base de la pêche au coup en France. Le chènevis, c’est la graine préférée des gardons et sa pêche peut se pratiquer aussi bien en canal, qu’en étang ou en rivière. Sébastien LENGAGNE n’est pas seulement un expert du feeder. En bon natif du Pas-de-Calais qu’il est, il maîtrise aussi cette technique qui se pratique à la canne, télescopique ou à emmanchements. Il vous partage ses astuces sans retenue pour la pêche du gardon au chènevis en rivière.

Préparer son coup à l’avance

La pêche au chènevis est une pêche d’accoutumance. En effet, cette graine n’est pas présente naturellement dans nos eaux et il convient donc d’y habituer les poissons pour espérer les décider à mordre. Graine du chanvre, le chènevis est véritablement addictif pour les gardons qui y trouvent tous les nutriments dont ils ont besoin.

Lorsque Sébastien a trouvé un poste qui lui convient, il le prépare à l’avance. « Je me contente de lancer quelques poignées de graines cuites quelques jours à l’avance, 3 à 4 jours, de manière à rassembler les poissons sur mon coup. » En fonction de la distance de pêche, Sébastien jette les grains à la main ou à l’aide de sa fronde.

La pêche du gardon au chènevis en rivière

Comme souvent pour la pêche au coup, le rythme d’amorçage est la clef !

La cuisson du chènevis

Sébastien distingue deux tailles de graines. « J’utilise de gros grains dits monstres pour placer à l’hameçon. Pour l’amorçage, j’utilise un grain plus petit et aussi meilleur marché. »

Si ce dernier ne nécessite pas d’attention particulière, la cuisson du grain placé à l’hameçon mérite une attention particulière pour qu’il tienne parfaitement puisqu’on pratique une pêche à déboîter.

La cuisson du chènevis étape par étape

  1. Tremper le chènevis pendant 48 h dans un récipient transparent et l’exposer à la lumière et éviter les ultra-violets pour que la graine ne cuise pas. Cela empêche aussi les germes de sortir. Sébastien les trempe sous une fenêtre filtrant les UV. Cela permet à l’eau de trempage de garder une chaleur constante mais pas excessive.
  2. Après ce trempage, de nombreux germes sont déjà sortis. Il faut rincer les graines à l’eau chaude puis mettre à chauffer un récipient et attendre qu’il soit bien chaud. A feu doux et dès que celui-ci est à température y verser les graines et l’eau chaude. Cela évite le problème de cuisson trop rapide. Il faut maintenir une surveillance continue et éviter l’ébullition à tout prix. Pour, d’une part, éviter la cuisson des germes, et d’autre part, éviter la formation de cloquage d’eau qui aurait pour effet de continuer la cuisson des germes (ceux-ci restant dans leur jus de cuisson).
La cuisson du chènevis

La cuisson du chènevis est primordiale

3. La cuisson est prête dès que les graines (en l’état claires) prennent une couleur plus sombre. Il faut alors prendre le récipient et verser de suite de l’eau froide et répéter ce processus deux ou trois fois pour que la cuisson soit totalement arrêtée. N’utilisez ni passoire, ni égouttoir qui risquent d’endommager les germes.

4. Pour s’assurer de la bonne cuisson, prendre une graine entre le pousse et l’index et l’écraser. Elle ne doit pas partir en purée farineuse !

Voici comment Sébastien attache la graine de chènevis

Parfois, en ne plaçant que le germe, Sébastien décide des poissons récalcitrants

Amorçage au chènevis en rivière pour la pêche du gardon

En cas de fort courant, comme c’est le cas dans sa région d’adoption, la Somme, Sébastien utilise aussi de l’amorce. « J’emploie la fameuse amorce Deux Coqs, une base riche en graines telles que coriandre, fenouil et chènevis évidemment mais aussi chapelure. Cette amorce me sert de liant et j’y introduit bien sûr une grosse quantité de graines cuites. » Sébastien s’assure ainsi un garde-manger constant qui va intéresser les plus gros poissons.

Chènevis pour gardon

Amorce à base de farines et grains de chènevis ne sont pas incompatibles, bien au contraire

Montage de la ligne pour la pêche du gardon au chènevis

La cuisson du chènevis parfaite et maîtrisée de la graine permet à Sébastien de pêcher dans des courants vifs et avec des montages lourds. Si en eaux calmes, il recourt à des montages assez légers, ici dans la Somme, ses montages portent entre 4 et 8gr. Ceci ne l’empêche pas, bien au contraire, d’enregistrer une très belle cadence de touches et de réaliser de belles bourriches.

  • Le choix du flotteur : Sébastien est un fan du flotteur SP M43. « Sa forme boule, sa longue quille métallique et la position idéale de son œillet lui octroie une tenue parfaite dans le courant. Son antenne creuse résiste au courant et reste visible en toutes circonstances. Il indique les touches à merveille. »

grâce à l’excellente tenue de son chènevis, Sébastien parvient à pêcher avec des montages lourds, mêmes très lourds si besoin!

  • Le choix de l’hameçon : Sébastien préconise un hameçon à longue tige qui va permettre un eschage plus rapide du grain de chènevis. La pointe est bien dissimulée dans le grain et le ferrage toujours efficace. « J’utilise l’hameçon 2110BZ en eaux calmes de 18 à 20 et l’hameçon 2120 en rivière de 16 à 18. Je ne suis pas à l’abri de piquer un ide ou un barbeau et le 2120 est légèrement plus fort de fer. »
Prises au chènevis en rivière

l’hameçon à longue tige permet d’attacher facilement le grain de chènevis et favorise le décrochage des prises

L’action de pêche

Sébastien démarre toujours en réglant sa ligne à ras du fond. Ce sont les poissons et la qualité des touches qui décident ensuite du réglage. Si sa ligne « passe » trop vite dans le courant et que les touches sont trop rapides, il va augmenter le fond centimètre par centimètre jusqu’à obtenir le bon réglage. En rivière, le courant a tôt fait d’emporter les grains de chènevis. Il est donc important d’agrainer régulièrement en amont de la coulée pour maintenir les gardons sur le coup.

Avec les conseils de Sébastien, finis les problèmes de cuisson du chènevis et à vous les belles bourriches !

Les jolis gardons raffolent du chènevis

Les jolis gardons raffolent du chènevis

La pêche du gardon au chènevis

Retrouvez encore plus d’astuces sur notre chaine Youtube Garbolino France.

Pêche au coup en étang au printemps : trucs et astuces

TRÈS GROSSE PÊCHE de GARDONS et ROTENGLES en Étang 🎣 ! Trucs et Astuces pour bien débuter la Saison. Le printemps est souvent synonyme de reprise de la saison de la pêche au coup. Il est possible de réaliser dans de nombreux étangs des belles bourriches de gros gardons, rotengles carpes et tanches. Stéphane Pottelet nous livre ses astuces pour bien aborder ces pêches au coup qui sont faciles d’accès mais où l’on peut toujours prendre quelques poissons de plus ou plus gros.

 

Bien choisir son flotteur pour le gardon en étang

Attendre beaucoup de touches implique de choisir un flotteur adapté. Il doit avant tout être solide grâce à des vernis résistants à la pression du nylon sur le corps du flotteur comme celui du flotteur Garbolino SP S16. Choisissez une quille inox et de fort diamètre qui sera bien stable et se positionnera très rapidement.

ligne à gardon pour la pêche au coup au printemps avec flotteur garbolino sp s16

L’autre avantage des quilles très fortes comme sur la série de flotteurs Hard Skin est de disposer d’un flotteur sensible bien que les antennes plastiques soient assez porteuses. La charge supplémentaire sur la quille par rapport à une autre de diamètre classique facilite l’immersion de l’antenne à la touche. Essayez vous serez étonnés de votre des antennes comme cela plonger aussi facilement.

 

Une ligne surprise pour la carpe au coup

Au delà de la pêche en carpodrome, il est très fréquent de capturer des carpes avec une canne au coup dès le printemps en plan d’eau naturel. Si vous avez à disposition plusieurs kits, n’hésitez pas à monter une ligne pour des plus gros poissons.

ligne à carpe pour la pêche au coup au printemps avec flotteur garbolino sp t44

Le montage de ligne à carpe n’est pas grossière en début de saison. Utilisez un flotteur “sensible” comme le SP T44!

Le règne de la pêche à l’asticot

Fouillis et vers de vase ont rarement leur place au printemps sur les tablettes des stations pour la pêche au coup en étang au printemps.

asticot esche appat peche gardon etang printemps

En effet, les gardons et rotengles alevinés pendant l’hiver réagissent souvent bien mieux aux appâts plus volumineux  comme les asticots et gozzers. Agrainés ou directement dans de l’amorce, ils procureront généralement de belles touches!

 

La pêche au coup en étang au printemps se pratique seul ou à plusieurs

Profitons du printemps pour emmener famille, enfants et amis au bord de l’eau. Ils pourront découvrir la pêche au coup en étang. Le nombre touches conséquent permettra de prendre du plaisir et allez savoir peut être susciter des nouvelles des vocations…

a-peche-au-coup-au-printemps-excellent-partage-passion-amis-famille-belle-bourriche-gardon-rotengle

pêche du gardon au printemps

Dès les premiers jours de printemps et lorsque les eaux se réchauffent, le gardon est l’un des premiers poissons blancs à reprendre son activité alimentaire. Que ce soit en étang ou dans les petits canaux, les gardons ont tendance à faire le plein de nourriture juste avant la période de fraie. Cela permet de réaliser de très belles pêches. La pêche du gardon au printemps : une technique qu’affectionne tout particulièrement notre spécialiste du Nord, Jean-Pierre Scaramuzzino.

Amorce pour la pêche du gardons au printemps

L’amorce à gardon est un sujet essentiel pour Jean-Pierre. « Les amorces de couleur sombre sont de rigueur car malgré le redoux, les eaux restent néanmoins claires. Une tâche d’amorce claire pourrait faire fuir les poissons les plus timides et chipoteurs. Une amorce noire ou marron très foncé reste le bon compromis. En ce début de saison, les poissons ont tendance à remonter dans la couche d’eau, il faut donc une amorce peu collante et qui va travailler verticalement.

L’augmentation du pouvoir dispersant de l’amorce est indispensable. Il existe bien des sortes de dispersants, chènevis, coco belge, arachide, farine de maïs, etc. Mon choix se tourne vers le chènevis moulu que j’utilise à hauteur de 150gr / kilo d’amorce. Cette graine très huileuse permet aux particules de remonter vers la surface et c’est exactement la mécanique recherchée. L’amorçage massif est à bannir et sera remplacer par un rappel actif à la coupelle. »

Recette d’amorce à gardons

  • 3 parts de chapelures brunes
  • 0,5 part de PV1
  • 0,5 part de pain d’épices
  • 1 part d’épicéine
  • 1 part de jaune de hollande
  • ½ part de chènevis moulu
  • ½ part de coriandre
Amorçage pour la pêche du gardon

Jean-Pierre préconise une amorce à gardon sombre

Les esches pour la pêche du gardon au printemps

En plus d’une amorce bien élaborée, certaines esches sont à prioriser car fortement appréciées par les gardons au printemps. Les esches animales ont la faveur des plus jolis gardons et Jean-Pierre mise tout sur le rouge, à savoir les vers de vases, pinkies et asticots. Il nous livre sa manière d’obtenir des vers de vase bien purs en vidéo.

Bien choisir son poste

Que ce soit en étang ou en canal, en arrivant au bord de l’eau, il faut bien analyser le lieu de pêche. Bien souvent, on aperçoit les poissons en activité par des « auréoles » à la surface de l’eau. En sortie d’hiver les poissons commencent seulement à s’alimenter et ont tendance malgré tout à rester regrouper dans des zones bien précises. Ne passez pas à côté !

pêche du gardon au printemps

 

Montages de ligne pour la pêche du gardon au printemps

En ce qui concerne les lignes, Jean-Pierre opte pour des flotteurs effilés, les SP M26 qui vont permettre d’effectuer des aguichages verticaux dits « pompages » très précis et sortant la ligne de l’eau avec une remise en place lente. Cette manœuvre lui permet de déceler facilement si les poissons se tiennent sur le fond ou légèrement au-dessus.

Montage ligne à gardon

Montage ligne à gardon

Pour déjouer les soupçons des gardons les plus méfiants, utiliser des hameçons fins de fer de petites tailles du modèle 2110 BZ est la clef. Pour limiter « les décrochages » il faut prévoir des élastiques très fins et souples, d’une taille comprise entre 0,6 à 0,8mm de diamètre. Ils feront le merveilleux travail d’amortisseur que l’on recherche sur des pêches fines et techniques.

Un élastique intérieur plein et fin joue un rôle parfait d’amortisseur

Pour une fabuleuse pêche du gardon au printemps !La pêche du gardon au printemps

peche difficile du gardon pêche hiver fine technique

La pêche du gardon en hiver peut être rendue difficile par le refroidissement des eaux entrainant une baisse d’activité des gardons. Une fois n’est pas coutume, nous avons fait appel à un pêcheur au coup du Nord pour nous donner les meilleures astuces. Dans la région de Jonathan CLARISSE dit Jo, de nombreux parcours de pêche deviennent très difficiles et il se retrouve face à des poissons très tatillons qui l’obligent à sortir « la bijouterie ».

 

1/ Amorce à gardon pour l’hiver

 

Lors de ces pêches hivernales, Jo a à faire à des pêches de gardons difficiles allant de 30 gr à 80 gr. Donc il utilise une amorce à la fois simple mais très équilibrée. Ce qui va travailler fortement afin d’attirer les poissons très rapidement sur le coup. Dans beaucoup de cas, son amorçage se fait uniquement à la coupelle afin d’éviter de disperser les poissons dans différentes couches d’eau.

 

Recette amorce à gardons en hiver pour étangs et petits canaux :

 

1 kilo de chapelure rousse

200 grammes de PV1

200 grammes de chènevis grillé

150 grammes de biscuit

150 grammes de polenta

et 150 grammes de coco belge

 

+ Noir de Vigne pour obtenir un mélange très foncé.

 

La base d’amorce à gardons de Jo est simple et équilibrée et composée de produits frais

 

 

2/ Montage de la ligne pour pêcher la pêche du gardon difficile en hiver

 

Le montage de la ligne est très important car il permet d’obtenir une présentation assez souple, le gardon se trouvant très souvent dans une couche d’eau assez restreinte qu’il est difficile de localiser avec une plombée trop brutale.

 

 

Pour pêcher ces gardons difficiles, il faut choisir un flotteur adéquat. Pour sa part, Jo utilise 3 modèles : les SP M11, SP M15 et pour finir le SP M26. Le SP M15 est selon lui le flotteur qui couvre le plus de situations techniques. Equipé d’une antenne fibre, ce modèle doit être parfaitement équilibré, permettant ainsi de déceler les moindres touches et d’éviter par la même occasion le maximum de refus. Si le vent vient à s’installer en cours de pêche, sa quille en métal lui confère une excellente tenue.

En hiver, les conditions météorologiques sont très changeantes, c’est pour cette raison que Jo monte sur certains de ses kits, les flotteurs SP M11 et SP M26, qui grâce à leur antenne légèrement plus forte et leurs forme plus effilée, permettent de détecter aisément les touches même lorsque la visibilité n’est pas la meilleure.

ligne pour pêche difficile gardon en hiver

La luminosité est parfois contraignante et difficile en hiver, ce choix de flotteur s’explique par leur sensibilité et leur visibilité

 

 

L’équilibrage d’une ligne à gardons se compose d’environ 9 plombs. Le premier plomb de touche, placé au raccord du bas de ligne, est un N°11, ensuite à 10cm il y aura 3 plombs identiques eux-mêmes séparés par 10cm, la plombée principale est placée 10cm au-dessus. Plus souple, elle permet donc de déclencher des touches à la descente.

 

 

Il est très rare que Jo utilise un diamètre inférieur à 10/100ème, même sur une pêche difficile de gardons. Ce qu’il recherche, c’est un nylon rigide et fin et son choix s’oriente vers le nylon Garbolino Super G-Power. Ces qualités  permettent d’éviter les emmêlements avec une bannière fortement réduite pour plus de précision.

 

 

Le dernier élément de la ligne à bien sélectionner, qui par la même occasion est le dernier point de contact avec le poisson, est l’hameçon. Jo opte très souvent, face à ces gardons chipoteurs, pour l’hameçon Garbolino 2110 BZ. Couplé au nylon Super Soft, cet hameçon fin de fer et léger, est l’hameçon par excellence sur les pêches de gardons difficiles l’hiver.

Jo fait confiance à l’ensemble de ces éléments pour la confection de ses montages de lignes à gardons

 

terre amorce hiver pêche peche

Un ingrédient entre dans la plupart des compositions d’amorce en hiver pour la pêche au coup, il s’agit de la terre. Notre spécialiste du Nord, Jean-Pierre SCARAMUZZINO, en utilise plusieurs et selon des situations bien précises. Il nous explique quand, comment et pourquoi.

 

Terre dans l’amorce pour la pêche en hiver, ses avantages

« Comme beaucoup de pêcheurs au coup, j’ai réalisé beaucoup d’essais sur les amorces. De ce fait, cela m’a obligé à trouver les bons compromis entre amorce et terre. Voici pour moi les 4 critères que je considère importants sur les caractéristiques de la terre et son ajout dans l’amorce pour l’hiver. »

1)    La terre est un produit neutre

Son premier rôle est d’alourdir l’amorce lorsque le pêcheur se trouve dans des conditions de courant ou contre-courant que ce soit en rivière, canal ou étang. Dans toutes les pêches de fond et surtout en présence de courant; les boules doivent atteindre l’endroit choisi le plus vite possible pour permettre d’attirer et retenir les poissons dans un même endroit. Sans ajout de terre, l’amorçage serait rapidement emmené par le courant en dehors de la zone de pêche.

 

2) La terre est un produit lourd

La terre peut avoir un pouvoir d’alourdissant qui aide les boules d’amorce à atteindre le fond à l’aplomb de la canne sans pour autant éclater au contact de la surface ou du courant. Selon le type de terre, les boules se désagrègent plus ou moins vite. Il convient de choisir la plus adaptée entre terre de somme et terre de rivière en fonction de la force du courant.

 

3)    La terre est un produit nuageant

Le nuage que produit la terre en se délayant au fond de l’eau est un véritable attractant. Et permet d’attirer les premiers poissons sur l’amorce afin de les réunir au même endroit.

 

4)    La terre appauvrit l’amorce

La quantité de terre que l’on ajoute aux farines est aussi un bon moyen d’appauvrir l’amorce. Et ainsi éviter de gaver les poissons en période hivernale.

 

Quelles terres utiliser ?

Les trois terres qu’utilisent Jean-Pierre sont les suivantes :

 

terre de rivière amorce pêche hiver collant

 

Basé sur ces explications voilà comment Jean-Pierre procède sur ses pêches en hiver :

 

Recette amorce gardons faciles en hiver :

6 litres d’amorce+ teinte noire à l’aide d’un colorant type noir de vigne.  Préparer 4 litres de terre de Somme noire à part + un peu de fouillis de vers de vase pour effectuer un tapis de terre au départ.

« Je lance 4 boules de terre au départ pour former un tapis puis je lance mon amorce par-dessus. Je garde un peu de cette terre en rappel que je déposerais en rappel à la coupelle. Afin de créer de nouveau un nuage si la pêche se durcie. »

Dans ce cas la partie « nuage » de la terre de somme permet d’attirer les poissons sur la zone de pêche.

terre de somme noire colorée noire amorce pêche hiver

 


Recette amorce gardons di
fficiles en hiver :

4 litres d’amorce sur-mouillée légèrement et incorporer 2 litres de terre de somme noir. 4 litres de terre de Somme noire à part + un peu de fouillis de vers de vase pour effectuer un tapis de terre au départ.

« Je lance 4 boules de terre au départ pour former un tapis puis je lance mon amorce par-dessus. Je garde un peu de cette terre en rappel que je déposerais à la coupelle pour créer de nouveau un nuage si la pêche se durcie ».

Dans ce cas la partie « nuage » de la terre de somme et utile. Mais elle permet aussi d’appauvrir le mélange pour ne pas gaver les poissons qui se trouvent sur la zone de pêche.

 

Recette amorce brèmes faciles en hiver :

6 litres d’amorce + teinte en marron à l’aide d’un colorant type ocre, sur-mouiller l’amorce et incorporer 4 litres de terre de Somme (ou terre de rivière en fonction du courant)

Préparer 4 litres de terre de Somme et incorporer un peu de fouillis de vers de vase pour effectuer un tapis de terre au départ. « Je lance 4 boules de terre au départ pour former un tapis puis je lance mon amorce par-dessus ».

Réaliser alors un mélange de terre de somme et de bentonite. Pour le rappel avec un peu d’eau qui servira de rappel pour amener la quantité d’esches nécessaire pour garder les brèmes en activité.

Dans ce cas « le collant » de la terre est utile mais elle permet aussi de forcer les brèmes à fouiller pour trouver les esches dans le tas d’amorce.

 

terre de somme pêche en hiver amorce

 

 

 

Recette amorce brèmes difficiles en hiver :

2 litres d’amorce + teinte en marron à l’aide d’un colorant type ocre, sur-mouiller l’amorce et incorporer 6 litres de terre de Somme (ou terre de rivière en fonction du courant).

Préparer 4 litres de terre de Somme et incorporer un peu de fouillis de vers de vase pour effectuer un tapis de terre au départ.

Réaliser un mélange de terre de somme et de bentonite pour le rappel avec un peu d’eau ; qui servira de rappel pour amener la quantité d’esches nécessaire pour garder les brèmes en activité.

« Je lance 4 boules de terre au départ pour former un tapis puis je lance mon amorce par-dessus ». 

  • Dans ce cas « le collant » de la terre est utile mais elle permet aussi d’appauvrir le mélange pour éviter de gaver les poissons présents sur le tas de terre.

 

terre amorce bentonite double terre

 

 

VIDÉO : Vous souhaitez en savoir plus sur la confection de Terre amorce ? Découvrez Stéphane Pottelet, qui vous conseille pour la pêche de la Brème.

 

pêche du gardon en hiver belle bourriche

La pêche au coup du gardon en hiver peut se présenter de deux manières différentes. Dans la première, la pêche se pratique dans des lieux de regroupements importants tels qu’il en existe beaucoup en France et où la pêche des gardons peut se révéler très productive. Dans la seconde, les poissons sont beaucoup plus tatillons. Florian HAUTEBOUT, qui a la chance d’habiter une région où l’hiver les poissons se réfugient en nombre dans les canaux et rivières aux abords des écluses, nous explique sa façon d’aborder la pêche de gardons coopératifs.

 

Amorce d’hiver à gardons

 

À cette période de l’année il est possible de réaliser de très grosses bourriches de gardons de toutes tailles allant de 30 grammes à parfois plus de 200 grammes.

Le comportement des gardons induit par une compétition alimentaire importante oblige à utiliser une amorce à gardons adaptée. Florian confectionne une recette maison qu’il nous livre ici. Il y rajoute de la terre pour l’alourdir et que le garde-manger reste en place durant plusieurs heures. Cette amorce à gardons lourde lui permet de véhiculer des appâts vivants en quantité également.

 

Recette d’amorce à gardon de Florian

3 parts de chapelure rousse

1.5 part de PV1

1.5 part de baby corn

1 part de biscuit sucré

1 part de coco belge

1/2 part de tourteau de lin broyé la veille

pêche gardon hiver amorce noire sombre

Florian utilise une amorce à gardons sombre et lourde

 

 

 

Montage pêche du gardon pour l’hiver

 

Le montage de ligne à gardons de Florian vise à rendre sa pêche la plus rentable possible. Dans un précédent article, il nous a fait part de l’utilisation de très gros plombs de touche afin d’essayer de sélectionner la taille des gardons. Dans celui-ci, il nous explique les réglages pour obtenir une ligne à gardon qui sera efficace le plus rapidement possible. Il repose sur plusieurs éléments clefs : Le flotteur, la plombée et le nylon.

 

  • Le flotteur à gardon

 

Le flotteur à gardon fétiche de Florian pour les pêches où les poissons sont mordeurs est le SP M16. Ce flotteur a la particularité de se mettre très vite en place et d’avoir une antenne assez porteuse afin de pouvoir supporter éventuellement un ou plusieurs asticots. Le flotteur utilisé prioritairement par Florian supporte 1.25gr. C’est pour lui le parfait compromis entre vitesse de mise en place et sensibilité.

Le Flotteur SP M16 représente un excellent compromis entre stabilité et sensibilité

 

  • La plombée pour la pêche du gardon en hiver

 

95% des lignes à gardons de Florian sont montées de la même façon :

 

– Un plomb de touche qui vient buter sur la boucle du bas de ligne de 15cm,

– 15 cm au-dessus un plomb identique au plomb de touche,

– 15 cm au-dessus un plomb légèrement supérieur au précèdent,

– Et pour finir 5cm au-dessus, la masse de plombs principale.

→ Pour démarrer, la plombée est toujours composée ainsi, en 15-15-5 comme l’appelle Florian. Et si la pêche s’annonce productive, il va jouer sur le positionnement de la plombée.

La plombée classique pour démarrer

 

Plombée rapide à gardons

En prenant l’exemple d’un flotteur supportant 1.25gr, la plombée est composée d’un plomb de touche N°10 le plomb au-dessus sera également un N°10 puis un numéro 9.

Lorsque Florian vient à modifier sa plombée, il va descendre son second plomb de touche N°10 à côté du premier puis 15cm au-dessus je positionnerai mon plomb N°9 et 3 à 4 cm au-dessus le reste de ma plombée principale.

Le fait de descendre un deuxième plomb de touche lui fait gagner en vitesse de mise place du flotteur. La plombée sera de nature plus basse et les touches seront beaucoup plus rapides et plus franches.

La plombée est durcie si les touches sont nombreuses

  • Le fil pour la pêche du gardon en hiver

 

Afin de gagner en vitesse de mise en place du flotteur le corps de ligne est toujours en 14 centièmes de fil Garbolino G-Power. Une ligne avec un nylon plus rigide évite les emmêlements, permet de ramener les poissons plus rapidement et évite les risques de casse dus aux déplacements de plombs. Associé à une plombée plus basse, le flotteur se met beaucoup plus vite en place et évite également beaucoup de touche dites à la descente par des plus petits poissons. Les touches sont beaucoup plus visibles avec ce montage.

nylon fil pêche gardon en hiver plombée

Florian fait confiance au fil G-Power

 

Rejoignez- nous et abonnez- vous sur la chaîne YouTube Garbolino France pour plus de conseils la pêche au coup ou suivez nous sur Facebook Garbolino France

sonder pêche pêcher au coup

Le sondage de la ligne est une étape importante qu’il ne faut surtout pas négliger quelle que soit la technique employée : canne à emmanchement, canne télescopique, qu’on soit pêcheur débutant ou pêcheur confirmé. Sonder à la pêche au coup et prendre son temps au démarrage, permet d’être efficace durant toute la partie de pêche. Le sondage ne sert pas juste à régler la hauteur du flotteur par rapport au fond, mais il permet également d’obtenir une cartographie mentale de la configuration du poste de pêche. Jérémy Livenais nous propose cet excellent article expliquant pourquoi et comment se servir d’une sonde.

Jérémy pratique toutes les pêches, été comme hiver et partagera avec nous ses trucs et astuces accessibles à tout le monde

 

Quelles sondes utiliser ?

 

–          Sonde “grenouille” : Ce sont les sondes classiques. Il suffit de pincer la sonde pour introduire à l’intérieur l’hameçon. Elles possèdent un inconvénient important qui est d’abîmer le fil.

–          Sonde pyramidale : Ces sondes sont très utilisées depuis quelques années. Il faut passer l’hameçon dans l’anneau, puis venir le piquer dans le morceau de mousse sur le dessous de la sonde. Elles sont disponibles dans une large variété de poids et offre beaucoup de précision.

 

Les sondes pyramidales offrent le sondage le plus précis

Comment et pourquoi sonder à la pêche au coup?

Trouver la bonne profondeur

L’étape incontournable lors du sondage est de trouver la hauteur d’eau pour pouvoir régler le flotteur. Après avoir installé la sonde sur son hameçon, il va falloir positionner la sonde sur la zone de pêche voulue. Il faut faire descendre la sonde au fond de l’eau en gardant la ligne bien tendue perpendiculairement au bout de la canne. Une fois que la sonde touche le fond la ligne va légèrement se détendre. Le poids de la sonde est plus important que celui du flotteur donc s’il coule ou s’il ressort complètement de l’eau, c’est que la hauteur d’eau choisie n’est pas la bonne. Il faudra alors remonter ou redescendre le flotteur jusqu’à ce que seule l’antenne sorte tout juste de l’eau.

sonder pêche au coup pêcher schéma

Mode d’emploi du sondage

Sonder à la pêche au coup pour analyser le fond

Vous ne devez pas sonder uniquement sur la zone amorcée. Notre conseil; Comprenez la topographie  dans une zone d’environ 1 mètre devant, derrière et sur les côtés. Vous saurez ainsi s’il y a de la pente, un trou, une marche ou encore un obstacle. C’est important pour pouvoir choisir le bon poste de pêche et choisir la bonne stratégie d’amorçage.

Pour les pêches en rivière avec du courant, il est important de sonder au début et à la fin de la coulée. Il arrive parfois que le fond varie latéralement.

Grâce au poids de la sonde et à la sensibilité de la canne, vous pourrez ressentir la nature du fond.;

  • Si on sent que la sonde s’enfonce et qu’il est difficile de la remonter, c’est que le sol est vaseux.
  • En revanche, si on sent un “clock” dans la canne au moment où la sonde touche le fond, c’est que le fond est dur.

Un sol dur ou caillouteux est préférable pour le gardon. Un sol plus vaseux est mieux pour la brème ou la tanche.

La brème affectionne les fonds vaseux

Le gardon préfère les sols plus rocailleux

 

L’agencement de la plombée pour la pêche au coup et plus particulièrement le choix du « plomb de touche » est une question qui revient fréquemment. Mais qu’entend-on par plomb (s) de touche ? En fait il s’agit de la masse de plombs située au plus près de l’hameçon. Notre champion belge Pierre-François Deschepper revient sur ce sujet pointu.

Plomb de touche: Un choix déterminant

Le choix de ce plomb est un sujet très vaste qui conditionne souvent la réussite ou l’échec lors d’une partie de pêche. Il convient d’y apporter une attention toute particulière et surtout de faire preuve de réactivité afin de « coller » au mieux aux circonstances du moment.

Le rôle du plomb de touche : Un rôle double

  1. Sa première mission est de marquer la touche (d’où son nom) et de la retranscrire au flotteur.

Il existe donc une équivalence théorique entre la portance du flotteur et la taille du plomb de touche. Celle-ci devant être suffisante pour avoir une incidence sur le type et la qualité de la touche (enfoncement ou relevé) au moment où le poisson engame l’esche. La sensibilité du flotteur intervient ici également. On considère que plus un flotteur est sensible (il ne demande qu’à couler), plus il s’accommode d’un plomb de touche léger. La nature et le diamètre de l’antenne sont donc des critères qui influencent eux aussi le choix du plomb.

Les pêcheurs belges sont reconnus comme des experts de la pêche en canal

Voici un tableau reprenant les valeurs indicatives données pour un modèle type « crayon » comme le SP M25 et équipé d’antennes plastiques pleines (diam 0,6 à 1mm).Ces lignes sont destinées aux pêches de fond classiques en plan d’eau, canal et rivières lentes.

Portance du flotteur Taille du plomb de touche
Entre 0.3 et 0.5 12
Entre 0.6 et 0.8 11
Entre 1gr et 1.50gr 10
2gr 9
plomb de touche pêche de fond

Schéma montage de ligne classique pour la pêche de fond

 

 

  1. Le plomb de touche doit assurer une présentation bien déterminée de l’appât que ce soit au niveau de la mise en place de la terminaison de la ligne, que de sa « stabilité ».

Notons que la distance entre l’hameçon et le plomb de touche est également un critère déterminant. Ainsi, un plomb de touche « lourd » assure une descente rapide de l’appât et fera en sorte qu’il subisse moins les effets des courants de fond. Inversement, un léger engendre une descente lente et « bridera » beaucoup moins l’esche. Ces critères de présentation sont déterminants pour déclencher des touches. Il convient donc d’être réactif et de pouvoir, au besoin, modifier L’agencement de la plombée (voir schémas). En accolant un ou plusieurs plombs de touche, il est possible de moduler instantanément la masse de celui-ci, de varier la plombée intermédiaire et de s’adapter aux changements de conditions rencontrées (vent, courant, humeur des poissons…).

Montage de ligne sans plomb de touches pour les pêches rapides

Pour terminer, signalons  qu’il est parfois utile de pêcher sans plomb de touche. La totalité de la masse de plomb est alors regroupée relativement près de l’hameçon. Cette disposition est surtout utile lors de pêches rapides et/ou lorsque de nombreux petits poissons interceptent l’esche à la descente. Dans des conditions similaires, certaines lignes à gardon peuvent aussi se monter avec des plombs de touche surdimensionnés : ex. n°8 voire 6 pour des flotteurs d’1gr !

 

Montage de lignes pour la pêche des brèmes difficiles

Inversement, pour pêcher des brèmes difficiles en eau calme, l’ajout d’un petit plomb de touche (n°12) est souvent judicieux indépendamment de la portance du flotteur. Ce léger « surplombage » positionné à une douzaine de centimètres de l’hameçon et posé sur le fond, stabilise l’esche et marque les touches les plus délicates.

plomb de touche pêche de la brème

Taille du plomb de touche: Jongler en fonction de la sensibilité de l’antenne

Il ne faut pas hésiter à diminuer ou augmenter d’une voire deux tailles en fonction de la sensibilité de l’antenne. Voici un exemple concret pour un flotteur d’1gr équipé d’antennes différentes

Antenne Plomb de touche
plastique pleine 0.9mm N°10
métallique 0.6mm N°12
plastique creuse 1.2mm N°8