Home amorce à gardon Pêche du gardon au printemps

Pêche du gardon au printemps

pêche du gardon au printemps

Dès les premiers jours de printemps et lorsque les eaux se réchauffent, le gardon est l’un des premiers poissons blancs à reprendre son activité alimentaire. Que ce soit en étang ou dans les petits canaux, les gardons ont tendance à faire le plein de nourriture juste avant la période de fraie. Cela permet de réaliser de très belles pêches. La pêche du gardon au printemps : une technique qu’affectionne tout particulièrement notre spécialiste du Nord, Jean-Pierre Scaramuzzino.

Amorce pour la pêche du gardons au printemps

L’amorce à gardon est un sujet essentiel pour Jean-Pierre. « Les amorces de couleur sombre sont de rigueur car malgré le redoux, les eaux restent néanmoins claires. Une tâche d’amorce claire pourrait faire fuir les poissons les plus timides et chipoteurs. Une amorce noire ou marron très foncé reste le bon compromis. En ce début de saison, les poissons ont tendance à remonter dans la couche d’eau, il faut donc une amorce peu collante et qui va travailler verticalement.

L’augmentation du pouvoir dispersant de l’amorce est indispensable. Il existe bien des sortes de dispersants, chènevis, coco belge, arachide, farine de maïs, etc. Mon choix se tourne vers le chènevis moulu que j’utilise à hauteur de 150gr / kilo d’amorce. Cette graine très huileuse permet aux particules de remonter vers la surface et c’est exactement la mécanique recherchée. L’amorçage massif est à bannir et sera remplacer par un rappel actif à la coupelle. »

Recette d’amorce à gardons

  • 3 parts de chapelures brunes
  • 0,5 part de PV1
  • 0,5 part de pain d’épices
  • 1 part d’épicéine
  • 1 part de jaune de hollande
  • ½ part de chènevis moulu
  • ½ part de coriandre
Amorçage pour la pêche du gardon

Jean-Pierre préconise une amorce à gardon sombre

Les esches pour la pêche du gardon au printemps

En plus d’une amorce bien élaborée, certaines esches sont à prioriser car fortement appréciées par les gardons au printemps. Les esches animales ont la faveur des plus jolis gardons et Jean-Pierre mise tout sur le rouge, à savoir les vers de vases, pinkies et asticots. Il nous livre sa manière d’obtenir des vers de vase bien purs en vidéo.

Bien choisir son poste

Que ce soit en étang ou en canal, en arrivant au bord de l’eau, il faut bien analyser le lieu de pêche. Bien souvent, on aperçoit les poissons en activité par des « auréoles » à la surface de l’eau. En sortie d’hiver les poissons commencent seulement à s’alimenter et ont tendance malgré tout à rester regrouper dans des zones bien précises. Ne passez pas à côté !

pêche du gardon au printemps

 

Montages de ligne pour la pêche du gardon au printemps

En ce qui concerne les lignes, Jean-Pierre opte pour des flotteurs effilés, les SP M26 qui vont permettre d’effectuer des aguichages verticaux dits « pompages » très précis et sortant la ligne de l’eau avec une remise en place lente. Cette manœuvre lui permet de déceler facilement si les poissons se tiennent sur le fond ou légèrement au-dessus.

Montage ligne à gardon

Montage ligne à gardon

Pour déjouer les soupçons des gardons les plus méfiants, utiliser des hameçons fins de fer de petites tailles du modèle 2110 BZ est la clef. Pour limiter « les décrochages » il faut prévoir des élastiques très fins et souples, d’une taille comprise entre 0,6 à 0,8mm de diamètre. Ils feront le merveilleux travail d’amortisseur que l’on recherche sur des pêches fines et techniques.

Un élastique intérieur plein et fin joue un rôle parfait d’amortisseur

Pour une fabuleuse pêche du gardon au printemps !La pêche du gardon au printemps

SIMILAR ARTICLES

pêche au pole feeder

0 214

NO COMMENTS

Leave a Reply