Pêche à la grande canne - Pêche au coup
Menu
Home Pêche au coup Grande Canne

La pêche du gardon en étang est l’une des pêches les plus populaires. Son approche exige de la finesse. La pêche à la grande canne permet d’aller chercher les gardons au large et l’emploi d’un élastique intérieur est incontournable. Ce dernier permet d’employer des lignes et des hameçons d’une grande finesse, un atout pour tromper les gardons. Félix Poché est un fin technicien et il nous indique ses choix logiques en fonction des conditions.

Un choix en fonction de la taille des gardons

Le choix de l’élastique intérieur pour la pêche au coup se fait essentiellement en fonction de la taille des poissons rencontrés. Selon les parcours, on rencontre 3 types de tailles de gardons : les petits gardons (inférieurs à 30 grammes), les gardons de taille moyenne (entre 30 et 80 grammes) et les gros gardons (supérieurs à 80 grammes). Le gardon est un poisson tonique qui peut offrir de beaux combats chez les gros spécimens. On adapte donc la taille de l’élastique en fonction de la taille des poissons rencontrés.

La taille de l’élastique intérieur doit être choisie en fonction de celles des poissons présents. Les gros gardons par exemple, peuvent exiger un élastique plus long.

 

Diamètre de l’élastique intérieur pêche au coup, faites le bon choix

  • Pour les gardons de petite taille, Félix préconise un élastique plein de 0,7 ou 0,8 mm monté sur le scion de la canne. Ce sont des poissons de petite taille qui ne nécessitent pas une grosse réserve de puissance. Par ailleurs, le gardon ayant une bouche assez « dure », l’élastique doit avoir une certaine tension afin que l’hameçon puisse bien piquer le poisson.
  • Pour les gardons de tailles moyennes, il utilise un élastique plein de 0,9 mm mais monté cette fois sur deux brins de la grande canne. Ce diamètre d’élastique étant plus important, il est nécessaire de l’installer sur 2 brins afin de générer de la souplesse pour éviter les décrochages au ferrage. C’est le montage d’élastique passe-partout par excellence qui vous permettra de combattre en toute sécurité un éventuel beau poisson le cas échéant.
élastique pêche au coup Garbolino Solid

Les élastiques pleins Garbolino Solid CLX sont disponibles dans un large panel de diamètres allant de 0.6 à 2.3 mm !!!

   
élastique pêche au coup entretoise kits K2 garbolino

Pour favoriser la glisse de l’élastique installé sur 2 éléments de sa canne, Félix place une entretoise au sommet de l’élément N°2.

  Pour les gros gardons, Félix privilégie un élastique creux de 1,2 ou 1,5 mm installé sur 1 brin. L’élastique creux étant très souple par définition, le montage sur un seul brin permet d’obtenir la tension idéale. Ce montage vous permet de faire face aux plus beaux spécimens.
élastique pêche au coup différents diamètres

Les élastiques creux de faible diamètre sont idéaux pour les pêches rythmées, ils sont d’une plus grande souplesse à diamètre équivalent qu’un modèle creux.

     

Raccorder la ligne à l’élastique : Quel type d’attache-ligne

élastique pêche au coup connecteur

Les connecteurs classiques se déclinent en plusieurs tailles, adaptées aux différents diamètres d’élastiques

Les connecteurs Dacron sont très fiables sur les élastiques de gros diamètres et offrent une rigidité importante à l’ensemble.

 

Elastique intérieur pour la pêche du gardon : Tableau récapitulatif

 
  Petits gardons (inférieur à 30 grammes) Gardons de moyennes tailles (entre 30 et 80 grammes) Gros gardons (supérieurs à 80 grammes)
Elastique 0,7 ou 0,8 mm plein   0,9 mm plein 1,2 ou 1,5 mm creux
Montage   1 brin 2 brins 1 brin
Système Connecteur   Connecteur pour grande canne Connecteur pour grande canne un connecteur Dacron
Retrouvez le mode d’emploi d’installation d’un élastique intérieur pour la pêche du gardon par ici :
Montage d’un élastique de canne coup pour le gardon
 

Pour en savoir plus sur la pêche au coup. Retrouvez nous sur la chaîne YouTube Garbolino France

La pêche au coup au flotteur plat est apparue à la fin des années 1990. Très utilisés par les pêcheurs au coup de compétition, ils représentent une arme redoutable pour les pêches en rivière et fleuve et chacun peut en maîtriser l’utilisation avec de bonnes informations et de la pratique. Diego Da-Silva est un spécialiste mondialement reconnu de l’utilisation du flotteur plat, il a remporté de nombreux titres et victoires (Championnats d’Europe et de France). Il nous décrit ses montages et nous dévoile ses astuces.

Tous les grands champions vous le diront et Diego ne déroge pas, la réussite d’une partie de pêche se prépare déjà à la maison.

Pêche au coup en rivière: les avantages du flotteur plat

Le profil hydrodynamique particulier du flotteur plat permet de le bloquer plus facilement dans le courant et de présenter une esche parfaitement immobile aux poissons qui peuvent alors la saisir aisément. En rivière,  les gros poissons sont très sensibles à ce type de présentation. Diego emploie le flotteur Garbolino SP F15 dont la forme dénote des flotteurs plats habituels. « Le flotteur SPF 15 permet soit une immobilisation ou une dérive lente de la ligne. Sa grande antenne permet une lecture facile des touches et aussi de noyer une partie du flotteur. Cela amoindrit considérablement les perturbations causées par le vent notamment. La forme hyper plate du SP F15 lui confère une excellente pénétration sans résistance dans l’eau. »

Le flotteur SPF15

 

La position idéale du flotteur dans le courant 

  • Pêche à bloquer : Pour adopter le bon comportement dans l’eau, le flotteur doit prendre une position idéale. Si l’antenne du flotteur SPF15 est perpendiculaire à la surface et crée un angle de 90°, alors le poids du flotteur immobilise complètement l’esche dans le courant. On appelle cela « caler ou bloquer ». Il faudra alors, à l’image de l’opération de sondage, lever la ligne et la déplacer dans la coulée afin de positionner l’esche à l’endroit où se trouvent les poissons.
  • Pêche à glisser . Pour ma part, je préfère que la position de l’antenne par rapport à la surface crée un angle de 45°.  Cela indique que le courant pousse la ligne. Il est alors facile d’effectuer une coulée tout en ralentissant considérablement la progression de l’esche. On appelle cela « une pêche à glisser ».

Déterminer le bon poids de flotteur plat

Diego conseille de prévoir plusieurs lignes montées avec plusieurs poids de flotteurs plats. En effet, c’est l’inclinaison de l’antenne par rapport à la surface qui indique si le poids est bon et que la ligne est « pêchante ». Une inclinaison du flotteur trop prononcée indique que la ligne est trop légère et il arrive souvent que les poissons aient réussi à s’emparer de l’esche sur l’hameçon sans avoir provoqué de touches. C’est typiquement la preuve que le poids de la ligne ne correspond pas à la ligne qui convient à ce moment précis.
pêche au coup au flotteur plat diego da silva antenne

Antenne trop inclinée, le poids de flotteur n’est pas bon

 

L’antenne est perpendiculaire à la surface, la ligne “pêche”

   

L’agencement de la plombée pour la pêche au coup au flotteur plat

La plombée est constituée d’une masse principale (billes percées) qui représente 80% de la portance du flotteur. Le reste est constitué de 5 à 6 plombs ronds placés sous la masse principale. Deux plombs bloquent la masse principale.
1- La masse principale : composée de billes percées :
– de façon à constituer une forme d’olivette telle que par exemple pour un flotteur de 14gr : une bille de 2gr, une bille de 3gr et une bille de 8gr, le tout bloqué entre deux plombs de 4, – ou pour constituer une masse parallèle avec des plombs identiques tel que par exemple pour un flotteur  6 gr, 2 billes percées de 2.5 gr.
2- Le restant de la plombée : Le nombre de plombs sous la masse principale doit être au moins.
Diego définit leur taille de la manière suivante :
  • Pour des flotteurs de 4, 6 et 8 gr, des plombs de 6,
  • Des plombs de 5 Pour des flotteurs de 10gr à 12 gr.
  • Tandis que pour des flotteurs de 15 et plus des plombs de 4.
3 – La disposition de la plombée
La masse principale est placée à 40 cm du raccord boucle du bas de ligne. Les plombs sous la masse peuvent être étalés ou regroupés suivant le choix de dérive de la ligne. Pour stopper la ligne et pour la durcir,  il est alors préférable de regrouper 1 ,2 ou 3 plombs au raccord avec la boucle. Cette petite masse permet d’immobiliser l’esche sur le fond. Dans le cas où il semble nécessaire d’assouplir la ligne, il est souhaitable d’étaler les plombs sous la masse jusqu’au raccord boucle : 1 plomb tous les 12 cm. Cette souplesse permet d’éviter les accrocs sur le fond. Mais aussi parfois de déclencher des touches grâce à une esche qui dérive lentement et naturellement. Diego recourt toujours à des bas de ligne suffisamment longs, entre 25cm et 30cm.  
schéma pêche au coup au flotteur plat ligne

Schéma de montages de lignes avec un flotteur plat

Le choix du nylon

Le nylon est déterminant pour la présentation de la ligne. Il est nécessaire d’utiliser un diamètre épais pour améliorer la résistance de l’ensemble évidemment mais aussi sa rigidité. Diego opte pour le nylon Garbolino Fluoro Power qui regroupe ces deux qualités. Il choisit un diamètre compris entre 16 et 18/100ème pour les flotteurs de moins de 10 gr. Au- delà c’est du 20/100ème.
pêche au coup au flotteur plat diego da silva rivière montage ligne

Diego utilise le nylon Garboline Fluoro Power pour ses qualités de rigidité et anti-abrasives

Retrouvez la vidéo de présentation de Diego sur la chaîne YouTube Garbolino France :

   

manche bourriche et tête épuisette Garbolino pêche au coup carpe carpodrome
Pêche en carpodrome: technique tactique et stratégie. En carpodrome, tous les postes de pêche sont différents. Pour en tirer le meilleur parti, de l’expérience et surtout de l’observation sont nécessaires. Hervé Bieber, ancien pêcheur de compétition international, ne pratique plus qu’en carpodrome et partage avec nous les éléments permettant d’appréhender au mieux son poste, un mode d’emploi étape par étape, méthodique et logique.

Prendre le temps d’observer

Avant toute chose, il faut prendre le temps d’observer son poste et de déceler une présence quasi naturelle des carpes. De très bons indices sont la présence de bordures encombrées par des branches, nénuphars ou autre végétation. Ce sont des abris et des garde-manger naturels appréciés par les carpes où elles peuvent se délecter de larves, insectes ou pousses d’herbes aquatiques dont elles raffolent au printemps notamment. Pour bien aborder son poste, il vaut mieux se munir de lunettes polarisantes qui peuvent faire apparaître des obstacles invisibles en raison des contre-jours.

Sur un coup, le moindre obstacle peut représenter une cache naturelle. Les bordures latérales sont des spots toujours plein de surprises.

L’étape importante du sondage

  • Evaluer la profondeur : Le sondage permet de détecter une profondeur acceptable et propice à la présence de carpes. 50 cm à peine peuvent suffire. Hervé commence par sonder les bordures, autour des obstacles et berges si elles se trouvent à portée de grande canne.
  • Trouver une cassure en bordure: Une cassure représente une différence de fond formant un escalier. Souvent en fonction des vents et des courants, se forme une accumulation d’appâts naturels ou non qui se concentrent en bas de ces cassures. Au naturel, les carpes les longent et mangent tout ce qu’elles trouvent.
  • A distance de grande canne : Il convient de trouver un endroit où les esches pourraient se bloquer naturellement et s’amasser au fil de l’amorçage. Contrairement à une idée reçue, il faut éviter d’exploiter les trous. Souvent s’y accumulent feuilles mortes et autres débris pour finir par former une vase assez mole dans laquelle les esches et amorces finissent par disparaitre. Il vaut mieux pêcher sur les bosses.
pêche carpodrome sondage bordure coups fond

Seul un sondage précis permet de dresser un profil topographique du fond de votre poste.

Stratégie d’amorçage : Multiplier les coups

Hervé amorce le long des cassures de manière très précise afin d’éviter de mettre de l’amorce en haut des escaliers, ce qui serait inefficace. Il prépare alors un coup à droite et un coup à gauche et les amorce régulièrement à l’aide d’une coupelle de scion. Durant la partie de pêche, il peut être amené souvent à refaire des coups, notamment s’il vient à changer d’appâts pour l’amorçage. « Je prévois par exemple un coup à gauche au maïs et quand ça ne mord plus. Dans ce cas, je refais un coup à droite aux pellets. Je ne superpose jamais 2 appâts sur le même coup. »
pêche carpodrome technique coupelle scion

La coupelle de scion permet un amorçage millimétré en termes de précision et de quantité.

Les cas particuliers pour la technique de pêche en carpodrome

  • Le fond descend toujours et on ne trouve pas le plat. Alors il faut amorcer en retrait de 1 m à 1,5 m suivant la pente. Les poissons en concurrence vont faire descendre les esches. Souvent les touches surviennent lorsque l’on met la ligne derrière le point d’amorçage,
  • Il y a une pente continue de gauche à droite ou de droite à gauche. Dans ce cas, on commence toujours la pêche du coté où il y a le moins de fond. Les poissons au fil du temps vont se déplacer dans la pente en suivant les esches qui descendent la pente.
pêche carpodrome stratégies technique bordure

Les gros poissons se méritent, une analyse fine du poste vous permettra de prendre plus de carpes.

Pour aller plus loin

Afin approfondir vos connaissances sur la technique de pêche en carpodrome, n’hésitez à consulter notre site internet garbolino.fr, et en particulier nos pages dédiées à la pêche de la carpe au coup, et suivez nous sur notre chaîne Youtube.

Le carpodrome (étang commercial) est apparue bien plus tard sur le continent qu’en Angleterre. On a commencé à parler de carpodrome à la fin des années 1990 en France, avec un boom depuis l’an 2000. En Angleterre, les fameuses Fisheries sont nombreuses et pour certaines très anciennes.

Cette donnée explique en partie de grosses différences d’approche entre la pêche en carpodrome en France et la pêche en fishery. Olivier Wimmer, qui a eu l’occasion de voyager en Angleterre à plusieurs reprises, dresse un comparatif intéressant de ces deux mondes de pêche au coup.

 

Points communs entre carpodrome et fishery

Nos réseaux hydrographiques publics sont aussi riches d’un côté et de l’autre de la Manche. Si les fisheries sont apparus plus tôt au Royaume Uni, c’est pour contenter une masse de pêcheurs de compétition beaucoup plus importante qu’en France. Si la pêche de loisir est très populaire chez nous, en Angleterre, c’est la pêche de compétition qui est une véritable institution. Ce qui a fait, et fait le succès des étangs commerciaux des deux points de vue, c’est:
  • Une désertification des plans d’eau, rivières et canaux publics également.
  • L’invasion du grand cormoran n’y est pas innocente non plus.
  • Canaux, rivières publics sont devenus avec le temps, moins accessibles en automobile pour faire place aux pistes cyclables et s’est produit un rapport de cause à effet.
Moins de pêcheurs au bord de l’eau, moins d’agitation, c’était champ libre à la prolifération de cette espèce piscivore. Loin de moi l’idée de l’accabler de tous les maux et dysfonctionnements, mais ce phénomène ne peut être écarté. Un accès plus difficile, moins de poissons et plus difficiles à capturer, de nombreuses contraintes ont fait que dans une société où chaque minute compte pour ceux qui travaillent, vont à l’école, il a fallu proposer une alternative où le rapport, investissement financier/temps/plaisir, s’équilibre. La pêche en carpodrome avait la voie tracée et libre.

La voie royale pour le développement des étangs commerciaux

Tout comme en Angleterre et ses fisheries, ainsi naquirent les carpodromes en France pour le bonheur de tous. Pris pour une mode durant un temps. L’étang commercial est devenu un phénomène de masse et une autre façon de pêcher. Au départ, on a surtout vu des jeunes s’y mettre, avides de sensations car avec un sac de pellets et une ligne on pouvait « prendre rapidement son pied », mais avec le temps, même les plus anciens y ont pris goût. La pêche en carpodrome a aujourd’hui ses adeptes, ses grandes épreuves et son circuit de championnats, tout comme en Angleterre où on distingue le circuit « Commercial ».

Carpodrome ou fishery, même constat, il est possible de prendre beaucoup de poissons. Avec la bonne approche évidemment, mais sans se ruiner !

Des différences halieutiques entre carpodrome et fishery

Sur le plan halieutique, il y a 2 grosses différences entre la situation française et anglaise, ce qui fait varier les approches. Les fisheries anglaises sont très fréquentées. Dans certaines il y a dans la semaine, ce qu’on appelle des Open Match. Ouverts à tous, jeunes comme anciens s’affrontent et ce, de janvier à décembre. Ceux qui travaillent de nuit, ceux qui travaillent 1 jour sur 2 etc. Les plus anciens à la retraite peuvent venir quand bon leur semble. On trouve de tout. Le weekend est consacré aux grosses épreuves où se déplacent souvent les meilleurs pêcheurs en raison de gains alléchants. Cette fréquentation importante a un impact sur le cheptel.  Des milliers de capture et “release” pour des poissons très éduqués et devenus méfiants avec le temps. Dans ces petits plans d’eau où la compétition alimentaire fait rage, les poissons ont une capacité de croissance limitée. Il n’y a guère que dans les grands étangs et réservoirs que les poissons ont tout le loisir et la nourriture naturelle pour croître en taille et en poids.

Des plans d’eau creusés et aménagés pour la pêche moderne

Au départ, des carpes avaient surtout été introduites. Par contre, très rapidement d’autres espèces ont été introduites afin de pratiquer la pêche toute l’année. Les fisheries ont pour la plupart étaient construites de toute pièce et elles pullulent. On creuse, on donne l’aspect et la forme qu’on souhaite. Puis, on met de l’eau et après quelques mois, c’est prêt à pêcher. Je caricature mais nombreux sont les étangs nés ainsi en plein champ. En France, on a fait avec l’existant. Nos nombreux étangs souvent déjà bien poissonneux. Grâce à une gestion exemplaire, ont vu leur cheptel de carpes grossir en nombre. On y trouve donc des poissons de belle taille, très belle taille qui cohabitent avec des plus jeunes. Nos carpes sont plus grosses, c’est un fait, plus combatives, parfois moins méfiantes aussi. Pour le moment, il n’y a pas de cohabitation ou très peu, avec d’autres espèces. La pêche en carpodrome s’étale de mai à fin octobre environ, période d’activité pour ce poisson.

L’exemple d’un complexe anglais, un des nombreux étangs du complexe de White Acres. Notez le nombre de postes et toutes les techniques autorisées. Un modèle de carpodrome

Différence d’approches techniques

Carpodrome français et fishery anglaise, la pêche ne s’y pratique pas de la même façon. Du printemps à la fin de l’été, les carpes sont la cible en Angleterre, mais il n’est pas rare que les bourriches soient complétées par des brèmes, des carassins et aussi par le fameux F1 qui fait doucement son apparition en France. C’est un poisson sport, un hybride entre une carpe et un poisson d’ornement. Il ne peut se reproduire et ne croître que jusqu’à 3 ou 4 kg maximum. Mais il fait le bonheur de tous ceux qui maîtrisent sa pêche. En France, seules les carpes sont comptabilisées dans les épreuves « carpodrome».

Grosse carpe dans un carpodrome en France…

F1, carpes et tout venant dans les fisheries !

Mais aussi des poissons blancs et des carnassiers dans les fisheries, de quoi pêcher toute l’année !

La pluralité d’approche de nos amis anglais

En Angleterre, la pêche est dite « libre », c’est-à-dire qu’on peut pratiquer aussi bien à la grande canne, qu’à l’anglaise ou encore au feeder. Chez nous, nous autorisons seulement la pêche à la grande canne. La configuration de nos étangs explique cela. Dans l’hexagone, les berges sont relativement linéaires et d’allure artificielle et on tente d’optimiser la superficie au maximum. Au Royaume-Uni, la végétation a sa place. Beaucoup de formes sont les fameux Snake Lake (étang en forme de serpent). On trouve certains sous forme des canaux, de plus larges parsemés d’ilots, etc. Un ponton permet aux pêcheurs de s’installer tous les 10 mètres environ.

Un exemple de fishery avec des pontons installés tous les 10 mètres environ. Les postes aménagés pour pratiquer toutes les pêches.

 

Différences d’approches stratégiques

Ces façons de faire impliquent des différences de stratégies de pêche. Au regard de la méfiance des poissons, les anglais ont pour habitude d’attaquer prudemment et de construire leurs coups. Il leur arrive fréquemment de combiner pêche au method feeder, pellet waggler, grande canne, bordure, pêche de surface. Concernant la pêche à la grande canne et la pêche de bordure qui nous sont communes, ils pêchent beaucoup plus fin et léger au niveau de leurs montages de lignes, mais aussi en matière d’élastique.  

Des élastiques en moyenne beaucoup plus fins en Angleterre.

    Chez eux, une carpe de 5 kg est un gros poisson déjà. En France, on parle de spécimens ou de grosses carpes à partir de 8/10 kg. Je ne veux pas dire par là que nous autres français pêchons « grossier », mais nos montages de lignes sont adaptés à nos poissons, qui sont par endroit de véritables brutes.

Une approche plus light pour nos amis anglais

En Angleterre, les corps de ligne flirtent entre 14 et 18/100ème alors qu’en France, c’est entre 18 et 25 aux beaux jours. Les flotteurs sont également en rapport dont le rapport poids/diamètres de l’antenne, plus léger et plus fine en Angleterre tel que le prouve cette gamme de flotteurs dédiés. Il en est de même pour les hameçons dont la taille et le diamètre de fer sont considérablement plus important en France. Nous utilisons les mêmes appâts : Pellets, maïs, vers de terre, asticots, pâte à escher.  

Des poissons parfois plus petits mais surtout plus éduqués, obligent les pêcheurs anglais à adapter leur matériel et leur approche.

    Encore une fois, la différence se joue au niveau des quantités. Ce n’est pas un hasard si la coupelle de scion est née en Angleterre ou encore le method feeder. Ces deux techniques meurtrières permettent de pêcher dans un mouchoir de poche avec juste la quantité d’appâts nécessaire. A contrario, nous utilisons peu d’amorce dans nos carpodromes alors que les anglais en font grands usages. Ils utilisent beaucoup le Luncheon Meat aussi, qui apparaît doucement en France. Preuve que les poissons anglais ont eux aussi des goûts culinaires différents.

Les voyages forment les pêcheurs, après la France, l’Angleterre, Olivier vous emmènera en Belgique et en Italie …

   

Le choix de l’antenne d’un flotteur de pêche au coup n’est jamais simple. En effet, le flotteur de pêche au coup est le lien entre le pêcheur et ce qui se passe au fond de l’eau.

Pour pêcher efficacement, il faut bien voir son flotteur ! Bien que, choisir sa forme est prépondérant, le choix de l’antenne l’est également. En effet, c’est elle qui transmet la touche.

Il existe des antennes de flotteur en métal, fibre de verre, plastique plein,  creux. Comment choisir la bonne ?

Félix Poché vous dit tout pour faire le bon choix au bon moment.

 
Métal, Fibre, Plastique. Un panel très important à disposition

Bien voir son antenne pour flotteur de pêche : De nombreux paramètres à prendre en compte

Pour le choix de l’antenne du flotteur, de nombreux paramètres rentrent en ligne compte:
  • la visibilité qui dépend des conditions climatiques
  • les conditions de pêche e
  • la fréquence des touches et le type d’appâts employés.
On n’utilisera pas la même antenne pour pêcher le gardon en canal que pour la pêche des poissons-chats par exemple.

1. La visibilité et les conditions climatiques

De nombreux pêcheurs au coup, notamment les débutants, commettent l’erreur de vouloir utiliser des antennes de flotteurs trop fines. Or, ils passent alors la majeure partie du temps de pêche à chercher leur antenne dans les contre jours, les vaguelettes etc. au détriment d’une lecture efficace des touches. Schématiquement, plus les conditions de visibilité et climatiques sont mauvaises, plus le diamètre de l’antenne et sa visibilité doivent croitre. Tous les matériaux ne réfléchissent pas la lumière de la même façon. Le métal est opaque, le plastique translucide et la fibre un compromis.

Orange, jaune, mais aussi rouge, rose, verte, il existe un grand panel de coloris selon les matières d’antennes.

 

2. Les conditions de pêche

En fonction de la coopération des poissons présents sur le coup, il convient d’adapter la nature et le diamètre de l’antenne du flotteur. Dans le cas d’une pêche difficile, une antenne trop porteuse et trop peu sensible entraîne beaucoup de refus. Par contre, quand les poissons sont très mordeurs, une antenne trop fine entraîne beaucoup de fausses touches et de ferrages dans le vide. Si certains matériaux sont plus visibles que d’autres, il en va de même pour la sensibilité. Du plus au moins sensible, on retrouve en tête l’antenne métallique puis l’antenne en fibre et l’antenne en plastique (pleine ou creuse). A noter que plus le diamètre est important, plus l’antenne est porteuse et moins le flotteur est sensible.

Petits ou gros poissons, esches volumineuses ou non, l’antenne joue un rôle prépondérant dans la lecture des touches et donc de la réussite d’une partie de pêche.

 

3. Le type d’appâts

Selon les poissons recherchés, on utilise différents appâts pour la pêche au coup, variant selon leurs type, taille et densité.  En effet, un vers de vase n’a pas le même poids qu’un vers de terre ou un grain de maïs. De plus, matériau et taille doivent donc aussi y être adaptés.  Car, plus l’esche est grosse plus l’antenne doit être porteuse et vice-versa.

Les grands champions comme Diego Da-Silva savent adapter l’antenne du flotteur en fonction des espèces présentes et recherchées et aussi des conditions de pêche.

 

Tableau récapitulatif

Après l’énumération de ces données théoriques, voici un tableau récapitulatif très pratique sur la manière dont Félix choisit ses flotteurs de pêche au coup en fonction des paramètres cités. Les uns et les autres sont équipés d’antennes de matière différente. Afin d’en découvrir toutes les caractéristiques, il suffit de cliquer sur le nom du modèle  :

Conditions de pêche

Espèces visées

 

Pêche difficile avec des poissons peu ou moyennement mordeurs ET/OU bonne visibilité

Poissons mordeurs ET/OU mauvaise visibilité

Petits poissons en bordure

     

 Flotteur Garbolino SP M00

 flotteur Garbolino SP M20

Gardons

     

Flotteur Garbolino SP M05

x Flotteur Garbolino SP M15

Flotteur Garbolino SP M04

Flotteur Garbolino SP M25

Petites et grosses brèmes – gros poissons

   

Flotteur Garbolino SP M07

x Flotteur Garbolino SP M17

Flotteur Garbolino SP M43

 

Poissons-chats

 

Flotteur Garbolino SP M17

Flotteur Garbolino SP M37

     

La pêche au coup à la grande canne se pratique avec une bannière courte (distance entre le flotteur et le scion) c’est l’élastique intérieur qui amortit cette relative raideur. L’hameçon doit donc être judicieusement choisi pour remplir son rôle parfaitement et éviter les décrochages notamment. Sébastien RENARD vit dans une région où les parcours à beaux poissons sont nombreux. Brèmes, carassins, tanches l’obligent à utiliser des hameçons appropriés adaptés aux esches qu’il emploie. Il nous livre ses conseils pour pêcher efficacement.  

Beau temps et gros poissons, les pêcheurs du sud de la France sont gâtés

 

Pêche de la brème à la grande canne 

  « La brème apprécie des panachés d’appâts. Les combinaisons d’esches idéales se composent de bouquet de vers de vase – asticots – pinkies – vers de terreau. Je m’oriente donc sur une forme d’hameçon arrondie me permettant d’installer plusieurs esches sur mon hameçon sans nuire à son piquant. Pour les brèmes de petite taille, j’utilise les hameçons Garbolino Round Bend 2220 NI de taille 14 à 18. Si les brèmes sont très mordeuses ou de plus belle taille, j’opte pour un hameçon Garbolino Round Bend 2230, de la même famille que le précédent, mais avec un diamètre de fer plus important qui le rend plus solide encore. »  

La pêche à la grande canne exige une adéquation entre la taille de l’élastique et le choix de l’hameçon

 

Pêche du carassin et de la tanche à la grande canne

  « Carassins et tanches sont des poissons combatifs qui eux aussi affectionnent les belles bouchées d’appâts. Un hameçon costaud et donnant une bonne emprise est nécessaire.  C’est pourquoi j’utilise les hameçons Garbolino de la gamme Wide Gape : Ils possèdent une large ouverture mais aussi une pointe rentrante me permettant encore une fois de proposer des panachés d’appâts tel que maïs/vers de terreau. Les tanches en raffolent. En fonction de la taille des poissons, j’opte soit pour un hameçon Garbolino Wide Gape 2310 ou 2320. Même les gros carassins de ma région n’arrivent pas à les faire plier. “  
carassins pêche hameçon coup gros poisson carpe sud de la France

Une bourriche typique de gros carassins du sud de la France

  “Ces hameçons me servent aussi bien pour la pêche à la grande canne, que pour la pêche à l’anglaise ou la pêche au feeder. C’est dire à quel point ils sont solides. »
anglaise epuisette pêche hameçon coup gros poisson carpe sud de la France

Sébastien pratique également à l’anglaise et au feeder, il aura l’occasion de revenir sur le sujet

 

Retrouvez Sébastien sur la chaîne YouTube Garbolino pour un tutoriel sur le choix des hameçons pour la pêche au coup des gros poissons à la grande canne :

Le montage de ligne pour la pêche au coup en canal dépend de nombreux facteurs. En effet, la pêche en canal navigable peut être relativement complexe surtout pour les débutants. L’approche d’une partie de pêche en canal à grand gabarit l’est encore davantage. Les mouvements d’eau y sont importants en raison du passage de nombreux bateaux : courants et contre-courants sont provoqués par les ouvertures d’écluses. Jean-Pierre Scaramuzzino, pêcheur du Nord de la France, nous dégrossit le terrain et nous indique quel montage de ligne utiliser pour réussir.

 

Un flotteur stable pour le montage de votre ligne de pêche au coup en canal

Pour pêcher en canal à grand gabarit, le pêcheur au coup a tout intérêt à adapter son approche en matière d’amorce évidemment mais aussi  en matière de montage de ligne. Dans ces conditions atypiques, le choix d’un flotteur stable est fondamental afin d’obtenir une présentation parfaite de l’appât sur le fond et une conduite de ligne irréprochable.

Les énormes embarcations qui circulent sur les grands canaux induisent d’importants mouvements d’eau auxquels le pêcheur doit sans cesse s’adapter pour avoir des touches.

 

Grand choix de flotteurs : La confiance avant tout

Comme beaucoup de pêcheurs au coup passionnés, Jean-Pierre a bien entendu tester beaucoup de flotteurs de pêche au coup de formes, longueur de quille, diamètre d’antenne variés. Le but est de trouver le flotteur parfait dans lequel on a une totale confiance. Il faut surtout ne pas s’y perdre. « Mon choix s’est arrêté depuis peu sur un modèle parfait pour ce genre de situation, le flotteur Garbolino SP M16 ! »

Un corps renflé sur le bas et un sommet effilé, une forme poire parfaite pour le flotteur Garbolino SP M16. Un modèle que les pêcheurs de canaux doivent avoir dans leurs casiers

 

Caractéristiques du flotteur Garbolino SP M16 

« Sa forme trapue en partie basse lui confère un aplomb formidable en présence de bassinées ou de vent. La partie supérieure en forme de pointe offre une sensibilité parfaite. Ainsi elle permet d’effectuer tous les aguichages nécessaires pour déclencher les touches. Son antenne en fibre reste bien visible même lorsque la luminosité fait défaut. La taille de la quille et le placement de l’œillet évitent les emmêlements. Ils permettent de bien lire la mise en place de la ligne sur le coup. Les touches sont très marquées et c’est bien ce que l’on recherche avant tout ! »  

Les montages fétiches de Jean-Pierre pour le canal. Aux côtés de la forme bouteille classique, on trouve le fameux SP M16.

Belle bourriche réalisée par Jean-Pierre en canal

La pêche du gardon en canal est emblématique de la pêche au coup et plus particulièrement du nord de la France. Florian Hautebout, talentueux pêcheur des Hauts de France partage avec nous une astuce de montage de ligne gardon très utilisé dans sa région par les tacticiens les plus fins.

 

Florian Hautebout, 30 ans, pêcheur émérite de 1ère division nationale, fait confiance à Garbolino

  Le choix du flotteur pour le montage de ligne pour la pêche des gros gardons

« Si l’amorce à gardons est un élément important pour attirer les gros gardons, le choix du montage l’est bien plus encore. Seule une bonne ligne à gardon, parfaitement équilibrée et à la plombée intelligemment agencée, vous permettra de sélectionner les plus gros. »

Florian utilise deux types de flotteurs pour la pêche des gros gardons en canal.

 
  • Le flotteur Garbolino SPM 13 → C’est un flotteur passe-partout pour les pêches de gardons, il est à la fois très sensible, stable et donc très polyvalent.

Flotteur compétition Garbolino SP M13

 

Flotteur compétition Garbolino SPM 21

 

La plombée pour la pêche des gros gardons

  Florian recourt quasiment toujours à une plombée progressive, c’est-à-dire qu’il étale ses plombs en 4 groupes distants d’environ 15 cm. Voici son montage classique pour la pêche du gardon :  
montage de ligne gardon étang canal rivière classique

Un montage de ligne pour la pêche des gardons

Le plomb de touche

Le plomb de touche est celui qui vient buter sur la boucle du bas de ligne, le premier avec lequel est en contact le poisson. Ce qui fait la particularité des lignes à gros gardons de Florian, c’est la taille de ce plomb de touche.

« J’apprécie de jouer sur la taille de mon plomb de touche car pour moi c’est lui qui assoupli ou justement rigidifie la ligne. Si pour une ligne classique, un plomb de touche n°10 équipe un flotteur de 1 gr, lorsque je veux sélectionner les plus gros gardons, je vais utiliser un plomb de touche n° 8 voir même n°7 pour un flotteur du même poids ! »

 
montage ligne gros gardon canal

Montage de ligne pour la pêche des gros gardons

Un montage de ligne plus rigide et stable

Si les petits gardons sont plus attirés par une esche qui se présente de manière lente ou souple, les gros gardons sont de nature méfiante et sont plus souvent attirés par quelque chose qui est stable et inerte dans le fond. Le fait de placer un plus gros plomb de touche ne modifie en rien la sensibilité ou l’équilibrage de la ligne, mais apporte une rigidité et stabilité plus importantes.
montage ligne gardon gros canal étang rivière

Un gros gardon qui a cédé à une ligne bien présentée

Astuce appâts gros gardons

Pour parfaire son montage à gros gardons, Florian recourt à des appâts peu conventionnels. En effet, il place à l’hameçon de gros asticots rouges morts (noyés dans l’eau au préalable). Ces derniers ne suscitent que peu d’intérêt pour les petits poissons. En effet ils préfèrent les appâts bien remuant tels que pinkies ou vers de vase. Ainsi les gros gardons ont plus de place pour se saisir de se saisir de ces esches inertes.
esche pour la pêche du gardon

Des asticots noyés, un des autres secrets révélé par Florian

 

Retrouvez Florian sur la chaîne YouTube Garbolino pour un tutoriel sur la façon de monter une ligne à gros gardons !

Si Florian excelle dans la pêche du gardon, il sait aussi prendre des plaquettes et de brèmes. Il ne manquera pas de partager ses astuces.

A suivre…

Première participation au championnat de France de 1ère division. Florian enregistre le plus gros score lors de la seconde manche et a réussi à se maintenir dans l’élite !