Archives des championnat de France - Garbolino
Menu
Home Tags Posts tagged with "championnat de France"

championnat de France

Retrouvez ici toutes les portes ouvertes, salons et présentations des nouveautés Garbolino 2024 !

♦ Le 2 décembre 2023 – Portes ouvertes Garbolino à l’Abri du Pêcheur dans la Nièvre – Venez à la rencontre de Stéphane Pottelet, René Bertin et Jérôme Lagarde !

 

♦ 8 et 9 décembre 2023 – Portes ouvertes Garbolino chez Feeder – Venez à la rencontre de Stéphane Pottelet, numéro 1 mondial mais aussi Marine Ribière, membre de l’équipe de France féminine et Mickaël Letscher, membre de l’équipe de France Feeder !

♦ Le 16 décembre 2023 – Portes ouvertes Garbolino au Pêcheur du Pays de Retz – Venez à la rencontre de Stéphane Pottelet, numéro 1 mondial et Thomas Monsigny,multiple champion du monde avec les jeunes et double champion de France de pêche au moulinet !

10 janvier, Stéphane sera chez Périgord Chasse et Pêche en compagnie de Romain Pouyade et Adrien Dufour de 16h à 19h. On parlera grande canne, mais aussi pêche au feeder !

 

Les 12 et 13 janvier, rendez-vous en Alsace avec Stéphane Pottelet pour une soirée + une journée complète pour vous permettre de découvrir toutes les nouveautés Garbolino 2024. En bonus, un atelier montages de lignes, choix des élastiques et des hameçons !

 

Pour les 20 et 21 janvier, rendez-vous en Belgique avec le Numéro 1 mondial Stéphane Pottelet, Jo Adriolo, ancien Champion du Monde et Nicolas Quenon, consultant et spécialiste feeder en Belgique !

 

Les 2 et 3 février, rendez-vous traditionnel à La Belle Écaille dans le 41 : Stéphane Pottelet, tout juste sacré Numéro 1 au ranking Mondial pêche au coup pour la 4ème fois consécutive, sera accompagné de Philippe Carton et Quentin Marais pour vous présenter les nouveautés Garbolino 2024 !

♦ Garbolino vous propose deux rendez-vous consacrés à vos pêches préférées chez Forum Mâcon à Varennes-Lès-Mâcon :

Spécial truites et carnassiers les 2 et 3 février

Spécial Pêche au coup le 17 février

Les 3 et 4 février cette fois Garbolino sera présent au Luxembourg avec Marc Weber, membre de l’équipe nationale luxembourgeoise et François Loyez, représentant de la zone, venez découvrir les nouveautés Garbolino 2024 et profiter de tarifs exceptionnels !

 

Ensuite, les 9 et 10 février, ne manquez pas ce rendez-vous exclusif avec Garbolino !

Envie de parler pêche à la grande canne, pêche au feeder, pêche à l’anglaise avec des champions du monde ? De pêche de gardons avec un champion de Belgique et nos spécialistes du Nord de la France ? De pêche de la carpe au coup et des spécimens avec nos spécialistes maison ? Le tout en découvrant et en essayant l’intégralité des nouveautés Garbolino de chaque discipline ?
Cela se passera les 9 et 10 février à la salle des fêtes de Noyelles sur Escaut 😃😃😃
Stéphane, Diego, Jean-Michel, Nicolas, Fabian, Guy, Valentin, Jean-Pierre et Pascal seront tous présents pour vous renseigner et vous accompagner dans vos choix et en prime, vous pourrez bénéficier de tarifs exceptionnels 😉😉😉

Rendez-vous avec Garbolino en Moselle : 1 enseigne, Pêche Aventure, mais 2 dates et 2 lieux pour découvrir les nouveautés Garbolino 2024 !

 

En février, on vous donne rendez-vous chez Pro Pêche à Echillais où Stéphane sera encore une fois là pour vous guider dans vos choix en tous genres, depuis la grande canne au petit matériel et en passant par tout un tas d’astuces !

 

♦ Le 24 février, PRÉSENTATION DES NOUVEAUTÉS GARBOLINO À REZÉ👍👍👍
Julien et Ollivier seront présents le 24 février pour vous présenter toutes les nouveautés Garbolino 2024 😎😎😎Venez nombreux, vous pourrez également profiter de tarifs préférentiels

 

Garbolino en Belgique Retrouvez toutes les nouveautés Garbolino 2024 en compagnie de Fabian Lété et Arnaud Vigneron chez Polypeche le 9 mars prochain👍👍👍L’occasion de découvrir les nouvelles Xslim, les cannes feeder Essential, la bagagerie et bien d’autres nouveautés, mais aussi de les essayer 😀😀😀

 

Ce championnat de France de pêche au coup au moulinet a beau être une épreuve individuelle, la victoire de Thomas Monsigny est le fruit d’un travail en équipe réalisé avec Stéphane Pottelet, qui, cerise sur le gâteau, décroche la médaille d’argent.

Des entraînements constructifs

Thomas et Stéphane ont abordé le lac du Bourdon 3 jours avant le début des hostilités. Ils ont ainsi pu décortiquer les pêches, déterminer les distances, les montages de ligne à utiliser, l’amorce, les appâts. Thomas revient pour nous sur cette phase importante qui leur a permis de réaliser une pêche rapide mais atypique :

« Je suis arrivé Mercredi matin au bord de l’eau pour rejoindre les copains à l’entraînement sur le secteur X. D’après les infos, les poissons-chats étaient présents e masse. On amorce, on essaye de se régler sur les poissons blancs avant que les chats ne rentrent sur le coup, mais les réglages devront s’improvisés un peu le weekend car les chats arrivent vite sur les coups et en très grand nombre. On observe même au bout d’une heure des boules de chats remontées en surface pour essayer de manger les esches en suspension. Après avoir constaté ce phénomène, on a rapidement mis fin à l’entraînement. Il fallait se préserver les mains pour le week-end, elles qui sont si précieuses sur ce genre de pêche. On passe donc l’après-midi à monter des lignes adaptées puis les tester, car même sans entretenir le coup les chats restent sur les places. Le deuxième jour d’entraînement dans le secteur Y, je tente de me régler sur les blancs au départ. Dès les 30 premières minutes j’arrive à identifier entre deux eaux, les esches que je peux utiliser ainsi que les hameçons qui vont bien. Le poids de ligne semble peu important. Ensuite, les chats rentrent sur le rappel. Ils montent rapidement en surface ce qui laisse présager une pêche en surface avec 1 m de fond plus rapide qu’au fond ou sur ce secteur il y a 3m50. »

En plus de leur préparation fine, Thomas et Stéphane ont bénéficié de l’aide précieuse de leur fidèle accompagnateur, comme Patrick Argelès qui suit Thomas de près.

Pascal Lecuyer quant à lui suit Stéphane depuis de très nombreuses années.

 

 

Un matériel adapté pour garder un rythme de fou !

 

Stéphane Pottelet revient quant à lui sur les montages de ligne et le matériel spécifique utilisés pour cette pêche au moulinet exigeant un « rythme de fou » !

Pour réaliser des bourriches de plus de 400 poissons en 4 heures de temps, il fallait un matériel adapté et des réglages optimaux.

 

« La distance de pêche idéale se situait entre 15 et 17 mètres. Nous avons donc fait le choix de recourir à des cannes bolognaises courtes de 4,20m et 4,50m. En fait de cannes bolognaises, il s’agit de cannes anglaises télescopiques dont la finesse et la légèreté, mais aussi la puissance, étaient tout à fait adaptées à cette pêche rythmée. Les cannes Supra Bombette étaient équipées de moulinets Gold 459FD dont la vitesse de récupération élevée était là aussi ce qu’il nous fallait pour aller très vite. Les bobines étaient garnies d’un nylon capable de supporter les très nombreux va-et-vient sans emmêler, ni vriller. Un Fluoro Power de 23,6/100ème offrait également la rigidité nécessaire à une bonne présentation de la ligne. Des flotteurs Bolo SP B10 dans des poids compris entre 6 et 10gr, étaient montés directement sur ce corps de ligne épais et un bas de ligne du même acabit terminait le tout. Là encore un Fluoro Power de 19,7/100ème n’était pas de trop pour supporter et résister à la dentition particulière des poissons-chats ! Pour finir et résister eux-aussi à ce rythme effréné et nous faciliter les décrochages, nous avons opté pour des hameçons 2130 BZ d’une taille comprise entre 12 et 14 pour accueillir des vers de terreau principalement et des asticots ! »

 

 

Bilan

 

À 25 ans à peine, Thomas Monsigny est sacré pour la 2ème fois Champion de France de pêche au moulinet. C’est véritablement un pêcheur archi-complet qui finit sa carrière chez les moins de 25 ans et ai promis à un bel avenir. Stéphane Pottelet n’a certes jamais décoché ce titre là, mais finit pour la 4ème fois sur la seconde marche.

Classement du championnat de France de pêche au coup au moulinet 2023

 

 

 

championnat pêche au coup féminin

Le championnat de France féminin de pêche au coup s’est déroulé les 17 et 18 juillet à Lacourt Saint Pierre (82) sur le canal des Deux-Mers. Haut lieu de la pêche de compétition, la pêche y est réputée pour la technicité qu’elle exige. Dans un calendrier national malmené par la situation sanitaire ; 20 pêcheuses étaient engagées pour cette édition 2021, prêtes à en découdre. Notre jeune championne Solène NEWSTEAD revient sur sa brillante victoire.

Premier contact

Après plus de 800km depuis sa Somme natale, Solène a rejoint le département du Tarn et Garonne pour un premier contact avec le parcours. Plusieurs entrainements étaient prévus du mardi au jeudi précédents l’épreuve afin d’établir la meilleure stratégie. Très rapidement, la population piscicole se dessine et de jolies pêches de petites brèmes, gardons et quelques poissons-chats se réalisent. En concertation avec son père Pascal, ancien pêcheur de l’élite et son compagnon Romain Foiratier, lui-même champion de France en 2017, une stratégie prends forme. Le dernier jour de la semaine se consacre à la préparation des montages et au repos.

Pêche au coup féminin

Solène bien encadrée par son père Pascal.

Déroulement du championnat de France au pêche au coup féminin

Les 19 pêcheuses s’alignent sur le parcours car 1 pêcheuse a été forfait en dernière minute. Point de sectorisation, ce sera un classement en ligne. La première se verra attribuer 1 point et la dernière 19. Solène hérite d’une précieuse « aile », extrémité de secteur, pour démarrer le championnat.

Première manche – N°20

« Début très difficile car pas de touches, beaucoup de petits poissons et de perches soleil. J’arrive à faire quelques gardons et j’ai la chance de prendre 4 belles plaquettes pour un poids de 1kg080, ce qui fait en tout 20 poissons et je termine 4/19 du secteur. Mon coup était envahi de bulles, ce qui a paru gêner l’installation des poissons, mais impossible d’en connaître la cause. »

Championnat féminin

Deuxième manche – N°8

« Je décide de pêcher à 11m50, avec un petit accroc au milieu mais pas méchant, et aussi de faire un coup à 8m. Un début assez compliqué mais mieux que le matin, car j’arrive à trouver une belle pêche de gardons en alternant les coups avec un bon rappel à la coupelle. Je gagne mon secteur avec 2100 avec 57 gardons. »

Troisième manche – N°5

L’approche se veut simple et calquée que celle de la veille. « Je décide de faire pareil que Samedi après-midi avec les mêmes lignes, la même technique de pêche et ça a payé encore une fois les gardons sont revenus et je termine 2ème avec 2300. »

Pas de gros poissons durant ce championnat haletant, mais Solène a su trouver et prendre ces précieux gardons.

Victoire !!!

Solène remporte ce championnat de France avec 7 points en 3 manches. Il s’agit d’une très belle performance pour cette jeune pêcheuse de 23 ans seulement à l’avenir prometteur sur un parcours où il fallait rester stoïque. Le podium se complète par la multi médaillée Isabelle Hawryhuk et la jeune Alicia Cazaux qui a fait preuve d’une ténacité et d’une précision exemplaire sur cette pêche technique. Nous félicitons toutes les participantes et les organisateurs pour l’excellente tenue de ce championnat !

L’amorce gagnante

  • Solène a employé un mélange d’amorce sombre typique pour les gardons :
  • Étang Champion Feed Romain Foiratier
  • Gardon Noir Champion Feed
  • Fiente de pigeon

Solène a pu compter sur le soutien de son champion de compagnon Romain Foiratier et sur sa maîtrise des amorces à gardons, un beau duo dans la vie et à la pêche.

 

Matériels utilisés pour le championnat de France de pêche au coup

Classement du championnat de France de pêche au coup féminin 2021

 

Cet article vous a plu ? Retrouvez nos vidéos sur le sujet : Astuces pour la Pêche au Coup en Canal de Noyon (60) avec Solène Newsteed et Romain Foiratier.

La pêche au feeder de compétition est en plein explosion. Notre pêcheur Mickael Letscher est devenu champion de France de pêche au feeder le 10 septembre dernier à Angers. A 28 ans, il confirme son excellent niveau et remporte un premier titre élite après avoir gagné la deuxième division l’an dernier, toujours à Angers mais sur un parcours différent.

Ce championnat se déroule en rivière en amont de la ville de Angers sur la Maine et la Sarthe. Ces rivières très poissonneuses nous ont habitué à des scores records. Cette année ce sera bien plus difficile et les poissons semblent présents mais pas très décidés à se laisser prendre.

Première manche – La place à l’aile, la vie est belle

Mickael entame ce championnat avec une place à l’aile. Une aile amont, un bon numéro au vu des entrainements. Il pratique une pêche fine à 40m de tout venant. Il remporter le secteur de justesse.

Concentré et appliqué, Mickael remporte son secteur en première manche.

Deuxième manche : Saucisse lentille

De grosses plaques d’herbiers et de lentilles dérivent sur la sarthe. Déplacées au gré du vent, elles gênent aléatoirement les compétiteurs sur le secteur le plus amont. Mickael, milieu de secteur n’y échappe pas. Il fait preuve d’un sang froid remarquable pour déjouer ce piège et ne perdre au final que 2 poissons dans les paquets d’herbes. Il pêche canne haute avec des Garbolino Altima en 4,2m pour passer au dessus de la plaque de lentille. La distance de pêche est aussi dictée par la largeur de ces herbiers.

Troisième manche : Des risques qui payent

Au matin de ce dernier round, Mickael est second au général, devancé au poids. Le premier et le troisième s’affrontent sur le même secteur. Mickael a bien évidement une carte à jouer mais il ne faut pas prendre trop de points. Pas simple, Mickael est au numéro 4, alors que ce sont les gros numéros qui dominent ce secteur depuis le début de la compétition. Cela se confirme rapidement. Au bout d’1h de pêche Micka n’a pris qu’un seul poisson. Il est temps de prendre des risques. Nous orientons la stratégie vers les grosses brèmes de la rivière. Très rapidement, le choix est payant, il revient sur la tête rapidement avec 2000 point par poisson capturé. Il termine deuxième de son secteur, une très belle performance. La première place au général est assurée haut la main avec 5 points. Le deuxième est relégué à 8 points.

Graine de champion

Mickael Letscher a une personnalité très attachante. Il est connu pour sa gentillesse et sa simplicité. Bon nombre de compétiteur se réjouissent de cette victoire qui récompense aussi un pêcheur extrêmement appliqué et talentueux. Une victoire qui vient grossir le palmarès de son jeune club : Pêche Feeder Compétition (12) et faire la fierté de ses partenaires.

Bravo Micka je suis fier de toi !

Le matériel de Mickael :

0 4914

A l’issue d’un championnat de pêche à l’ anglaise incertain, Ludovic Lazaretti a remporté un titre bien mérité grâce à sa régularité. Notre champion revient sur sa victoire.

Champion de France de Pêche à l’anglaise. Merci les copains

« Pour ce championnat, je n’ai pas eu une grosse préparation, étant en plein travaux pour la construction de ma maison. Par chance, nous étions 4 membres du même club à participer à cette épreuve. Olivier Vanhee est allé pêcher sur les secteurs le weekend du 14 juillet pour avoir une 1ère approche du parcours.
Je suis arrivé sur place le mercredi en début d’après-midi et avec mes compères, nous avons pêché le petit lac où nous avons vu la présence de quelques chats, et pas mal de petites plaquettes de 20 à 150gr. Le jeudi matin nous avons pêché le grand lac qui s’est avéré très poissonneux avec de beaux gardons, des gros yeux, quelques plaquettes et des chats. J’ai consacré le jeudi après-midi à monter mes lignes.

Déroulement des manches

Pour la 1ère manche je me trouve au petit lac secteur Dordogne, stratégie simple, une amorce type gros gardon et terre de rivière pour fixer les chats et une amorce qui tâche et travaille vite pour les plaquettes sur un même coup à 17m. J’ai pêché les plaquettes avec un flotteur en plume de paon de 5gr et quasiment pas de plomb sur la ligne, mais la pêche était irrégulière.

J’ai comblé les trous sur les plaquettes en pêchant les chats avec une ligne un peu plus lourde. Je finis la manche avec 85 poissons pour 4230gr pour une place de 2ème sur 12 battu par une pêche avec un sandre de plus de 4kg.

Lors de la 2ème manche, je me situais sur le petit lac secteur Lot et Garonne, la même stratégie que la veille. J’ai attaqué en prenant de petites plaquettes d’environ 25gr à une bonne cadence. Après des essais aux chats infructueux, je me suis concentré sur ces poissons en essayant de rater le moins de touches possible. Je finis la manche avec 151 poissons (aucun chat) pour 3920gr, une place de 4/12 avec 2 pêcheurs devant moi qui ont pris des carpes.

Au classement intermédiaire je suis 3ème avec 6 points, idem que le 2ème et Stéphane Pottelet en tête avec 5 points.
Il faut réaliser une grosse 3ème manche pour espérer un beau résultat.

Manche décisive

Je me retrouve au numéro 3 secteur grand lac, à priori une place susceptible de permettre un bon classement. Stratégie différente, une amorce plus riche, pas traçante, avec de la terre de rivière pour bloquer. Je pensais pêcher à 17m, mais le 1 et 2 ont pêché plus loin j’ai donc rallongé à 20m.
J’ai commencé la pêche avec un paon de 8gr avec 2 gr sur la ligne. Or les touches étaient en nombre mais beaucoup de ratés. Il a fallu vite trouver la meilleure disposition de plombée pour rater le moins possible.

  • Plusieurs plombs de touches et un poisson presque à chaque touche.
  • Lors des 2 premières heures, la pêche était constituée de gros gardons et gros yeux.
  • Puis les chats sont arrivés en nombre. Et là, une ligne en coulissant avec 10gr (pour 1m80 de fond) m’a permis d’aller assez vite. Surtout rater le moins possible car nous étions nombreux dans le secteur au coude à coude en nombre de poissons.
  • Une manche stressante mais où il ne fallait rien lâcher, au final 173 poissons pour 10230gr (4600 de blancs et 5630 de chats) et une gagne de secteur d’une courte tête.

Il ne restait plus qu’à savoir ce que les 2 autres pêcheurs qui composaient le podium avait fait. Après quelques appels aux copains répartis sur les autres secteurs, c’est avec une immense joie que j’ai compris que j’allais devenir le nouveau champion de France moulinet 2017. Je n’ai pas réalisé tout de suite, un sentiment bizarre comme d’attendre la proclamation des résultats pour être sûr que ça soit moi. Mais les félicitations des anciens champions et autres pêcheurs m’ont vraiment fait plaisir.
C’est au retour de ce week-end et les marques de sympathie reçu sur les réseaux sociaux que j’ai réalisé l’importance de ce titre.

Remerciements pour ce titre de Champion de France de pêche à l’anglaise

Je tiens d’abord à remercier mes parents et surtout mon père qui m’a beaucoup aidé à mes débuts.
Je remercie également, ma femme et mes enfants qui me laissent partir même si ce n’est pas facile pour eux. Mon coach du week-end, Roland, toujours fidèle au poste pour m’aider lors de mes championnats. Mais aussi, Damien (10ème et maintenu, bravo !!). Olivier. Jean-David (descendants mais qui reviendront). Catherine et Kilian pour les 5 jours passés sur place.
Merci aussi à Stephane Pottelet de ton soutient et surtout de nous avoir accueilli dans la famille Garbolino, marque qui nous propose du matériel de qualité nous permettant de pêcher dans les meilleures conditions.
En effet nous étions 4 du team Garbolino 38 à participer à ce championnat de pêche à l’ anglaise. Il faut avoir de la réussite pour arriver à ce niveau. Mais nous faisons preuve d’une forte motivation à progresser et côtoyer les meilleurs. Cet état d’esprit vaut pendant les championnats ou les grosses épreuves et autres concours.
Nous sommes un petit club d’une dizaine de pêcheurs, une bande de copains depuis de nombreuses années. Nous échangeons beaucoup et essayons de progresser tous ensembles. Tout en prenant du plaisir à être au bord de l’eau pour pratiquer notre passion. Au sein de notre club il y a une concurrence seine et une émulation qui nous permettent de nous améliorer. »

Matériel utilisé par Ludovic

0 4615
podium-championnat-france-coup-2016

Diego Da Silva revient sur son championnat de France de première division nationale de pêche au coup qui s’est déroulé sur le lac du Plessis à Montceau les Mines (Saône et Loire) et où il a décroché le titre de Vice-Champion de France.

Repérage pour la première division de pêche au coup

« Je suis arrivé sur les lieux de pêche le mardi dans l’après-midi. J’ai salué les copains qui étaient sur le parcours et  j’ai pu repérer les poissons du lac et leurs tailles. Le premier soir a été consacré à regarder et trier les élastiques des pointes de canne afin de préparer la bonne taille des élastiques.

Premier entraînement le mercredi

Le mercredi, nous arrivons sur le parcours et retrouvons les copains sur un secteur. Il faut quand même savoir qu’un secteur n’était pas accessible pour cause de travaux : un comble pour une première division. L’installation est très délicate : il faut s’installer sur des cailloux qui viennent  juste d’être posés et qui sont donc instables.

stephane-potelet-peche-auc-coup-1

 

La journée d’entrainement sera consacrée à essayer de prendre des poissons chats à la grande canne afin de repérer les poids de lignes les hameçons et les esches qui marchent bien.

En recoupant les infos avec les copains, il faudra monter des lignes allant de 2gr à 4 gr pour les chats.

Premiers constats

L’élastique sera un creux de 2mm un peu tendu afin d’extraire les chats rapidement mais suffisamment mou pour ne pas les perdre. L’hameçon sera un numéro 12 qui doit supporter un morceau de crevette ou un grain de maïs et un terreau.

J’opte pour un fil de 16 pour le corps de ligne et 14 pour les bas de lignes. Je pense  maintenant, que  j’aurai du monter plus gros afin de pouvoir espérer attraper une carpe. Les chats feront entre 80gr et 90gr de moyenne. Ils sont malheureusement très localisés et je ne pense pas qu’il sera possible d’en faire sur les 45 places. Le jeudi sera consacré à la pêche de gardons qui me semble être la deuxième option payante, sauf qu’ils sont partout et à toutes les hauteurs. La pêche à mi-distance semble payante et il reste à trouver la hauteur à laquelle se trouvent le mieux  les gardons.

Je décide de monter 4 lignes pour les gardons : 2 sur le fond  (plus de 4 m de fond ) et 2 entre deux eaux.  Je consacre le jeudi soir à préparer tout pour la première manche:

  • montage de quelques hameçons
  • quelques lignes
  • et point sur les esches.

1ère manche

Il faut d’abord passer par le tirage au sort ;  il faut  éviter les gros numéros des 3 secteurs  qui n’ont pas été très productifs aux entrainements. Mon plus gros numéro sera le 12 et de ce fait j’évite le 13,14 et 15. Je suis satisfait du tirage : 6 – 2 – 12. Pour commencer, je prends le secteur bleu au numéro 6.

Je suis sur une buse des eaux pluviales  de la ville qui se déverse dans le lac. J’ai presque un mètre de fond de moins que mes voisins. Au début de la manche, je tente à 13 m les poissons chats mais je n’ai pas de touches et décide rapidement de me mettre aux gardons sur mon coup à mi-distance.

Les gardons sont présents et tout va bien. Je perds pendant presque ¾ d’heure les poissons. A mon avis, une carpe est venue ou l’égout a dû déverser un moment me faisant fuir les gardons. Je fini avec 6 points battu par les pêcheurs des petits numéros avec des poissons chats.

diego-da-silva

 

2ème manche

Je prends le numéro 2 du secteur du bout au ponton. Il pleut et le ponton est glissant. Je mettrai plus d’une demi-heure à stabiliser le panier siège. Le démarrage de la manche est épique. Je me fais embarquer mes deux lignes à poissons chats par les carpes. Je suis obligé de remonter sur le talus et de remonter en urgence deux lignes à chats. J’avais privilégié la pêche des plaquettes sur ces places qui avaient bien répondu la veille. Je termine avec 3 points, battu par mes deux voisins : à gauche par deux carpes et à droite par des chats. Le début de la manche me coutera cher par la suite.

3ème manche de cette première division de pêche au coup

J’aborde la manche avec 9 points. Une info m’est parvenue :  la veille sur le numéro qu’il me reste le pêcheur a touché 3 carpes  et tout le monde dit qu’il faudra compter sur les carpes pour être dans le coup ! Je regarde le résultat intermédiaire du secteur et m’aperçois qu’une pêche de gardons vient quand même faire 3 du secteur. Beaucoup de carpes touchées mais très peu dans les bourriches :

Je décide de privilégier la pêche de gardons d’autant que les horaires de la dernière manche sont avancés. Donc, je ne monte que des lignes à gardons 11m, et à 7m un seul kit équipé d’une ligne en 20 pour les carpes. Je démarre la manche avec une ligne à 7m au fond en 1.25gr et ne la quitterai plus pendant 4 h. Les prises s’enchainent et  je finis 2ème de la manche avec une belle pêche de gardons et battu par un pêcheur qui a pris une carpe de 7kg.

En attendant la pesée finale, j’apprends que je peux prétendre à un podium : les 3 marches sont possibles !

stephane-potelet-peche-au-coup

Belle bourriche de gardons pour Stephane !

Résultat final sur le fil du rasoir

Au final, il me manque 80gr pour la plus haute marche du podium. Quelques regrets surtout sur le début de la 2ème manche et au trou de la première manche (perte des poissons pendant au moins une demi-heure).

Je voulais remercier : Mes sponsors GARBOLINO et RAMEAU, mais aussi les gens qui me soutiennent et qui m’accompagnent depuis un moment (un Grand merci à Didier Routier) et enfin  mon club.

Les pêcheurs Garbo de Monceau m’ont vraiment bien accueilli. »

2016-championnat-de-france-1re-division-podium

Matériel et appâts utilisés

  • Canne : Slimax Diamant
  • Flotteurs  DS 13 pour les chats et DS 14 pour les gardons
  • Amorce  pour le chat :   clair et collante
  • Pour le gardon :  fine mouture et noire
  • Esches :
    • 1 litre de fouillis,
    • ½  litre de terreau,
    • ½  de pinkies congelés,
    • 1/4 de gozzers rubis
    • et ¼ de casters

0 5390
isabelle-hawryhuk-championnat-de-france-feminine-peche-au-coup-1

CHAMPIONNAT DE France FEMININ DE PECHE AU COUP
DAMPIERRE EN BURLY – 9 AU 11 SEPTEMBRE 2016

Isabelle, à peine de retour du Championnat du monde féminin en Espagne où l’équipe de France termine 5ème , s’attaque au Championnat de France  regroupant les 27 meilleurs filles de la pêche sportive en eau douce.

Un plan d’eau poissonneux. A la hauteur pour mettre en lumière la pêche au coup féminine.

Le plan d’eau communal de Dampierre est profond en moyenne d’un mètre. La pêche de petits poissons, avec quelques poissons rares de 100 à 200g, est reine et fait le bonheur des pêcheurs habituellement et pêcheuses du jour.

isabelle-hawryhuk-championnat-de-france

Isabelle attaque fort

Réparties sur trois secteurs de 9, Isabelle dès la première manche attaque fort et remporte son secteur au N°8 avec 3kg400. La seconde a 1kg880.

La deuxième manche est plus difficile. Placée au 4, après la première demie heure passée à 11 mètres à la recherche de jolis gardons, Isabelle décide de pêcher les petits poissons au bord. Grâce à son habilité et sa détermination, Isabelle d’habitude plus à l’aise sur les gros poissons, engage une cadence impressionnante durant 3 heures. En tête, Isabelle reprend sa grande canne pendant la dernière ligne droite et y conforte son avance en prenant de petites brèmes et gardons de 100 à 200g. Elle signe une nouvelle victoire de secteur.
isabelle-hawryhuk-championnat-de-france-

Egalité parfaite

Avant la dernière manche, notre championne totalise deux points à égalité avec une autre membre de l’équipe de France, Pauline Nervet, une sacrée candidate.

Dès l’entame de la manche ultime, Isabelle attaque à la grande canne. De suite elle prend deux jolis gardons de 100 grammes et une dizaine de petits poissons chats. Son adversaire du jour sur le secteur, la jeune Coralie Chesnais, campe depuis le début une pêche de bordure. Cette dernière prend un peu plus de poissons qu’Isabelle, mais d’une taille inférieure en moyenne. Rassurée par son coach sur le poids de ses prises, Isabelle tient bon. Elle terminera la manche avec 398 poissons contre 420 pour Coralie.

Mais la pesée est sans appel, Isabelle gagne la troisième manche avec 500g d’avance. Elle finit avec un score parfait de 3 points. Tout comme son adversaire Pauline qui gagne à nouveau son secteur. C’est le poids total qui les départagera et la victoire va à Isabelle !

isabelle-hawryhuk-championnat-de-france-

Une victoire sur le fil pour ce championnat de pêche au coup féminine

Une victoire sur le fil, mais qui signe un beau doublé après le titre acquis en 2015. Tous deux ont été acquis sur des pêches techniques et de petits poissons. Isabelle prouve son stoïcisme et son expérience. Telle une sportive de haut niveau, Daniel Carpentier, son compagnon et coach, tient à souligner que c’est à force de nombreux sacrifices, de travail, de préparation et d’entrainement été comme hiver, qu’Isabelle a décroché ce 6ème titre de champion de France.

isabelle-hawryhuk-championnat-de-coup-7

isabelle-hawryhuk-championnat-de-france-feminine-peche-au-coup-6

0 3038
Famille-CZEKALSKI

Les 2 et 3 juillet a eu lieu à Lunéville (54) le championnat jeunes de pêche au coup: les deuxièmes divisions jeunes.

Trois catégories concouraient : Moins de 15, 20 et 25 ans, pour obtenir leur sésame pour le championnat de France 1ère division.

Un vivier de champions de pêche au coup

Deux jeunes bas-rhinois, Pierre et Guillaume CZEKALSKI du Team Garbolino Osthouse ont pris part au débat dans la catégorie des moins de 20 ans.

Treize jeunes au total, super motivés, ont concouru pour obtenir une des 6 places tant convoitées; pour aller en région Toulousaine à Fonsorbes (31) participer à la première division. Il fallait minimum 150 poissons par manche, majoritairement des petits poissons chats; et 2500 grammes pour être dans les 3 premiers de chaque manche.

Pierre-CZEKALSKI-1

Match dans le match pour ce championnat jeunes de pêche au coup

Pierre réussit à monter sur le podium en décrochant la deuxième place. Il s’est brillamment battu en ne cédant rien à ses voisins.

Guillaume a bénéficié de postes plus difficiles et termine plus loin au classement. Malgré cela, lors de la dernière manche, il s’est payé le luxe de battre son frère à côté de lui et à l’extrémité du parcours. Ce fut un match dans le match et il était motivé jusqu’au bout.

Guillaume-CZEKALSKI championnat jeunes pêche coup podium médaille coupe

L’avis du capitaine sur ce championnat jeunes de pêche au coup

Lionel Schaeffer est l’heureux capitaine du Team Garbolino Osthouse :

« J’ai accompagné Gilles, le papa, pour l’aider un peu à la préparation et le coaching de ses deux enfants. Ce n’est pas la première fois que je suis derrière un jeune. Notre équipe en a vu passer quelques uns, et à chaque fois c’est toujours la même pression. En discutant avec les autres parents j’ai eu la confirmation du stress plus élevés chez les adultes que chez les pêcheurs. Mais c’est un réel plaisir que d’aider et voir évoluer ces futurs champions. » 

Pierre-CZEKALSKI championnat jeunes pêche coup podium médaille coupe

 

Pour aller plus loin

Afin approfondir vos connaissances sur la pêche au coup, n’hésitez à consulter notre site internet garbolino.fr, et en particulier nos pages dédiées à la pêche de compétition, et suivez nous sur notre chaîne Youtube.

Histoire

Fondée en 1945 par Henri Garbolino, l’entreprise est une marque de pêche française, . En 1960, les premières cannes en fibre de verre apparaissent. Dès 1977, c’est le composite qui apparaît. Puis, le carbone avec de l’utilisation de l’enroulement ou des nappes. Aujourd’hui, la majorité des pays européens ont des produits Garbolino sur leur marché. Parmi les différentes techniques de pêche, la marque se concentre en particulier sur la pêche au coup, grande canne, anglaise et feeder. Elle est aussi une marque reconnue pour la pêche de la truite aux appâts naturels.