Pêche au coup - Page 4 sur 17 - Garbolino
Menu
Home Pêche au coup Pêche au coup

0 5675

Pêche de la brème au coup : les lignes pour la pêche de la brème et des plaquettes

En compétition, la capture des brèmes est synonyme de poids dans la bourriche. C’est dire si le montage des lignes qui leur est consacrées est soigné par Stéphane

Le Choix du flotteur pour la pêche de la brème au coup

Stéphane Pottelet a conçu et développé pour Garbolino, un modèle de flotteur à la forme atypique. Elle offre une combinaison parfaite entre stabilité et détection des touches. En effet, la brème apprécie les esches immobiles et il est donc nécessaire d’employer un flotteur à la forme arrondie. Cependant, un flotteur à la forme trop trapue ne permettrait pas de voir les touches caractéristiques des brèmes, les fameux relevés. C’est pourquoi le flotteur Garbolino SPM06 possède cet effilement vers le sommet. Les touches sont alors imparables.

Le choix du nylon

Stéphane utilise des nylons différents pour la confection du corps et du bas de ligne. Afin d’amoindrir les risques d’emmêlements et de vrillage lié éventuellement aux déplacements des plombs sur la ligne, Stéphane opte pour un corps de ligne rigide. Il recourt au nylon Garbolino Super G Power offrant également une excellente résistance aux nœuds. Pour confectionner ses bas de lignes, il emploie un nylon plus souple, mais lui aussi extrêmement régulier, le Garbolino Super Soft.

La plombée et le bas de ligne

Stéphane agence une plombée encore plus étalée que pour la pêche des gardons car une importante partie va reposer sur le fond cette fois, mais en souplesse tout de même. Pour ne pas enregistrer de refus sur les petites brèmes ni ne décrocher les prises plus imposantes, Stéphane utilise un hameçon à la courbure large mais à tige courte, un hameçon léger donc mais costaud. La famille des hameçons Garbolino Round Bend est extrêmement polyvalente elle aussi et se décline en 3 diamètres de fer. Il est possible de proposer des esches délicates ou alors de gros bouquets avec le même hameçon.
 

0 8980

Avec Stéphane Pottelet, préparez des montages de champion

On ne devient pas un grand champion par hasard et Stéphane Pottelet ne lésine jamais sur sa préparation. Cette préparation démarre à la maison par le montage des lignes. En fait de lignes, il s’agit plutôt d’assemblages car du nylon à l’hameçon, en passant par le flotteur et les plombs, tout doit être coordonné en fonction de l’espèce visée. Nous démarrons une série de petits articles bien illustrés pour vous aider dans la confection de vos propres montages de ligne à gardon.

Chapitre 1 : Les lignes pour la pêche du gardon

  • Le Choix du flotteur
Le gardon est un poisson malin et exige des montages sensibles. Le flotteur doit posséder une excellente pénétration dans l’eau tout en restant suffisant stable et visible. En fonction de la distance, Stéphane opte tantôt pour le Garbolino SPM04 pour les pêches de bordure et le SPM15 pour les pêches à distance.
  • Le choix du nylon
Stéphane utilise des nylons différents pour la confection du corps et du bas de ligne. Afin d’amoindrir les risques d’emmêlements et de vrillage lié éventuellement aux déplacements des plombs sur la ligne, Stéphane opte pour un corps de ligne rigide. Il recourt au nylon Garbolino Super G Power offrant également une excellente résistance aux nœuds. Pour confectionner ses bas de lignes, il emploie un nylon plus souple, mais lui aussi extrêmement régulier, le Garbolino Super Soft.
 
  • La plombée et le bas de ligne
Stéphane agence une plombée étalée afin de soigner la présentation de son esche. La terminaison de la ligne est très importante puisque c’est avec elle que le poisson sera le premier en contact. Pour les pêches fines, Stéphane emploie des hameçons fins de fer mais équipés d’une longue tige qui facilite l’eschage d’appâts délicats. Pour cela, la famille des hameçons Garbolino Speed Match est parfaite et se décline en 3 diamètres de fer. Il est donc facile de s’adapter à l’appétit et à la taille des poissons.

0 2563

Le championnat du monde de pêche au coup féminin se déroulait cette année en Pologne, sur le canal de Wroclaw. Il s’agissait de la 25ème année d’existence de l’épreuve, mais aussi de la 25ème année de participation pour Notre championne Maison, Isabelle Hawryhuk. On attendait les Françaises sur cette pêche de canal et ce qu’elles ont accompli est tout simplement admirable. Isabelle a bien voulu revenir pour nous sur le déroulement de la semaine de préparation et le championnat du monde de pêche féminin.

De premiers résultats aléatoires, voire décevants, mais les filles ne lâchent rien

« Après un périple de près de 1800 km, nous attaquons rapidement les préparatifs et le premier jour d’entrainement arrive vite. Hélas, c’est la déception car les touches sont rares. La pêche est interdite sur le canal depuis 4 ans et les poissons ne répondent pas aux amorçages. Durant toute la semaine, pêcheuses et encadrants se mettent en quatre pour trouver des solutions. Malgré tout, certaines équipes exhibent des photos de grosses bourriches sur les réseaux sociaux. Ceci a pour effet de nous miner le moral, mais cela ne dure qu’un temps, car ces mêmes équipes déchantent rapidement lorsqu’elles changent de secteurs de pêche.

L’équipe ne lâche rien. Les soirées studieuses sont consacrées au montage d’hameçons et de lignes et au fur et à mesure de la semaine, le poisson répond  présent de plus en plus. La stratégie se dessine et nous sommes prêtes à la veille du championnat. Nous sommes déterminées comme jamais !

Déroulement du championnat du monde féminin de pêche : C’est la guerre !

Dominique Misseri, notre capitaine revient du tirage au sort et une fois nos dossards revêtus, nous sommes prêtes pour la guerre.

J’ai la chance de remporter mon secteur, mais surtout l’équipe gagne cette 1ère bataille en remportant brillamment la manche.

L’équipe restera la même pour le lendemain, et Anaïs, notre jeune et nouvelle venue dans l’équipe ne ménagera pas ses efforts. J’hérite d’une extrémité de secteur, la fameuse aile mais je sais que j’aurais fort à faire pour le titre individuel aussi, contre la hollandaise déjà deux fois championne du monde et aussi la russe, toutes deux comme moi vainqueur également de son secteur la veille. Mon moral prend un coup 20 minutes avant la manche quand un immense pousseur passe à proximité de mon coup à la stupéfaction des organisateurs. Mais grâce au staff, je ne me laisse pas abattre.

En route vers la victoire par équipe

Tout le monde adopte la même stratégie d’amorçage qui n’est réalisé qu’à l’aide de la coupelle. La manche démarre timidement avec très peu de touches au départ par rapport à la veille. La Hollandaise démarre fort, mais je commence moi aussi à mettre dans la bourriche des poissons de 400 a 600 g et même une magnifique brèmes de près de 2 kg. Le match tourne rapidement au duel entre Anja et moi-même.

A l’issue, il me manque 1 kg pour remporter le secteur et je ne peux cacher ma déception de passer si près d’un second titre mondial consécutif. Mais la nouvelle de la victoire par équipe me réconforte rapidement. En individuel, je sais me contenter d’une médaille d’argent tant l’or par équipe a de la saveur ! Nous avons une très belle équipe et très bien encadrée.

Notre stratégie lors du championnat du monde 2018 de pêche au coup féminin

Nous avons utilisé une amorce assez lourde et collante, enrichie de terre, afin de créer une grosse fixation à 11 m exclusivement à la coupelle. Les rappels devaient être suivis et chronométrés tout au long de la pêche également à la coupelle. Un coup de secours en bordure a également été préparé avec trois coupelles de ce mélange et de rappels très réguliers de petites boulettes de terre pour exciter les perches. Il était aussi possible d’y capture de gros poissons-chats de 2 à 300g.

Nous avons utilisé du fouillis de vers de vase évidemment mais aussi des vers coupés et des pinkies morts pour garnir notre amorce. A l’hameçon, la clef était de varier les esches souvent : Vers de vase, vers de terreaux, asticots, mais aussi maïs.

     Lignes et matériel d’Isabelle

Pour le large : Flotteurs Garbolino SP M 17 d’1.5 à 3gr, montés sur le Nylon Garbolino Soft 16/100ème
Pour la bordure : Flotteurs Garbolino SPM 24 de 0.8 à 1gr, montés sur le Nylon Garbolino Soft 16/100ème
Bas de ligne de 20 cm en 12, voire 14/100ème
Élastiques Garbolino Solid montés sur deux brins et étaient d’un diamètre d’1 à 1.2mm
Canne : Garbolino Slimax Gold

Compétition de pêche au coup Vétérans: Jean Pierre Misseri, Champion de France Vétérans 2018 à Bourges

Beaucoup de championnats ont eu lieu durant l’été, grande canne, feeder, moulinet etc. Toutes les catégories ont eu droit à leur weekend intense : jeunes, féminines. Le championnat vétérans n’y échappe pas. Cette compétition de pêche au coup s’est déroulée cette année sur le plan d’eau de Bourges. Un titre de Champion de France, quel que soit la catégorie, est un privilège et dans la carrière d’un sportif, un réel aboutissement. Jean Pierre Misseri, ancien manager de l’équipe de France et sportif accompli, revient pour nous sur ce titre après lequel il courait depuis un moment.

Savoir tirer les leçons du passé

« Il y a 4 ans s’est déjà déroulé sur ce plan d’eau la première division nationale vétérans. Et j’avais fait, malgré un tirage défavorable, deux erreurs qui m’avaient coûté le podium. L’année suivante dans le nord et l’année d’après, à Cazaubon, j’échouais encore au pied du podium. Donc, je devais aborder ce championnat d’une autre manière et c’est ce que j’ai fait. Un championnat n’est pas une compétition de pêche au coup comme les autres. Un championnat et un concours exigent des stratégies différentes. Je me devais de disputer davantage de championnats individuels. Le championnat de France corporatif, où je savais que je pouvais rencontrer la même pêche, m’a permis de travailler lignes et amorce. J’ai ensuite participé à la deuxième division nationale carpes. Je voulais être confronté à des pêcheurs beaucoup plus forts que moi et ainsi ne rien céder dans la difficulté. Rien de tel pour se forger le mental !
Jean Pierre Misseri un mental de Champion

Des infos et des entraînements qui ont porté leurs fruits

La troisième division nationale mixte s’est déroulée en début de saison sur les mêmes secteurs et un très bon ami y a participé et réussi. J’ai ainsi pu tracer le profil de chaque poste et des poissons qui ont été pris. Il me suffisait de l’adapter à mon épreuve, déjà lors des entraînements, puis ensuite pour la finale. La semaine du championnat, je me suis entraîné trois jours le lundi, le mardi et le mercredi.  Un jour la semaine précédant le championnat avec mon ami Denis qui avait été champion de France vétéran sur ce même parcours.

Attention aux idées reçues

Tous les compétiteurs ne voyaient que par les chats en grand nombre sur les secteurs et se préparaient pour réaliser plus de 400 poissons en oubliant la taille des chats mais aussi les poissons blancs. J’ai bien calé la pêche de vitesse des petits chats mais seulement sur deux heures de mon entraînement.  Aussi j’ai consacré le reste du temps à trouver le moyen de faire du poids différemment. J’y suis parvenu, mais sans savoir si cela pouvait marcher le jour J.

Déroulement du championnat de France Vétéran de pêche au coup

Ma première manche a été le reflet de la préparation et même si mon épouse Dominique avait très peur de ma stratégie, elle s’est vite rendue compte que j’avais raison. Quelle était cette stratégie?
  • Amorcer lourd au départ à 11 mètres
  • Avoir un rythme élevé de coupelles  décalées par rapport au tas du départ à 11.50 mètres
Bien que placé à la limite des places à brèmes, j’ai réussi à les rentrer sur le coup. Et surtout, j’ai réussi à les prendre sans être embêté par les petits chats. Ces coupelles étaient garnies d’amorce et non de terre et ne contenaient pas de fouillis non plus, mais uniquement des asticots morts et des vers coupés. Aux entraînements, j’avais remarqué que le fouillis attirait les tous petits poissons chats. C’était un jeu de patience, car les poissons pouvaient mettre 2 à 3 heures à arriver. Je remporte la première manche, finis second lors de la deuxième avec des chats principalement. Lors de la troisième manche, je finis encore second avec des poissons blancs que j’ai su attendre.

Amorce et lignes

J’ai utilisé une amorce à chats riche en tourteaux et chènevis cuit avec deux chapelures différentes. Une brune broyée très fine et une blanche où j’avais, à l’aide d’un tamis fin, enlevé de la finesse. J’y ai ajouté une poignée de terre de somme et une poignée de terre de rivière. Toutes les lignes étaient confectionnées à l’aide d’un nylon de 14/100. J’ai varié le diamètre du bas de ligne de 10/100 à 12/100 et il mesurait 20 cm selon les esches et les cadences de touches. J’ai employé trois types de flotteurs :
  • des carottes de ma confection pour la pêche des chats
  • et des poires «  maison » qui sont faites par mon ami Daniel. Où je fais varier la longueur des antennes et des quilles selon la profondeur et les poissons recherchés en 0,8 et 1 gramme
  • soit des boules Garbolino SP  I15 de qui sont certes des flotteurs à carpe mais d’une extrême stabilité pour les brèmes avec un fond supérieur à 3 mètres.

Matériel employé

J’ai utilisé la canne GARBOLINO SLIMAX RUBIS en 11m50 pour la pêche du large et la canne SLIMAX SAPHIR pour la pêche de bordure. Petite anecdote : ces deux cannes ont obtenu en plus du titre national, un titre de championne du monde car j’ai prêté mon matériel à une fille de l’équipe de France pour les championnats du monde en Pologne.

Et l’avenir ?

Mes objectifs pour l’avenir sont les suivants. Je voulais montrer que ma place tant désirée en équipe nationale vétérans que j’ai occupée durant deux ans et avec une médaille d’argent en République Tchèque la dernière année n’était pas usurpée. Donc je vais me battre pour arriver à retrouver cette place. J’ai également un autre objectif, celui de participer à de grosses épreuves à l’étranger. Déjà, invité cette année sur ces manifestations, j’ai dû décliner en raison de tous mes championnats. Mais ce n’est que partie remise. »

Les jeunes ont aussi leur championnat de pêche au coup : La Coupe de France. Elle réunit les trois catégories, moins de 15, 20 et 25 ans, le temps d’un weekend. Leur combativité et leur talent n’a parfois rien à envier à celle des plus grands. L’édition 2018 a eu lieu sur le désormais célèbre parcours de Saint-Quentin dans l’Aisne. Un canal technique qui ne permet aucune erreur. Léo Monsigny dont c’était une première chez les U20 puisqu’il vient de changer de catégorie, rejoignant son grand frère Thomas, n’a pas raté son entrée en matière. Il revient pour nous sur sa victoire !

Une préparation minutieuse

« J’ai consacré deux jours d’entrainement sur place avant le championnat. Courant juin, j’avais déjà participé avec mon club au championnat de France par équipe et cela m’a bien aidé. Durant cette phase de préparation partagée avec mon frère Thomas, nous avons remarqué la présence de brèmes au large et aussi de gardons entre 5 et 7 mètres du bord. Ensemble nous avons pu cerner précisément les montages nécessaires et les distances à pratiquer. Des flotteurs stables mais sensibles étaient nécessaires. »

Les lignes de Léo

Gardons : Flotteur Garbolino SPM 17 de 0.40 à 0.80 gr montés sur 10/100ème et finis par des bas de ligne en 7/100ème équipe d’un hameçon Garbolino Ultra Fine Speed Match de 24 à 20, Brèmes : Flotteur Garbolino SPM 17 de 0.60 à 2gr montés cette fois sur du 14/100ème et finis par des hameçons plus costauds, des Garbolino Fine Match Round Bend de 18 et 16 montés sur du 10/100ème.

Déroulement du championnat

« La chance est avec moi puisque j’hérite du n°1 en 1ère manche, une extrémité de secteur. Les gardons sont timides et au bout d’une heure, je me décide de pêcher au large et je capture d’emblée une petite brème de 200gr. Je les piège avec ma ligne la plus légère durant une heure de manière assez régulière. Les poissons disparaissent alors quasi généralement pour tous les pêcheurs durant une autre heure. Je me décide de distribuer régulièrement du fouillis jusqu’à ce que les poissons reviennent et j’attaque alors avec ma ligne la plus lourde pour présenter une esche la plus stable possible. Je réussis à redécider des brèmes et viens prendre la 2ème place du secteur. Très motivé lors de la seconde manche, je n’ai qu’une idée en tête, c’est le titre ! Comme la veille, je n’amorce qu’à la coupelle pour un maximum de précision et même si je prépare un coup à gardons, je mise le maximum sur les brèmes. Placé au N°10, je sais que ce sera difficile, mais j’y crois. Très rapidement je quitte la bordure et les brèmes de toute taille sont là. Hélas comme la veille, le parcours s’éteint jusqu’à la dernière heure. Je décide d’amorcer de manière encore plus agressive que la veille. Et ce avec tout ce qu’il me reste de fouillis de vers de vase. Les beaux poissons répondent et je ne prends aucun risque en utilisant cette fois un hameçon de 14 pour tirer fort sur les poissons et refaire mon retard. Je remporte la manche avec 8 kg et le championnat par la même occasion ! »

Les ambitions de Léo Monsigny dans la pêche

Peut-être que certains l’ignorent, mais Léo est sans doute le plus jeune pêcheur à évoluer en 1ère division nationale avec les grands ! Et oui, malgré son jeune âge, il a réalisé le souhait de nombre de pêcheurs au coup en atteignant ce niveau en 2017 et aussi à s’y maintenir. Il participera donc au championnat de France de la discipline. De nouveau à Saint Quentin, du 28 au 30 septembre 2018. Nous ne manquerons pas de vous donner de ses nouvelles. Ses ambitions pour le futur sont claires : « Je me réjouis de participer encore à la 1ère division et pourquoi pas décrocher une médaille chez les grands (rires). Aussi, j’ai déjà participé à plusieurs championnats du monde jeunes avec les moins de 15 ans et j’espère faire partie l’an prochain de l’équipe des moins de 20 ans pour représenter la France lors des épreuves internationales ! »  
Le matériel utilisé par Léo Monsigny Bordure:Kit de Garbolino Slimax Gold et une base d’Amber Carp Large : Garbolino Amber Carpp
 

Cannes Feeder Garbolino Essential : Une gamme complète et essentielle !

La pêche au feeder a le vent en poupe et Garbolino l’a compris depuis un moment, c’est pourquoi nous proposons depuis plusieurs saisons de canne à pêche feeder spécialisée pour tous les budgets et tous les styles de pratiques : De la pêche de loisir à la haute compétition. Fort de son expérience de plus de 70 années de fabrication et conception de cannes à pêche, Garbolino s’est appuyé sur ses plus grands spécialistes maison, dont Darren Cox reconnu comme l’un des maîtres de la technique dans le berceau de la pêche au feeder qu’est le Royaume-Uni et aussi au niveau mondial. Ainsi, nous n’avons pas non plus manqué de faire tester à Mickael Letscher champion de France feeder – Garbolino, l’actuel champion de France de pêche au feeder, les cannes sur tous les terrains possibles dans l’hexagone pour coller aux besoins des pêcheurs français. Voilà comment sont nées les cannes feeder Essential.

La bonne méthode

Inventeur du moule à method feeder, Garbolino se devait de proposer une canne dédiée à cette technique. Spécialement dessinée pour pêcher au method à courte et moyenne distance (jusqu’à 50 mètres tout de même), l’Essential Method de 11 pieds (3.30 mètres) est l’arme idéale pour attaquer les carpes et particulièrement en carpodrome.
  • Dotée d’une action nerveuse et rapide pour gagner en précision, elle reste néanmoins suffisamment souple pour éviter les décrochages à des moments critiques comme les touches violentes ou les mises à l’épuisette.
  • La canne est composée de deux éléments dont le blank lisse est sublime et construit dans un carbone Haut-Module.
  • Equipée d’une poignée mixte EVA/liège et d’un support moulinet à vis, elle est parfaitement équilibrée une fois pourvu de son moulinet.
  • Fournie avec 3 scions carbone de 1, 1,5 et 2oz, elle est livrée avec une housse de rangement sobre et classieuse.

Des cannes pour pêcher à bonne distance

La pêche au feeder connaissant un essor grandissant, souvent les distances s’allongent elles aussi. Ces Essential Distance de 3 sections, c’est la nouvelle génération de cannes permettant de gagner en performances : Distance et précision. Car nées d’une collaboration entre Darren Cox, couronné récemment Feeder Master par ses pairs et Rod Scott, grand champion anglais sévissant régulièrement en Irlande, les Essential représentent l’outil parfait pour aller chercher les brèmes, les plaquettes, les gardons et les hybrides au large sans pour autant recourir à des feeder ultra volumineux mais notamment avec des bas de lignes fins. En effet, la partie supérieure du blank qui reçoit le scion est très souple et vient se greffer sur une partie intermédiaire qui possède ce petit coup de punch supplémentaire permettant d’aller loin. Grâce au dernier tiers et donc talon de la canne, plus solide et rigide, cette gamme de cannes se prête à merveille à la traque des carpes au method feeder à grande distance ou encore aux grosses brèmes en grands lacs de barrage. Grâce à leur puissance, elles conviennent aussi pour aborder les rivières et les fleuves, la 13 pieds acceptant des poids de 125 gr et la 14 jusqu’à 150 gr !

3 versions de longueurs et un modèle modulable

Les Essential Distance Feeder sont disponibles en trois versions de longueurs : 3.60m, 3.90m et 4.20m. Le modèle de 3.90m dispose d’une mini-rallonge de 30 cm. Elle peut se greffer en cours de pêche sans avoir à reprendre tout le montage, pour gagner en puissance et donc en distance de pêche. Avec une bonne combinaison de montage / moulinet, il est possible et facile d’atteindre des distances de pêches frisant les 100 mètres !

L’avis de Darren COX

“Nous avons passé beaucoup de temps à mettre au point des cannes parfaites, du talon, aux anneaux. Mais aussi en travaillant l’action afin d’atteindre des distances records avec une incroyable facilité. Le petit plus est d’avoir réussi à allier cette puissance à une incroyable douceur lors du ferrage et du travail du poisson. Pas si aisé lorsqu’un amorçoir de plusieurs dizaines de grammes pend au bout de la ligne ! Beaucoup de cannes feeder n’atteignent pas cette prouesse!”  

La nouvelle gamme de nylon pêche au coup de Garbolino couvre tous les usages. Basé sur ses expériences du fameux nylon Garboline, Garbolino propose aujourd’hui une toute nouvelle gamme de nylons dédiés à toutes les pêches au coup : Canne, grande canne, anglaise et feeder.

Flotteurs, plombs, hameçons et aussi nylons, il est possible aujourd’hui de monter des lignes 100% Garbo pour toutes vos pêches ! Stéphane Pottelet nous décrit les qualités des nouveaux nylons Garbolino. “Le Super G Power est un nylon très résistant que j’utilise déjà pour la réalisation de mes corps de ligne. Très régulier, il permet un déplacement aisé des plombs sur la ligne et offre une grande résistance aux noeuds. Le Super Soft est un nylon d’une très grande souplesse destiné aux bas de ligne pour les pêches techniques. Le Fluoro Power est un nylon aux caractéristiques hors normes. En effet il bénéficie d’un traitement permettant d’obtenir une résistance accrue à l’abrasion. J’emploie ce nylon pour toutes les pêches de beaux poissons et spécimens pour la conception du corps comme du bas de ligne. C’est un “fluorocoated” et sa couleur le rend peu visible en toutes circonstances. Le Match Feeder Sinking est un nylon développé pour la pèche à l’anglaise et au feeder. Il bénéficie d’un traitement lui permettant de couler facilement, ce qui est indispensable pour les pêches au moulinet et garder le contrôle de votre flotteur à l’anglaise. De couleur noire, il jouit d’une très faible élasticité et une perception idéale des touches au feeder.” La tresse Super G Feeder est destinée à la pêche au feeder. Vous pouvez consulter cet article (cliquer ici) qui vous explique comment choisir entre tresse et nylon pour le feeder.  

Pour aller plus loin

Afin approfondir vos connaissances sur la pêche au coup, n’hésitez à consulter notre site internet garbolino.fr, et en particulier nos pages dédiées à la pêche de compétition, et suivez nous sur notre chaîne Youtube. Pour en savoir plus sur la gamme de nylons Garbolino,  nous vous conseillons de regarder cette vidéo de Stéphane Pottelet qui vous présente des « astuces nylon » pour le montage de ligne.

Histoire

Fondée en 1945 par Henri Garbolino, l’entreprise est une marque de pêche française, . En 1960, les premières cannes en fibre de verre apparaissent. Dès 1977, c’est le composite qui apparaît. Puis, le carbone avec de l’utilisation de l’enroulement ou des nappes. Aujourd’hui, la majorité des pays européens ont des produits Garbolino sur leur marché. Parmi les différentes techniques de pêche, la marque se concentre en particulier sur la pêche au coup, grande canne, anglaise et feeder. Elle est aussi une marque reconnue pour la pêche de la truite aux appâts naturels.

Lorsqu’il s’agit de pêche au coup à la grande canne, il est inutile de posséder des dizaines de références de flotteurs. Mais il faut choisir le flotteur adapté à l’espèce visée et au lieu de pêche. Stéphane Pottelet, grâce à sa grande expérience, vous livre ses impressions sur deux de ses modèles fétiches. L’un destiné à la pêche de la brème en canal, étang ou rivière lente et le second destiné à la pêche du gardon.  

Flotteur Garbolino SP M06 : Le flotteur pour la pêche de la brème au coup à la grande canne

Le SP M06 possède une forme originale, renflée à la base pour un regain de stabilité, exigée pour une présentation parfaite de l’esche et effilée sur le haut pour détecter la moindre touche, y compris les fameux relevés provoqués par les brèmes. Ces touches caractéristiques, mais parfois si subtiles, sont très marquées grâce à la forme, mais aussi au choix du matériau de l’antenne.

Flotteur Garbolino SP M13 : Le flotteur pour la pêche du gardon à la grande canne

Le SP M13 est un must pour les pêches de gardons à la grande canne. Il s’agit d’une forme dite « crayon », mise au point par les plus grands spécialistes du Nord de la France. En effet, les plus grands spécialistes de la pêche de gardons à la grande canne proviennent de cette région. Ainsi, il s’agit d’un flotteur assez court, mais très stable. Et il permet des aguichages de toutes sortes. Il fait merveille dans des situations très variées. Comme les étangs, canaux à petit et grand gabarit et même rivière lente. Stable et sensible à la fois, il détecte les touches les plus délicates. Et il reste visible dans toutes les pires conditions de visibilité grâce à son antenne en fibre de verre de diamètre optimisé.
 
  Si vous souhaitez en savoir plus sur la pêche sur la pêche au coup, nous vous conseillons de consulter notre site internet garbolino.fr. Vous pouvez aussi nous suivre sur chaîne Youtube Garbolino.  Où vous pourrez voir de nombreuses vidéos sur le montage des lignes. Ainsi que d’autres astuces et tout simplement pour partager notre passion pour la pêche. Si vous rechercher de manière spécifique informations ou des articles sur les flotteurs Garbolino, nous vous encourageons à consulter les articles suivants:  

Histoire

Fondée en 1945 par Henri Garbolino, l’entreprise est une marque de pêche française, . En 1960, les premières cannes en fibre de verre apparaissent. Dès 1977, c’est le composite qui apparaît. Puis, le carbone avec de l’utilisation de l’enroulement ou des nappes. Aujourd’hui, la majorité des pays européens ont des produits Garbolino sur leur marché. Parmi les différentes techniques de pêche, la marque se concentre en particulier sur la pêche au coup, grande canne, anglaise et feeder. Elle est aussi une marque reconnue pour la pêche de la truite aux appâts naturels.