Pêche au coup - Page 17 sur 17 - Garbolino
Menu
Home Pêche au coup Pêche au coup

L’Ecole de pêche de Rhinau (67) est heureuse de vous inviter à la présentation des nouveautés 2015 de la gamme Pêche au coup Garbolino 2015 en Alsace.

Présentation Garbolino en Alsace

Vous découvrirez une nouvelle gamme exceptionnelle de cannes Carpodrome, de cannes télescopiques et feeder, des flotteurs et autres accessoires pour la pêche de la carpe au coup très innovants, une nouvelle bagagerie, … Venez nombreux, nous aurons plaisir à vous faire découvrir nos produits. affiche-anim-garbo-2015-présentation-Garbolino-Alsace-carpe au coup carpodrome  

Pour aller plus loin

Si vous souhaitez en savoir plus sur la pêche au coup, vous pouvez consulter le site garbolino.fr. Par ailleurs, vous pouvez retrouver toutes nos vidéos sur la chaîne YouTube Garbolino
Si vous souhaitez voir des conseils de Diego Da Silva, nous vous conseillons en particulier:

Histoire

Fondée en 1945 par Henri Garbolino, l’entreprise est une marque de pêche française, . En 1960, les premières cannes en fibre de verre apparaissent. Dès 1977, c’est le composite qui apparaît. Puis, le carbone avec de l’utilisation de l’enroulement ou des nappes. Aujourd’hui, la majorité des pays européens ont des produits Garbolino sur leur marché. Parmi les différentes techniques de pêche, la marque se concentre en particulier sur la pêche au coup, grande canne, anglaise et feeder. Elle est aussi une marque reconnue pour la pêche de la truite aux appâts naturels.

0 2107
Equipe de France jeunes de pêche au coup. Un véritable hold-up! Que dire, rarement une domination dans les trois catégories d’âge a été aussi imposante.   Ces 25 et 26 juillet 2014 avaient lieu les championnats du monde de pêche au coup Jeunes sur le canal de Assen en Hollande. Toutes nos félicitations aux équipes de France U14, U18 et U23 qui n’ont pas laissé grand chose aux autres équipes. championnats du monde jeunes 2014-equipe u18-competition peche au coup-equipe podium

l’équipe U18 sur la plus haute marche du podium.

Un palmarès fantastique pour ces jeunes de l’équipe de France de pêche au coup

Pour preuve, les bleus U14 ont remporté l’or par équipe ainsi que l’or pour Nicolas Renard et le bronze pour Jason Damay en individuel. Pendant ce temps, nos U18 confisquent le métal doré par équipe et l’argenté pour Victor Chambon en individuel. Enfin, nos U23 gagnent la médaille d’argent par équipe et Maxime Duchesne devient Champion du monde. Vous pouvez retrouver tous les résultats sur le site de la ffpsc: http://ffpsc.fr/index.php?rub=comp_inter&nom_text=Championnats%20du%20monde

Interview du Vice Capitaine des U 18 Olivier Wimmer

Un grand bravo aux pêcheurs, à l’encadrement et aux accompagnateurs pour cette formidable performance et je profite de mon dernier entretien téléphonique avec Olivier Wimmer qui est par ailleurs capitaine-adjoint de l’équipe de France U18, pour qu’il me livre son analyse de cette réussite.
Michael:
“Bonjour Olivier et Félicitations pour le titre. Peux-tu nous dire quel est ton ressenti quelques semaines après cette consécration?” championnats du monde jeunes 2014-equipe u18-competition peche au coup-olivier wimmer
Olivier :
Consécration est le mot juste. Cette victoire est le fruit d’un travail de longue haleine, d’une étroite collaboration entre pêcheurs et membres du staff. Avant toute chose, je me dois d’associer Denis Périgois, le Capitaine de l’équipe, qui m’a donné l’opportunité de devenir son adjoint et de remplacer Didier Delannoy pris par ses obligations professionnelles importantes. Mais aussi Jean-Pierre Misseri, Jean-Marc Doucet et surtout David Monsigny avec qui nous avons élaboré au fil des jours la stratégie gagnante. Comme tous, je me suis donné à fond depuis des mois pour mettre toutes les chances de notre côté. J’ai profité de mon réseau et ai fait le voyage deux semaines avant le championnat pour assister à un match national sur le parcours qui regroupait 150 pêcheurs. J’ai partagé la préparation et le déroulement de l’épreuve avec un membre de l’équipe nationale hollandaise qui a bien voulu me livrer tous ses secrets. Je ressens une énorme fierté à faire parti de ce groupe. Les jeunes sont l’Avenir de la pêche en général et de la compétition française en particulier. Partager cette médaille avec tous restera pour moi un des plus beaux moments  ! Et je sais qu’il y en aura d’autres  !  
Michael:
“Comment expliques-tu la domination de nos jeunes cette année dans toutes les catégories?”
Olivier:
La pêche à Assen n’a rien à voir avec les canaux français. En ce sens qu’il n’y a pas de «  marches  » caractéristiques comme dans le Nord ou l’Est de la France sur les canaux navigables. Il n’y a pas d’écluses non plus, mais des ponts levis qui parsèment le parcours. Le courant n’est dicté que par le vent et que par quelques coups de courant très imprévisibles. Le fond est rocailleux sur les bordures, puis totalement envasé. Le parcours est envahi de grémilles et la population en blanc est somme toute assez clairsemée. La pêche se faisait dans cinquante centimètres de coulée à peine  sur un amorçage millimétré  ! Néanmoins, des nations telles que la France, l’Italie, la Hollande et l’Angleterre partaient avec un avantage certain grâce à l’emploi régulier de la terre, du fouillis et surtout de la coupelle. C’est la gestion des coups et la faculté de savoir jongler avec les distances et les profondeurs qui ont fait notre force à tous. Je dois également souligner une super entente entre l’encadrement des différentes catégories. Le partage des informations a été un atout certain, même si la pêche était fort différente qu’on soit tantôt en aval chez les U14 ou tout en amont chez les U23.  
Michael:
“Après une première manche où l’équipe de France U18 pointait à la 6ème place avec déjà 15 points de retard sur l’équipe d’Angleterre qui était en tête, comment avez-vous abordé stratégiquement et mentalement la seconde manche?”
Olivier:
Je dois avouer qu’à l’issue de la 1ère  manche, nous pensions les anglais intouchables avec 10 points et 15 d’avance sur nous. Par contre le podium nous semblait totalement accessible. Avant de dire comment nous avons abordé la seconde, il faut expliquer la contre-performance de la 1ère. Nous avons pêché très agressif le 1er  jour. Au fil des entraînements, nous maîtrisions de mieux en mieux la pêche de bordure et arrivions à prendre des brèmes un peu partout au large en amorçant copieusement à la main. Hélas, une chute de température le vendredi a eu raison de notre stratégie et les brèmes se sont faites rares. Pour le second jour donc, nous n’avons rien changé pour la pêche de bordure et avons décidé d’utiliser très peu d’amorce au large mais beaucoup de fouillis. Et de n’utiliser que la coupelle même au départ. Après un briefing le samedi soir dont nous seul avons le secret…. Nous avons su transcender Nos Troupes et Nous avons «  construits  » notre pêche et … Notre victoire. Et cette victoire avec 10 points seulement à la seconde manche, nous la devons aux 5 pêcheurs grâce à leur combativité, leur acharnement et leur assiduité tout au long de la semaine. Il faut savoir que pour certains, pour ne pas dire tous, cette pêche de canal était une totale découverte  ! Alors félicitations à Victor Chambon, François Desserme, Thomas Monsigny, Jonathan Brisson et Eros Gavini pour tout le travail accompli  !  
Michael:
“Je te remercie Olivier pour ces premières informations. Peux-tu nous dire quand allons nous pouvoir en lire un petit peu plus dans la presse?”
Olivier:
La Pêche et les Poissons du mois d’octobre traitera du championnat en détail avec quelques belles images à l’appui  !      

Première Médaille par équipe lors d’un championnat du monde de pêche au feeder pour l’équipe d’Irlande. Organiser un championnat et obtenir un résultat en ligne avec les attentes, n’est jamais chose aisée.

team-garbolino-irlande-feeder

Première médaille mondiale pour l”équipe d’Irlande de pêche au feeder

Une prestation historique car cette médaille d’argent est la première obtenue par une équipe irlandaise dans toutes les compétitions internationales de pêche au coup, et donc a fortiori pour une équipe d’Irlande feeder.

C’est à domicile sur le réservoir de Iniscarra dans le comté de Cork que s’est joué la 4ieme édition du championnat du monde de pêche au feeder. L’équipe a choisi de baser sa stratégie de pêche sur les petits poissons. Des petits gardons d’environ 30 grammes présents en très grand nombre dans ce lac. Une pêche de vitesse au feeder ! Les Irlandais ont eu besoin d’une canne légère et maniable pour pêcher à courte distance. Ils ont choisi la Garbolino G-System feeder 11’ et 10’. Selon Brenton Sweeney capitaine Irlandais cette canne est “absolument parfaite” pour pêcher rapidement au feeder. Relativement rigide, elle est très réactive au ferrage. Pour accentuer encore plus cette caractéristique l’équipe a utilisé de la tresse en corps de ligne. Cette dernière a l’avantage de n’avoir aucune élasticité, et cette combinaison offre un contact direct avec les captures, idéal sur les touches rapides de ces petits gardons. g-system-feeder
Le râtelier de cannes des Irlandais lors de ce championnat

Interview du capitaine Breton Sweeney réalisée avant le début de la compétition.

+ d’infos sur la stratégie de l’équipe d’Irlande feeder Pour plus d’informations, nous vous proposons de nous retrouver sur le site www.garbolino.fr et en particulier sur les pages relatives à la pêche au feeder. Retrouvez nous sur la chaîne YouTube Garbolino pour un tutoriel avec nos “Champions Maison” sur la pêche au feeder et les choix qui font la différence.   En Bonus nous vous proposons une vidéo relative aux cannes feeder G- System.  

booster-feeder-garbolino-4
Canne puissante développée pour pêcher avec de gros feeders, elle sont naturellement destinées aux pêches en grandes rivières et fleuves puissants. Parmi ses nombreuses possibilités, cette canne feeder, très bonne lanceuse, permet d’amorcer avec de gros feeders. La particularité de ces cannes est d’être équipée de 2 types de scions :
  • Un brin tubulaire puissant
  • Un brin porte scions classique pour une canne feeder

Taillées pour la rivière et le fleuve – Canne feeder barbeau

Que ce soit avec le brin tubulaire ou avec un scion feeder, cette canne répond très bien aux exigences des pêches fortes dans le courant. Sa puissance est ici très utile pour pêcher avec de gros feeders de plus de 100 gr. Elle est aussi très efficace pour brider les gros poissons qui peuplent ces cours d’eau : Grosses brèmes, carpes et barbeaux. La  Booster est une véritable canne feeder barbeau :
  • Pour les sujets petits à moyens avec le scion feeder plus sensible pour bien voir les touches
  • Pour les gros spécimens avec le scion creux, lors d’une pêche hybride entre le feeder et les techniques de carpistes. Ce type de pêche est très pratiquée en Angleterre et aux Pays Bas par les chasseurs de spécimens (Specimen hunter) qui recherchent les gros barbeaux dans le courant.
Le scion tubulaire est idéal pour pêcher les gros poissons dans le courant

Le scion tubulaire est idéal pour pêcher les gros poissons dans le courant

Amorcer au feeder

Manier et propulser avec aisance des gros feeders offre aussi un autre avantage, celui de pouvoir amorcer un coup avec de grosses cages. Une méthode très utile pour gagner du temps et débuter sa pêche. L’action semi-parabolique puissante permet de lancer avec précision de gros feeders remplis d’amorce. Les boosters sont équipés d’une poignée longue qui donne un bon levier pour les lancers. Les gros anneaux améliorent la précision et la longueur du lancer. Par rapport à leur puissance, les Boosters restent légères et maniables ce qui en fait aussi de très bonnes cannes feeder pour les pêches à longue distance voir même à très longue distance avec des feeders de plus de 80gr. booster-feeder-garbolino-4

Descriptif technique

Booster feeder 3,9m
  • Réf. Long. (m) Puissance (g) Brins Encbt (m) Poids (g)
  • Référence : GOFRB8206390-3D
  • Puissance : 80/200 gr
  • Nombre de brins : 3+3 – 1 brin tubulaire + 1 porte scion et 2 scions interchangeables
  • Encombrement : 1,38 m
  • Poids : 370 gr
presentation-garbolino-booster-feeder Booster feeder 4,20m
  • Référence : GOFRB8206420-3D
  • Puissance : 100/250 gr
  • Nombre de brins : 3+3 – 2 brins tubulaires – 1 porte scion et 1 scion interchangeable.
  • Encombrement : 1,45 m
  • Poids : 435 gr
booster-feeder-garbolino-6      booster-feeder-garbolino-8 booster-feeder-garbolino-10

J’ai toujours eu un faible pour la pêche du gardon en étang. J’avais hâte de reprendre la pêche au coup. L’hiver a été pluvieux et la pratique des rivières délicate mais avec l’arrivée des beaux jours et des ouvertures de plans d’eau, j’espère pouvoir faire cet après-midi une jolie pêche de gardons.

Avec quelques journées douces et ensoleillées, l’activité alimentaire des poissons reprend et je compte bien en profiter. A ma grande surprise et à mon arrivée vers midi, je suis le seul au bord du plan d’eau. La pêche serait-elle si difficile? Nous verrons bien.

garbolino-peche au coup-etang-gardon-debut saison02-montage-techniqueAvant de m’installer, je commence par le mouillage de l’amorce. La population étant principalement constituée de gardons, puis de brèmes, tanches et carpes, je prépare l’amorce «Netpeche Etang»,fine et de coloris brun foncé, elle travaille beaucoup. Je prépare ensuite le matériel. Ne sachant pas comment mordraient les poissons, je monte quatre lignes avec des flotteurs de type Garbolino DS14H. Deux portent 0,60 et 1 gramme sur un corps de ligne 12 centièmes avec une plombée assez brutale si la pêche est facile et deux autres portant 0,40 et 0,60 gramme sur un corps de ligne 10 centièmes pour des conditions plus classiques. Ces formes «bouteille» ont vraiment ma préférence pour toutes les types de pêches classiques de poissons blancs en étang. (cf. article 3 lignes passe partout) Ainsi je dois pouvoir m’adapter à de nombreuses situations. J’ai prévu un peu de tout pour les esches pour être sûr de faire face aux conditions du jour, vaseux, pinkies, asticots et vers de terre.

ACTION DE PÊCHE

Après un amorçage soixante centimètres en retrait de la pointe du scion pour m’assurer de pouvoir toucher des poissons pouvant être au delà, j’attaque la pêche par sécurité avec la ligne la plus fine et un vers de vase. Au bout de quelques secondes le flotteur s’enfonce et je pique un premier gardon. Seraient-ils mordeurs? Effectivement, ils le sont et après trois ou quatre poissons à la suite, je change immédiatement de ligne pour la 0,60 gramme forte équipée d’un asticot rouge. Le résultat est immédiat et non seulement les touches sont aussi rapides mais la taille des gardons augmente.   garbolino-peche au coup-etang- gardon-debut saison01-mini modif-tanche-poisson bonus Afin de garder les poissons sur mon coup d’autant que deux pêcheurs au feeder se sont installés à seulement vingt mètres de moi, j’agraine à la fronde une pincée de pinkies à chaque poisson. Je m’oblige cette rigueur car les poissons sont nombreux et d’assez jolie taille avec même quelques invités surprises. Les touchent sont assez régulières pendant trois heures malgré quelques trous causés par des chasses de carnassiers, puis viennent à ralentir au fur et à mesure. Quelques rappels d’amorce en rafale me permettent de reprendre quelques poissons, plus petits, pendant une demi heure puis il est temps de rentrer. garbolino-peche au coup-etang-gardon-debut saison03 Quel plaisir! Douze kilos en trois heures trente pour cette pêche de gardon en étang. J’ai là une bien belle bourriche de gardons, plaquettes, tanches et carpes qui me permet de très bien attaquer une saison jusque là pas évidente. Alors vous aussi, utilisez une bonne amorce à gardons passe-partout, un montage de lignes simple mais efficace, amusez-vous au bord de l’eau et profitez du réveil des poissons avant que la pêche devienne du coup au fil de l’année plus subtile.

Le choix d’un flotteur de pêche au coup est de l’avis de nombreux pratiquants l’un des points les plus importants pour une journée réussie. Il existe un large choix pour chaque espèce de poisson ou type de parcours mais cette offre pléthorique peut justement être un problème pour le néophyte qui va multiplier les lignes pour le gardon; puis pour la brème, puis encore pour l’étang, ou alors pour le canal ou la rivière, etc… Mais est-il nécessaire de multiplier les références de flotteurs pour prendre plus de poissons ? Selon moi non, car avec l’expérience je me rend compte que j’utilise toujours les mêmes formes de flotteurs pour un type de parcours ou stratégie. A l’usage, utiliser les mêmes lignes permet d’en comprendre chaque mouvement dans l’eau, de bien les contrôler en présence de courant et de réaliser des aguichages efficaces. Voici donc les trois formes de flotteurs et types de lignes que j’utilise dans 80% des cas.

1. LA FORME BOUTEILLE EN ETANG ET CANAL

ligne-polyvalente-peche au coup-etang-canal-forme bouteille-garbolino-ds14h La forme bouteille est un grand classique. Il existe dans ma région de nombreux étangs et petites rivières peu profonds où ces formes excellent. Ils s’adaptent à toutes les pêches, de la plus délicate de quelques gardonneaux jusqu’aux plus grosses pêches de tanches et de brèmes. Je commence toujours à pêcher en étang peu profond avec une forme de type DS14H. Ces flotteurs offrent une faible résistance lors de la touche. Il existe quelques variantes comme le flotteur DS15, un peu plus trapus qui seront très utiles pour les étangs et canaux plus profonds, voire les rivières lentes. ASTUCE: Idéale pour les pêches de rapidité, une quille courte permet au flotteur de se positionner très rapidement, tout en restant stable.

2. LA FORME OLIVE EN RIVIERE LENTE

ligne-polyvalente-peche au coup-riviere lente-forme olive-garbolino-ds23 Ce sont les formes des flotteurs les plus répandus et les plus utilisés à la pêche au coup. Gardons, brèmes, tanches, carpes… nous trouvons ces formes dans les catalogues pour tous les types de pêche. Leur quille plus longue et leur forme plus trapue qu’un flotteur type «bouteille» les rendent encore plus stables. Il sont donc excellents quand il y a du vent en eau calme ou pour les pêches en rivière lente. Leur bonne sensibilité permet également de pratiquer les pêches de brèmes quand elles font des touches en relevé avec un bas de ligne traînant sur le fond. Astuce : Si vous ne savez pas quel flotteur utiliser sur un parcours inconnu, commencez par un DS7, DS19 ou DS23. Ils peuvent s’utiliser partout et en toute circonstance, de véritables baroudeurs en quelque sorte…

3. FORME BOULE EN RIVIERE

ligne-polyvalente-peche au coup-riviere-forme boule-garbolino-ds24 Est-il encore nécessaire de le présenter? Le flotteur boule type DS24 est l’outil indispensable pour pêcher les gardons à passer en rivière. Sa stabilité et sa forme plus trapue permettent de bien retenir la ligne dans la coulée. J’aime bien utiliser ces flotteurs sur les pêches à caler de brèmes quand le courant n’est pas trop fort. Je l’utilise également en étang ou lac quand les conditions sont difficiles (très fort vent, gros courant, pêche avec une longue traîne). ASTUCE: Préférez les flotteurs à fil intérieur DS13 pour les pêches fortes avec des très grosses bourriches ou dès lors que vous vous attaquez aux beaux poissons tels barbeaux ou carpes (corps de ligne en seize centième et plus). Lors d’un décroché, vous ne risquerez pas d’arracher l’œillet du corps du flotteur ou de fendre le corps du flotteur lors d’un combat. ligne-polyvalente-peche au coup-gardon-hiver-garbolino Voici donc les formes que j’utilise le plus régulièrement. Pour ma part je préfère rester sur une base simple et concentrer ma réflexion sur la stratégie de pêche plutôt que sur le choix d’un flotteur et l’essentiel est d’y croire. Bon montage de lignes !   Pour approfondir vos connaissances sur la pêche au coup, n’hésitez à consulter notre site internet garbolino.fr, et en particulier nos pages dédiées à la pêche de la  pêche au coup, et suivez nous sur notre chaîne Youtube.   En bonus, nous vous proposons en vidéo la sélection de flotteurs de flotteurs par le Champion du Monde par équipes Diego da Silva