Vincent Hurtes
Menu
Home Authors Posts by Vincent Hurtes

Vincent Hurtes

22 POSTS 8 COMMENTS
Pêcheur blogueur, partage sa passion sur le site peche-feeder.com depuis 2010 / Pigiste pour le magazine "La Pêche et les poissons" depuis 2014 rubrique feeder. Pêcheur Garbolino j'interviens sur Garbolino.fr

1 11437
breme-feeder-yeux-1

3 conseils pour sélectionner la brème au feeder

C’est toujours un plaisir de pêcher de grosses brèmes au feeder, c’est typiquement le poisson qui se prête le mieux à cette technique de pêche. Voici 3 conseils pour prendre des brèmes toujours plus grosses au feeder.

Un menu copieux pour la brème au feeder

Les brèmes se déplacent en banc compact qui peut comporter un très grand nombre d’individus. Au feeder, à chaque lancer, on dépose l’équivalent du contenu de la cage pour alimenter le coup et le maintenir attractif. Même avec un très gros feeder la quantité d’appât reste modeste. Il faut compenser ce manque de matière par des appâts plus caloriques qui maintiennent ces grosses brèmes en appétit. J’utilise alors une grande proportion de pellet mélangés à mon amorce. Le pellet est une bonne alternative et est appréciée par tous les poissons blancs, et rares sont les parcours où ils ne sont pas efficaces. Ces petits granulés sont très nutritifs et gavent les plus petits poissons, c’est une manière de s’en débarrasser pour se concentrer sur les gros. Une esche facile à conserver, on les incorpore dans le feeder au fur et à mesure de la partie de pêche en fonction du comportement des poissons. C’est également économique et pratique, comparé à d’autres esches qui peuvent jouer le même rôle : casters et terreaux coupés.
breme-feeder-pellet-1-2

Une bonne dose de pellets dans l’amorce !

Un bas de ligne court

Ainsi appâtées, les grosses brèmes s’installent à table sur le coup. En effet, la brème a un comportement paisible. Quand « elle mange », elle ne s’arrête qu’en cas de dérangement. Ou si elle a terminé son plat. C’est aussi un poisson peu craintif qui mange sur le feeder et il est donc logique de proposer l’hameçon dans cette zone. Ne vous attendez pas à des touches violentes.  Souvent, les grosses brèmes “bougent” quand elles se rendent compte qu’elles sont piquées à l’hameçon. Un bas de ligne court de moins de 40 cm est recommandé, quel que soit le montage. L’hameçon est disposé au plus prêt du feeder dans la zone où s’alimentent ces grosses brèmes. Étant aussi très peu mobiles, un bas de ligne court permet de détecter les touches plus rapidement. Le poisson prend contact instantanément avec le montage. On peut suivre sur le scion l’avancement de son activité alimentaire.
breme-feeder-pellet-feeder-1

Ne pas négliger les avantages du pellet feeder !

Ne pas oublier le pellet feeder

Avec un bas de ligne très court de 10 à 15 cm, le pellet feeder est le feeder / montage idéal. Donc, il vous permettra de disposer l’hameçon dans la zone d’alimentation des beaux poissons. Le feeder contient l’hameçon esché, présenté sur le fond, mélangé aux appâts libérés par la cage. De plus, le montage est coulissant et la sensibilité de l’ensemble dépend de la rigidité du scion. Je vous conseille un scion sensible en fibre de verre(moins de 1oz). Ainsi vous pourrez percevoir de légers mouvements lents avant que n’intervienne la touche proprement dite. A ce moment là, inutile de ferrer, le combat va commencer. Pour plus d’infos : Grosses brèmes au pellet feeder Il ne me reste qu’a vous souhaiter de bonnes parties de pêche. A la recherche des grosses brèmes : profitez-en, c’est la saison !
grosse-breme-peche-feeder

En voila une grosse brème : 3,2 kg !

 

montage-feeder-paternoster-11
Le Montage feeder Pater noster allie simplicité et efficacité. Simplicité, car un seul nœud suffit à le confectionner, de plus c’est un nœud de base : une petite boucle. Efficacité, car c’est un montage parmi les plus sensibles. Il utilise un système de potence très simple qui offre la plus grande sensibilité possible en pêche au feeder. Absolument rien n’entrave la transmission de la touche entre l’hameçon et le scion.

Montage Pater Noster: Ultra simple et ultra sensible !

La pêche au feeder n’est pas vraiment considérée comme une pêche fine et pourtant, avec ce montage, il n’y a rien sur la ligne. Rien ne vient perturber la touche entre l’hameçon et le scion. Le montage pater noster est discret pour le poisson qui ne peut détecter aucun frein. Il se saisit de l’hameçon et tire sur le fil, le montage se met en mouvement, la potence “se déplie”  sans que le poisson ne puisse déceler l’inertie du feeder.  Avec un scion de 0,5 Oz en fibre de verre ou carbone ce montage feeder est idéal pour toutes les pêches difficiles. Les touches sont mieux marquées et les poissons ne peuvent déceler le piège avant de produire la touche. Le pêcheur a ainsi plus de temps pour assurer son ferrage. C’est un montage particulièrement adapté à toutes les pêches fines en étang.
montage-feeder-paternoster-11

Un montage feeder simple pour les pêches fines.

Seul inconvénient ce montage est sujet aux nœuds, mais là aussi de simples précautions peuvent annuler ce défaut. Il faut veiller à ce que le bas de ligne ne vienne pas s’entortiller sur la cage au moment du lancer. Pour cela, une fois le feeder chargé, le montage doit toujours rester en mouvement. A noter que le vent peut vous aider à décaler le bas de ligne du feeder pendant le lancer.
vincent-hurtes-montage-feeder-paternoster-gardons-1

Jamais simple les petits gardons au quiver. Le montage feeder pater noster est idéal dans ces conditions.

Recette de montage feeder

Inutile de préparer son montage feeder à l’avance il est tellement simple qu’une seule petite minute est nécessaire pour le réaliser au bord de l’eau.
  • Formez une boucle en 8 de 2 à 5 cm de long avec le corps de ligne
montage-feeder-paternoster-1 montage-feeder-paternoster-2
  • Formez la potence sur le brin “mort” en fixant à 5 à 10 cm de la boucle un émerillon agrafe taille 10 – 11. Plus la potence est longue plus le montage est sensible.
montage-feeder-paternoster-4
  • Raccordez le bas de ligne boucle dans boucle – attention pas n’importe comment ! Le raccord doit permettre “d’aplatir” les deux boucles pour former un lien solide. D’abord on enfile la boucle du montage dans celle du bas de ligne, puis on fait passer l’hameçon dans la boucle du montage
montage-feeder-paternoster-5

Enfilez la boucle du montage dans celle du bas de ligne

montage-feeder-paternoster-7

Faites passer l’hameçon dans la boucle du montage et serrez doucement.

montage-feeder-paternoster-8

Le raccord aplatis les deux boucles qui sont entrelacées.

ablette-au-feeder

L’ablette au feeder, ça ressemble à une erreur de casting! Mais tout devient possible avec un montage feeder aussi sensible !!

4 20532
peche-au-feeder-en-riviere-installation

Pêcher au feeder en rivière est finalement assez différent de la technique en eau stagnante, étang et lac.

Ici, on adapte son approche aux poissons recherchés et aussi et surtout à la force du courant. Une force qui peut être très variable si on s’attaque à une petite rivière ou à un grand fleuve puissant. Et pourtant il est possible de trouver des principes communs à ces situations très différentes. Voici quelques conseils pour une première approche de la pêche au feeder en rivière :

Feeder en rivière, règle numéro 1: Bien s’installer

Pour préserver un maximum la bannière de l’effet du courant, la canne doit être positionnée haute, le scion dirigé vers le ciel, cela permet de mieux lire les touches. Le courant pousse la bannière et tend naturellement la ligne. Il ajoute ainsi une force supplémentaire que doit contrer le poids du feeder. C’est en enlevant un maximum de longueur de ligne de cette pression qu’il est possible de minimiser cette force. La taille de la canne permet également de soustraire encore plus de bannière à l’effet du courant. Ainsi, dès qu’il va s’agir de pêcher au feeder en rivière, les cannes en 3,90, 4,20 m sont très utiles pour donner encore un peu plus de hauteur à sa bannière. Petit conseil, ne négligez pas votre support de canne feeder ! Voir article. peche-au-feeder-en-riviere

Principe du montage auto ferrant pour le feeder en rivière et détection des touches

L’autre point important pour la détection des touches, est bien évidement le montage feeder. En rivière la touche peut avoir lieu de 2 façons distinctes :
  • Comme en plan d’eau le poisson fait bouger sensiblement le montage et la touche est visible de façon très timide sur le scion.
  • Le poisson se saisit violemment de l’hameçon et fait bouger la totalité du montage ainsi que le feeder. Sous l’effet du courant, le feeder est emporté et la touche devient très franchement marquée sur le scion. Soit par une franche tirée signalant le départ du poisson, soit par un relevé du scion qui se détend complètement indiquant que le feeder à bougé vers l’amont.
Un bras feeder stable est très utile pour positionner sa canne. Nouveauté Garbolino 2015 compatible D25 et D36.

Un bras feeder stable est très utile pour positionner sa canne. Nouveauté Garbolino 2015 compatible D25 et D36.

Le montage a ici un rôle prépondérant. En rivière, on utilise généralement un montage auto ferrant ce qui signifie en théorie que le poisson, une fois qu’il se saisit de l’hameçon et qu’il produit une touche, sera ferré automatiquement grâce au montage feeder. Ce type de montage pour la rivière se caractérise le plus souvent par l’emprisonnement de la cage dans une boule de nylon. La taille de la boucle définit la course du montage avant que le poisson n’entre en contact avec l’inertie du lest : le feeder. Le poisson se ferre précisément et automatiquement à ce moment- là.

Montage auto ferrant et poids du feeder

Alors quelle incidence sur le poids du feeder ? Plus le feeder est lourd plus il accentue ce phénomène d’auto ferrage. Mais pour la détection des touches en rivière, il est surtout primordial d’avoir le poids de feeder le plus léger possible par rapport à la force du courant. Le poisson, en se ferrant ou bien en arrivant en buté sur l’inertie du lest, doit pouvoir le déplacer. Un poids posé au fond de l’eau qui se déplace va aussi subir la force supplémentaire du courant qui accentue alors l’amplitude de son déplacement. Il en résulte des touches bien marquées sur le scion. Pour synthétiser, la difficulté étant bien évidement de trouver le poids de feeder juste qui saura concilier :
  • suffisamment lourd pour résister à la force du courant
  • suffisamment léger pour être déplacé par le poisson lorsqu’il produit la touche. En présence de très gros poissons, le poids du feeder pourra être sur-évalué pour accentuer “l’auto ferrage”. Ces spécimens puissants produisant de toute façon des touches très marquées. Mais, si l’on a à faire à des plaquettes, il faudra d’avantage affiner et chercher le bon équilibre. Notons, sans rentrer dans le détail, qu’il est aussi possible de pêcher en laissant son feeder se déplacer lentement sur le fond et donc avec des poids inférieurs.
Montage auto-ferrant pour pêcher au feeder en rivière.

Montage auto-ferrant pour pêcher au feeder en rivière.

Montage auto ferrant et protection des poissons.

Si la ligne bloque fermement le feeder, le poisson ne pourra s’en dégager en cas de casse du corps de ligne. Cela a souvent des conséquences dramatiques pour l’animal qui traîne ce poids sans pouvoir s’en défaire ou pire encore fini par rester captif, accroché au feeder lui même emprisonné entre deux rochers par exemple. Pour remédier à cela, on peut envisager plusieurs solutions :
  • Avoir un gros écart de résistance entre corps de ligne et bas de ligne. Avec un bas de ligne bien plus fin, on augmente les chances que ce soit lui qui casse en premier au lieu du corps de ligne.
  • Emprisonner le feeder non pas dans une boucle, mais bloquer sa course sur le corps de ligne à l’aide d’un stop float. Ce petit stop en caoutchouc est coulissant mais suffisamment résistant pour assurer l’arrêt du feeder, et donc “l’auto ferrage” et la bonne lecture des touches. Par contre en cas de casse, la force du poisson est suffisante pour faire coulisser le montage et le stop jusqu’à l’endroit de la casse et ainsi se libérer du feeder.
Les gros Barbeaux répondent très bien à la pêche au feeder en rivière.

Les gros Barbeaux répondent très bien à la pêche au feeder en rivière.

Gestion de la bannière et poids du feeder

La bannière doit être conservé relativement souple même si elle est forcément tendue par l’effet du courant, tous les mouvements du montage restent perceptibles sur le scion. Il n’est pas envisageable de tendre sa bannière comme on le fait en étang par exemple. Ceci appliquerait une force supplémentaire et demanderait de sur dimensionner un peu plus le poids de son feeder. La bannière doit donc rester tendue tout en permettant au courant de former un léger ventre vers l’aval. Le matériel évolue en fonction du poids du feeder.
En rivière aussi il est parfois nécéssaire de pêcher à longue distance pour atteindre la bonne veine de courant.

En rivière aussi il est parfois nécéssaire de pêcher à longue distance pour atteindre la bonne veine de courant.

C’est le poids du lest qui dicte la puissance du matériel à utiliser.

Voici quelques configurations possibles : Rivière lente – poids de feeder de 30 à 60 gr / Corps de ligne en 22 à 25/00
  • Tectra 3,60m puissance
  • Super Rocket Feeder 3,60m puissance 25 à 75gr
  • Précision feeder 3,60 m 20 à 75 gr
Rivière rapide – Feeder de 50 à 100gr / Corps de ligne nylon de 25 à 30/00
  • Super Rocket Feeder 3,90m puissance 50 à 150gr
  • Précision feeder 3,90 puissance 50 à 150gr
  • Tectra 3,90m puissance 30 à 100gr
  • Tectra 4,20m puissance 40 à 125gr
Canne Tectra feeder 3,90m sur le fleuve Adour

Canne Tectra feeder 3,90m sur le fleuve Adour

Rivière puissante et fleuve feeder de 80 à 150gr / Corps de ligne en 28 à 30/00
  • Précision feeder 4,20m puissance 100 à 200gr
  • G-System 3,90m puissance 100 à 175gr
Fleuve puissant et rivière profonde feeder de plus de 150 gr / Corps de ligne en 30/00

Une canne barbeau feeder puissante mais aussi gérer de grosses quantités d’amorce, de grosses cages. C’était le cahier des charges. Présentation en vidéo de la série de canne feeder Garbolino Booster lors d’une pêche au feeder en rivière.

Leur configuration originale fait des boosters de véritables cannes à tout faire dès qu’il s’agit de pêche au feeder extrême. Elles sont composées de 2 types de brins terminaux différents.
  •  un brin tubulaire très puissant
  • Un brin porte scion plus classique pour une canne feeder.
Grâce à ces configurations complémentaires, ces cannes sont très polyvalentes :
  • Ce sont des cannes à barbeau type pour les pêches au feeder en rivière puissante.
  • Des cannes capables de propulser de très gros feeders lors d’une phase spécifique d’amorçage
  • Elles sont aussi idéales pour pêcher avec des plombs très lourds pour les pêches au feeder en fleuve.
  • Maniables avec des gros anneaux, elles peuvent aussi pêcher à très longue distance en accueillant notamment un moulinet munit d’une très grosse bobine.
Lieu : Cenevières (46) canne-feeder-garbolino-booster-2  

Pour aller plus loin

Afin approfondir vos connaissances sur la pêche au feeder, n’hésitez à consulter notre site internet garbolino.fr, et en particulier nos pages dédiées à la pêche au feeder, et suivez nous sur notre chaîne Youtube. Pour en savoir plus sur les éléments de choix des scions feeder, nous vous conseillons de consulter cet article sur le choix des scions feeder, ou un Tuto Vidéo par Mickael Letscher, double champion de France de Pêche au feeder,   

Histoire

Fondée en 1945 par Henri Garbolino, l’entreprise est une marque de pêche française, .  A partir de 1960, les premières cannes en fibre de verre apparaissent. En 1977, c’est le composite qui apparaît. Ensuite, ce fût le carbone avec de l’utilisation de l’enroulement ou des nappes. Aujourd’hui Garbolino est distribuée dans la plupart des pays européens. Parmi les différentes techniques, la marque se concentre en particulier sur la pêche au coup, grande canne, anglaise et feeder.  De plus, elle est une marque reconnue pour la pêche de la truite aux appâts naturels.

Une journée de pêche au feeder sur la rivière Lot à la recherche des barbeaux, nous a permis de réaliser une présentation des nouvelles cannes Garbolino Tectra power Feeder.

Cette série de canne feeder rivière power se caractérise par une bonne réserve de puissance et de gros anneaux. Le premier de ces anneaux est placé très haut sur le blank. canne-feeder-garbolino-tectra-1 La canne Tectra 3,60 a une action parabolique mais puissante. Elle est très efficace sur les pêche de beaux poissons comme ici avec les vaillants barbeaux du Lot. La canne 3,90 a une grosse réserve de puissance sur le bas du blank au dessus de la poignée. En rivière, elle est très efficace pour pêcher dans le courant. En plan d’eau, son action semi-parabolique fait merveille lors des lancers à longue distance. Le bas de la canne entre facilement en compression au moment du lancer pour restituer toute la puissance que le pêcheur donne à son geste. Cela rend les lancers lointains plus faciles et plus efficaces. Pour les pêches plus extrêmes comme les pêche au feeder en fleuve, je vous propose de regarder la vidéo de présentation des cannes Booster feeder. canne-feeder-garbolino-tectra-2

Pour aller plus loin

Afin approfondir vos connaissances sur la pêche au feeder, n’hésitez à consulter notre site internet garbolino.fr, et en particulier nos pages dédiées à la pêche au feeder, et suivez nous sur notre chaîne Youtube. Pour en savoir plus sur les éléments de choix des scions feeder, nous vous conseillons de consulter cet article sur le choix des scions feeder, ou un Tuto Vidéo par Mickael Letscher, double champion de France de Pêche au feeder,  

Histoire

Fondée en 1945 par Henri Garbolino, l’entreprise est une marque de pêche française, .  A partir de 1960, les premières cannes en fibre de verre apparaissent. En 1977, c’est le composite qui apparaît. Ensuite, ce fût le carbone avec de l’utilisation de l’enroulement ou des nappes. Aujourd’hui Garbolino est distribuée dans la plupart des pays européens. Parmi les différentes techniques, la marque se concentre en particulier sur la pêche au coup, grande canne, anglaise et feeder.  De plus, elle est une marque reconnue pour la pêche de la truite aux appâts naturels.

peche-au-feeder-team-irlande

Le capitaine de l’équipe d’Irlande, récente médaille d’argent au championnat du monde 2014, a livré la composition de son Team pour le Championnat du Monde 2015 de pêche au Feeder.

En 2014 ils ont obtenu la première médaille dans une compétition de pêche au coup. C’est aux Pays Bas que le « Team Garbolino Irland » devra confirmer cette performance historique.
peche-au-feeder-team-irlande-brenton-sweeney

Le capitaine Brenton Sweeney lors du championnat du monde feeder 2014

Le capitaine a organisé un stage le 18 Octobre dernier. Ce qui lui a permis de dégager une nouvelle ossature pour son équipe et l’encadrement. Cela lui a également permis de créer une équipe en développement composée de 5 jeunes pêcheurs.

Voici l’équipe d’Irlande de pêche au feeder pour 2015 :

  • Nigel Houldsworth
  • Cathal Hughes
  • Philip Jackson
  • Paul Leese
  • Francis McGoldrick
  • Richard Pratt
peche-au-feeder-team-irlande-Francis-McGoldrick

Francis Mc Goldrick

Selon le capitaine Brenton Sweeney, Cathal Hughes et Philip Jackson, nouveaux venus dans l’équipe, sont probablement les meilleurs pêcheurs au feeder d’Irlande. Ce duo s’est notamment distingué en remportant 2 années consécutives, en 2012 et 2013, le plus prestigieux festival de l’ïle, le World Pair Angling. A deux reprises ils ont devancé les meilleurs pêcheurs Anglais venus participer à cette compétition réputée.
peche-au-feeder-team-irlande-tony-kersley

Tony Kersley n’est pas sélectionné car il a choisi de mettre un terme à sa carrière internationale.

Pour approfondir vos connaissances sur la pêche au feeder, n’hésitez à consulter notre site internet garbolino.fr, et en particulier nos pages dédiées à la pêche au feeder, et suivez nous sur notre chaîne Youtube.   En Bonus une vidéo par Mickael Letscher, double champion de France de Pêche au feeder, et Gaspard Castet, membre de l’équipe de l’équipe de France de pêche au feeder vous livrent leur analyse technique et les secrets qui ont fait d’eux l’équipe championne de France de pêche au feeder en 2019. Nos deux champions nous livrent par ailleurs une multitude d’astuces dans la série de vidéos qui vous pourrez trouver en sur- impression.      

1 3385
jose-calado-garbolino

Garbolino Feeder au Portugal

Les 2 premières manches du championnat du Portugal de pêche au feeder se sont déroulées le 4 et 5 Octobre dernier sur le parcours de pêche de Cabeção dans le sud du Portugal. Cette compétition se dispute sur un total de 4 manches.

Ce fût l’occasion pour notre pêcheur José Calado, de mettre à l’épreuve les cannes feeder Garbolino sur les belles carpes de rivière. José a gagné les 2 manches avec un total de 49,921 kg, il est en tête du classement provisoire de ce championnat !

Le premier jour dans le secteur A – 22,934 kg

Cannes utilisées : Garbolino G-Max 3m et 3m G-System pour la pêche entre 20 et 25 mètres. Canne G-System Feeder 3.60m et Garbolino G-System Spécimen Power 3,90 / 4,20 m pour la pêche à 40 mètres.

jose-calado-garbolino

Le deuxième jour, toujours dans le secteur A – 26,987 kg

Cannes utilisées :  Garbolino G-System Feeder 3.60m et G-System Spécimen Power 3,90 / 4,20 m pour la pêche à 45 mètres. Les scions feeder utilisés : G-Max (Carbone 3/4 oz) – G-System Feeder (Carbone 1oz) – G-System Spécimen Power (Carbone 2 et 5 oz)

jose-calado-garbolino-carpe-feeder

 L’utilisation d’une canne de 3m avec une excellente réponse sur les touches violentes de ces carpes, permettent l’emploi de bas de ligne fin et de petit hameçon. Cela devient indispensable dans la dernière heure, quand les poisons sont trés difficiles.

José apprécie la canne G-System Specimen Power qui offre beaucoup de puissance pour travailler ces gros poissons. Elle peut passer de 3.90m à 4.20m avec l’utilisation d’une extension. Il l’utilise pour pêcher avec de gros feeders et elle lui permet alors des lancers plus précis.

Les 2 dernières manches se dérouleront sur la rivière de Cavez, dans le nord du Portugal. Les 6 premiers pêcheurs du championnat feeder du Portugal intègreront l’équipe nationale pour le championnat du monde 2015.

jose-calado-garbolino-1

José Calado a représenté le Portugal au championnat du monde feeder 2014 en Irlande

Pour approfondir vos connaissances sur la pêche au feeder, n’hésitez à consulter notre site internet garbolino.fr, et en particulier nos pages dédiées à la pêche au feeder, et suivez nous sur notre chaîne Youtube.

 

En Bonus Gaspard Castet, vous explique les raisons qui vous feront préférer une canne feeder 2  ou 3 brins.

 

La pêche au feeder est une évolution TRÈS technique de toutes les pêches de fond au coup que nous connaissons. A la suite de nos amis anglais, la discipline a évolué aussi bien au niveau des montages que du matériel proposé.

Original, plusieurs sphères composent le support de canne feeder “Spray bar”. Elles sont de tailles croissantes disposées les unes à côté des autres. Ce système confère à ce support de canne feeder de profondes encoches qui ont plusieurs avantages :

  • Elles retiennent sur les touches de gros poissons et évitent que la canne ne parte à l’eau.
  • Indispensable pour pêcher en rivière quand le courant appuie sur la ligne, elle reste bien en place.
  • Le fil peut coulisser librement dans les encoches quand la canne est au repos, c’est idéal pour créer des aguichages sans bouger la canne du support.
support de canne feeder 2
Support Spray Bar Garbolino en action de pêche
Construit en mousse haute densité, le revêtement est ferme. La canne ne glisse pas sur ce support. Particulièrement intéressant, quand on pêche en rivière la canne haute. Il est aussi possible de le visser très fermement sur le bras feeder ou la pique. Le pas de vis long et les sphères de mousse, qui composent ce support, assurent aussi un bon grip. Afin qu’une fois fixé, le support ne puisse pas pivoter. support de canne feeder
Un cadre magnifique et un auteur dans l’attente de LA touche
Pour aller plus loin dans votre découverte de la pêche au feeder nous vous proposons de consulter notre site internet garbolino.fr, et en particulier nos pages dédiées à la pêche au feeder, et de suivre sur notre chaîne Youtube.   En Bonus, un Tuto Vidéo par Mickael Letscher, double champion de France de Pêche au feeder, vous expliquant les clés du choix entre l’utilisation de la Tresse ou du Nylon pour la pêche au feeder.