Olivier Wimmer sur Garbolino.fr
Menu
Home Authors Posts by Olivier Wimmer

Olivier Wimmer

mm
117 POSTS 0 COMMENTS
Pêcheur compétiteur journaliste passionné pour La Pêche et les Poissons - Contributeur sur Garbolino.fr - n'oubliez pas : Mieux équipé, on est plus fort !

Le carpodrome (étang commercial) est apparue bien plus tard sur le continent qu’en Angleterre. On a commencé à parler de carpodrome à la fin des années 1990 en France, avec un boom depuis l’an 2000. En Angleterre, les fameuses Fisheries sont nombreuses et pour certaines très anciennes.

Cette donnée explique en partie de grosses différences d’approche entre la pêche en carpodrome en France et la pêche en fishery. Olivier Wimmer, qui a eu l’occasion de voyager en Angleterre à plusieurs reprises, dresse un comparatif intéressant de ces deux mondes de pêche au coup.

 

Points communs entre carpodrome et fishery

Nos réseaux hydrographiques publics sont aussi riches d’un côté et de l’autre de la Manche. Si les fisheries sont apparus plus tôt au Royaume Uni, c’est pour contenter une masse de pêcheurs de compétition beaucoup plus importante qu’en France. Si la pêche de loisir est très populaire chez nous, en Angleterre, c’est la pêche de compétition qui est une véritable institution. Ce qui a fait, et fait le succès des étangs commerciaux des deux points de vue, c’est:
  • Une désertification des plans d’eau, rivières et canaux publics également.
  • L’invasion du grand cormoran n’y est pas innocente non plus.
  • Canaux, rivières publics sont devenus avec le temps, moins accessibles en automobile pour faire place aux pistes cyclables et s’est produit un rapport de cause à effet.
Moins de pêcheurs au bord de l’eau, moins d’agitation, c’était champ libre à la prolifération de cette espèce piscivore. Loin de moi l’idée de l’accabler de tous les maux et dysfonctionnements, mais ce phénomène ne peut être écarté. Un accès plus difficile, moins de poissons et plus difficiles à capturer, de nombreuses contraintes ont fait que dans une société où chaque minute compte pour ceux qui travaillent, vont à l’école, il a fallu proposer une alternative où le rapport, investissement financier/temps/plaisir, s’équilibre. La pêche en carpodrome avait la voie tracée et libre.

La voie royale pour le développement des étangs commerciaux

Tout comme en Angleterre et ses fisheries, ainsi naquirent les carpodromes en France pour le bonheur de tous. Pris pour une mode durant un temps. L’étang commercial est devenu un phénomène de masse et une autre façon de pêcher. Au départ, on a surtout vu des jeunes s’y mettre, avides de sensations car avec un sac de pellets et une ligne on pouvait « prendre rapidement son pied », mais avec le temps, même les plus anciens y ont pris goût. La pêche en carpodrome a aujourd’hui ses adeptes, ses grandes épreuves et son circuit de championnats, tout comme en Angleterre où on distingue le circuit « Commercial ».

Carpodrome ou fishery, même constat, il est possible de prendre beaucoup de poissons. Avec la bonne approche évidemment, mais sans se ruiner !

Des différences halieutiques entre carpodrome et fishery

Sur le plan halieutique, il y a 2 grosses différences entre la situation française et anglaise, ce qui fait varier les approches. Les fisheries anglaises sont très fréquentées. Dans certaines il y a dans la semaine, ce qu’on appelle des Open Match. Ouverts à tous, jeunes comme anciens s’affrontent et ce, de janvier à décembre. Ceux qui travaillent de nuit, ceux qui travaillent 1 jour sur 2 etc. Les plus anciens à la retraite peuvent venir quand bon leur semble. On trouve de tout. Le weekend est consacré aux grosses épreuves où se déplacent souvent les meilleurs pêcheurs en raison de gains alléchants. Cette fréquentation importante a un impact sur le cheptel.  Des milliers de capture et « release » pour des poissons très éduqués et devenus méfiants avec le temps. Dans ces petits plans d’eau où la compétition alimentaire fait rage, les poissons ont une capacité de croissance limitée. Il n’y a guère que dans les grands étangs et réservoirs que les poissons ont tout le loisir et la nourriture naturelle pour croître en taille et en poids.

Des plans d’eau creusés et aménagés pour la pêche moderne

Au départ, des carpes avaient surtout été introduites. Par contre, très rapidement d’autres espèces ont été introduites afin de pratiquer la pêche toute l’année. Les fisheries ont pour la plupart étaient construites de toute pièce et elles pullulent. On creuse, on donne l’aspect et la forme qu’on souhaite. Puis, on met de l’eau et après quelques mois, c’est prêt à pêcher. Je caricature mais nombreux sont les étangs nés ainsi en plein champ. En France, on a fait avec l’existant. Nos nombreux étangs souvent déjà bien poissonneux. Grâce à une gestion exemplaire, ont vu leur cheptel de carpes grossir en nombre. On y trouve donc des poissons de belle taille, très belle taille qui cohabitent avec des plus jeunes. Nos carpes sont plus grosses, c’est un fait, plus combatives, parfois moins méfiantes aussi. Pour le moment, il n’y a pas de cohabitation ou très peu, avec d’autres espèces. La pêche en carpodrome s’étale de mai à fin octobre environ, période d’activité pour ce poisson.

L’exemple d’un complexe anglais, un des nombreux étangs du complexe de White Acres. Notez le nombre de postes et toutes les techniques autorisées. Un modèle de carpodrome

Différence d’approches techniques

Carpodrome français et fishery anglaise, la pêche ne s’y pratique pas de la même façon. Du printemps à la fin de l’été, les carpes sont la cible en Angleterre, mais il n’est pas rare que les bourriches soient complétées par des brèmes, des carassins et aussi par le fameux F1 qui fait doucement son apparition en France. C’est un poisson sport, un hybride entre une carpe et un poisson d’ornement. Il ne peut se reproduire et ne croître que jusqu’à 3 ou 4 kg maximum. Mais il fait le bonheur de tous ceux qui maîtrisent sa pêche. En France, seules les carpes sont comptabilisées dans les épreuves « carpodrome».

Grosse carpe dans un carpodrome en France…

F1, carpes et tout venant dans les fisheries !

Mais aussi des poissons blancs et des carnassiers dans les fisheries, de quoi pêcher toute l’année !

La pluralité d’approche de nos amis anglais

En Angleterre, la pêche est dite « libre », c’est-à-dire qu’on peut pratiquer aussi bien à la grande canne, qu’à l’anglaise ou encore au feeder. Chez nous, nous autorisons seulement la pêche à la grande canne. La configuration de nos étangs explique cela. Dans l’hexagone, les berges sont relativement linéaires et d’allure artificielle et on tente d’optimiser la superficie au maximum. Au Royaume-Uni, la végétation a sa place. Beaucoup de formes sont les fameux Snake Lake (étang en forme de serpent). On trouve certains sous forme des canaux, de plus larges parsemés d’ilots, etc. Un ponton permet aux pêcheurs de s’installer tous les 10 mètres environ.

Un exemple de fishery avec des pontons installés tous les 10 mètres environ. Les postes aménagés pour pratiquer toutes les pêches.

 

Différences d’approches stratégiques

Ces façons de faire impliquent des différences de stratégies de pêche. Au regard de la méfiance des poissons, les anglais ont pour habitude d’attaquer prudemment et de construire leurs coups. Il leur arrive fréquemment de combiner pêche au method feeder, pellet waggler, grande canne, bordure, pêche de surface. Concernant la pêche à la grande canne et la pêche de bordure qui nous sont communes, ils pêchent beaucoup plus fin et léger au niveau de leurs montages de lignes, mais aussi en matière d’élastique.  

Des élastiques en moyenne beaucoup plus fins en Angleterre.

    Chez eux, une carpe de 5 kg est un gros poisson déjà. En France, on parle de spécimens ou de grosses carpes à partir de 8/10 kg. Je ne veux pas dire par là que nous autres français pêchons « grossier », mais nos montages de lignes sont adaptés à nos poissons, qui sont par endroit de véritables brutes.

Une approche plus light pour nos amis anglais

En Angleterre, les corps de ligne flirtent entre 14 et 18/100ème alors qu’en France, c’est entre 18 et 25 aux beaux jours. Les flotteurs sont également en rapport dont le rapport poids/diamètres de l’antenne, plus léger et plus fine en Angleterre tel que le prouve cette gamme de flotteurs dédiés. Il en est de même pour les hameçons dont la taille et le diamètre de fer sont considérablement plus important en France. Nous utilisons les mêmes appâts : Pellets, maïs, vers de terre, asticots, pâte à escher.  

Des poissons parfois plus petits mais surtout plus éduqués, obligent les pêcheurs anglais à adapter leur matériel et leur approche.

    Encore une fois, la différence se joue au niveau des quantités. Ce n’est pas un hasard si la coupelle de scion est née en Angleterre ou encore le method feeder. Ces deux techniques meurtrières permettent de pêcher dans un mouchoir de poche avec juste la quantité d’appâts nécessaire. A contrario, nous utilisons peu d’amorce dans nos carpodromes alors que les anglais en font grands usages. Ils utilisent beaucoup le Luncheon Meat aussi, qui apparaît doucement en France. Preuve que les poissons anglais ont eux aussi des goûts culinaires différents.

Les voyages forment les pêcheurs, après la France, l’Angleterre, Olivier vous emmènera en Belgique et en Italie …

   

Le choix de l’antenne d’un flotteur de pêche au coup n’est jamais simple. En effet, le flotteur de pêche au coup est le lien entre le pêcheur et ce qui se passe au fond de l’eau.

Pour pêcher efficacement, il faut bien voir son flotteur ! Bien que, choisir sa forme est prépondérant, le choix de l’antenne l’est également. En effet, c’est elle qui transmet la touche.

Il existe des antennes de flotteur en métal, fibre de verre, plastique plein,  creux. Comment choisir la bonne ?

Félix Poché vous dit tout pour faire le bon choix au bon moment.

 
Métal, Fibre, Plastique. Un panel très important à disposition

Bien voir son antenne pour flotteur de pêche : De nombreux paramètres à prendre en compte

Pour le choix de l’antenne du flotteur, de nombreux paramètres rentrent en ligne compte:
  • la visibilité qui dépend des conditions climatiques
  • les conditions de pêche e
  • la fréquence des touches et le type d’appâts employés.
On n’utilisera pas la même antenne pour pêcher le gardon en canal que pour la pêche des poissons-chats par exemple.

1. La visibilité et les conditions climatiques

De nombreux pêcheurs au coup, notamment les débutants, commettent l’erreur de vouloir utiliser des antennes de flotteurs trop fines. Or, ils passent alors la majeure partie du temps de pêche à chercher leur antenne dans les contre jours, les vaguelettes etc. au détriment d’une lecture efficace des touches. Schématiquement, plus les conditions de visibilité et climatiques sont mauvaises, plus le diamètre de l’antenne et sa visibilité doivent croitre. Tous les matériaux ne réfléchissent pas la lumière de la même façon. Le métal est opaque, le plastique translucide et la fibre un compromis.

Orange, jaune, mais aussi rouge, rose, verte, il existe un grand panel de coloris selon les matières d’antennes.

 

2. Les conditions de pêche

En fonction de la coopération des poissons présents sur le coup, il convient d’adapter la nature et le diamètre de l’antenne du flotteur. Dans le cas d’une pêche difficile, une antenne trop porteuse et trop peu sensible entraîne beaucoup de refus. Par contre, quand les poissons sont très mordeurs, une antenne trop fine entraîne beaucoup de fausses touches et de ferrages dans le vide. Si certains matériaux sont plus visibles que d’autres, il en va de même pour la sensibilité. Du plus au moins sensible, on retrouve en tête l’antenne métallique puis l’antenne en fibre et l’antenne en plastique (pleine ou creuse). A noter que plus le diamètre est important, plus l’antenne est porteuse et moins le flotteur est sensible.

Petits ou gros poissons, esches volumineuses ou non, l’antenne joue un rôle prépondérant dans la lecture des touches et donc de la réussite d’une partie de pêche.

 

3. Le type d’appâts

Selon les poissons recherchés, on utilise différents appâts pour la pêche au coup, variant selon leurs type, taille et densité.  En effet, un vers de vase n’a pas le même poids qu’un vers de terre ou un grain de maïs. De plus, matériau et taille doivent donc aussi y être adaptés.  Car, plus l’esche est grosse plus l’antenne doit être porteuse et vice-versa.

Les grands champions comme Diego Da-Silva savent adapter l’antenne du flotteur en fonction des espèces présentes et recherchées et aussi des conditions de pêche.

 

Tableau récapitulatif

Après l’énumération de ces données théoriques, voici un tableau récapitulatif très pratique sur la manière dont Félix choisit ses flotteurs de pêche au coup en fonction des paramètres cités. Les uns et les autres sont équipés d’antennes de matière différente. Afin d’en découvrir toutes les caractéristiques, il suffit de cliquer sur le nom du modèle  :

Conditions de pêche

Espèces visées

 

Pêche difficile avec des poissons peu ou moyennement mordeurs ET/OU bonne visibilité

Poissons mordeurs ET/OU mauvaise visibilité

Petits poissons en bordure

     

 Flotteur Garbolino SP M00

 flotteur Garbolino SP M20

Gardons

     

Flotteur Garbolino SP M05

x Flotteur Garbolino SP M15

Flotteur Garbolino SP M04

Flotteur Garbolino SP M25

Petites et grosses brèmes – gros poissons

   

Flotteur Garbolino SP M07

x Flotteur Garbolino SP M17

Flotteur Garbolino SP M43

 

Poissons-chats

 

Flotteur Garbolino SP M17

Flotteur Garbolino SP M37

     

La pêche au coup à la grande canne se pratique avec une bannière courte (distance entre le flotteur et le scion) c’est l’élastique intérieur qui amortit cette relative raideur. L’hameçon doit donc être judicieusement choisi pour remplir son rôle parfaitement et éviter les décrochages notamment. Sébastien RENARD vit dans une région où les parcours à beaux poissons sont nombreux. Brèmes, carassins, tanches l’obligent à utiliser des hameçons appropriés adaptés aux esches qu’il emploie. Il nous livre ses conseils pour pêcher efficacement.  

Beau temps et gros poissons, les pêcheurs du sud de la France sont gâtés

 

Pêche de la brème à la grande canne 

  « La brème apprécie des panachés d’appâts. Les combinaisons d’esches idéales se composent de bouquet de vers de vase – asticots – pinkies – vers de terreau. Je m’oriente donc sur une forme d’hameçon arrondie me permettant d’installer plusieurs esches sur mon hameçon sans nuire à son piquant. Pour les brèmes de petite taille, j’utilise les hameçons Garbolino Round Bend 2220 NI de taille 14 à 18. Si les brèmes sont très mordeuses ou de plus belle taille, j’opte pour un hameçon Garbolino Round Bend 2230, de la même famille que le précédent, mais avec un diamètre de fer plus important qui le rend plus solide encore. »  

La pêche à la grande canne exige une adéquation entre la taille de l’élastique et le choix de l’hameçon

 

Pêche du carassin et de la tanche à la grande canne

  « Carassins et tanches sont des poissons combatifs qui eux aussi affectionnent les belles bouchées d’appâts. Un hameçon costaud et donnant une bonne emprise est nécessaire.  C’est pourquoi j’utilise les hameçons Garbolino de la gamme Wide Gape : Ils possèdent une large ouverture mais aussi une pointe rentrante me permettant encore une fois de proposer des panachés d’appâts tel que maïs/vers de terreau. Les tanches en raffolent. En fonction de la taille des poissons, j’opte soit pour un hameçon Garbolino Wide Gape 2310 ou 2320. Même les gros carassins de ma région n’arrivent pas à les faire plier. «   
carassins pêche hameçon coup gros poisson carpe sud de la France

Une bourriche typique de gros carassins du sud de la France

  « Ces hameçons me servent aussi bien pour la pêche à la grande canne, que pour la pêche à l’anglaise ou la pêche au feeder. C’est dire à quel point ils sont solides. »
anglaise epuisette pêche hameçon coup gros poisson carpe sud de la France

Sébastien pratique également à l’anglaise et au feeder, il aura l’occasion de revenir sur le sujet

 

Retrouvez Sébastien sur la chaîne YouTube Garbolino pour un tutoriel sur le choix des hameçons pour la pêche au coup des gros poissons à la grande canne :

Choisir le montage de ligne avec olivette est un vrai choix technique et tactique. L’équilibrage d’une ligne pour la pêche au coup est primordial. La plombée confère stabilité et sensibilité et influe sur la présentation de l’esche.

Un flotteur de pêche au coup peut être équilibré de différentes manières : à l’aide de plombs sphériques, de plombs cylindriques et aussi d’une association olivette et plombs sphériques.

C’est cette dernière façon de faire que nous présente Stéphane Pottelet.

 

Montage de ligne avec olivette : Avantages et inconvénients

  « Dans les années 1980/2000, l’olivette constituait la base de création d’une plombée. Depuis une vingtaine d’années, elle a été délaissée au profit des plombs sphériques et/ou plombs cylindriques. Je trouve pourtant que l’olivette apporte un plus non négligeable dans certaines conditions. »  

> Les « + » de l’olivette 

Elle permet un positionnement plus rapide de la ligne, le montage est plus rigide et stable.

> Le « – » de l’olivette 

Elle constitue un point fixe sur la ligne. En effet on ne peut étaler la ligne comme nous pourrions le faire avec des plombs sphériques et/ou cylindriques.    

Olivette et plombs sphériques : l’association parfaite

Pour Stéphane Pottelet, le meilleur compromis est un montage mixte associant 1 olivette et 4 à 6 plombs sphériques. L’olivette permet une mise en place de la ligne rapide, apporte une stabilité particulière au montage de la ligne et les plombs assouplissent la partie basse de la ligne. Vous avez la possibilité d’un montage « agressif », olivette et plombs sont groupés au-dessus de la boucle du bas de ligne. Modularité oblige, vous pouvez opter pour un montage plus souple en éloignant l’olivette et en espaçant les plombs.

Une plombée mixte typique, plombs sphériques + olivette

   

Quand utiliser le montage de ligne avec olivette

Stéphane réserve le montage « olivette + plombs » aux pêches de rivière. Il apporte la stabilité nécessaire à la ligne et en jouant sur l’étalement des plombs, on arrive à obtenir une conduite de ligne parfaite.

Le blocage de l’olivette

Plutôt que de bloquer l’olivette entre plusieurs plombs sphériques, Stéphane utilise une autre astuce qui lui permet de la positionner où il le souhaite, sans qu’elle ne se déplace de manière intempestive. Après avoir enfilé l’olivette sur le nylon du corps de ligne, il y introduit en force, un poil de balai. Vous avez bien lu, un poil de balai brosse ! Cette façon de faire permet d’obtenir un coulissement dur de l’olivette à l’image des plombs sphériques pincés sur la ligne, qui eux peuvent être déplacés au gré du besoin.  

Stéphane Pottelet se sert de poil de balai brosse pour coincer son olivette. Sa forme lui permet d’être introduit en force dans l’orifice de l’olivette déjà transpercée par le nylon.

le poil de balai inséré « coulissant dur » dans l’olivette

Quel nylon pour le montage de ligne avec olivette 

Le nylon du corps de ligne est très sollicité par les mouvements de plombée, le nylon doit donc être de qualité. « J’utilise le nylon Garbolino Fluoro Power qui est un fil dit fluorocoated. Il bénéficie d’un traitement de surface le rendant très résistant à l’abrasion et à l’échauffement. »

Le nylon Garbolino Fluoro Power résiste beaucoup mieux aux déplacements répétés de l’olivette et donc aux frottements avec le poil de balai.

 

Quel flotteur choisir et comment repartir la plombée

Pour les pêches de rivière, Stéphane fait confiance aux flotteurs de forme boule, il utilise les flotteurs Garbolino SP M33 et SP M43.

Montage de ligne avec olivette

Le montage de ligne pour la pêche au coup en canal dépend de nombreux facteurs. En effet, la pêche en canal navigable peut être relativement complexe surtout pour les débutants. L’approche d’une partie de pêche en canal à grand gabarit l’est encore davantage. Les mouvements d’eau y sont importants en raison du passage de nombreux bateaux : courants et contre-courants sont provoqués par les ouvertures d’écluses. Jean-Pierre Scaramuzzino, pêcheur du Nord de la France, nous dégrossit le terrain et nous indique quel montage de ligne utiliser pour réussir.

 

Un flotteur stable pour le montage de votre ligne de pêche au coup en canal

Pour pêcher en canal à grand gabarit, le pêcheur au coup a tout intérêt à adapter son approche en matière d’amorce évidemment mais aussi  en matière de montage de ligne. Dans ces conditions atypiques, le choix d’un flotteur stable est fondamental afin d’obtenir une présentation parfaite de l’appât sur le fond et une conduite de ligne irréprochable.

Les énormes embarcations qui circulent sur les grands canaux induisent d’importants mouvements d’eau auxquels le pêcheur doit sans cesse s’adapter pour avoir des touches.

 

Grand choix de flotteurs : La confiance avant tout

Comme beaucoup de pêcheurs au coup passionnés, Jean-Pierre a bien entendu tester beaucoup de flotteurs de pêche au coup de formes, longueur de quille, diamètre d’antenne variés. Le but est de trouver le flotteur parfait dans lequel on a une totale confiance. Il faut surtout ne pas s’y perdre. « Mon choix s’est arrêté depuis peu sur un modèle parfait pour ce genre de situation, le flotteur Garbolino SP M16 ! »

Un corps renflé sur le bas et un sommet effilé, une forme poire parfaite pour le flotteur Garbolino SP M16. Un modèle que les pêcheurs de canaux doivent avoir dans leurs casiers

 

Caractéristiques du flotteur Garbolino SP M16 

« Sa forme trapue en partie basse lui confère un aplomb formidable en présence de bassinées ou de vent. La partie supérieure en forme de pointe offre une sensibilité parfaite. Ainsi elle permet d’effectuer tous les aguichages nécessaires pour déclencher les touches. Son antenne en fibre reste bien visible même lorsque la luminosité fait défaut. La taille de la quille et le placement de l’œillet évitent les emmêlements. Ils permettent de bien lire la mise en place de la ligne sur le coup. Les touches sont très marquées et c’est bien ce que l’on recherche avant tout ! »  

Les montages fétiches de Jean-Pierre pour le canal. Aux côtés de la forme bouteille classique, on trouve le fameux SP M16.

Belle bourriche réalisée par Jean-Pierre en canal

La pêche du gardon en canal est emblématique de la pêche au coup et plus particulièrement du nord de la France. Florian Hautebout, talentueux pêcheur des Hauts de France partage avec nous une astuce de montage de ligne gardon très utilisé dans sa région par les tacticiens les plus fins.

 

Florian Hautebout, 30 ans, pêcheur émérite de 1ère division nationale, fait confiance à Garbolino

  Le choix du flotteur pour le montage de ligne pour la pêche des gros gardons

« Si l’amorce à gardons est un élément important pour attirer les gros gardons, le choix du montage l’est bien plus encore. Seule une bonne ligne à gardon, parfaitement équilibrée et à la plombée intelligemment agencée, vous permettra de sélectionner les plus gros. »

Florian utilise deux types de flotteurs pour la pêche des gros gardons en canal.

 
  • Le flotteur Garbolino SPM 13 → C’est un flotteur passe-partout pour les pêches de gardons, il est à la fois très sensible, stable et donc très polyvalent.

Flotteur compétition Garbolino SP M13

 

Flotteur compétition Garbolino SPM 21

 

La plombée pour la pêche des gros gardons

  Florian recourt quasiment toujours à une plombée progressive, c’est-à-dire qu’il étale ses plombs en 4 groupes distants d’environ 15 cm. Voici son montage classique pour la pêche du gardon :  
montage de ligne gardon étang canal rivière classique

Un montage de ligne pour la pêche des gardons

Le plomb de touche

Le plomb de touche est celui qui vient buter sur la boucle du bas de ligne, le premier avec lequel est en contact le poisson. Ce qui fait la particularité des lignes à gros gardons de Florian, c’est la taille de ce plomb de touche.

« J’apprécie de jouer sur la taille de mon plomb de touche car pour moi c’est lui qui assoupli ou justement rigidifie la ligne. Si pour une ligne classique, un plomb de touche n°10 équipe un flotteur de 1 gr, lorsque je veux sélectionner les plus gros gardons, je vais utiliser un plomb de touche n° 8 voir même n°7 pour un flotteur du même poids ! »

 
montage ligne gros gardon canal

Montage de ligne pour la pêche des gros gardons

Un montage de ligne plus rigide et stable

Si les petits gardons sont plus attirés par une esche qui se présente de manière lente ou souple, les gros gardons sont de nature méfiante et sont plus souvent attirés par quelque chose qui est stable et inerte dans le fond. Le fait de placer un plus gros plomb de touche ne modifie en rien la sensibilité ou l’équilibrage de la ligne, mais apporte une rigidité et stabilité plus importantes.
montage ligne gardon gros canal étang rivière

Un gros gardon qui a cédé à une ligne bien présentée

Astuce appâts gros gardons

Pour parfaire son montage à gros gardons, Florian recourt à des appâts peu conventionnels. En effet, il place à l’hameçon de gros asticots rouges morts (noyés dans l’eau au préalable). Ces derniers ne suscitent que peu d’intérêt pour les petits poissons. En effet ils préfèrent les appâts bien remuant tels que pinkies ou vers de vase. Ainsi les gros gardons ont plus de place pour se saisir de se saisir de ces esches inertes.
esche pour la pêche du gardon

Des asticots noyés, un des autres secrets révélé par Florian

 

Retrouvez Florian sur la chaîne YouTube Garbolino pour un tutoriel sur la façon de monter une ligne à gros gardons !

Si Florian excelle dans la pêche du gardon, il sait aussi prendre des plaquettes et de brèmes. Il ne manquera pas de partager ses astuces.

A suivre…

Première participation au championnat de France de 1ère division. Florian enregistre le plus gros score lors de la seconde manche et a réussi à se maintenir dans l’élite !

 

Scion feeder carbone ou fibre? La pêche au feeder permet d’aller chercher les poissons sur le fond à bonne distance du bord. Le scion de la canne feeder fait le lien entre l’amorçoir, l’appât et le pêcheur. Choisir son scion est comme choisir un flotteur pour la pêche au coup traditionnelle : déterminant pour une bonne lecture des touches.

Mickaël LETSCHER nous dit tout sur la meilleure façon de choisir son scion.

 

Les différents modèles de scions feeder Garbolino carbone ou fibre

  ►Des scions en fibre de verre et carbone, ►De diamètres de base variés 2,2-2,9-3,5 mm , ►Avec des puissances de 0,25 oz à 8 oz      ►des longueurs allant de 40 à 71 cm, ►Un nombre d’anneaux, de diamètres et positions variés, ►Une action de pointe ou parabolique.  

Scions feeder en fibre de verre ou carbone

   

→ RAPPEL IMPORTANT : La puissance des scions 

Elle est exprimée en Oz (ou onces). 1 Oz correspond à 28 gr. Ce qui signifie que 1 scion de 1 oz pliera à 90° avec un poids de 28 gr.    

Les scions en fibre de verre pour la pêche au feeder

  « J‘utilise les scions Glass Super Detect dernière génération des scions en fibre de verre pour la pêche au feeder de chez Garbolino dans les cas suivants :     ►Pour les pêches fines et techniques, ►Pour les pêches avec absence de vent ou vent faible, ►L’hiver quand les poissons sont tatillons, ►Pour les pêches à courte distance.     Les scions en fibre de verre sont très souples et possèdent une action parabolique et permettent de détecter les touches les plus délicates. Ils sont disponibles de 0,25 oz à 1,5 oz. A noter que l’utilisation de ces scions en fibre de verre fin, doit rester en adéquation avec les cannes utilisées. Ils seraient contre nature d’utilisé un scion fin avec une canne puissante. J’utilise donc des cannes en 2 brins d’action très parabolique tel que les cannes Garbolino Essential Feeder Light en 10 et 11 pieds. J’obtiens un ensemble très homogène que je peux utiliser au maximum de son efficacité dans les situations correspondantes. »

Les scions feeder en fibre de verre sont idéaux pour les pêches techniques

 

Les scions en carbone pour la pêche au feeder

  « J’utilise les scions Carbon Super Detect, dernière génération de scions en carbone de chez Garbolino pour les pêches suivantes :        ►Pour toutes les pêches fine et techniques dès qu’il y a du vent,      ► Ou pour toutes les pêches en rivière,      ►Et pour les pêches à toutes les distances (courte et longue)   Les scions en carbone sont très polyvalents et disponibles dans un large panel de puissances, de 0,25 à 5 oz. Avec un tel choix, on peut s’adapter à toutes les situations de pêches au feeder en passant des pêches fines de gardons aux barbeaux en rivière. Je pense que les scions en carbone ont un impact moins important sur l’action générale de la canne que ceux en fibre de verre. Les scions Carbon Super Detect sont très réactifs. De ce fait ils permettent de mieux lancer et d’avoir une très bonne détection des touches lorsqu’il y a du vent et des vagues. »

Les scions feeder en carbone sont les plus polyvalents

 

Quelques exemples d’associations cannes feeder / scion carbone

► Pour une pêche de plaquettes en lac à 50 mètres, avec un vent moyen et une profondeur de 4 à 5 mètres la canne feeder Garbolino Essential de 12’ Bream et un scion de 3/4 oz Carbon Super Detect, seront en parfaite adéquation pour rester précis et avoir une bonne détections des touches, ►Les scions en carbone de diamètre 3,5 oz sont idéaux pour pêcher à grande distance grâce a leurs réactivités ou encore en rivière avec du courant, des herbe. Ils sont équipés d’anneaux de grand diamètre facilitant les lancers à grande distance et permettant de faire face plus facilement aux détritus de surface au contraire d’anneaux à petit diamètre, en facilitant le passage du nœud de raccord. Ces scions se marient donc parfaitement avec les cannes feeder Garbolino Essential Distance. Cette gamme est composée de 3 cannes : Une 12 , une 13 + extension et une 14 pieds. Ce sont des cannes avec beaucoup de matière, réactive, parabolique et dotées d’anneaux de qualité. Elles font merveilles sur les pêches musclées.  

En présence d’un environnement encombré, c’est le moins qu’on puisse dire sur cette image du championnat de France. Privilégiez les anneaux de bons diamètres

        ►Les scions en carbone de 2,5 oz sont parfaits pour les pêches en rivière de belles brèmes ou encore pour les carpes. Leur action progressive et leur grande réserve de puissance permettent de prendre ces beaux poissons sans risque de décrochage et d’éterniser le combat.  

Les scions feeder en carbone sont parfaits pour les pêches de belles brèmes en rivière

 

> Mickaël propose ce très utile et simple tableau récapitulatif de correspondance du rapport matière/puissance des scions en fonction de la pêche à réaliser :

Tableau de correspondance du rapport matière/puissance des scions en fonction de la pêche à réaliser

       

Retrouvez Mickaël LETSCHER pour une série de tutoriels sur la pêche au feeder en vidéos dont celle-ci consacrée au choix du scion feeder :

tête d'épuisette pêche au coup Garbolino poissons blancs

La pêche au coup du poisson-chat est certes parfois rentable, nous avons vu en effet comment choisir les bons hameçons et le bon flotteur, mais ils peuvent également représenter une nuisance, surtout les plus petits sujets. Il peut s’avérer intéressant de les éviter pour se focaliser sur les poissons blancs. Christian LIEBERS nous dévoile quelques astuces pour y parvenir.

 

Eviter de pêcher sur le fond pour le poisson chat

 

Le poisson-chat est une espèce carnivore par nature qui vit sur le fond. Dans un plan d’eau colonisé par les poissons-chats, la pêche sur le fond sera donc à éviter pour espérer capturer les poissons blancs.

 

Prendre quelques jolis poissons blancs au travers des petits chats a permis à la France de remporter le dernier championnat du monde en Serbie

Amorçage léger

 

Un amorçage lourd et copieux aura tendance à fixer les poissons-chats sur le coup et écarter les blancs. La meilleure stratégie  est de réaliser un amorçage de départ léger composé d’une amorce à gardon additionné d’une amorce de surface et d’une petite proportion de terre de Somme (10%). Cette amorce devra contenir peu d’appâts vivant afin qu’elles ne finissent pas par tapisser le fond. Il faut procéder à un rappel régulier (toutes les 5 minutes environ) et pour cela je m’aide des coupelles de scions Garbolino pour déposer des esches quasiment pures (pinkies, asticots ou fouillis de vers de vase) en petites quantités. Les poissons blancs doivent monter entre deux eaux et consommer toutes les esches. Il faut à tout prix éviter de relancer de l’amorce à la main car le bruit attire les poissons-chats.

Les coupelles de scion flexibles Garbolino existent en plusieurs tailles

Montage de ligne anti- poisson chat

 

Il faut prévoir des montages de lignes fins et sensibles au contraire des lignes à poissons-chats beaucoup plus brutales. J’ai une préférence pour les flotteurs de forme oblongue comme le Garbolino SP M04, d’un poids très léger (0,2gr à 0.6gr) et équipé d’une antenne métallique. L’effet recherché étant de prospecter une grande couche d’eau et de commencer avec un réglage 10 cm au dessus du fond. Les touches en relevé comme celles que provoquent les petites brèmes vous indiqueront où se trouvent les blancs. Il suffira petit à petit de remonter le fond afin d’avoir des touches où le flotteur s’enfonce franchement.

Des lignes légères, fines et sensibles. Elles permettent de détecter les moindres touches, y compris lors de la mise en place du flotteur

Une stratégie efficace

 

Bien évidemment le choix de cette stratégie est décalée par rapport aux spécialistes de la pêche du poisson chat. Donc elle sera d’autant plus efficace si vos concurrents directs ne la pratiquent pas !

Minuscules chats qui piquent les doigts…

ou poissons blancs… A vous de faire le bon choix au bon moment !