Archives des pêche en rivière - Garbolino
Menu
Home Tags Posts tagged with "pêche en rivière"

pêche en rivière

pêche au blé au coup

Après la pêche au chènevis, nous vous proposons de découvrir la pêche au blé au coup à la grande canne. Cette graine est utilisée depuis des lustres, mais un peu tombée aux oubliettes. Encore une fois, Sébastien Lengagne a troqué sa canne à pêche au feeder pour une grande canne et nous fait profiter de ses astuces pour la pêche à la graine en rivière.

Préparation d’un coup au blé

Le blé n’étant pas présent naturellement dans nos eaux, tout comme le chènevis, il est nécessaire de préparer son coup au préalable. Après avoir bien repéré le poste adéquat, au courant et fond réguliers ; Sébastien l’amorce 3 à 4 jours avant sa partie de pêche en jetant quelques poignées de blé cuit en amont de la coulée. Le bruit de la distribution et le tapis qui se forme va intéresser tous les poissons blancs des environs, surtout brèmes et gardons. Sébastien suggère de mixer chènevis et blé à parts égales pour l’amorçage si vous souhaitez plutôt sélectionner les gardons.

Pêche au blé au coup

Sébastien prépare toujours un mix de graines

La Cuisson du blé

La préparation du blé est primordiale mais exige moins d’attention que le chènevis car il est plus dense et tient mieux à l’hameçon.

  • Tremper le blé deux heures à l’eau très chaude puis le rincer, cela épure les éventuels pesticides employés,
  • Puis tremper le blé une nuit complète à l’eau bien chaude,
  • Faites-le cuire jusqu’à éclatement,
  • Procéder à un rinçage et placer le dans une eau à température ambiante

Grâce à cette méthode de préparation, on obtient une légère fermentation qu’on va stopper en stockant le blé au frais. Un blé fermenté légèrement est bien meilleur. Ce blé va servir à l’amorçage et l’eschage.

Pêche au coup pêche au blé au coup

Le montage de la ligne pour la pêche au blé au coup

Sébastien pratique en rivière et se sert d’un flotteur en forme de boule qui lui permet de bien tenir sa ligne dans le courant et de ménager des aguichages, tirés-relâchés, très efficaces. Son flotteur favori est le SP M43 qu’il utilise dans des poids entre 3 et 8gr. Très stable grâce à sa quille métallique, son antenne creuse permet de bien supporter le poids d’un grain de blé. La plombée est étalée afin de reproduire la chute naturelle d’un grain de blé que Sébastien prend soin de propulser à la fronde à raison d’une dizaine de grains toutes les 3 coulées. Pour escher facilement et rapidement son grain de blé, Sébastien recours à un hameçon de 16 de forme Crystal et à longue tige.

Flotteur pêche au coup

Sébastien ne jure que par le flotteur SP M43 pour toutes ses pêches en rivière

pêche au blé au coup pêche au blé au coup

La pêche au blé au coup vous apportera de très belles bourriches ! Gros gardons et brèmes n’y résistent pas !

 

Garbolino, bien équipé on est plus fort !

Retrouvez toutes nos nouveautés sur notre site !
Rejoignez notre communauté de passionnés sur nos réseaux sociaux Facebook et Instagram !

0 2247
pêche du gardon au chènevis

La pêche au chènevis est une pratique ancestrale et fait figure de base de la pêche au coup en France. Le chènevis, c’est la graine préférée des gardons et sa pêche peut se pratiquer aussi bien en canal, qu’en étang ou en rivière. Sébastien LENGAGNE n’est pas seulement un expert du feeder. En bon natif du Pas-de-Calais qu’il est, il maîtrise aussi cette technique qui se pratique à la canne, télescopique ou à emmanchements. Il vous partage ses astuces sans retenue pour la pêche du gardon au chènevis en rivière.

Préparer son coup à l’avance

La pêche au chènevis est une pêche d’accoutumance. En effet, cette graine n’est pas présente naturellement dans nos eaux et il convient donc d’y habituer les poissons pour espérer les décider à mordre. Graine du chanvre, le chènevis est véritablement addictif pour les gardons qui y trouvent tous les nutriments dont ils ont besoin.

Lorsque Sébastien a trouvé un poste qui lui convient, il le prépare à l’avance. « Je me contente de lancer quelques poignées de graines cuites quelques jours à l’avance, 3 à 4 jours, de manière à rassembler les poissons sur mon coup. » En fonction de la distance de pêche, Sébastien jette les grains à la main ou à l’aide de sa fronde.

La pêche du gardon au chènevis en rivière

Comme souvent pour la pêche au coup, le rythme d’amorçage est la clef !

La cuisson du chènevis

Sébastien distingue deux tailles de graines. « J’utilise de gros grains dits monstres pour placer à l’hameçon. Pour l’amorçage, j’utilise un grain plus petit et aussi meilleur marché. »

Si ce dernier ne nécessite pas d’attention particulière, la cuisson du grain placé à l’hameçon mérite une attention particulière pour qu’il tienne parfaitement puisqu’on pratique une pêche à déboîter.

La cuisson du chènevis étape par étape

  1. Tremper le chènevis pendant 48 h dans un récipient transparent et l’exposer à la lumière et éviter les ultra-violets pour que la graine ne cuise pas. Cela empêche aussi les germes de sortir. Sébastien les trempe sous une fenêtre filtrant les UV. Cela permet à l’eau de trempage de garder une chaleur constante mais pas excessive.
  2. Après ce trempage, de nombreux germes sont déjà sortis. Il faut rincer les graines à l’eau chaude puis mettre à chauffer un récipient et attendre qu’il soit bien chaud. A feu doux et dès que celui-ci est à température y verser les graines et l’eau chaude. Cela évite le problème de cuisson trop rapide. Il faut maintenir une surveillance continue et éviter l’ébullition à tout prix. Pour, d’une part, éviter la cuisson des germes, et d’autre part, éviter la formation de cloquage d’eau qui aurait pour effet de continuer la cuisson des germes (ceux-ci restant dans leur jus de cuisson).
La cuisson du chènevis

La cuisson du chènevis est primordiale

3. La cuisson est prête dès que les graines (en l’état claires) prennent une couleur plus sombre. Il faut alors prendre le récipient et verser de suite de l’eau froide et répéter ce processus deux ou trois fois pour que la cuisson soit totalement arrêtée. N’utilisez ni passoire, ni égouttoir qui risquent d’endommager les germes.

4. Pour s’assurer de la bonne cuisson, prendre une graine entre le pousse et l’index et l’écraser. Elle ne doit pas partir en purée farineuse !

Voici comment Sébastien attache la graine de chènevis

Parfois, en ne plaçant que le germe, Sébastien décide des poissons récalcitrants

Amorçage au chènevis en rivière pour la pêche du gardon

En cas de fort courant, comme c’est le cas dans sa région d’adoption, la Somme, Sébastien utilise aussi de l’amorce. « J’emploie la fameuse amorce Deux Coqs, une base riche en graines telles que coriandre, fenouil et chènevis évidemment mais aussi chapelure. Cette amorce me sert de liant et j’y introduit bien sûr une grosse quantité de graines cuites. » Sébastien s’assure ainsi un garde-manger constant qui va intéresser les plus gros poissons.

Chènevis pour gardon

Amorce à base de farines et grains de chènevis ne sont pas incompatibles, bien au contraire

Montage de la ligne pour la pêche du gardon au chènevis

La cuisson du chènevis parfaite et maîtrisée de la graine permet à Sébastien de pêcher dans des courants vifs et avec des montages lourds. Si en eaux calmes, il recourt à des montages assez légers, ici dans la Somme, ses montages portent entre 4 et 8gr. Ceci ne l’empêche pas, bien au contraire, d’enregistrer une très belle cadence de touches et de réaliser de belles bourriches.

  • Le choix du flotteur : Sébastien est un fan du flotteur SP M43. « Sa forme boule, sa longue quille métallique et la position idéale de son œillet lui octroie une tenue parfaite dans le courant. Son antenne creuse résiste au courant et reste visible en toutes circonstances. Il indique les touches à merveille. »

grâce à l’excellente tenue de son chènevis, Sébastien parvient à pêcher avec des montages lourds, mêmes très lourds si besoin!

  • Le choix de l’hameçon : Sébastien préconise un hameçon à longue tige qui va permettre un eschage plus rapide du grain de chènevis. La pointe est bien dissimulée dans le grain et le ferrage toujours efficace. « J’utilise l’hameçon 2110BZ en eaux calmes de 18 à 20 et l’hameçon 2120 en rivière de 16 à 18. Je ne suis pas à l’abri de piquer un ide ou un barbeau et le 2120 est légèrement plus fort de fer. »
Prises au chènevis en rivière

l’hameçon à longue tige permet d’attacher facilement le grain de chènevis et favorise le décrochage des prises

L’action de pêche

Sébastien démarre toujours en réglant sa ligne à ras du fond. Ce sont les poissons et la qualité des touches qui décident ensuite du réglage. Si sa ligne « passe » trop vite dans le courant et que les touches sont trop rapides, il va augmenter le fond centimètre par centimètre jusqu’à obtenir le bon réglage. En rivière, le courant a tôt fait d’emporter les grains de chènevis. Il est donc important d’agrainer régulièrement en amont de la coulée pour maintenir les gardons sur le coup.

Avec les conseils de Sébastien, finis les problèmes de cuisson du chènevis et à vous les belles bourriches !

Les jolis gardons raffolent du chènevis

Les jolis gardons raffolent du chènevis

La pêche du gardon au chènevis

Retrouvez encore plus d’astuces sur notre chaine Youtube Garbolino France.

La pêche au coup au flotteur plat est apparue à la fin des années 1990. Très utilisés par les pêcheurs au coup de compétition, ils représentent une arme redoutable pour les pêches en rivière et fleuve et chacun peut en maîtriser l’utilisation avec de bonnes informations et de la pratique. Diego Da-Silva est un spécialiste mondialement reconnu de l’utilisation du flotteur plat, il a remporté de nombreux titres et victoires (Championnats d’Europe et de France). Il nous décrit ses montages et nous dévoile ses astuces.

Tous les grands champions vous le diront et Diego ne déroge pas, la réussite d’une partie de pêche se prépare déjà à la maison.

Pêche au coup en rivière: les avantages du flotteur plat

Le profil hydrodynamique particulier du flotteur plat permet de le bloquer plus facilement dans le courant et de présenter une esche parfaitement immobile aux poissons qui peuvent alors la saisir aisément. En rivière,  les gros poissons sont très sensibles à ce type de présentation. Diego emploie le flotteur Garbolino SP F15 dont la forme dénote des flotteurs plats habituels. « Le flotteur SPF 15 permet soit une immobilisation ou une dérive lente de la ligne. Sa grande antenne permet une lecture facile des touches et aussi de noyer une partie du flotteur. Cela amoindrit considérablement les perturbations causées par le vent notamment. La forme hyper plate du SP F15 lui confère une excellente pénétration sans résistance dans l’eau. »

Le flotteur SPF15

 

La position idéale du flotteur dans le courant 

  • Pêche à bloquer : Pour adopter le bon comportement dans l’eau, le flotteur doit prendre une position idéale. Si l’antenne du flotteur SPF15 est perpendiculaire à la surface et crée un angle de 90°, alors le poids du flotteur immobilise complètement l’esche dans le courant. On appelle cela « caler ou bloquer ». Il faudra alors, à l’image de l’opération de sondage, lever la ligne et la déplacer dans la coulée afin de positionner l’esche à l’endroit où se trouvent les poissons.
  • Pêche à glisser . Pour ma part, je préfère que la position de l’antenne par rapport à la surface crée un angle de 45°.  Cela indique que le courant pousse la ligne. Il est alors facile d’effectuer une coulée tout en ralentissant considérablement la progression de l’esche. On appelle cela « une pêche à glisser ».

Déterminer le bon poids de flotteur plat

Diego conseille de prévoir plusieurs lignes montées avec plusieurs poids de flotteurs plats. En effet, c’est l’inclinaison de l’antenne par rapport à la surface qui indique si le poids est bon et que la ligne est « pêchante ». Une inclinaison du flotteur trop prononcée indique que la ligne est trop légère et il arrive souvent que les poissons aient réussi à s’emparer de l’esche sur l’hameçon sans avoir provoqué de touches. C’est typiquement la preuve que le poids de la ligne ne correspond pas à la ligne qui convient à ce moment précis.

pêche au coup au flotteur plat diego da silva antenne

Antenne trop inclinée, le poids de flotteur n’est pas bon

 

L’antenne est perpendiculaire à la surface, la ligne “pêche”

 

 

L’agencement de la plombée pour la pêche au coup au flotteur plat

La plombée est constituée d’une masse principale (billes percées) qui représente 80% de la portance du flotteur. Le reste est constitué de 5 à 6 plombs ronds placés sous la masse principale. Deux plombs bloquent la masse principale.

1- La masse principale : composée de billes percées :

– de façon à constituer une forme d’olivette telle que par exemple pour un flotteur de 14gr : une bille de 2gr, une bille de 3gr et une bille de 8gr, le tout bloqué entre deux plombs de 4,

– ou pour constituer une masse parallèle avec des plombs identiques tel que par exemple pour un flotteur  6 gr, 2 billes percées de 2.5 gr.

2- Le restant de la plombée : Le nombre de plombs sous la masse principale doit être au moins.

Diego définit leur taille de la manière suivante :

  • Pour des flotteurs de 4, 6 et 8 gr, des plombs de 6,
  • Des plombs de 5 Pour des flotteurs de 10gr à 12 gr.
  • Tandis que pour des flotteurs de 15 et plus des plombs de 4.
3 – La disposition de la plombée

La masse principale est placée à 40 cm du raccord boucle du bas de ligne. Les plombs sous la masse peuvent être étalés ou regroupés suivant le choix de dérive de la ligne. Pour stopper la ligne et pour la durcir,  il est alors préférable de regrouper 1 ,2 ou 3 plombs au raccord avec la boucle. Cette petite masse permet d’immobiliser l’esche sur le fond. Dans le cas où il semble nécessaire d’assouplir la ligne, il est souhaitable d’étaler les plombs sous la masse jusqu’au raccord boucle : 1 plomb tous les 12 cm. Cette souplesse permet d’éviter les accrocs sur le fond. Mais aussi parfois de déclencher des touches grâce à une esche qui dérive lentement et naturellement. Diego recourt toujours à des bas de ligne suffisamment longs, entre 25cm et 30cm.

 

schéma pêche au coup au flotteur plat ligne

Schéma de montages de lignes avec un flotteur plat

Le choix du nylon

Le nylon est déterminant pour la présentation de la ligne. Il est nécessaire d’utiliser un diamètre épais pour améliorer la résistance de l’ensemble évidemment mais aussi sa rigidité. Diego opte pour le nylon Garbolino Fluoro Power qui regroupe ces deux qualités. Il choisit un diamètre compris entre 16 et 18/100ème pour les flotteurs de moins de 10 gr. Au- delà c’est du 20/100ème.

pêche au coup au flotteur plat diego da silva rivière montage ligne

Diego utilise le nylon Garboline Fluoro Power pour ses qualités de rigidité et anti-abrasives

Retrouvez la vidéo de présentation de Diego sur la chaîne YouTube Garbolino France :