Archives des pêche au feeder en rivière - Garbolino
Menu
Home Tags Posts tagged with "pêche au feeder en rivière"

pêche au feeder en rivière

4 21945
peche-au-feeder-en-riviere-installation

Pêcher au feeder en rivière est finalement assez différent de la technique en eau stagnante, étang et lac.

Ici, on adapte son approche aux poissons recherchés et aussi et surtout à la force du courant. Une force qui peut être très variable si on s’attaque à une petite rivière ou à un grand fleuve puissant. Et pourtant il est possible de trouver des principes communs à ces situations très différentes. Voici quelques conseils pour une première approche de la pêche au feeder en rivière :

Feeder en rivière, règle numéro 1: Bien s’installer

Pour préserver un maximum la bannière de l’effet du courant, la canne doit être positionnée haute, le scion dirigé vers le ciel, cela permet de mieux lire les touches. Le courant pousse la bannière et tend naturellement la ligne. Il ajoute ainsi une force supplémentaire que doit contrer le poids du feeder. C’est en enlevant un maximum de longueur de ligne de cette pression qu’il est possible de minimiser cette force. La taille de la canne permet également de soustraire encore plus de bannière à l’effet du courant. Ainsi, dès qu’il va s’agir de pêcher au feeder en rivière, les cannes en 3,90, 4,20 m sont très utiles pour donner encore un peu plus de hauteur à sa bannière. Petit conseil, ne négligez pas votre support de canne feeder ! Voir article. peche-au-feeder-en-riviere

Principe du montage auto ferrant pour le feeder en rivière et détection des touches

L’autre point important pour la détection des touches, est bien évidement le montage feeder. En rivière la touche peut avoir lieu de 2 façons distinctes :
  • Comme en plan d’eau le poisson fait bouger sensiblement le montage et la touche est visible de façon très timide sur le scion.
  • Le poisson se saisit violemment de l’hameçon et fait bouger la totalité du montage ainsi que le feeder. Sous l’effet du courant, le feeder est emporté et la touche devient très franchement marquée sur le scion. Soit par une franche tirée signalant le départ du poisson, soit par un relevé du scion qui se détend complètement indiquant que le feeder à bougé vers l’amont.
Un bras feeder stable est très utile pour positionner sa canne. Nouveauté Garbolino 2015 compatible D25 et D36.

Un bras feeder stable est très utile pour positionner sa canne. Nouveauté Garbolino 2015 compatible D25 et D36.

Le montage a ici un rôle prépondérant. En rivière, on utilise généralement un montage auto ferrant ce qui signifie en théorie que le poisson, une fois qu’il se saisit de l’hameçon et qu’il produit une touche, sera ferré automatiquement grâce au montage feeder. Ce type de montage pour la rivière se caractérise le plus souvent par l’emprisonnement de la cage dans une boule de nylon. La taille de la boucle définit la course du montage avant que le poisson n’entre en contact avec l’inertie du lest : le feeder. Le poisson se ferre précisément et automatiquement à ce moment- là.

Montage auto ferrant et poids du feeder

Alors quelle incidence sur le poids du feeder ? Plus le feeder est lourd plus il accentue ce phénomène d’auto ferrage. Mais pour la détection des touches en rivière, il est surtout primordial d’avoir le poids de feeder le plus léger possible par rapport à la force du courant. Le poisson, en se ferrant ou bien en arrivant en buté sur l’inertie du lest, doit pouvoir le déplacer. Un poids posé au fond de l’eau qui se déplace va aussi subir la force supplémentaire du courant qui accentue alors l’amplitude de son déplacement. Il en résulte des touches bien marquées sur le scion. Pour synthétiser, la difficulté étant bien évidement de trouver le poids de feeder juste qui saura concilier :
  • suffisamment lourd pour résister à la force du courant
  • suffisamment léger pour être déplacé par le poisson lorsqu’il produit la touche. En présence de très gros poissons, le poids du feeder pourra être sur-évalué pour accentuer “l’auto ferrage”. Ces spécimens puissants produisant de toute façon des touches très marquées. Mais, si l’on a à faire à des plaquettes, il faudra d’avantage affiner et chercher le bon équilibre. Notons, sans rentrer dans le détail, qu’il est aussi possible de pêcher en laissant son feeder se déplacer lentement sur le fond et donc avec des poids inférieurs.
Montage auto-ferrant pour pêcher au feeder en rivière.

Montage auto-ferrant pour pêcher au feeder en rivière.

Montage auto ferrant et protection des poissons.

Si la ligne bloque fermement le feeder, le poisson ne pourra s’en dégager en cas de casse du corps de ligne. Cela a souvent des conséquences dramatiques pour l’animal qui traîne ce poids sans pouvoir s’en défaire ou pire encore fini par rester captif, accroché au feeder lui même emprisonné entre deux rochers par exemple. Pour remédier à cela, on peut envisager plusieurs solutions :
  • Avoir un gros écart de résistance entre corps de ligne et bas de ligne. Avec un bas de ligne bien plus fin, on augmente les chances que ce soit lui qui casse en premier au lieu du corps de ligne.
  • Emprisonner le feeder non pas dans une boucle, mais bloquer sa course sur le corps de ligne à l’aide d’un stop float. Ce petit stop en caoutchouc est coulissant mais suffisamment résistant pour assurer l’arrêt du feeder, et donc “l’auto ferrage” et la bonne lecture des touches. Par contre en cas de casse, la force du poisson est suffisante pour faire coulisser le montage et le stop jusqu’à l’endroit de la casse et ainsi se libérer du feeder.
Les gros Barbeaux répondent très bien à la pêche au feeder en rivière.

Les gros Barbeaux répondent très bien à la pêche au feeder en rivière.

Gestion de la bannière et poids du feeder

La bannière doit être conservé relativement souple même si elle est forcément tendue par l’effet du courant, tous les mouvements du montage restent perceptibles sur le scion. Il n’est pas envisageable de tendre sa bannière comme on le fait en étang par exemple. Ceci appliquerait une force supplémentaire et demanderait de sur dimensionner un peu plus le poids de son feeder. La bannière doit donc rester tendue tout en permettant au courant de former un léger ventre vers l’aval. Le matériel évolue en fonction du poids du feeder.
En rivière aussi il est parfois nécéssaire de pêcher à longue distance pour atteindre la bonne veine de courant.

En rivière aussi il est parfois nécéssaire de pêcher à longue distance pour atteindre la bonne veine de courant.

C’est le poids du lest qui dicte la puissance du matériel à utiliser.

Voici quelques configurations possibles : Rivière lente – poids de feeder de 30 à 60 gr / Corps de ligne en 22 à 25/00
  • Tectra 3,60m puissance
  • Super Rocket Feeder 3,60m puissance 25 à 75gr
  • Précision feeder 3,60 m 20 à 75 gr
Rivière rapide – Feeder de 50 à 100gr / Corps de ligne nylon de 25 à 30/00
  • Super Rocket Feeder 3,90m puissance 50 à 150gr
  • Précision feeder 3,90 puissance 50 à 150gr
  • Tectra 3,90m puissance 30 à 100gr
  • Tectra 4,20m puissance 40 à 125gr
Canne Tectra feeder 3,90m sur le fleuve Adour

Canne Tectra feeder 3,90m sur le fleuve Adour

Rivière puissante et fleuve feeder de 80 à 150gr / Corps de ligne en 28 à 30/00
  • Précision feeder 4,20m puissance 100 à 200gr
  • G-System 3,90m puissance 100 à 175gr
Fleuve puissant et rivière profonde feeder de plus de 150 gr / Corps de ligne en 30/00

Une canne barbeau feeder puissante mais aussi gérer de grosses quantités d’amorce, de grosses cages. C’était le cahier des charges. Présentation en vidéo de la série de canne feeder Garbolino Booster lors d’une pêche au feeder en rivière.

Leur configuration originale fait des boosters de véritables cannes à tout faire dès qu’il s’agit de pêche au feeder extrême. Elles sont composées de 2 types de brins terminaux différents.
  •  un brin tubulaire très puissant
  • Un brin porte scion plus classique pour une canne feeder.
Grâce à ces configurations complémentaires, ces cannes sont très polyvalentes :
  • Ce sont des cannes à barbeau type pour les pêches au feeder en rivière puissante.
  • Des cannes capables de propulser de très gros feeders lors d’une phase spécifique d’amorçage
  • Elles sont aussi idéales pour pêcher avec des plombs très lourds pour les pêches au feeder en fleuve.
  • Maniables avec des gros anneaux, elles peuvent aussi pêcher à très longue distance en accueillant notamment un moulinet munit d’une très grosse bobine.
Lieu : Cenevières (46) canne-feeder-garbolino-booster-2  

Pour aller plus loin

Afin approfondir vos connaissances sur la pêche au feeder, n’hésitez à consulter notre site internet garbolino.fr, et en particulier nos pages dédiées à la pêche au feeder, et suivez nous sur notre chaîne Youtube. Pour en savoir plus sur les éléments de choix des scions feeder, nous vous conseillons de consulter cet article sur le choix des scions feeder, ou un Tuto Vidéo par Mickael Letscher, double champion de France de Pêche au feeder,   

Histoire

Fondée en 1945 par Henri Garbolino, l’entreprise est une marque de pêche française, .  A partir de 1960, les premières cannes en fibre de verre apparaissent. En 1977, c’est le composite qui apparaît. Ensuite, ce fût le carbone avec de l’utilisation de l’enroulement ou des nappes. Aujourd’hui Garbolino est distribuée dans la plupart des pays européens. Parmi les différentes techniques, la marque se concentre en particulier sur la pêche au coup, grande canne, anglaise et feeder.  De plus, elle est une marque reconnue pour la pêche de la truite aux appâts naturels.

Une journée de pêche au feeder sur la rivière Lot à la recherche des barbeaux, nous a permis de réaliser une présentation des nouvelles cannes Garbolino Tectra power Feeder.

Cette série de canne feeder rivière power se caractérise par une bonne réserve de puissance et de gros anneaux. Le premier de ces anneaux est placé très haut sur le blank. canne-feeder-garbolino-tectra-1 La canne Tectra 3,60 a une action parabolique mais puissante. Elle est très efficace sur les pêche de beaux poissons comme ici avec les vaillants barbeaux du Lot. La canne 3,90 a une grosse réserve de puissance sur le bas du blank au dessus de la poignée. En rivière, elle est très efficace pour pêcher dans le courant. En plan d’eau, son action semi-parabolique fait merveille lors des lancers à longue distance. Le bas de la canne entre facilement en compression au moment du lancer pour restituer toute la puissance que le pêcheur donne à son geste. Cela rend les lancers lointains plus faciles et plus efficaces. Pour les pêches plus extrêmes comme les pêche au feeder en fleuve, je vous propose de regarder la vidéo de présentation des cannes Booster feeder. canne-feeder-garbolino-tectra-2

Pour aller plus loin

Afin approfondir vos connaissances sur la pêche au feeder, n’hésitez à consulter notre site internet garbolino.fr, et en particulier nos pages dédiées à la pêche au feeder, et suivez nous sur notre chaîne Youtube. Pour en savoir plus sur les éléments de choix des scions feeder, nous vous conseillons de consulter cet article sur le choix des scions feeder, ou un Tuto Vidéo par Mickael Letscher, double champion de France de Pêche au feeder,  

Histoire

Fondée en 1945 par Henri Garbolino, l’entreprise est une marque de pêche française, .  A partir de 1960, les premières cannes en fibre de verre apparaissent. En 1977, c’est le composite qui apparaît. Ensuite, ce fût le carbone avec de l’utilisation de l’enroulement ou des nappes. Aujourd’hui Garbolino est distribuée dans la plupart des pays européens. Parmi les différentes techniques, la marque se concentre en particulier sur la pêche au coup, grande canne, anglaise et feeder.  De plus, elle est une marque reconnue pour la pêche de la truite aux appâts naturels.