Accueil Actualités L’hiver : Pensez au pain !

L’hiver : Pensez au pain !

L’hiver est là, pour certains c’est le temps de la trêve, pour les courageux c’est quand même l’occasion de réaliser de très belles bourriches. Evidemment le froid a un impact considérable sur la mobilité et donc l’appétit des poissons, néanmoins en choisissant bien son poste et grâce à des techniques et des montages adaptés, il est toujours possible de passer quelques heures très lucratives au bord de l’eau. 

Une esche ancestrale

Le pain est une esche ancestrale pour la pêche au coup des gardons. Utilisée par les anciens, elle est un peu passée de mode au profit des appâts vivants. Mais je n’ai pas peur de dire que dans ces conditions hivernales, eau cristalline, poissons furtifs, le pain peut concurrencer le plus rutilant des vers de vase quand il s’agit d’une pêche délicate de gardons. Beaucoup s’en privent donc à tort : Le pain est un appât très économique qui peut être utilisé à la fois comme esche et comme amorce destinée à des poissons méfiants.

Amorce

Rien de plus simple que de préparer une amorce à gardons avec un ingrédient unique. Deux solutions s’offrent à nous, aussi simples l’une que l’autre. La première consiste à utiliser du pain rassis de récupération et de le broyer sommairement sous forme de chapelure. Un simple coup de tamis et on obtient facilement la granulométrie désirée. Il suffit ensuite de rajouter de l’eau en fonction de la profondeur de l’endroit, pour former des boulettes plus ou moins compactes en fonction de la consistance voulue. La chapelure gonfle énormément et quelques centaines de grammes suffisent à pêcher des heures durant.

La seconde méthode consiste à passer au mixer domestique des tranches de pain de mie en ayant pris soin de retirer la croûte qui peut entraver le broyage. La cuisson du pain de mie évite même toute forme de mouillage. Même sans eau, on peut facilement former de grosses noix qu’il suffit de déverser sur le coup à l’aide de la coupelle d’amorçage.

Pêche au pain en hiver Wimmer.1

Une pluie de chapelure blanche déversée à la coupelle, une méthode d’amorçage très efficace pour les gardons, mais aussi les petites brèmes !

L’eschage du pain

Les tranches de pain de mie sont les plus pratiques pour extirper des lambeaux qu’on peut ensuite facilement placé sur l’hameçon. L’eschage du pain n’oppose pas de difficultés en soi. Mais pour extraire des morceaux à la fois réguliers et qu’on peut ensuite délicatement disposer sur l’hameçon, mieux vaut s’aider d’un outil idéal : Le Bread Puncher. Cet emporte-pièce très pratique permet d’obtenir des tronçons de pains de diamètres variés grâce auxquels on peut s’adapter à la taille et l’appétit des poissons présents. Il est même inutile de toucher la noquette de pain pour y glisser l’hameçon. Une fente latérale au sommet du bread puncher permet de faire pénétrer l’hameçon aisément. Un plus quand l’hiver on vient à porter des gants pour mieux supporter le froid.

Pêche au pain en hiver Wimmer.2

Des emporte-pièces de diamètres différents pour coller à l’appétit des poissons

 

Montage de ligne pour la pêche au coup des gardons au pain : L’avis de Darren Cox

“Pour cette pêche au coup hivernale et délicate, j’emploie un flotteur sensible et effilé, le Garbolino DS9. Son poids dépend de la profondeur, mais est compris entre 0.20 en l’absence totale de vent, et 0.60 si les poissons sont coopératifs. Je prépare toujours deux lignes pour la pêche au gardon l’hiver. Pour la distance de pêche, j’ai l’habitude d’amorcer à la première cassure. L’hiver les poissons, et surtout les gardons ont l’habitude de se tenir là.

J’emploie un hameçon fin de fer pour Escher des noquettes d’un diamètre compris entre 3 et 5mm.

En fonction des touches, je place mon olivette entre 25 et 35cm de la boucle du bas de ligne et étale 3 plombs ronds n° 11 au dessous régulièrement.

Je démarre toujours de manière positive avec une belle bouchée. En effet les poissons qui sont aux alentours répondent en général assez vite et il n’est pas rare de piéger les plus gros gardons et même des plaquettes dans le premier quart d’heure. Dès que les touches ralentissent, je passe à ma ligne plus légère. Mes deux lignes pour cette pêche au coup hivernale sont reliées à un élastique Garbolino de couleur et de diamètre 0.7mm. IL est polyvalent et me permet de faire face à tous les poissons. »

Pêche au pain en hiver Darren Cox.1Montage de ligne pour la pêche au coup au pain en hiver.1

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser une Réponse