En vedette sur Garbolino.fr
Menu
Home Pêche au coup En vedette
Featured posts

Ce nouveau manche d’épuisette carpodrome a été spécialement étudié pour la pêche de la carpe au coup. En effet, la technologie développée et mise en œuvre pour la fabrication de grandes cannes toujours plus solides rejaillit sur tous les accessoires liés à cette pratique qui fait de plus en plus d’adeptes. La pêche des gros poissons et de la carpe au coup exige une épuisette adaptée. Elle doit permettre de mettre au sec des poissons de plusieurs kilos, mais aussi de laisser une certaine liberté de mouvement au pêcheur pour que dans les derniers instants du combat il puisse gérer à la fois d’une seul main son kit et de l’autre l’épuisette. Cette dernière doit donc répondre à plusieurs critères.

Un manche d’épuisette carpodrome: Ni trop court, ni trop long

Une bonne épaisseur de matière (carbone HR) confère à ce manche d’épuisette une solidité hors-normes. Volontairement plus court que les modèles pour la pêche au coup classique, son poids (320 grammes) et sa maniabilité ne pâtissent donc pas de cette solidité accrue. Suffisamment long (3,75 mètres) pour aller chercher et emprisonner le poisson à bonne distance de kit, il est un savant équilibre entre rigidité et souplesse. En effet, trop rigide et les risques de casse auraient été trop importants et trop souple il aurait croulé sous le poids d’une prise. Carp Fighter Pro Landing Net.1 Carp Fighter Pro Landing Net.2

Manchon amovible

Le manche d’épuisette Garbolino Carp Fighter Pro dispose d’un faible encombrement (1,36 mètre) et trouvera facilement sa place dans une poche de votre fourreau. Pourvu de 4 sections à emmanchements inversés et de diamètre agréable, sa particularité tient dans son 4ème et dernier élément beaucoup plus court que tous les autres. Ce manchon amovible est une spécificité unique qui facilite la saisie et le maintien du poisson dans la tête d’épuisette. La mise à la bourriche est alors un jeu d’enfant ! Carp Fighter Pro Landing Net.3

Il faudra prévoir une tête d’épuisette plus grande à l’avenir Frédéric !!!!

   

La pêche de la truite au toc et la mise en place d’une stratégie. Comment? Nous avons abordé les différents types de postes (repérer et comprendre les postes). Puis, un sujet sur le comportement adopté par les truites sur chacun d’eux (Comprendre le comportement des poissons), passons enfin au point le plus capital  dans la pêche au toc : la stratégie et la construction de votre partie de pêche.

Comment définir sa stratégie de pêche au toc?

Il s’agit pour moi du point le plus passionnant. En effet, si la progression d’un pêcheur le long des berges peut paraître machinale, cette avancée est en réalité constituée d’une alternance de périodes de marche et de coups de lignes, reflets d’élucubrations fondées sur les notions de base précédemment évoquées. Choisir une stratégie de prospection consiste à définir quel(s) type(s) de configuration nous allons sélectionner, dans une logique d’optimisation du temps imparti. Pour y parvenir, il faut tenir compte de trois critères :

Pêche de la truite au toc. Stratégie 1: choisir les zones où les truites sont les plus nombreuses 

A l’instant où l’on pêche, il convient de définir la nature des zones où se situe la fraction la plus importante de l’effectif total en truites mordeuses. Généralement, ce sont des conditions de température et de débit extrêmes qui facilitent la localisation du gros de la troupe. En début de saison, il arrive que les petits coups ne rapportent pas grand chose, contrairement aux zones plus profondes et plus vastes.  En été, dans les parties avals des cours d’eau qui soumettent les truites à un certain inconfort thermique, elles se cantonnent fréquemment dans les têtes de courant brassées qui tirent fort. Quelque soit les conditions, si un semblant de logique se dessine au niveau de la tenue des poissons (au niveau de la profondeur, de la force du courant, de l’intensité des turbulences, de la proximité aux caches…etc.), n’hésitez pas : sautez les secteurs qui ne possèdent pas les qualités requises. La sélection des coups (impliquant de délaisser des portions parfois longues) est l’un des aspects les plus passionnants et les plus importants de la pêche au toc. Il faut du cran et une certaine confiance en soi pour y parvenir (car vous laisserez des truites maillées sur votre passage c’est évident) mais le jeu en vaut la chandelle ! Truite au toc définir une stratégie.2

Stratégie 2: les zones où les truites sont les plus appétentes

L’appétence des truites (c’est-à-dire leur ardeur à mordre, que j’aime appeler « bravoure ») peut être différente selon qu’elles soient postées ou cachées. Ainsi, au-delà du nombre d’individus actifs, il est bon de cibler les endroits où les poissons se montrent les plus décidés à mordre. Par exemple, il ne faut pas hésiter à abandonner la traque d’individus postés dans les veines de courant s’ils produisent des touches imprenables, au profit d’autres (même moins nombreux !) qui sortent de leur cache pour engloutir goulûment votre appât. L’aspect qualitatif de la touche est une caractéristique au moins aussi importante que sa fréquence !

Stratégie 3: les zones où les truites sont les plus grosses

En plus des deux critères précédemment évoqués, il faut être attentif à la présence d’un lien éventuel entre la taille des individus mordeurs et le type de postes qui les abritent. Par exemple, après une piquée, les plus gros sujets sont souvent les premiers à rentrer, laissant le loisir aux juvéniles de profiter des veines nourricières. Il arrive que ces poissons maillés restent coopératifs un certain temps après avoir regagné leur cache. Ainsi, si vous ne touchez que des petites dans les courants, tenter le coup près des berges encombrées peut parfois débloquer la situation… vous vous démarquerez des confrères qui s’obstinent dans les veines et enchaînent les truitelles, dans l’attente d’un hypothétique poisson du calibre supérieur qui ne viendra sans doute jamais ! Truite au toc définir une stratégie. pêche tactique prospection Si ces notions semblent couler de source sur le papier, on s’aperçoit une fois au bord de l’eau qu’elles sont loin d’occuper les esprits de tous les pratiquants, la plupart d’entre eux se contentant d’enchaîner machinalement les coups de ligne sur les différents postes qui se présentent, pour finalement conclure qu’à la pêche, il y a des jours avec et des jours sans. Cette approche productiviste peut rebuter les plus contemplatifs d’entre nous, j’en conviens. Toutefois, je vous conseille de l’adopter si pour vous aussi, le score réalisé tient une place majeure dans la hiérarchie de critères qui définissent ce qu’est une bonne journée de pêche ! Truite au toc définir une stratégie.1 A bientôt Simon SCODAVOLPE

Canne au coup gros poissons Garbolino Power Fighter Carp. Fin octobre 2014, nous sommes conviés, Olivier Wimmer, quelques copains et moi-même à passer une journée sur le magnifique complexe Viaduct Fisheries Bait Tech dans le Somerset dans le sud-ouest de l’Angleterre, près des Cornouailles. Nous décidons de pêcher le plan d’eau nommé Cary lake, surnommé Scary Cary en raisons de la taille moyenne de ces habitantes, ce que nous aurons l’occasion de vérifier rapidement… Je vais essayer la nouvelle Garbolino Power Fighter Carp sur une pêche à 13m, plus tard à 5m et une pêche en bordure à 11m sur ma droite sur un poste très encombré, donc très prometteur. Olivier va être le reporter photo de cette mémorable journée.Pour commencer, je prépare les esches nécessaires à une journée de pêche Sur Scary Cary : 4 boites de pâté Bait Tech Mighty Meat coupées en cubes de 10mm, on ne s’adresse pas aux carpettes !!! Ainsi que  3kg d’amorce Bait Tech Spécial-G green pour la bordure.

1 canne pour la pêche au coup des carpes et gros poissons

La Power Fighter Carp est très rigide, très bien équilibrée qui la rend très maniable pour une canne carpe, elle est d’une action parfaite pour mes attentes en carpodrome. Une très belle finition et une esthétique réussie, discrète mais reconnaissable caractérisent cette canne. Power Fighter Carp Garbolino présentation.2 Je vais débuter par une pêche à 13m, Je dépose quelques cubes de pâté à la coupelle et ensuite alimente à la coupelle de scion. Le début de la pêche est plutôt lent, ce qui me permet de me familiariser avec cette nouvelle canne. Power Fighter Carp Garbolino présentation.3 canne au coup gros poissons carpes spécimens carpodrome La glisse est vraiment excellente avec le nouveau revêtement anti-friction « Macro Pitch Taping » malgré une bruine typiquement anglaise. Le scion ne tremblote pas même avec une coupelle de scion copieusement remplie de cubes de pâté grâce au nouveau K2 plus rigide équipant les nouvelles cannes 2015.

1 nouveau design de kit pour cette canne

Ces nouveaux kits ont le même emmanchement de base que les anciens, ce qui permet de les utiliser sur la majorité des cannes Garbolino actuelles ou anciennes. Ils sont disponibles avec ou sans le système « Elastic Control ». Au bout d’une demi-heure, enfin les premières touches, et une série de  brèmes de 800g prises avec un cube de pâté de 10mm… Ce qui me permet d’apprécier la rigidité de cette canne, et les ferrages rapides grâce à ces fameux nouveaux K2. Enfin, la première carpe qui fera environ 5kg, ensuite une commune de 8kg met l’élastique en butée, mais l’action progressive de la Power Fighter Carp me permet de contrer ce poisson et de l’amener à l’épuisette. Power Fighter Carp Garbolino présentation.4 Le pêche s’étant durcie à 13m, je choisi d’essayer mon coup à 5m, le fameux 2+2 des pêcheurs anglais. Coup que j’ai préparé en jetant à la main des cubes de pâté depuis le début de la pêche. J’ai rapidement une touche qui se solde par une casse fracassante en 0.20mm, je prendrais ensuite deux belles communes d’environ 7kg, ce qui permet de juger de la grande solidité de cette canne à distance intermédiaire. La fin de journée approchant, je décide de tester mon coup de bordure à 11,50m. L’utilisation de la mini-rallonge n’impacte pas la très bonne tenue de cette canne. Cette bordure étant très encombrée, je choisis un kit « extrême », seulement 60cm d’élastique creux en 3.2mm pour extraire les poissons des nombreux obstacles… Je prendrais ainsi quelques poisons entre 5 et 7kg et une commune de 10kg.
Power Fighter Carp Garbolino présentation.5 canne au coup gros poissons carpes spécimens carpodrome

Une canne gros poissons ???

Feedback sur cette canne au coup gros poissons

Un véritable test de solidité réussi par cette Power Fighter Carp.  Merci à Andy Neal pour son invitation sur ce magnifique complexe de Viaduct Fisheries qui nous a permis de mettre à l’épreuve la nouvelle série 2015 de cannes carpe Garbolino.
Power Fighter Carp Garbolino présentation.6 canne au coup gros poissons carpes spécimens carpodrome

Power Fighter Carp: une vraie canne pour les gros poissons

La pêche feeder au plomb est la plus productive en hiver. Cette pêche peut être très utile pour la recherche de poissons très peu actifs, dans le cas d’une eau très froide, inférieure à 6°c. Alors que, la pêche au plomb d’Arlesey, ou à la « bombe » est une pêche de la carpe au coup encore peu pratiquée dans notre pays, elle se révèle très productive dans certaines conditions.

Pêche en hiver de la carpe au plomb: misez sur les cannes feeder winklepicker

  • On peut utiliser des cannes feeder mais les cannes « bomb » ou « Picker » (Garbolino Precision Picker, Tectra Picker, G-Max bomb…) sont plus adaptées à ce type de pêche pour plusieurs raisons, faible poids à lancer, action plus douce adaptée à des pêches particulièrement fines…
Carpe au Coup Hiver la Bombe.2 Carpe au Coup Hiver la Bombe.3
  • Moulinet fiable de taille 3000 ou 4000 type Speed Match FDM
  • Nylon type anglaise entre 0.18 et 0.22mm.
  •  Nylon entre 0.12 et 0.16mm pour les bas de ligne de 60cm.
  •  Hameçon de 16 à 18, à œillet pour les montages sur cheveu (Guru LWG, Guru QM1, Kamasan 911 eyed…)
Carpe au Coup Hiver la Bombe.1

Plombs d’Arlesey ou « bombes » de 5 à 20g

J’utilise une tête d’épuisette à mailles fines pour éviter d’endommager les montages « cheveux «  lors de l’épuisage des poissons (Tête Garbolino Blue NH-42BLU) Carpe au Coup Hiver la Bombe.6

Esches et amorçage pour la pêche de la carpe en hiver au plomb:

  • Pellets durs de 6 à 10mm, de couleurs différentes, maïs, pain, micro-bouillettes (de 6 à 10mm)…
  • On amorcera avec de très faible quantité de pellets pauvres (Carp & coarse feed pellets de chez Bait Tech…) entre 6 et 10mm, ¼ de litre de pellet peut être considéré comme la quantité maximum pour 5h de pêche.
Carpe au Coup Hiver la Bombe.5

La carpe au feeder

C’est une pêche de patience. On peut commencer par pêcher très à gauche de soi à une trentaine de mètres. On fronde précisément deux godets de trois pellets et on attend. .. 10 mn plus tard, on peut fronder 3 pellets supplémentaires, on répète cela au bout de 10 mn. Au bout de 30 mn, si aucun poisson ne s’est manifesté, on redémarre un coup à la même distance mais en face de soi, avec toujours le même mode opératoire. Au bout de 30 mn sans touche, on essayera très à droite de la même façon. Dans le cas, où c’est toujours infructueux, on rallonge la distance de pêche de 10 mètres. En restant toujours très à droite, ensuite en face, ensuite à gauche, on rallonge de 10 m. Ensuite en face, ensuite à droite et ainsi de suite… jusqu’à trouver des poissons en activité. Les esches visibles (maïs, bouillettes blanches ou jaunes, pain…) sont très indiquées en hiver. En effet, les poissons peuvent les repérer de très loin dans une eau particulièrement claire. L’utilisation de dips (Sweet Molasses, Sweet Coconut, Super CSL de chez Bait Tech…) permet d’apporter un plus dans ces conditions très difficiles. C’est certainement une des pêches les plus difficiles de la carpe au coup en carpodrome. Mais certainement une des plus valorisantes. Carpe au Coup Hiver la Bombe.4

La pêche au coup en hiver de la carpe en carpodrome est complètement différente de la pêche dans les autres saisons. Vu la densité très importante en carpes de ces étangs, quelques poissons restent en activité malgré la forte baisse des températures. Le choix du poste est primordial, ainsi que les conditions climatiques. L’observation du plan d’eau permet parfois de localiser les poissons (remous, sauts, bullées…). On recherchera en absence de ces manifestations, les postes en eau profonde (bonde de vidange…), ensoleillés, prés d’une arrivée d’eau plus chaude (résurgences…). Une hausse de la température avec l’arrivée d’un vent plus chaud permet parfois de faire une très belle pêche au cœur de l’hiver. Les eaux étant devenues beaucoup plus claire, les carpes rechignent à s’approcher du bord sauf tard dans l’après-midi. La distance de pêche se situe donc au minimum à 11m.

Le choix de la canne :

  • On préférera les élastiques creux de petits diamètres qui permettront de faire face à n’importe quelle taille de carpe en cette saison et de ne pas décrocher les poissons blancs (de 1.5 à 1.8mm en élastique creux Garbolino Bazoocarp )
Carpe au Coup Grande Canne en Hiver Garbolino.2

Fred Castan et sa canne au coup Garbolino Emeraude pour pêcher les carpes, Carassins et F1 sur des lignes fines

La ligne :

  • Nylon Garboline entre 0.14mm et 0.16mm pour les corps de ligne et entre 0.10 et 0.14mm pour les bas de ligne.
  • Hameçon légers de 16 à 22 (Gamakatsu Pellet GP102, Tubertini 801, 808, Kamasan 901F1…)
  • Flotteurs avec antenne fine (Garbolino DC12, DC13H, DC15,DC25, DC27…)

Amorçage :

C’est la saison idéale pour utiliser les coupelles de scion. On peut utiliser des asticots, des pellets pauvres de petites tailles, entre 1 et 4mm (Bait Tech carp feed pellets…), un peu d’amorce (Spécial G Bait Tech), ¼ de paquet est suffisant, des vers coupés, du maïs doux…

Esches :

  • Pellets expansés de petits diamètres, de 2 à 6mm…
  • Asticots, terreaux, vers de vase, très petits morceaux de pains, maïs doux…

La pêche…

Habituellement, la pêche de la carpe au coup en hiver est une pêche de patience, les premières touches pouvant être relativement longues à venir. On peut commencer par amorcer avec un fond de coupelle comportant une centaine de pellets de 2mm humidifiés, une dizaine de 4mm également humidifiés, 5-6 grains de maïs et une dizaine d’asticots. C’est peu… mais largement suffisant pour attirer les poissons et ne pas les gaver. On amorce ensuite parcimonieusement et régulièrement avec une petite coupelle de scion, on adaptera la quantité en fonction de l’activité des poissons. Il faudra essayer toutes les esches pour trouver celle du jour… La pêche en eau froide nécessite une action plutôt statique, les poissons semblant craindre les esches trop travaillées, c’est la seule saison où j’utilise la barre d’amorçage. N’hésitez pas… Pêchez la carpe au coup en hiver, mais couvrez-vous bien et attention la nuit tombe vite !!! Carpe au Coup Grande Canne en Hiver Garbolino.3

1 3718
. . La réussite d’une pêche de la truite est multi- factorielle. Avoir un maximum de touches, c’est le leitmotiv de tout pêcheur un tant soit peu productiviste. Toutefois, l’accumulation mécanique de ferrages sans réflexion sur les circonstances qui les occasionnent, vous laisse à la merci de l’humeur des truites. Avoir des touches c’est bien, comprendre l’attitude des poissons qui les produisent (ou ne les produisent pas d’ailleurs), c’est mieux, car votre stratégie de pêche (que nous aborderons lors d’un prochain article) en dépend étroitement et permet souvent de forcer le destin. Voici comment procéder pour cerner et s’adapter à l’humeur du jour (c’est-à-dire le comportement adopté par la majorité des truites de la portion prospectée), qui correspond généralement à l’une des 3 cas suivant :

Pêche de la truite: elles sont postées :

En début de pêche, j’aime bien observer la rivière depuis un point haut, à la fois pour m’imprégner de l’ambiance, mais aussi (mon esprit cartésien reprend vite le dessus sur mon penchant contemplatif) pour rechercher d’éventuels indices de l’activité des poissons. En surplombant depuis un pont, si l’on observe des truites qui godillent dans les radiers, sur les plats, devant les pierres, pas de doute : elles sont dehors ! Elles occupent alors les postes de chasse décrits dans l’article précédent « REPERER ET COMPRENDRE LES POSTES ». Attention à ne pas se réjouir hâtivement car dans ces conditions, leur régime peut être plus ou moins discriminant. Généralement jusqu’à la fin de la fonte des neiges, pas de soucis pour le tocqueur, qui parvient à tirer son épingle du jeu avec des esches classiques telles que teignes, vers ou porte-bois. Au contraire, certains jours d’été ou de fin de saison (lorsque l’étiage sévit depuis plusieurs semaines), ce même pratiquant peut être frustré par la vue d’individus bien attablés, alors qu’il n’enregistre aucune touche, ou seulement des grimaces. Dans l’immense majorité des cas (si l’approche a été soignée), c’est l’appât qui est en cause. A mesure que l’été se profile, le régime alimentaire des truites devient plus spécialisé et tend vers la miniaturisation ; n’oublions pas que c’est au printemps, lorsque les eaux sont fortes, qu’a lieu la majeure partie de la croissance de ce salmonidé (et non pas en été lorsque les eaux sont bien en place !). Les esches de tailles classiques (souvent trop caloriques et ne collant pas à la prédation du moment) sont alors refusées.

A ce moment là, deux options s’offrent à vous, selon que :

  1. Les truites gobent (par exemple lorsqu’elles vous agacent en montant sur le guide fil) : la pêche à la mouche façon eaux rapides supplante fréquemment le toc. On note ici tout l’intérêt de maîtriser le duo mouche/toc en été.
  2. Les truites s’alimentent sous l’eau : il est possible de déclencher des touches lorsque l’on pêche la truite au toc en diminuant la taille de l’esche, d’autant plus que le besoin s’en fait sentir. En pratique, je débute systématiquement à la petite teigne ou au petit ver en été (par commodité). S’ils ne m’apportent rien ou seulement des touches inferrables, je passe aux insectes en testant d’abord la sauterelle (elles abondent  dans les prés de montagne dès les premières chaleurs), puis en dernier recours la mouche naturelle (moins pratique à obtenir mais parfois salutaire) ou des micro-nymphes à bille, nous en reparlerons à la belle saison !
COMPRENDRE LE COMPORTEMENT DES TRUITES SIMON SCODA.2

Lorsque les truites guettent les insectes en surface dans les eaux maigres, il est souvent inutile de s’évertuer au toc…

Des tuites cachées mais à l’affût

 Les truites abritées ont différents types de réactions face à un stimulus alimentaire. Certaines restent impassibles alors que d’autres se montrent beaucoup plus coopératives. J’entrevois comme une aubaine la possibilité de tomber sur des poissons à l’affût. Là tous les éléments sont alors réunis pour faire une pêche honorable. La cadence de touche est régulière mais non effrénée. Il y a donc moins de risques qu’une émotivité exacerbée ne vous transforme en manchot. Surtout  si comme moi, vous n’êtes pas un modèle de flegme au bord de l’eau !.

De plus, une truite qui sort de son refuge pour s’emparer d’un appât produit très souvent une touche franche. Cette dernière est relativement facile à concrétiser. Facile oui mais à condition de garder un semblant de mou dans la bannière car la mollesse de la dérive dans cette pêche de « devant de caches » est quand même génératrice de ratés.  En présence de truites cachées mais à l’affût, il suffit de sélectionner les angles de pierre et de sauter les belles veines pourtant alléchantes. Le ratio nombre de coups de lignes/nombre de prises s’approche parfois de 1 !

COMPRENDRE LE COMPORTEMENT DES TRUITES SIMON SCODA.3

La belle veine passe à droite de la photo. Mais la truite était à gauche, à l’affût dans l’angle de pierre…

Pêche de la truite: les truites sont cachées et peu “stimulables” :

Certains moments, les truites sont cavées et la prospection des abords des caches avec des appâts vivants ne donne rien. En présence de poissons cachés et rétifs, le stimulus alimentaire peut s’avérer inefficace. La clé de la réussite passe souvent par un changement de technique, en abandonnant l’effet appât naturel. Ici, le vairon mort manié, qui fait appel à l’agressivité du poisson, supplante alors la mouche ou le toc. Ainsi, cette pêche réputée de début de saison, peut même se révéler efficace durant les mois les plus chauds ! Elle fait notamment le bonheur de quelques vieux roublards qui prennent le soin d’emporter quelques petits vairons en été. Lorsque la rivière semble déserte en août, un petit poissonnet dandiné devant les caches peut vous éviter la bredouille. J’avoue rechigner à me plier à la logistique qu’implique la pêche au vairon en eaux vives. Je préfère garder ma canne à toc tout en variant le menu au niveau de l’offre ; cela permet certains jours, non pas de transfigurer le résultat, mais au moins de sauver les meubles ! Quelle que soit la technique choisie, il convient dans ces conditions difficiles de rechercher les coups les plus probables. C’est-à-dire ceux qui concentrent une veine porteuse et une belle cache (les fameux « coups mixtes » présentés dans l’article précédent). La stratégie de pêche consiste alors à couvrir un maximum de terrain. Car généralement, seul un faible % d’entre eux produit des touches, sans explication apparente qui permettrait de différencier les meilleurs. Il faut donc multiplier les tentatives pour espérer mettre quelques poissons au sec !

COMPRENDRE LE COMPORTEMENT DES TRUITES SIMON SCODA.4

La canne feeder carpe, Garbolino G-System Minicarp fait partie de ces cannes polyvalentes capables de pêcher au feeder dans une grande variété de situations en étang, carpodrome et rivière. Test sur le terrain de la canne feeder G-System Minicarp par Fredéric Castan lors de son dernier voyage en Angleterre.

La G-System Minicarp est la reine des carpodromes et fisheries.

Cette canne feeder carpe a été spécialement conçue pour pêcher les gros poissons et petites carpes présents dans les carpodromes et fisheries. Disponible en trois longueurs, 3 mètres, 3 mètres 30 et 3 mètres 60, elle sera votre canne passe partout pour lancer vos plombées, feeder ou Method feeder jusqu’à 35 grammes. Sa réserve de puissance vous permettra de bien contrôler les combats. canne-feeder-garbolino-g-system-minicarp-01

Une finition haut de gamme pour canne feeder carpe

La canne feeder G-System Minicarp présente une action semi-parabolique permettant de travailler en douceur si les beaux poissons sont délicats. La poignée courte, la qualité du carbone Haut-Module, ainsi que la finesse du blank font de cette canne une arme avec une belle réserve de puissance et très sécurisante en toute circonstance malgré sa légèreté:
  • 135 grammes en 3 mètres.
  • 155 grammes en 3 mètres 30
  • 170 grammes en 3 mètres 60.
canne-feeder-garbolino-g-system-minicarp-02

La G-System Minicarp est construite sur une base de deux brins et fournie avec deux scions.

Retrouvez toute la gamme feeder dans la rubrique catalogue La canne feeder carpe, G-System Minicarp est aussi une canne feeder polyvalente pour pêcher les poissons de taille moyenne. Non, les cannes feeder pour pêcher les beaux poissons ne sont pas toutes des triques surpuissantes pour tirer fort sur nos cyprins. D’une puissance 10/35 grammes, la G-System Minicarp est très sensible et s’accommode également des pêches au feeder de gardons ou de brèmes à moyenne distance. Elle sera votre alliée en étang, canal et rivière lente quand vous toucherez un poisson bonus. canne-feeder-garbolino-g-system-minicarp-03 Profitez du test complet de la Garbolino G-System Minicarp 3 mètres 30 par l’ami Vincent Hurtes sur le site peche-feeder.com.

Pour aller plus loin

Afin approfondir vos connaissances sur la pêche au feeder, n’hésitez à consulter notre site internet garbolino.fr, et en particulier nos pages dédiées à la pêche au feeder, et suivez nous sur notre chaîne Youtube. En bonus, la vidéo de la canne en action de pêche.  

Histoire

Fondée en 1945 par Henri Garbolino, l’entreprise est une marque de pêche française, .  A partir de 1960, les premières cannes en fibre de verre apparaissent. En 1977, c’est le composite qui apparaît. Ensuite, ce fût le carbone avec de l’utilisation de l’enroulement ou des nappes. Aujourd’hui Garbolino est distribuée dans la plupart des pays européens. Parmi les différentes techniques, la marque se concentre en particulier sur la pêche au coup, grande canne, anglaise et feeder.  De plus, elle est une marque reconnue pour la pêche de la truite aux appâts naturels.

Une canne barbeau feeder puissante mais aussi gérer de grosses quantités d’amorce, de grosses cages. C’était le cahier des charges. Présentation en vidéo de la série de canne feeder Garbolino Booster lors d’une pêche au feeder en rivière.

Leur configuration originale fait des boosters de véritables cannes à tout faire dès qu’il s’agit de pêche au feeder extrême. Elles sont composées de 2 types de brins terminaux différents.
  •  un brin tubulaire très puissant
  • Un brin porte scion plus classique pour une canne feeder.
Grâce à ces configurations complémentaires, ces cannes sont très polyvalentes :
  • Ce sont des cannes à barbeau type pour les pêches au feeder en rivière puissante.
  • Des cannes capables de propulser de très gros feeders lors d’une phase spécifique d’amorçage
  • Elles sont aussi idéales pour pêcher avec des plombs très lourds pour les pêches au feeder en fleuve.
  • Maniables avec des gros anneaux, elles peuvent aussi pêcher à très longue distance en accueillant notamment un moulinet munit d’une très grosse bobine.
Lieu : Cenevières (46) canne-feeder-garbolino-booster-2  

Pour aller plus loin

Afin approfondir vos connaissances sur la pêche au feeder, n’hésitez à consulter notre site internet garbolino.fr, et en particulier nos pages dédiées à la pêche au feeder, et suivez nous sur notre chaîne Youtube. Pour en savoir plus sur les éléments de choix des scions feeder, nous vous conseillons de consulter cet article sur le choix des scions feeder, ou un Tuto Vidéo par Mickael Letscher, double champion de France de Pêche au feeder,   

Histoire

Fondée en 1945 par Henri Garbolino, l’entreprise est une marque de pêche française, .  A partir de 1960, les premières cannes en fibre de verre apparaissent. En 1977, c’est le composite qui apparaît. Ensuite, ce fût le carbone avec de l’utilisation de l’enroulement ou des nappes. Aujourd’hui Garbolino est distribuée dans la plupart des pays européens. Parmi les différentes techniques, la marque se concentre en particulier sur la pêche au coup, grande canne, anglaise et feeder.  De plus, elle est une marque reconnue pour la pêche de la truite aux appâts naturels.