Home Pêche au coup Actualités de la marque Pêche de gardon en étang : Retour printanier

Pêche de gardon en étang : Retour printanier

J’ai toujours eu un faible pour la pêche du gardon en étang. J’avais hâte de reprendre la pêche au coup. L’hiver a été pluvieux et la pratique des rivières délicate mais avec l’arrivée des beaux jours et des ouvertures de plans d’eau, j’espère pouvoir faire cet après-midi une jolie pêche de gardons.

Avec quelques journées douces et ensoleillées, l’activité alimentaire des poissons reprend et je compte bien en profiter. A ma grande surprise et à mon arrivée vers midi, je suis le seul au bord du plan d’eau. La pêche serait-elle si difficile? Nous verrons bien.

garbolino-peche au coup-etang-gardon-debut saison02-montage-techniqueAvant de m’installer, je commence par le mouillage de l’amorce. La population étant principalement constituée de gardons, puis de brèmes, tanches et carpes, je prépare l’amorce «Netpeche Etang»,fine et de coloris brun foncé, elle travaille beaucoup. Je prépare ensuite le matériel. Ne sachant pas comment mordraient les poissons, je monte quatre lignes avec des flotteurs de type Garbolino DS14H. Deux portent 0,60 et 1 gramme sur un corps de ligne 12 centièmes avec une plombée assez brutale si la pêche est facile et deux autres portant 0,40 et 0,60 gramme sur un corps de ligne 10 centièmes pour des conditions plus classiques. Ces formes «bouteille» ont vraiment ma préférence pour toutes les types de pêches classiques de poissons blancs en étang. (cf. article 3 lignes passe partout) Ainsi je dois pouvoir m’adapter à de nombreuses situations. J’ai prévu un peu de tout pour les esches pour être sûr de faire face aux conditions du jour, vaseux, pinkies, asticots et vers de terre.

ACTION DE PÊCHE

Après un amorçage soixante centimètres en retrait de la pointe du scion pour m’assurer de pouvoir toucher des poissons pouvant être au delà, j’attaque la pêche par sécurité avec la ligne la plus fine et un vers de vase. Au bout de quelques secondes le flotteur s’enfonce et je pique un premier gardon. Seraient-ils mordeurs? Effectivement, ils le sont et après trois ou quatre poissons à la suite, je change immédiatement de ligne pour la 0,60 gramme forte équipée d’un asticot rouge. Le résultat est immédiat et non seulement les touches sont aussi rapides mais la taille des gardons augmente.   garbolino-peche au coup-etang- gardon-debut saison01-mini modif-tanche-poisson bonus Afin de garder les poissons sur mon coup d’autant que deux pêcheurs au feeder se sont installés à seulement vingt mètres de moi, j’agraine à la fronde une pincée de pinkies à chaque poisson. Je m’oblige cette rigueur car les poissons sont nombreux et d’assez jolie taille avec même quelques invités surprises. Les touchent sont assez régulières pendant trois heures malgré quelques trous causés par des chasses de carnassiers, puis viennent à ralentir au fur et à mesure. Quelques rappels d’amorce en rafale me permettent de reprendre quelques poissons, plus petits, pendant une demi heure puis il est temps de rentrer. garbolino-peche au coup-etang-gardon-debut saison03 Quel plaisir! Douze kilos en trois heures trente pour cette pêche de gardon en étang. J’ai là une bien belle bourriche de gardons, plaquettes, tanches et carpes qui me permet de très bien attaquer une saison jusque là pas évidente. Alors vous aussi, utilisez une bonne amorce à gardons passe-partout, un montage de lignes simple mais efficace, amusez-vous au bord de l’eau et profitez du réveil des poissons avant que la pêche devienne du coup au fil de l’année plus subtile.

NO COMMENTS

Leave a Reply