Home Compétition Championnats du Monde Jeunes 2014. Les jeunes ont frappé très fort!

Championnats du Monde Jeunes 2014. Les jeunes ont frappé très fort!

0 2124

Equipe de France jeunes de pêche au coup. Un véritable hold-up! Que dire, rarement une domination dans les trois catégories d’âge a été aussi imposante.

 

Ces 25 et 26 juillet 2014 avaient lieu les championnats du monde de pêche au coup Jeunes sur le canal de Assen en Hollande. Toutes nos félicitations aux équipes de France U14, U18 et U23 qui n’ont pas laissé grand chose aux autres équipes.

championnats du monde jeunes 2014-equipe u18-competition peche au coup-equipe podium

l’équipe U18 sur la plus haute marche du podium.

Un palmarès fantastique pour ces jeunes de l’équipe de France de pêche au coup

Pour preuve, les bleus U14 ont remporté l’or par équipe ainsi que l’or pour Nicolas Renard et le bronze pour Jason Damay en individuel. Pendant ce temps, nos U18 confisquent le métal doré par équipe et l’argenté pour Victor Chambon en individuel. Enfin, nos U23 gagnent la médaille d’argent par équipe et Maxime Duchesne devient Champion du monde.

Vous pouvez retrouver tous les résultats sur le site de la ffpsc:

http://ffpsc.fr/index.php?rub=comp_inter&nom_text=Championnats%20du%20monde

Interview du Vice Capitaine des U 18 Olivier Wimmer

Un grand bravo aux pêcheurs, à l’encadrement et aux accompagnateurs pour cette formidable performance et je profite de mon dernier entretien téléphonique avec Olivier Wimmer qui est par ailleurs capitaine-adjoint de l’équipe de France U18, pour qu’il me livre son analyse de cette réussite.

Michael:

“Bonjour Olivier et Félicitations pour le titre. Peux-tu nous dire quel est ton ressenti quelques semaines après cette consécration?”

championnats du monde jeunes 2014-equipe u18-competition peche au coup-olivier wimmer

Olivier :

Consécration est le mot juste. Cette victoire est le fruit d’un travail de longue haleine, d’une étroite collaboration entre pêcheurs et membres du staff. Avant toute chose, je me dois d’associer Denis Périgois, le Capitaine de l’équipe, qui m’a donné l’opportunité de devenir son adjoint et de remplacer Didier Delannoy pris par ses obligations professionnelles importantes. Mais aussi Jean-Pierre Misseri, Jean-Marc Doucet et surtout David Monsigny avec qui nous avons élaboré au fil des jours la stratégie gagnante.

Comme tous, je me suis donné à fond depuis des mois pour mettre toutes les chances de notre côté. J’ai profité de mon réseau et ai fait le voyage deux semaines avant le championnat pour assister à un match national sur le parcours qui regroupait 150 pêcheurs. J’ai partagé la préparation et le déroulement de l’épreuve avec un membre de l’équipe nationale hollandaise qui a bien voulu me livrer tous ses secrets.

Je ressens une énorme fierté à faire parti de ce groupe. Les jeunes sont l’Avenir de la pêche en général et de la compétition française en particulier. Partager cette médaille avec tous restera pour moi un des plus beaux moments  ! Et je sais qu’il y en aura d’autres  !

 

Michael:

“Comment expliques-tu la domination de nos jeunes cette année dans toutes les catégories?”

Olivier:

La pêche à Assen n’a rien à voir avec les canaux français. En ce sens qu’il n’y a pas de «  marches  » caractéristiques comme dans le Nord ou l’Est de la France sur les canaux navigables. Il n’y a pas d’écluses non plus, mais des ponts levis qui parsèment le parcours. Le courant n’est dicté que par le vent et que par quelques coups de courant très imprévisibles.

Le fond est rocailleux sur les bordures, puis totalement envasé. Le parcours est envahi de grémilles et la population en blanc est somme toute assez clairsemée. La pêche se faisait dans cinquante centimètres de coulée à peine  sur un amorçage millimétré  !

Néanmoins, des nations telles que la France, l’Italie, la Hollande et l’Angleterre partaient avec un avantage certain grâce à l’emploi régulier de la terre, du fouillis et surtout de la coupelle. C’est la gestion des coups et la faculté de savoir jongler avec les distances et les profondeurs qui ont fait notre force à tous. Je dois également souligner une super entente entre l’encadrement des différentes catégories.

Le partage des informations a été un atout certain, même si la pêche était fort différente qu’on soit tantôt en aval chez les U14 ou tout en amont chez les U23.

 

Michael:

“Après une première manche où l’équipe de France U18 pointait à la 6ème place avec déjà 15 points de retard sur l’équipe d’Angleterre qui était en tête, comment avez-vous abordé stratégiquement et mentalement la seconde manche?”

Olivier:

Je dois avouer qu’à l’issue de la 1ère  manche, nous pensions les anglais intouchables avec 10 points et 15 d’avance sur nous. Par contre le podium nous semblait totalement accessible. Avant de dire comment nous avons abordé la seconde, il faut expliquer la contre-performance de la 1ère. Nous avons pêché très agressif le 1er  jour.

Au fil des entraînements, nous maîtrisions de mieux en mieux la pêche de bordure et arrivions à prendre des brèmes un peu partout au large en amorçant copieusement à la main. Hélas, une chute de température le vendredi a eu raison de notre stratégie et les brèmes se sont faites rares. Pour le second jour donc, nous n’avons rien changé pour la pêche de bordure et avons décidé d’utiliser très peu d’amorce au large mais beaucoup de fouillis. Et de n’utiliser que la coupelle même au départ.

Après un briefing le samedi soir dont nous seul avons le secret…. Nous avons su transcender Nos Troupes et Nous avons «  construits  » notre pêche et … Notre victoire. Et cette victoire avec 10 points seulement à la seconde manche, nous la devons aux 5 pêcheurs grâce à leur combativité, leur acharnement et leur assiduité tout au long de la semaine. Il faut savoir que pour certains, pour ne pas dire tous, cette pêche de canal était une totale découverte  ! Alors félicitations à Victor Chambon, François Desserme, Thomas Monsigny, Jonathan Brisson et Eros Gavini pour tout le travail accompli  !

 

Michael:

“Je te remercie Olivier pour ces premières informations. Peux-tu nous dire quand allons nous pouvoir en lire un petit peu plus dans la presse?”

Olivier:

La Pêche et les Poissons du mois d’octobre traitera du championnat en détail avec quelques belles images à l’appui  !

 

 

 

SIMILAR ARTICLES

NO COMMENTS

Leave a Reply