Home Compétition Walterland Masters – 15 et 16 avril 2017 – Szeged – Hongrie

Walterland Masters – 15 et 16 avril 2017 – Szeged – Hongrie

0 3403
walterland-diego-da-silva-1
C’est devenu un rituel pour Diego Da Silva maintenant. Chaque année, il se rend sur le splendide plan d’eau de Szeged en Hongrie pour participer au match par équipe organisé par le grand champion Hongrois, Tamas Walter. Il revient pour nous sur le déroulement de l’épreuve.

Premiers contacts

Le premier entrainement nous a permis de voir que les  poissons-chats étaient moins nombreux que l’année passée. Par contre, le plan d’eau était envahi d’ablettes et je décide donc de préparer une amorce riche et collante pour les éviter sur le coup. Je monte aussi des lignes assez lourdes équipées de flotteurs Garbolino DS 24 et 23 sur un nylon de 16/100ème et avec des cendrées, à savoir 10 plombs sur la ligne puis j’ai terminées les lignes par des bas de ligne en 14/100ème avec un hameçon 14. J’ai attendu le second entrainement pour me faire une idée plus précise de la taille des carpes et ainsi choisir la canne avec laquelle je pêcherai cette épreuve. walterland-diego-da-silva-3

Choix du matériel et de la stratégie

J’ai choisi la Slimax Diamant qui m’a permis  de ferrer rapidement les touches furtives et rapides et surtout pour le confort de pêche. L’élastique était un élastique creux Bazookarp Coex de 1,8mm logé sur 3 mètres au sein de kits équipés  de l’Elastic Control. walterland-diego-da-silva-4 Le plan d’eau était encore gelé trois semaines avant le match. Ceci explique la faible taille du fil et des élastiques employés. Les carpes n’avaient pas encore la même énergie qu’en pleine saison, mais j’ai vraiment adoré cette pêche fine de beaux poissons, très instructive. walterland-diego-da-silva-2 J’ai rappelé exclusivement à la coupelle et à ce petit jeu, le modèle double m’a été bien utile : J’y déposais un petit fond de maïs et une boule d’amorce de la taille d’une mandarine par-dessus. Pour conserver un bon rythme de touches, il fallait réamorcer après chaque prise ou touche manquée.

Déroulement des manches et bilan final

Ce fut une super pêche mais différente de l’année passée. Les carpes étaient plus grosses et plus nombreuses. Lors de la première manche, j’ai terminé 9ème sur 19, handicapé par une piqûre de frelon survenue en début de pêche et j’y suis allergique. Pas facile!!! Le lendemain, j’ai fait 3/19. Le résultat par équipe est mitigé, mais nous sommes contents de cette 9ème place sachant qu’il y avait un grand nombre d’équipes internationales. 37 équipes de 5 pêcheurs dont 5 hongroises et l’équipe anglaise menée par William Raison ont fait le déplacement, vraiment du très beau monde pour une épreuve magnifique. walterland-diego-da-silva-6  

NO COMMENTS

Leave a Reply