Home Pêche au coup En vedette Truite à la mouche: les dernières avant la fonte !

Truite à la mouche: les dernières avant la fonte !

Pêche de la truite à la mouche avant le fonte des neiges. Les conditions hydrologiques ne changent pas vraiment début avril. Suite à un déficit de précipitations hivernales, le manteau neigeux se situe relativement haut (vers 1700/1800m en versant nord), ce qui a pour effet de minimiser les conséquences des fluctuations thermiques classiques des premiers jours de printemps. Les eaux du bassin versant restent par conséquent agréables à fréquenter, c’est à dire basse et claire, tout au long de la journée. Le programme initié à l’ouverture (pêche en nymphe/milieu de journée/grands cours d’eau) continue de rapporter son lot de truites, il est donc poursuivi en l’absence de nouvelle donne.

Pêche de la truite à la mouche avant la fonte

Ayant remarqué quelques poissons attablés de façon disparate dès le milieu de matinée, nous prenons le parti de prospecter les secteurs resserrés à blocs à ce moment de la journée (où la configuration marquée facilite leur repérage), de façon à réserver les bordures propices pour ce moment phare de chaque journée : l’éclosion d’éphémères de March Brown et Baetis en début d’après midi. Quelques poissons capturés en fin de matinée : DERNIERES TRUITES AVANT LA FONTE DES NEIGES.2 DERNIERES TRUITES AVANT LA FONTE DES NEIGES.3 DERNIERES TRUITES AVANT LA FONTE DES NEIGES.4 mouche Chaque jour, l’horaire de l’éclosion se calque rigoureusement sur le début de l’inflation thermique du milieu de journée, elle-même directement corrélée à la température de l’air de la nuit précédente. Ainsi, selon la couverture nuageuse et l’ampleur de la gelée nocturne, les insectes percent quotidiennement la surface entre 13 et 15h (voire un peu plus tard après certaines nuits étoilées). DERNIERES TRUITES AVANT LA FONTE DES NEIGES.5 mouche Malgré la présence de tapis de subimagos certains après-midi, les truites rechignent toujours à les prélever et le stade de nymphe garde leurs faveurs.

Des poissons opportunistes

Bien que les insectes soient très spécifiques à cette période, les poissons restent suffisamment opportunistes pour ne pas faire la fine bouche face à des modèles de nymphe génériques de type “pheasant tail”. Les résultats sont très réguliers d’une sortie à l’autre : une majorité de poissons de taille honorable (pour le secteur, cela signifie une trentaine de centimètres), avec quelques individus de calibre supérieur, et chaque jour un poisson approchant ou dépassant la cinquantaine de cm capturé en plein cœur de l’éclosion. DERNIERES TRUITES AVANT LA FONTE DES NEIGES.6 DERNIERES TRUITES AVANT LA FONTE DES NEIGES.7 mouche DERNIERES TRUITES AVANT LA FONTE DES NEIGES.8 DERNIERES TRUITES AVANT LA FONTE DES NEIGES.9 mouche A l’heure actuelle, les eaux sont devenues hautes et teintées suite à un réchauffement de plus en plus marqué.  Nous revoyons la stratégie… et nos cannes à toc ont repris du service… avec plus ou moins de succès, mais un plaisir intact… à suivre ! A bientôt Simon SCODAVOLPE

SIMILAR ARTICLES

NO COMMENTS

Leave a Reply