Accueil Coins de pêche « Chevesnes attitude » avec Darren Cox

« Chevesnes attitude » avec Darren Cox

C’est dans le plus pur style anglais que notre ami Darren aborde la mythique rivière Avon sur laquelle il nous emmène pour ce reportage. Elle coule à 5 minutes de chez lui et évidemment il la connaît comme sa poche.

 

Pêche à l’anglaise

La pêche à l’anglaise, telle que nous autres français la nommons, n’existe évidemment pas sous ses termes Outre-Manche. La technique a été importée en France, mais c’est bien l’essence même de la pêche au coup en Grande-Bretagne où avant même de pêcher à la grande canne, tout le monde n’utilisait que des cannes à moulinet, d’où leur aisance que chacun admire. La pêche au waggler est utilisée depuis des décennies, mais celle au stick aussi. Ce flotteur anglais lui aussi, s’apparente à un flotteur de pêche au coup classique, fixé en deux points, mais destiné de part sa conception à la pêche en rivière à la longue coulée. Doté d’une antenne ménagée à même le corps du flotteur et d’une quille épaisse C’est la technique idéale en eaux courantes. Une approche relativement méconnue en France où nous privilégions plus volontiers la bolognaise.

7-meadows-chub1-1024x683

 

Terrain propice

L’Avon est une rivière qui ressemble à beaucoup d’autres de notre hexagone. Un fond de gravier, un courant vif et une profondeur irrégulière en raison des obstacles qui jonchent le cours d’eau, un terrain qu’affectionnent tout particulièrement les chevesnes, la cible du jour de notre champion.

7-meadows-chub3-683x1024

 

Stratégie

Darren décide d’aborder un léger « mort » (Aval d’un obstacle où le courant est plus lent que la moyenne) tapissé de gravier. A cet endroit, se déposent tout un tas de débris et évidemment aussi de nourriture naturelle. En plein milieu de sa coulée, la profondeur chute brusquement passant d’un à 1,80 mètre. L’endroit rêvé où Darren choisit de déposer ses esches car c’est une véritable zone de confort pour les chevesnes. Point d’amorce à base de farines, Darren opte pour des esches typiquement anglaises elles-aussi. 3 bons litres de casters et autant de grains de chènevis cuits. Cela peut paraître beaucoup, mais la rivière est truffée de petits gardons, vandoises et d’ablettes voraces. Pour maintenir les chevesnes en haleine, il faut garder un rythme d’agrainage élevé.

7-meadows-chub2-1024x683

 

Matériel

Pour guider et garder tout contrôle de sa ligne dans ces méandres, Darren opte pour une canne longue de 4,50 mètres, une Garbolino G-System Float. Une canne longue, mais souple et ultra polyvalente adaptée aussi bien aux petits sujets qu’à un éventuel poisson bonus de plusieurs livres. Le nylon du moulinet, un 18/100ème, est terminé par un bas de ligne de 12/100ème (Garbolino G-Line) équipé d’un hameçon N°15. Le flotteur, le fameux stick, est équilibré à l’aide de plombs sphériques N°8, uniformément étalés sur toute la ligne de manière à pouvoir être pêchante à tous les niveaux, au regard des variations de profondeur.

L’esche la plus prenante était un double caster. La meilleure façon qu’a trouvée Darren pour éviter les petits poissons était d’agrainer une grosse poche de casters, non pas en face de lui, mais 2 mètres en aval puis de pêcher encore 5 mètres plus bas dans la coulée pour ne prendre que les chevesnes !

7-meadows-chub4-683x1024

 

WELL DONE MASTER !!!

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser une Réponse