Guillaume Chavanne, auteur sur Garbolino
Menu
Home Authors Posts by Guillaume Chavanne

Guillaume Chavanne

mm
5 POSTS 0 COMMENTS
Guide de pêche spécialiste de la pêche à la truite dans les Pyrénées.

Le mois de mars est enfin achevé… oubliées les crues et les niveaux d’eau très hauts, qui dans l’ensemble, terniront ces quinze premiers jours d’ouverture au Pays Basque. Après quelques sorties et guidages au toc en petites rivières et ruisseaux, ce début d’avril fût l’occasion d’un premier guidage Truite au leurre avec Laurent. Formé à l’école des carnassiers, il est l’exemple parfait du pêcheur tout d’abord envoûté par les eaux vives, et ensuite désarçonné à l’issue de ses premières sorties.

Laurent truite banca 2015

Une truite emprisonnée dans les mains de Laurent, mais relâche obligatoire bien sûr.

Suivez nos pas dans la rivière, je vous-y guide, voici les tout premiers conseils donnés à Laurent…

Un premier choix essentiel, celui du lieu d’apprentissage pour la truite au leurre.

Donc Laurent, tente d’éviter :

  • Le charmant ruisseau bordé de part et d’autre de végétation: bucolique certes, mais patience, tu ne maîtrise pas encore la précision du lancer nécessaire.
  • La grande rivière : attirante par ses promesses de gros poissons et la facilité apparente d’y lancer. Un peu de patience avant de te familiariser avec la lecture des postes et des courants.

 

truite m banca ouv 2015

Nous partons donc aujourd’hui le long de plusieurs parcours de la Nive des Aldudes, une rivière large de  4 à 6 m en moyenne, offrant une grande diversité de configurations et bordée tantôt de champs, de plages de galets ou de végétation.

truite au leurre

Sa canne pointée vers le bas, Laurent s’applique à faire évoluer son leurre au ras du fond de galets. Au plus près de la tenue des poissons ce jour-là.

Deux premiers « accessoires » indispensables :

Un waders : même si tu choisis une rivière de taille modeste ne pars pas en bottes ou en cuissardes. A première vue, les waders ne semblent pas indispensables et pourtant

Par exemple :

  • Bien pratique pour changer de berge, quand un obstacle infranchissable du bord (végétation dense, barbelés) te priveras soudain, un jour ou l’autre, de gagner LE poste immanquable.
  • Et surtout, pour aller décrocher tes leurres !!, c’est bizarre… il manque toujours 5 cm aux cuissardes pour atteindre la branche d’en face !
  • Des lunettes polarisantes : ok, je le répète souvent (elles évitent les reflets de la surface et permettent de mieux apprécier la profondeur). De plus dans le cas présent: elles protégeront tes yeux du retour violent d’une cuiller ou d’un leurre. Le jour où tu verras l’un deux te revenant dessus comme une balle, après un décrochage dans les branches… tu me comprendras.

Un ensemble « passe-partout », parfait pour notre rivière :

  • Un lancer de taille « moyenne » La Trout Hunter PN (1m65) ou La Tectra PN (1,80m) canne basse tu pêcheras bien « creux », au raz du fond, sous le courant de surface, et canne haute tu contrôleras efficacement ton leurre en lui faisant déjouer les obstacles. Une puissance de 2-8 gr te laissant la possibilité de varier les grammages à volonté en fonction de la profondeur et du courant.
    Un moulinet 1000 à 2000, Starter FD ou Avenger FD par exemple

Tresse ou nylon pour la truite au leurre ?!

Les deux sont possibles. Pour les  pêches de la truite au leurre, je reviens de plus en plus au nylon. Je le choisis pour son élasticité amortissant des coups de têtes saccadés et frénétiques et après avoir utilisé de la tresse (non-extensible) de façon trop systématique. Dans les deux cas, j’apprécie un fil qui se détache bien du décor ambiant. Tresse blanche ou fil fluo par exemple. Tu contrôleras plus efficacement, surtout au début, les passages au ras des postes. J’y rajoute ensuite 1m50 de nylon translucide.

  1. Le nylon. Je le privilégie en ruisseau ou rivière moyenne : un nylon de 14% à 20% (en fonction de la saison, du rapport débit-profondeur de la rivière et donc du poids la taille des leurres). Tu décrocheras bien moins de poissons ! Une truite entre 18 et 28cm env. gesticule comme une folle et te régalera de chandelles hors de l’eau : au minimum une décroche sur deux en général. Avec une tresse et une canne trop raide : le ratio de poissons perdus grimpe très vite.
  2. La tresse. Je la privilégie en grande rivière à la recherche de beaux poissons : le confort de glisse et la précision en longue distance est incomparable, en 8% par exemple. Les truites recherchées dans ce cas dépassent les 30 cm, plus lourdes, elles gesticulent moins… et se décrochent donc plus rarement. Ne « finasse » pas trop, Un nylon de 24% à 28% en bas de ligne ne bridera généralement pas des leurres parfois XL de 6 à 12gr env. et permettra de les décrocher plus souvent lorsqu’ils se révèlent inaccessibles.

 

Leurre phoxy + queue

Une petite friandise maison (Phoxy Minnow de Sakura). Je ne résiste pas parfois à donner une touche de vie supplémentaire (souplesse) à mes leurres (durs !).

Le bilan de cette après-midi printanière, des moments d’activité courts mais marqués. 8 poissons touchés, dont 4 décrochés et 3 truites, bref de l’action !… l’essentiel.

Rendez-vous pour de nouveaux conseils sur ce sujet lors de prochains articles. Le temps de fréquenter de plus larges rivières et de croiser (peut-être) quelques jolies panthères….

G Chavanne banca truite

Votre guide du jour… vous présentant un poisson de Laurent. Pas de monstres recherchés ce jour-là, mais après des conditions bien délicates, cette truite récompense la ténacité du stagiaire!

Guillaume Chavanne
www.guide-bask-peche.com

1 3853

Comment réussir son ouverture truite? Comme une “toute première fois”, c’est le sentiment qui prédomine à l’approche de chacun de mes débuts de saison. Simon Scodavolpe vous a fait part dans ses précédents articles des meilleures stratégies à mettre en place le jour J.

Pour les compléter, voici un petit inventaire du matériel qui vous accompagnera le jour de l’ouverture et tout au long de la saison. Je vous propose en plus quelques rappels et astuces pour éviter qu’émotion et précipitation ne gâchent ce jour pourtant bénît.

1. Canne et moulinet pour réussir son ouverture truite.

“Faire l’ouverture” pour certains pêcheurs néophytes peut se transformer en “partir à l’aventure”, quelques conseil de base peuvent pour éviter une galère. De nombreuses raisons peuvent vous faire changer de programme et de type de cours d’eau en cours de journée, en fonction de vos envies, de l’affluence ou des conditions rencontrées. Ces paramètres sont toujours difficiles à appréhender lorsque l’on n’habite pas au pied de la rivière.

Le choix de la canne

Une canne polyvalente vous permettra de vous adapter, du petit cours d’eau difficile d’accès (donc moins fréquenté) à la grande rivière. Le produit le plus simple à mettre en œuvre est sans conteste une canne télé-réglable d’environ 5m00. Celle-ci peut-être dans la gamme Garbolino un modèle très accessible comme la Garbotoc Sprint R 4m80  ou pour ceux désirant un produit plus performant la Garbotoc Précision R 4,80m.

 

SPRINT R LIEGE SPRINT R PLAQUE

Canne Sprint R disponible en versions poignée liège à bagues ou porte moulinet à plaque

  PRECISION R

Canne Précision R un modèle de légèreté et d’équilibre montée avec le célèbre système de bagues téléréglables Garbolino

Le choix du moulinet

Pour équiper ces cannes vous avez le choix entre un très classique moulinet lancer en taille 10 ou 20 comme le STARTER (disponible en Frein avant ou arrière) ou la traditionnelle « réserve de fil » de type Garbolino CTR, DTR ou ATR.

CTR65G-PROFIL Moulinet Garbolino CTR

DTR65G FACE

Ou Moulinet Garbolino DTR 

ATR65 FACE

Moulinet ATR65

Ce type d’ensemble vous permettant de faire face à de nombreuses situations et restera utilisable tout au long de la saison. Un petit conseil, pensez à emmener une seconde canne avec vous, il est toujours dommage de casser une canne, qui plus est ce jour-là, et de se retrouver démuni sans pouvoir poursuivre sa partie de pêche. Cette canne supplémentaire peut être aussi un complément de la première, comme un modèle à fil intérieur pour un ruisseau très encombré ou de type appâts naturels pour des lieux plus dégagés.

2.L’équipement de base

A ranger dans un blouson multipoches ou dans une petite musette.

Pour le montage de la ligne

  • Des hameçons:
    • A choisir en fonction de la taille des meilleurs appâts du moment plus qu’en fonction de la taille des poissons recherchés. À l’ouverture, le ver est sans conteste l’appât numéro 1. Le Gamakatsu 3120N facilite la tenue des jolis vers, sa hampe longue et donc un peu plus «lourde » aura également tendance à aider votre appât à gagner plus facilement le fond et à le ralentir. (À contrario, en cours de saison, un hameçon plus léger présentera mieux des vers de petite taille)
  • Des bas de lignes montés sur un plioir en mousse:
    • Je les prépare avec 1 ou 2 plombs et complète ensuite la plombée sur mon lieu de pêche. –
  • Une boîte étanche (ici la Sakura WP Hook Box). Vous y stockerez à l’abri en évitant de les répandre dans une poche
    • de petits émerillons (de taille 12 ou 14),
    • des hameçons
    • vos indicateurs de touche
    • etc.
  • Vos indicateurs de touche: je les préfère petits donc discrets et ne bridant pas la ligne.
    • Les modèles autobloquants de type Rigoletto sont parfaits car ils restent bien en place sur la ligne et sont faciles a ajuster en fonction du fond.
  • Une boîte de plombs “mous pour pouvoir régler la dérive de sa ligne, beaucoup de plombs “toc” ne le sont pas assez, pensez à regarder du côté des plombs coup ou Anglaise ils sont souvent bien adaptés.

Pour le confort du pêcheur

  • Un coupe fil et une pince (pour écraser les ardillons et décrocher les poissons.)
  • Une paire de lunettes polarisante:
    • Oui, un “basique”! Beaucoup pensent encore que c’est un gadget adopté par des “pêcheurs-frimeurs”. Pourtant en diminuant les reflets vous distinguerez désormais bien plus nettement le fond donc:
      • vous avancerez avec une sécurité optimale dans la rivière, en évitant par exemple les trous ou des rochers recouverts de mousse.
      • vous apprécierez bien mieux la profondeur ainsi que les postes qu’affectionnent les truites (par exemple une pierre ou un gros galet amortissant le courant, …) ou les obstacles (branches, racines,..). Vos lunettes atténuant également les contrastes de lumière, vous distinguerez bien mieux votre indicateur, surtout s’il est fluo.
Ouverture de la truite les bases pour une ouverture réussie.2

L’équipement de base

3.Les accessoires utiles

Complémentaire de l’équipement de base, sans être indispensables, certains accessoires sans vous encombrer, peuvent vous faciliter un peu la vie au bord de l’eau.

  • Un affûtoir.
  • Et un second dégorgeoir.
  • Plus une pince pour décrocher les plombs (même si à mon sens, un coup d’ongle se révèle plus pratique et rapide).
  • Et pour finir une aiguille ou un “crayon aiguille“, petit accessoire très utile avec lequel défaire un nœud devient alors presque un amusement!
Ouverture de la truite les bases pour une ouverture réussie.3

Les accessoires utiles

4.Dans votre sac à appâts

Deux types d’appâts sont à privilégier pour l’ouverture:

  • Vers (indispensable dans des eaux fortes et colorées). La meilleure boîte à vers… en bois, très légère, économique, parfaitement aérée et garnie de mousse fraîche légèrement humide.
  • Teignes (faciles à repérer et par le pêcheur et par le poisson, permettent aussi de pêcher par des eaux plus claires ou par temps ensoleillé). Pensez à les inspecter régulièrement, ce sont des appâts fragiles, les garder dans des copeaux propres et secs est indispensable. Evitez celles stockées dans du cartons alvéolé, vous ne pourrez pas vérifier leur état de fraîcheur.  De plus, les larves sont souvent délicates à extraire.
  • Avoir 2 appâts présente aussi l’avantage de pouvoir en changer dans certains cas:
    • soit pour s’adapter a un changement de conditions atmosphériques.
    • soit pour retenter un un poisson après une touche manquée. Lorsque le poisson n’a pas eu le temps de sentir l’hameçon. Lui présenter alors un appât différent déclenche souvent une seconde touche.
Ouverture de la truite les bases pour une ouverture réussie.4

Avoir des appâts frais est primordial pour faire succomber une belle truite.

5.Et pourquoi pas… une « près ouverture»

  • Concluons par un peu de bon sens. Quitte à paraître un peu trop perfectionniste pour certains ! C’est une évidence, quel est souvent le principal responsable d’une ouverture ratée pour ne pas dire plus?…soi-même! Rappelez-vous, voilà 6 mois que vous attendez ce jour béni que vous soyez un débutant ou pas. Rien d’anormal donc de se montrer maladroit, approximatif et d’avoir la tête plus à penser à ses premiers poissons… Qu’aux branches, racines ou autre contrôle d’une bonne dérive.
  • J’ai trouvé une façon ludique et agréable de récupérer quelques bons réflexes et de décupler ainsi mon plaisir le jour J. Une petite remise en forme en rivière de 2e catégorie. À une semaine de l’ouverture, un vrai plaisir de capturer, et en avant-première, mes premiers poissons au toc! soleil radieux et surtout le luxe de se retrouver seul au bord de l’eau. Un entraînement grandeur nature sur une petite rivière, parfois torrentueuse, peuplée de chevesnes puissants et de perches virulentes et à la robe resplendissante. Quel bonheur de vivre deux ouvertures en l’espace de quelques jours!
Ouverture de la truite les bases pour une ouverture réussie.5

Un beau chevesne pris au vers dans des eaux de 2ème catégorie

 

Bonne “ouverture” à tous les pêcheurs!

Guillaume Chavanne

www.guide-bask-peche.com

0 4036

Désormais concentré sur les pêches d’automne des carnassiers d’eau douce et des poissons des bords de côte du Pays basque, voici un petit retour en arrière sur une prospection lors de ma saison truite 2014.

Guide de pêche au Pays basque sur les bassins de la Nivelle et de la Nive, un nouveau territoire s’est offert à moi il y a maintenant 4 ans pour lapêche de la truite en Espagne: la Navarre espagnole.

Fermé à la pêche pendant plusieurs années, il y est désormais possible d’y pêcher en mai et juin, c’est très pratique pour moi car cette zone se situe dans un rayon de 15 à 30 mn de Sare, le village où je réside sur les hauteurs de St-jean de Luz.

Je profiterai donc d’une journée entre deux guidages pour reconnaître et prospecter certains de mes spots de pêche navarrais.

Un constat bien pratique, les rivières y sont souvent « pêchables » quand les niveaux d’eau sont compliqués en France… et vice et versa. Me voici donc parti dans la reconnaissance sur le Baztan, toujours aussi magnifique, parfait, mais la densité élevée de truites est-elle toujours au rendez-vous?…

Peche au Toc en Espagne Guillaume Chavanne. pêche truite Pyrénées espagnoles

 

Un de mes parcours favori, à 15 mn de la frontière franco-espagnole.

 

Peche au Toc en Espagne Guillaume Chavanne. Séjour pêche truite Espagne

Pêche de la truite en Espagne: Petite frayeur… questionnement… et soulagement!

Une habitude et un conseil, quand les conditions s’y prêtent et que vous maîtrisez la technique, pêchez aux leurres artificiels pour débuter une prospection, le meilleur moyen de pêcher tous les postes, même éloignés, avec précision et une relative rapidité.

C’est le moyen efficace pour savoir si les truites sont “sorties” et en activité ou s’il est nécessaire de passer à des pêches plus lentes comme l’est la pêche aux appâts naturels.

Tout en observant bien sûr l’activité en surface du moment, si vous êtes également fanatique de pêche à la mouche.

Au bout de 2 heures, la déception est au rendez-vous,  ce n’est pas du tout habituel, l’an passé sur ce secteur avec des conditions similaires le poisson était au bien présent.

Au final LA solution qui me permettra de valider la présence de ces « beautés » qui sont toujours bien présentes sera le TOC à la nymphe, puisque il y a peu d’activité en surface ou d’agressivité des truites sur les leurres artificiels cette après-midi-là.

Peche au Toc en Espagne Guillaume Chavanne.4

Une pêche « Hiverno- estivale »

Les poissons sont donc bien là et toujours en très belle densité, mais plutôt tatillons, pourtant ces eaux de juin ne sont ni glaciales, ni surchauffées, des conditions bloquant souvent leur appétit.

Les touches trahissent donc un « engamage du bout du bec », avec la nécessité d’employer de petits appâts naturels façons “Tapas” ou de petites nymphes, à présenter au ras du fond dans des eaux encore assez hautes.

Passionnant, mais pas la pêche la mieux adaptée pour optimiser son temps de prospection.

Ce sont dans ces conditions délicates qu’une canne “résonnante”, dans un carbone haut-module, fait toute la différence pour ressentir la touche discrète du poisson. Une canne type « Trout-Hunter AN » couvrira parfaitement la grande majorité des situations rencontrées, un modèle comme « l’Extrême AN » fera sans aucun doute la petite différence dans ce cas précis de conditions.

Comme quoi, « il y a (presque) toujours moyen! » de sortir son épingle du jeu avec du matériel adéquat.

Peche au Toc en Espagne Guillaume Chavanne. truite

Pêche de la truite en Espagne: une superbe robe pour ce poisson

 Une “panthère” le nom donné par les pêcheurs du département aux farios (leurs points rouges disparaissent généralement dès qu’elles ont dépassé 25 cm environ).

 

Guillaume Chavanne / Guide de pêche

www.guide-bask-peche.com

0 3506

Pincer trop fortement un plomb sur le fil , revient à affaiblir considérablement son bas de ligne Toc et à casser régulièrement sur des fils de 12° et 10°. Deux techniques « douces » bien connues des pêcheurs au coup pour y remédier :

Les Outils Indispensables au bon serrage des plombs et la confection d’une plombée pour la pêche de la truite au Toc

Des “Plombs Mous” parfaitement centrés
Un Nylon Spécial Truite de qualité au diamètre parfaitement régulier
Une pince à bords plats permettant de serrer sans abîmer le plomb

A / Serrer ses plombs par étages le long du fil
– 1 Pincez très très doucement le plomb sur le nylon à l’aide d’une pince
– 2 Déplacer le plomb de quelques cm
– 3 Re-pincez le plomb et renouvelez 1 ou 2 fois déplacement et serrage en
douceur.

B / Couper la partie du fil endommagée par le serrage :
– Rallonger votre bas de ligne de 10 cm
– 1 Serrez vos plombs sur cette partie du fil
– 2 Déplacer vos plombs vers l’hameçon
– 3 Couper les 10 cm de fil utilisés pour le serrage

Un conseil : Pratiquez différentes techniques de pêche, vous deviendrez plus efficace dans chacune d’entre elles !

Une fois les plombs serrés correctement sur la ligne, il convient de se questionner sur la manière de réaliser correctement la plombée pour la pêche au toc (cliquez ici).

Pour approfondir vos connaissances sur la pêche de la truite au toc, n’hésitez à consulter notre site internet garbolino.fr, et en particulier nos pages dédiées à la pêche de la truite, et suivez nous sur notre chaîne Youtube.

En Bonus cette vidéo vous présentant les différents types de nylon utilisés par notre Champion de Pêche au coup Stéphane Pottelet, car au niveau des nylons, du serrage des plombs, de la construction de la plombée, il y a beaucoup de similitudes au niveau des contraintes techniques portés par les deux univers de la marque Garbolino: la pêche au coup et la pêche de la truite.

 

 

0 3275

Comment améliorer la glisse du nylon sur 1 canne truite et éviter le fil qui colle dans les anneaux par temps de pluie? Pêcher par temps de pluie : une très bonne idée bien sûr… mais qui comporte parfois quelques petits désagréments.

Celui d’entre eux qui vous gêne le plus à coup sûr lors de vos sorties. Le fil qui colle dans les anneaux sur votre canne détrempée, rageant ! La glisse du nylon sur une canne truite semble anodine mais ça change tout.

Une petite astuce : Lorsque vous pulvériserez un imperméabilisant sur vos vêtements, n’oubliez pas de le faire aussi sur votre canne ! : Les grosses gouttes collantes disparaissent sur la canne et amélioration de la glisse de votre fil entre les anneaux garantie (par respect pour l’environnement , utilisez de préférence un liquide ou un spray imperméabilisant qu’un aérosol).

impermeabilisez-vous-cannes-before
impermeabilisez-vous-cannes-after

La glisse du nylon sur 1 canne truite: comment?

Une astuce consiste à pulvériser un liquide destiné à faire flotter le nylon. La fine pellicule déposée créera moins d’adhérence sur la canne et donc le phénomène de collage du fil sur les anneaux et le blank.

FLOT’FIL – U

Si vous utilisiez une ligne ultra légère comme dans le cas de pêches estivales ou bien sur les toutes petites rivières, la prochaine astuce peut ne pas convenir.

Par contre, dès lors que vous utilisez des plombées, suffisamment importantes, vous pouvez aussi vaporisez du liquide imperméabilisant directement sur la bobine de votre moulinet. Votre nylon glissera encore plus naturellement et n’aura par ailleurs pas tendance à accrocher dans les anneaux.

De la même manière et aux même conditions, vous pouvez aussi faire la même chose si vous utilisez une canne à fil intérieur. En effet, cette pellicule évitera encore un plus l’adhérence avec les entretoises.

 

Pour approfondir vos connaissances sur la pêche en carpodrome, n’hésitez à consulter notre site internet garbolino.fr, et en particulier nos pages dédiées à la pêche de la truite, et suivez nous sur notre chaîne Youtube.

Pour illustrer le propos sur les entretoises, vous pouvez découvrir l’intérêt (tardif) que portent les pêcheurs au coup, à ce produit connu depuis très longtemps par les pêcheurs à la truite.