Accueil Truite Parties de pêche Truite Truites de fin de saison aux appâts naturels dans les Alpes du...

Truites de fin de saison aux appâts naturels dans les Alpes du Sud

FIN DE SAISON DANS LES ALPES DU SUD, acte 2 : 05, plus froid et généreux.

Après un mois d’août chaud et sec, les conditions ne changent pas radicalement en septembre. Le soleil reste de la partie. Toutefois, à la faveur de nuits de plus en plus longues, la température de l’eau tend à baisser tout au long du mois, pour descendre en dessous des 10°C à l’approche de la fermeture (le 5 octobre dans les Hautes Alpes). Cette perte d’une poignée de degrés est classiquement corrélée à un regain d’activité des salmonidés, 2014 n’aura pas dérogé à la règle. Plus qu’au niveau quantitatif, c’est qualitativement que le changement est remarquable : les poissons acceptent désormais de se saisir de proies de taille standard et sont capturables au toc avec des appâts classiques (nous avons invariablement utilisé des petites teignes « Appâts Michel » eschées sur des hameçons Gamakatsu 1040R n° 10).

Coline a peu pêché depuis fin juillet. Elle met fin à sa disette halieutique par un gueuleton queyrassien, le temps d’une après midi en solitaire sur le Guil :

 

FDS1

 

FDS2

 

FDS3

Les deux dernières semaines seront marquées par une série de coups du soir, près de la maison, sur les cours d’eau du Briançonnais autour de 1400 m d’altitude (Durance, Clarée et Cerveyrette). La taille moyenne des prises n’a rien à voir avec celle des semaines précédentes, et nous avons la chance de toucher une bonne proportion de truites entre 35 et 40 cm. Vu l’altitude, nous sommes comblés. Nous avons utilisé les cannes Extreme Trout AN en 3,20 ou 3,50m, selon la largeur du secteur, couplées au moulinet ATR-65.  Quelques photos reflétant l’ambiance automnale dans les Hautes Alpes :

 

FDS4

FDS5

FDS6

FDS7

FDS8

Truites de la Clarée

FDS9

FDS10

Méditerranéenne de la Durance amont

FDS11

FDS12

Fario de la Guisane

FDS13

Le dimanche après-midi de la fermeture, la saison s’achève en apothéose sur les bords de la Cerveyrette : les truites se mettent à table durant deux bonnes heures, mettant la rivière en ébullition. Des poissons de taille honorable, attablés devant les pierres, dans un état d’appétence exceptionnel, autorisant même la pêche à vue. Etant un assidu du parcours, je m’étonne de voir de si beaux individus, aucune de mes sorties précédentes ne m’avaient laissé présager une telle densité. Toujours difficile de sortir l’appareil photo en de telles circonstances, on se contentera de ça :

FDS14

Truite de la Cerveyrette, un des dernières de 2014…

 Bien que nous nous octroyons de temps à autres le plaisir de manger des truites (sans aucun sentiment de lèse-sportivité), ces géniteurs sains et remplis de gamètes ont pu regagner leur élément en pleine forme. Souhaitons-leur d’excellentes conditions hydrologiques pour leurs ébats à venir !

FDS15

FDS16

A bientôt !

Simon SCODAVOLPE

 

 

 

 

 

 

 

 

1 COMMENTAIRE

Laisser une Réponse