Accueil Compétition MASTER DES VOLCANS – 16 ET 17 AVRIL 2017  – CONFOLANT (63)

MASTER DES VOLCANS – 16 ET 17 AVRIL 2017  – CONFOLANT (63)

1 2928
master des volcans 2017

Le Master des Volcans fait aujourd’hui parti de ces épreuves très attendues. Convivialité, poissons à gogo, organisation professionnelle, dotation exceptionnelle, tout y est pour que les 66 équipes de deux pêcheurs se sentent chez eux sur le lac de barrage des Fades (63). Ce grand lac est reconnu pour sa forte richesse piscicole et particulièrement pour sa densité extraordinaire en gardons et en brèmes. Stéphane Pottelet revient pour nous sur la construction d’une nouvelle et belle victoire qu’il accroche à son palmarès édifiant.

Premier contact

En 2016, la première édition s’était déroulée dans des conditions météorologiques difficiles (vent violent) et un niveau du lac très bas. Ces deux paramètres avaient permis aux amoureux du feeder de tirer leur épingle du jeu et au résultat final, les FEEDERISTES avaient trusté le haut du classement. Avec mon ami Stéphane LINDER, nous partions sur cette 2ème édition avec l’envie de très bien faire, en utilisant la pêche à l’anglaise au coulissant ou la pêche à la canne.

Dès mon arrivée sur le lieu le samedi en fin de matinée, j’ai tout de suite remarqué que le niveau du lac était bien plus haut que l’année passée et de ce fait, sur la plupart des secteurs nous trouvions une profondeur plus importante à distance de canne que l’année passée.

master-des-volcans-pottelet-2

De nombreuses équipes étaient déjà sur le pied de guerre et testaient les différentes techniques. Il se prenait du poisson partout et à toutes les distances : au feeder, sous la grande canne et à mi-distance (5-7m). Je me suis pour ma part dirigé vers le secteur rouge pour reprendre contact avec la pratique canne en main. J’avais décidé de pêcher au feeder mais là à ma grande surprise à 40m il y avait près de 15m de fond. A mon idée, beaucoup trop d’eau pour réaliser une belle pêche. Après avoir propulsé une dizaine de cages, je vois sauter à 6-7m quelques gardons et me décide de jeter 3-4 boules à cette distance. Je monte un canne télescopique ALTIMA SUPER COMPETITION de 5m00 sur laquelle je greffe un flotteur de 1.5 gr. J’y trouve environ 3.8m de fond. Une fois la lignée réglée, j’enfile un gozzer rubis sur un hameçon de 18 et moins de 30 secondes plus tard, le premier gardon sort de l’eau, suivi de nombreux autres. Les poissons étaient présents en nombre sur la zone. A mon idée la pêche à la canne sera dominante. La seule chose que j’ignore est l’effet de masse lorsque toutes les équipes seront présentes. Les poissons seront-ils aussi coopératifs ou auront-ils tendance à partir plus au large ?

Première manche : 160 à l’heure !

Après un petit déjeuner pris en commun, nous décidons de nous rendre au bord de l’eau afin de préparer nos amorces avant le tirage au sort. Nous préparerons 3 amorces : L’une pour l’anglaise agrémentée d’un part importante de terre de rivière, une seconde pour la pêche sous la canne, il s’agit d’un amorce maison collante mais qui s’ouvre néanmoins rapidement et nous mouillerons également de la 3000 Surface. A notre arrivée à la salle nous apprenons que le tirage a déjà commencé et comme nous n’étions pas présents c’est le fils de Stéphane, Clément, qui a tiré notre numéro et brandit fièrement à notre arrivée un ticket laissant apparaitre le J11, soit le numéro 11 du secteur jaune, une aile …. Merci Clément.

master-des-volcans-pottelet-1

En arrivant sur place nous constatons que la berge est fortement en pente au niveau des gros numéros et la pente est très douce vers les petits numéros. Au regard de cette physionomie nous aurons plus de fond que la plupart des équipes du secteur. En sondant nous trouvons près de 5 mètres sous la 11m00, 3m50 de fond à 6m et 2m à 3m du bord.

Nous déciderons de préparer ces 3 distances de pêche. Nous débuterons au large, puis progressivement nous sommes venus à 6m pour basculer à 3m du bord au bout d’ 1h15 de pêche. Les gardons et les ablettes sont omniprésents. Nous en prenons en moyenne 160 à l’heure. Nous terminerons la manche avec 816 poissons pour près de 28 kg et nous remportons le secteur devant l’équipe composée de Michel BERANGER et Julien PENAUD qui totalisent 10 kg de moins que nous, mais donc tout de même plus de 18 kg de gardons. Au classement général intermédiaire, nous sommes à l’affut en 2ème position avec 200 gr de moins que l’équipe composée de Stéphane SCZUPACK et Julien TURPIN.

Tirage au sort : Clément s’y colle à nouveau

A 19h30 a lieu le tirage au sort de la seconde manche. Ayant hérité d’une aile lors de la première manche nous ne pourrons ni tirer d’aile ou d’avant aile lors de la seconde partie. Comme nous ne changeons pas une équipe qui gagne, Clément se chargera de procéder à la pioche du numéro. Là nous héritons du n°8 au secteur rouge. Nous nous dirigeons aussitôt sur les tableaux de marque pour consulter le résultat obtenu par l’équipe ayant eu cette place en première manche et malheureusement nous constatons qu’ils ont terminé 11ème soit derniers du secteur. Une 2ème manche plus difficile en perspective ….

master-des-volcans-pottelet-5

Seconde manche : Le couteau entre les dents

C’est le couteau en les dents que nous nous dirigeons à la levée du jour vers le poste R8 et force est de constater que les poissons sont entrés en nombre sur les secteurs de pêche. Une activité débordante fend le silence matinal. Nous sommes pressés d’en découdre. Nous préparons 4 coups, l’anglaise au coulissant à 25m, là nous avons environ 12m de fond. A la canne nous ferons 3 coups : 10m50 – 6m et 4m. Comme la veille nous débutons à la grande canne et là nous enchainons les prises à un rythme soutenu, plus d’un poisson à la minute. Après quelques essais infructueux les poissons entrent sur le coup à 6m au bout de 30 mn de pêche, puis il leur faudra 20 mn de plus pour entrer à 4m.

Ensuite nous resterons jusqu’à la fin à cette distance. Le rythme est plus soutenu que la veille. Clément et sa maman sont au comptage des prises et nous font un point toutes les 10 minutes afin de nous maintenir en perpétuelle compétition. En 10 minutes notre meilleur rendement a été de 51 prises !!!

master-des-volcans-pottelet-3

Nous terminons cette 2ème manche avec 872 gardons, 6 ablettes pour un score très légèrement supérieur à 32 kg. Les seconds ont plus de 23 kg. Nous remportons notre secteur une nouvelle fois. Reste désormais à savoir les performances réalisées par nos concurrents directs. L’équipe classée première à l’intermédiaire est annoncé en ballotage plutôt défavorable, ils termineront à la 5ème place de leur secteur. 2 autres équipes ayant gagné leurs secteurs le premier jour s’imposent à nouveau. C’est le cas de l’équipe composée de Romain FORATIER et Manu GOUILLEUX (vainqueur de l’édition 2016) et de l’équipe Jean-Louis TONDU- Eric BLANC.

master-des-volcans-organisation-2017

Verdict final

Le podium sera donc départagé au poids total sur les 2 manches. A ce jeu-là, nous sommes très heureux d’apprendre que nous sortons vainqueurs avec plus de 60 Kg ! Les seconds TONDU-BLANC totalisent plus de 43 kg, les vainqueurs de la précédente ont quant à eux plus de 42kg.

Stéphane et moi souhaitons vivement remercier l’équipe organisatrice ainsi que les partenaires de cette épreuve. C’était en tout point parfait. Merci à eux et nous leur donnons rendez-vous l’année prochaine sans faute pour remettre notre titre en jeu.

master-des-volcans-pottelet-4

Matériel utilisé par Stéphane POTTELET

1 COMMENTAIRE

  1. Joli recit et fière de vous côtoyer lors de ces grandes épreuves ou j’en tire énormément d’enseignement
    C’est grâce a des pêcheurs de grandes classes comme vous que l’ont apprends
    Encore félicitations à vous
    Et a bientôt au bord de l’eau

Laisser une Réponse