Accueil Actualités Championnat d’Europe 20 et 21 mai 2017 – Canal Bianco – Italie

Championnat d’Europe 20 et 21 mai 2017 – Canal Bianco – Italie

championnat-europe-peche-au-coup-paul-louis-lafont-2

Interview du capitaine de l’équipe de France

Ce championnat d’Europe 2017 était le baptême du feu pour le nouveau capitaine de l’équipe de France, Paul-Louis Lafont. Après de longues années passées au sein de l’équipe de France en tant que pêcheur, il revient pour nous sur cette première expérience en tant que manager.

championnat-europe-peche-au-coup-paul-louis-lafont-1

Première expérience

Ma première expérience en tant que capitaine de l’équipe de France séniors, s’est dans l’ensemble plutôt bien passée. Je connaissais bien la plupart des pêcheurs sélectionnés pour avoir pêché avec eux pendant plusieurs années en équipe, et ce, jusqu’à encore l’année dernière. J’y ai intégré des jeunes, certains pour pêcher, d’autres pour coacher, qui ont su rapidement s’intégrer au groupe, et là, j’en suis vraiment satisfait.

Faire abstraction du passé

Même à chaud et au lendemain seulement de ce championnat d’Europe, je ne me retourne que très rarement sur le passé, que ce soit dans la vie privée, professionnelle ou sportive, la page est tournée et si nous voulons aller de l’avant, seul le présent et le futur ont de l’importance. Maintenant, étant un gagneur dans l’âme, je ne peux pas être entièrement satisfait de cette 5ème place, bien que ce soit un bon résultat, il ne faut pas oublier que nous étions 3ème à l’intermédiaire.

championnat-europe-peche-au-coup-paul-louis-lafont-3

Manque de pratique en rivière

L’approche tactique était bonne, la première manche nous l’a prouvé. Il n’y avait rien à changer pour aborder la seconde. Je pense que nous sommes un peu en dessous de certaines équipes lorsqu’il s’agit de pêcher véritablement en rivière, nous n’y pêchons plus depuis bien des années et il est clair que cela nous a manqué pour prendre le peu de poissons qui nous auraient permis de « gratter  » quelques places. Dix points pour le podium sur des secteurs de 24 en deux manches, ce n’est vraiment pas grand-chose. Les équipes qui sont devant ont eu l’occasion de pêcher le parcours à plusieurs reprises et cela leur a certainement permis de mieux appréhender les changements de courant et de niveau d’eau, dû aux marées.

championnat-europe-peche-au-coup-paul-louis-lafont-5

Construction de l’avenir

J’espère maintenant que nous aurons l’occasion de vite retrouver des championnats de France en rivière, avec du courant et pas des parcours où l’on peut caler sa ligne avec un flotteur de moins d’un gramme. D’ailleurs, j’avais déjà prévu depuis le début de l’année, de faire une ou deux épreuves avec l’équipe de France au complet, sur des pêches de ce type.

championnat-europe-peche-au-coup-paul-louis-lafont-4

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser une Réponse